Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’Enfant étoile - Katrine Engberg

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

36 #AvisPolar
13 enquêteurs
l'ont vu/lu
10 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner, fraîchement divorcé, et sa dynamique équipière Annette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant Esther, la propriétaire de l’immeuble et également voisine qui se fera interrogée, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre.
Simple coïncidence ou plan machiavélique ?
Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortelles.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Killing79 14 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Proclamer Katrine Endberg comme la nouvelle star du polar scandinave n’est pas vraiment une originalité. Depuis l’avènement de cette « catégorie » il y a quelques années et sa croissance exponentielle, pas une année ne passe, sans qu’un éditeur nous fasse la même annonce. Parfois à tort, parfois à raison, il fallait donc vérifier.

    Direction Copenhague où on fait la connaissance des inspecteurs Annette Werner et Jeppe Korner. Ces deux personnages ont la particularité de travailler ensemble mais de ne pas être compatibles. Leurs vies, leurs caractères et même leurs raisonnements sont complètement différents. De cet antagonisme naît un duo plein de surprises, qui rythme les scènes de cette aventure.

    En parallèle de l’aventure, on commence à connaître personnellement les héros. Dans ce premier opus, même si on a quelques informations sur Annette, on se concentre sur la vie privée de Jeppe. Cela nous permet d’humaniser ce personnage assez distant au premier abord et de pouvoir nous attacher à lui.

    En ce qui concerne l’enquête elle-même, le scénario est maîtrisé. Il est juste assez complexe pour nous embrouiller l’esprit, mais bien ficelé pour ne jamais nous perdre. Les fausses pistes jalonnent le récit. On pense toujours avoir trouvé le coupable jusqu’à ce qu’un renversement de situation remette tout en cause.

    Vous aurez compris que Katrine Endberg est à la hauteur des promesses. Grâce à sa plume accessible, ses chapitres courts, son intrigue élaborée et son tempo enlevé, son roman nous prouve qu’elle a toutes les qualités pour s’imposer dans le genre. J’ai trouvé ce thriller très réussi et j’ai pris du plaisir à me laisser berner. Ce volume est le premier d’une série dont plusieurs épisodes sont déjà parus dans son pays d’origine. Je suis impatient de voir ce que l’auteure réserve à Annette et Jeppe pour la suite !

    http://leslivresdek79.com/2021/01/14/617-katrine-engberg-lenfant-etoile/

  • celine85 14 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Un vieux monsieur qui se trouve être un voisin retrouve le cadavre d’une jeune femme dans son appartement. Tellement choqué par l’horreur de la scène, il fait une crise cardiaque et est conduit à l’hôpital. La victime a été tailladée à plusieurs endroits du corps avec un couteau, à des lésions à la tête et surtout son agresseur a découpé le visage de la victime. La presse le surnommé « le Monstre au couteau ». C’est l’enquêteur Jeppe Korner et sa collègue l’inspectrice Annette Werner qui vont être chargés de cette affaire. Au cours de leur enquête, il découvre que la propriétaire de l’immeuble, qui se trouve être également voisine de la victime est en train d’écrire un roman et le contenu rappel le déroulement des faits de ce meurtre. Mais ce roman n’a pas été encore publié donc c’est plutôt troublant…
    Il faut reconnaitre que les auteurs de thriller scandinaves font généralement de très bons thrillers. Pour un premier roman, Katrine Engberg nous offre une histoire où le lecteur entre immédiatement dans l’enquête, dans la recherche du suspect. Plusieurs possibilités de coupables s’offrent aux lecteurs, le suspense est donc bien présent. Tout se déroule de manière fluide sans précipitation, il est bien construit. Certains le trouveront peut être trop « classique », trop « banal », pour moi il a tous les ingrédients d’un bon triller et il m’a fait passer un agréable moment lecture et c’est bien là le principal ! Dès que son deuxième roman sortira, je me le procurerai car je pense que c’est une auteure prometteuse.

  • reb_books 12 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Le corps d’une jeune étudiante est retrouvé chez elle, sauvagement assassiné et le visage étrangement mutilé. L’inspecteur Jeppe Kørner, de retour de congé maladie suite à une dépression, et sa collègue Anette Werner vont enquêter sur ce meurtre qui révèlera bien des secrets…

    Comme dans beaucoup de polars, le flic est cabossé par la vie. Il est en plein divorce douloureux qui l’a mené à la dépression, son dos le fait souffrir et il est accro aux antalgiques, il ne semble tenir que par la volonté de résoudre cette affaire. Il forme un duo improbable avec sa collègue, une fille brut de décoffrage, parfois énervante tant son manque de tact est criant mais l’équipe fonctionne bien sur le terrain. Le rythme n’est pas fou mais l’enquête se révèle plus complexe que prévue et réserve des surprises.

