Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Top des 100 meilleurs films thrillers n°69 : L.A. Confidential - Curtis Hanson

69 - Top des 100 meilleurs films thrillers

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Los Angeles, années 50. Alors que la ville est sujette à une vague de règlements de comptes après la chute du caïd Mickey Cohen, la police criminelle se mobilise toute entière sur l’affaire de L’Oiseau de nuit, un massacre au cours duquel est tombé un ancien flic. Trois inspecteurs au style radicalement différent vont être amenés à coopérer pour démêler les fils d’une histoire plus compliquée qu’il n’y paraît...

N°69 DU TOP 100 DES MEILLEURS THRILLER DE BEPOLAR

L.A. Confidential
Avec : Kevin Spacey, Russell Crowe, Guy Pearce, Kim Basinger
Année : 1997

De quoi ça parle ?

Dans le Los Angeles des années 1950, une déferlante d’assassinats entre bandes rivales, après la réclusion du parrain Mickey Coen, ravage la ville. Un massacre, rapidement surnommé affaire de L’Oiseau de nuit, éclate notamment dans un bar et laisse un ancien flic au tapis. La police criminelle
déploie alors toutes ses forces sur le dossier, parmi lesquelles trois inspecteurs aux méthodes contradictoires.

C’est culte parce que…

Si un seul film de Curtis Hanson doit rester dans les mémoires, s’est sans aucun doute L.A. Confidential. Pas seulement parce qu’il s’agit d’un des meilleurs néo-films noirs de la décennie 1990, mais surtout parce qu’il surmonte une mission a priori impossible : adapter sans trahir (ou presque)
un roman de James Ellroy. Pour réussir ce défi, le cinéaste développe un scénario d’une densité phénoménale, mais dont la complexité se voit contrebalancer par une certaine pédagogie dans le montage et dans la narration. Résultat : la précision prévaut et on se trouve par exemple à mille lieues de l’ambiguïté programmatique d’un Inherent Vice (2014) – adaptation forcément impossible de Pynchon par Paul Thomas Anderson.

Passons sur la superbe mise en scène graphique mais réaliste (façon Chinatown de Polanski), passons sur la musique épique de Goldsmith ou sur l’atmosphère au cordeau produite par les décors et autres femmes fatales, l’objectif d’Hanson (et d’Ellroy) est de déconstruire le polar. Véritable mythologie du cinéma américain, le genre est ici donné à voir comme un mensonge (au même titre que le supposé glamour d’Hollywood) : chacun a ses raisons et de fait chaque protagoniste – du détective à
la contrefaçon de Veronica Lake – ne semble là que pour piétiner la morale au profit de ses propres intérêts. Une habile critique méta du cinéma américain et de son usine à rêves.

Ce que le film apporte au thriller…

Avec ses couleurs chatoyantes pratiquement tirées d’un comics, ses motifs classiques de détectives maudits, de bandits et de femmes fatales, L.A. Confidential apparaît d’abord comme la reconstitution tapageuse du polar à l’ancienne. Pourtant, cette apparence grandiose vise à détourner l’attention du spectateur pour mieux le confronter à une violence plus sourde. Partout sous le soleil de la Cité des Anges, des cadavres grouillent sous les maisons et dans les toilettes des bars. Si le film ne se vit pas dans une intensité perpétuelle, c’est qu’il préfère desserrer l’étau pour mieux étouffer par surprise. Un thriller à énigmes jubilatoire.


Voir en ligne : Le Top 100 des meilleurs films thrillers de BePolar

Galerie photos

spip-slider
spip-bandeau

Vos #AvisPolar

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.

[() Retrait de la pub
]