Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Top des 100 meilleurs films thrillers n°62 : Sorcerer : le convoi de la Peur - William Friedkin

62 - Top des 100 meilleurs films thrillers

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

0 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Mettez quatre hommes au volant de deux camions remplis de nitroglycérine, ajoutez les variations expérimentales de Tangerine Dream, et vous obtenez une expérience étrange entre horreur et voyage purgatoire.

N°62 DU TOP 100 DES MEILLEURS THRILLER DE BEPOLAR

Sorcerer

Avec : Roy Scheider, Bruno Cremer, Francisco Rabal
Année : 1977

De quoi ça parle ?

En Amérique du sud, quatre étrangers en fuite, tous recherchés dans leur pays, acceptent une mission des plus périlleuses : conduire un chargement de nitroglycérine à travers les routes escarpées de la jungle amazonienne. Une expédition qui les amène jusqu’au plus profond des ténèbres…

C’est culte parce que…

Remake sous acide de l’incontournable Salaire de la Peur (Henri-Georges Clouzot, 1953) Sorcerer prend le parti d’une relecture plus métaphysique. Ce film noir aux accents ésotériques trace les trajectoires de protagonistes (issus respectivement de Vera Cruz, Jérusalem, Paris et Elizabeth dans le
New Jersey) tous réunis pour le même voyage vers la mort. La mise en scène à la fois grandiose et comme infectée donne le ton général. William Friedkin choisit en effet de soigner ses effets pour représenter l’horreur. La rencontre des quatre antihéros autant que leur parcours semé d’embûches dans la jungle se pare d’une dimension d’épouvante, induite notamment par les couleurs glauques, la musique expérimentale de Tangerine Dream ou encore les interprétations habitées de chacun. On retrouve bien L’Exorciste dans Sorcerer et c’est un sentiment étrange. Si rien ne permet de classer l’intrigue dans le fantastique, sa part d’étrangeté et son atmosphère lugubre la rendent particulièrement équivoque, quitte à assimiler par exemple les
camions à des monstres, les intempéries à des incantations maudites.

Ce que le film apporte au thriller

Influencé notamment par Profession : Reporter pour la scène finale, Sorcerer choisit l’angle de l’abstraction et de la transcendance. Une force intangible semble comme pousser les protagonistes vers un enfer purgatoire. Si le temps pour chacun des malfrats s’est arrêté une fois arrivé dans ces contrées lointaines, le prix à payer reste le même. Ici, le suspense sécrété par le thriller consiste à savoir de quelle manière la mort va se traduire. Or, il suffit parfois d’une montre dont les aiguilles bloquées sont restées à l’heure de Paris… Vivre le thriller comme une expérience métaphysique et sensitive, c’est en regardant Sorcerer.


Voir en ligne : Le Top 100 des meilleurs films thrillers de BePolar

Galerie photos

spip-bandeau
spip-slider

Pour aller plus loin

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.