    Un premier roman réussi, un polar nordique efficace qui se lit très bien mais qui m’a laissée un peu sur ma faim…

  • Inside your books 10 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    L’enfant étoile est un thriller qui prend son temps, qui permet de nous immerger dans Copenhague, que l’on a peut-être moins l’habitude de côtoyer que d’autres villes. Rien que pour cela, et la découverte de traditions et mets particuliers, je trouve ce roman intéressant ! L’auteure n’hésite pas à faire découvrir son pays et la traductrice à introduire des mots dans leur langue originale.

    Pour ce qui est de l’intrigue en elle-même, elle est bien menée malgré quelques longueurs peut-être (le mal de dos de l’inspecteur m’a, au bout d’un moment, un peu tapé sur les nerfs, surtout lorsque l’on a compris depuis de nombreuses pages son origine...). D’un autre côté, je comprends le choix de l’auteure et comme dit, cela s’explique vite par le contexte psychologique dans lequel elle veut nous placer vis-à-vis de ce Jeppe et ses relations personnelles...

    A part cela, j’ai aimé pas mal d’autres détails : les comparaisons farfelues de Katrine Engberg (un amas de personnes sortant en trombe du théâtre avec un fondant au chocolat !), les références métatextuelles (aux livres ou à la littérature), les psychologies individuelles de ses personnages... En outre, j’ai relevé plusieurs citations, ce qui prouve bien mon attachement à la plume de cette écrivaine !

    Je ne peux donc que vous conseiller ce roman, paru le 7 janvier dans toutes les librairies !

  • Journal de Bord d’une Lectrice 7 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    « L’enfant étoile » par Katrine Engberg

    Sortie aujourd’hui d’un nouveau polar danois.

    Au cœur de Copenhague, dans un immeuble composé de 3 appartements, vivent un vieux monsieur, deux étudiantes et la propriétaire récemment retraitée.

    L’une des deux étudiantes est retrouvée sauvagement assassinée dans son appartement, un morceau de peau en forme d’étoile prélevé de son visage. Or, la propriétaire de l’immeuble se consacre depuis sa retraite à l’écriture d’un polar qui reprend tous les codes du meurtre de sa voisine. Coïncidences ou plan machiavélique ?

    Si le résumé m’a donné très envie de me plonger dans ce thriller nordique, l’écriture ne m’a pas maintenue dans le récit. Les scènes de disputes notamment au commissariat entre les deux enquêteurs principaux sont poussives, un peu de male gaze est distillé tout au long du livre et Jeppe, l’enquêteur principal, n’est pas un personnage attachant.

    Dommage.

  • Loudiebouhlis 5 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    J’ai eu la chance de recevoir ce thriller danois de la part de bepolar afin de pouvoir le lire en avant-première et de pouvoir vous donner mon avis. Je n’aime pas trop publier des chroniques avant la sortie d’un livre mais puisque celui-ci sors dans cinq jours, je ferais une exception.

    Pour tout vous avouer, j’ai eu un peu de mal à entrer dans le roman. Le début était sympa, l’installation de l’intrigue, du décor et des personnages se fait assez rapidement et c’est ce que j’aime dans les thriller. Cependant une sorte de plat s’installe rapidement dans le roman. J’ai eu beaucoup de mal à reprendre ma lecture quand je devais l’arrêter parce que bien que ma curiosité était attisé, je dois avouer que je m’ennuyais un peu.

    Mais n’est-ce pas caractéristique des thrillers nordiques ?! Je crois bien que si. Alors si vous aimez ça, vous allez adorer ce thriller.
    La construction des personnages est bien détaillée, de façon à pouvoir visualiser ces derniers. Cependant j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à eux, entre le flic torturé et la coéquipière insensible... je ne me suis pas reconnu en eux. Puis il y a le personnage d’Esther que j’ai trouvé nettement plus profond, plus captivant même.

    Dans les cent dernières pages, j’ai enfin trouvé un rythme soutenu au thriller, des rebondissements se mêlant à des révélations surviennent soudainement. Et ça m’a captivé. J’ai lu ces cent pages beaucoup plus vite que les trois précédentes.

    La fin rattrape la lenteur du livre, créant une dernière lecture de 2020 assez sympa.

  • Mes évasions livresques 4 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Je ne lis quasi jamais de romans nordiques car même si les intrigues me plaisent, je trouve le rythme bien trop lent pour moi.

    Lors de l’opération Be Polar en partenariat avec les éditions Fleuve, la quatrième de couverture m’a totalement hypée et du coup, je me suis relancée dans le thriller nordique après 4 ans d’abstinence...
    Pour son premier roman, Katrine Engberg nous ballade dans son Danemark natal où l’intrigue nous fera visiter Copenhague, les îles Féroé,...

    L’intrigue nous plante le décor d’un whodunit classique avec un crime à élucider et de nombreux suspects. De fausses pistes en rebondissements, le final s’est révélé assez surprenant.
    L’enquête suit le point de vue du policier masculin, policier d’expérience, assez taciturne, suite au décès de son père, et en pleine procédure de divorce. La relation avec sa partenaire, Anette est souvent très tendue car elle a un caractère aux antipodes du sien et il a beaucoup de mal à la supporter.

    Les personnages secondaires sont plutôt intéressants, que ce soit, par exemple, Sara, spécialiste du deep web, Esther, la propriétaire, romancière en herbe, dont le manuscrit actuel, avait décrit point par point le meurtre de la victime. Est-elle mêlée au crime ou une personne ayant lu le début de son manuscrit ?

    J’ai plutôt apprécié ce roman malgré son rythme long, ce n’est pas un roman d’action, juste une enquête sur un meurtre.
    Attention aux personnes sensibles car il y a quelques scènes bien sanglantes qui sont décrites, notamment le passage sur l’autopsie...

    Katrine Engberg nous livre un premier roman intéressant avec une intrigue bien ficelée. Ce n’est pas vraiment le genre de thriller qui me convainc à 100% car le rythme est un peu trop lent mais j’ai apprécié l’intrigue et les personnages ainsi que la plume de l’auteure.
    Il est certain qu’une suite est prévue et je pense lire la suite mais j’attendrai sûrement la sortie poche.

  • cathy_lit 3 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Bonsoir et bonne et heureuse année à tous.
    Je commence cette année par un retour de lecture sur un policier que j’ai reçu de la part de BePolar et Fleuve Editions, que je remercie.
    Il s’agit de "L’enfant étoile" de Katrine Endberg qui va sortir dans quelques jours. Un policier scandinave somme toute classique mais qui tient en haleine et qui ne nous laisse pas découvrir le coupable avant la toute fin. J’ai bien aimé le fait que l’équipe de policiers ne s’entende pas particulièrement bien mais travaille très bien ensemble, que le personnage du policier homme soit dans une phase psychologique difficile, suite à sa séparation et s’investisse corps et âme dans cette enquête. Sa partenaire est moins dense dans ce livre. Donc une enquête prenante mais pas inoubliable.

  • BulleDeLecture 3 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Dans ce premier roman, on y retrouve un style pesant mais sans être péjoratif comme une sorte de langueur vive.

    Scène de crime et sans surprise on est immergé au sein d’une équipe d’enquêteurs Danois qui doit résoudre le meurtre d’une jeune femme, trouvée sauvagement assassinée dans son appartement.
    Tour d’horizon des personnages, au passé plus ou moins compliqué, et nous voilà en compagnie de l’enquêteur principal Jeppe et secondé par son adjointe Anette.
    Les potentiels suspects sont mis en avant à tour de rôle, et on finit par comprendre que contrairement au synopsis de départ, les investigations vont révélées des surprises. Et c’est tant mieux ! C’est ça qui donne un petit plus à ce livre.

    Bémol pour moi, les longueurs au milieu de l’enquête. J’y ai parfois vu du "remplissage" sans comprendre la volonté de l’auteure. J’aurais aimé des passages un peu plus dynamiques pour relancer la deuxième partie. Ils arrivent pourtant, mais un peu trop près de la fin.
    Cependant, l’avantage c’est que les révélations et la résolution de l’enquête ont été de belles surprises.

  • Lectures Gourmandes 3 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Une très belle découverte et une autrice à suivre de près !
    Ce premier roman palpitant nous emmène au cœur dune enquête où secret et mystère s’entremêlent.
    L’écriture est envoutante, l’enquête est entraînante, l’ambiance glaciale et la lecture captivante !

  • Les lectures de Maryline 3 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Une jeune fille, Julie Stender, est retrouvée morte à son domicile par un homme âgé. Son visage a été découpé et elle a été violemment poignardée à plusieurs reprises. Sa colocataire et meilleure amie Caroline étant partie en voyage, difficile de trouver un témoin. L’immeuble possède 3 logements, celui des jeunes filles, le vieil homme emmené à l’hôpital après une crise cardiaque suite à sa macabre découverte et Esther de Laurenti, la propriétaire des lieux. Si les soupçons se dirigent au début sur cette dernière n’ayant aucun alibi et retrouvée dans un état fragile, les enquêteurs se rendent rapidement compte que le coupable sera bien plus difficile à trouver qu’ils ne le pensaient. En effet, beaucoup de personnes gravitaient dans la vie de Julie et le passé refait également surface de façon inattendue.

    Ce sont Jeppe et Annette qui se voient confiés l’affaire. Ils ne s’entendent pas très bien mais ils arrivent à bosser ensemble correctement. J’ai beaucoup aimé Jeppe qui est un homme très discret, très sensible et surtout, fragilisé par son divorce d’avec Thérèse. Alors il va se plonger dans cette difficile affaire corps et âme, quitte à y laisse quelques plumes... Annette a du caractère et ne se laisse pas faire mais je pense qu’elle n’est pas assez mise en lumière par l’auteur qui se concentre plus sur Jeppe.

    Concernant l’intrigue, elle est intéressante. Difficile pour le lecteur de découvrir le tueur tellement il y a de gens qui gravitent autour de Julie et de ses proches. Quelle complexité ! Mais l’auteur a réussi avec brio à tout rassembler et à nous offrir une enquête passionnante. J’ai pris du plaisir à suivre cette histoire de fou. Le dénouement est très bon, je n’ai rien vu venir.

    Un bon polar dans l’ensemble que je conseille aux fans du genre. Un grand merci à BePolar pour cette découverte ! Ce n’est pas le thriller du siècle mais il vaut le coup !

  • Maks 3 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Nous suivons une enquête menée minutieusement suite au meurtre d’une jeune femme, violent et qui ne laisse pas de place au doute sur les intentions de l’agresseur.

    Les deux policiers chargés de l’enquête sont vraiment bien, j’ai eu de la sympathie pour eux car ils ne sont pas lisses, un divorcé sortant d’une dépression pour le chargé d’enquête mais au flair très affûté et sa coéquipière imposée, plutôt ironique et peu patiente, manque de tact mais pas d’intelligence.

    Les lieux sont assez classiques, Stockholm, centre ville, dans un immeuble locatif dont la propriétaire est impliquée d’une drôle de manière.

    Ça ne bouge pas forcément beaucoup mais la plume de l’auteur tient le lecteur éveillé et en alerte, la manière d’apporter des éléments au compte goute mais laissant la possibilité au lecteur de creuser est bien vue.

    J’ai trouvé une similitude au niveau du style avec "Jussi Adler Olsen" mais en moins sanglant , du moins dans les descriptions.

    La fin est pas vraiment surprenante mais bien écrite et surtout plausible ce qui ne gâche rien.

    Un polar nordique à lire.

  • bookliseuse 3 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    ulie est retrouvée morte dans son appartement. Son visage a été tailladé telle une œuvre d’art.

    Étrangement, cet assassinat n’est pas sans rappeler l’histoire qu’écrit Esther, la propriétaire de l’immeuble.

    Les inspecteurs Jeppe et Annette doivent élucider ce meurtre, et pour cela, ils doivent comprendre qui était Julie et quel point commun elle peut avoir avec Esther, pour que le meurtrier ait reproduit son histoire.
    Jeppe, tout juste divorcé est en pleine dépression et les relations avec Annette sont loin d’être celle d’une belle amitié, il ne pourra pas compter sur son soutien.

    Je suis assez perplexe en fermant ce roman. Il avait vraiment tout pour me plaire, un flic torturé, des victimes pas si parfait que ça, des pistes qui ne mènent à rien. Mais je me suis ennuyée du début à la fin, une enquête qui piétine et traîne en longueur, des descriptions en veux-tu en voilà. J’avais vraiment hâte qu’il se termine. Il était pourtant si prometteur. Mais voilà, malgré une histoire intéressante, j’ai trouvé que la partie psychologique des personnages n’étaient pas du tout exploitée. J’aurais pu m’attacher à Jeppe, mais l’auteure ne décrit pas assez sa vie personnelle, se contentant de le faire avancer dans l’enquête avec tristesse. D’Annette, on ne sera absolument rien du tout.

    Il plaira sûrement à un grand nombre, mais voilà ce n’est pas mon type de lecture.

  • VALERIE FREDERICK 2 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Quand un meurtre est réalisé au deuxième étage et que les détails de celui-ci sont étrangement racontés dans le manuscrit du premier roman de la retraitée du troisième, on part d’emblée pour une enquête policière pleine de subtilités et de secrets inavoués… Copenhague, de nos jours ; Julie, jeune étudiante est retrouvée assassinée, le corps sévèrement supplicié, des semblants de figures artistiques découpés dans la peau de son visage. Jeppe et Anette, policiers chargés de l’enquête vont très vite se retrouver devant un plan machiavélique, dont certains éléments semblent être liés à Esther, la primo- romancière visionnaire, également propriétaire de l’immeuble. « Au moment où Julie avait emménagé, elle avait presque reconnu en elle sa victime. La jolie fille de la campagne au passé embrouillé, presque trop évident, et pourtant avec tous les mystères qui la rendaient intéressante. » Que cache donc cette littéraire adepte de soirées d’ivresse ?
    L’équipe de la criminelle patine, confrontée à un milieu d’artistes loufoques, dans lequel les amitiés sont plus souvent intéressées que sincères et où les secrets les plus honteux sont depuis longtemps étouffés. « Un vrai meurtre commis dans un théâtre sera toujours une meilleure histoire que celle racontée sur scène avec des chants et du faux sang ». Notre duo d’enquêteurs traque des pistes diverses, essaie de suivre leur instinct, change d’avis, pour mieux repartir à zéro, faute de preuves. On suit aussi en parallèle la vie personnelle de Jeppe, en plein divorce. Est- il en mesure de gérer cette enquête, d’ailleurs ? C’est toutefois un personnage rapidement attachant. Quelques personnages secondaires cherchent également à attirer la sympathie du lecteur ; telle Sara, spécialisée dans les recherches dans les profondeurs du web et des réseaux ; Esther aussi, dans ses moments de lucidité… Mais en tant que lectrice, parfois, j’ai regretté un côté un peu « brouillon » et inachevé chez les autres protagonistes…
    Au final, un policier très agréable à lire mais qui manque de tension, de scènes qui surprennent le lecteur. Je n’ai trouvé le côté addictif que j’attends dans ce genre de roman que dans les 150 dernières pages. Après, le scénario est vraiment original et sort des sentiers battus. Pour cela, il mérite d’être découvert. Et comme il s’agit d’un premier roman, on ne pourra que suivre cette auteure car son talent parait bien prometteur.

  • Valérie 2 janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Un très bon premier roman !!!
    Haletant, rempli de suspens...
    On croit tenir le coupable et le chapitre d’après on se rend compte qu’on s’est trompé !!!
    Les personnages sont atypiques et attachants...
    J’ai dévoré ce polar danois avec grand plaisir !!!
    À mettre entre toutes les mains !!! 😉
    Conquise par Katrine Engberg 😍

  • Emilie Chloé Trigo 1er janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Tout d’abord, un grand merci pour @bepolar.fr qui m’a permis de découvrir ce roman juste au moment de sa sortie.
    Je l’ai ouvert le 26 décembre, dans l’avion pour Stockholm, et l’ai reposé le 28 quelque part à Ingarö, dans l’archipel de Stockholm.
    Dit autrement, je l’ai dévoré.
    C’est un polar nordique, danois pour le coup, qui nous plonge dans les méandres de Copenhague et dans le passé des personnages qui jalonnent le récit.
    Une jeune fille assassinée, un policier largué (dans tous les sens du terme), une prof retraitée qui s’essaye à l’écriture de romans policiers, un artiste megalo... prenez les tous, mélangez bien et sortez-en le polar de la rentrée.
    Quand j’arrive à la fin et que je n’ai pas compris qui était le coupable, c’est pour moi un polar réussi.
    Mission accomplie ici. Aucune hésitation a avoir, vous pouvez vous lancer dans l’enfant étoile, dès maintenant !

  • Lou Mael 1er janvier 2021
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    C’est le premier livre de Katrine Engberg, présentée ici comme la nouvelle reine du thriller danois.
    L’intrigue est un peu longue à se mettre en route mais elle est, au final, très réussie. Les infos sont disséminées petit à petit et vous emmènent vers des révélations dont il est impossible de deviner en amont tous les tenants et les aboutissants.
    Je dois reconnaitre que les auteurs scandinaves, à l’instar de Jussi Adler Oslen, ont ce talent de créer des intrigues avec beaucoup de patience et de minutie. Des intrigues qui offrent leur lot de révélations. Et Katrine Engberg maitrise déjà ce point, elle n’est pas avare de rebondissements et de fausses pistes.
    Parmi tous les personnages de ce livre il n’y a véritablement que le personnage de Jeppe kørner que j’ai réussi un tant soit peu à toucher du doigt, un personnage dont la souffrance m’a beaucoup émue. En même temps, ce personnage est plus mis en avant que les autres et l’auteur s’intéresse à sa psychologie jusqu’à la dernière page. J’ai refermé ce livre avec le sentiment d’avoir imbibé toute la détresse émotionnelle de cet enquêteur.
    Les autres personnages sont restés un peu éloignés de moi, ce qui n’empêche pas pour autant certains d’avoir une personnalité plus que bien développée, une froideur qui est bien retransmise par l’auteure.
    Une auteure qui aborde des sujets difficiles comme la manipulation psychologique, la stérilité, l’adoption. Des sujets qui font prendre des décisions parfois irrévocables et dont on peut en souffrir toute sa vie.
    J’ai trouvé la scène finale très visuelle avec ce dépaysement qu’offre les polars scandinaves (je n’ai pas pu m’empêcher de penser à un des films des enquêtes du département V)
    Pour conclure, je dirais que KAtrine Engberg maîtrise déjà l’art et la manière de tenir en haleine le lecteur !

  • Des plumes et des livres 31 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    D’ordinaire les romans scandinaves, je les fuis. Non pas parce qu’ils ne proposent pas d’intrigue à la hauteur de mes attentes, mais souvent les noms imprononçables pour la petite française que je suis, freinent grandement mon attrait pour les thrillers. Seulement, le résumé de L’enfant étoile m’a tellement plu que je n’ai pas hésité à participer à l’opération VIP sur BePolar.

    Au cœur du centre-ville de Copenhague, un vieil homme trébuche sur le corps de sa voisine, Julie Stender, sauvagement mutilée. Profondément choqué, l’homme fait une crise cardiaque. La propriétaire de l’immeuble, Esther de Laurenti, culpabilise de ce drame. En effet, jeune retraitée et auteure en herbe, elle a écrit une scène de meurtre qui ressemble à s’y méprendre à celui de sa jeune voisine. Les inspecteurs Jeppe Korner et Anette Werner mènent l’enquête et plongent au cœur des intrigues et secrets de différentes familles danoises.

    L’enfant étoile est un thriller captivant, palpitant. La plume de Katrine Engberg est fluide et nous happe dès les premières pages dans son roman. L’auteure y décortique les secrets que l’on enfouit le plus profondément possible. Seulement, tôt ou tard, les secrets finissent toujours par remonter à la surface et à faire des dégâts. Dans L’enfant étoile, Katrine Engberg tisse une toile qui relie petit à petit les personnages entre eux et plus on creuse dans leur histoire, plus les découvertes sont retentissantes.

    Le deuxième point qui fait que L’enfant étoile est un premier roman réussi haut la main, est le soin que Katrine Engberg apporte à ses personnages. De Julie, la victime, à Gregers le voisin malchanceux qui découvre malgré lui le cadavre, en passant par Esther, l’écrivaine en devenir mais alcoolique. Sans compter sur le duo diamétralement opposé que forme Jeppe et Anette. L’un dépressif après un divorce douloureux qui tente de se reconstruire, l’autre au caractère bien trempé mais à la vie conjugale des plus stables et heureuses. Tout ce beau monde s’articule merveilleusement bien et fait que l’on ne lâche que difficilement L’enfant étoile.

    Un superbe thriller à découvrir le 7 janvier aux Editions Fleuve Noir.

    https://desplumesetdeslivres.wordpress.com/2020/12/30/avant-premiere-lenfant-etoile-katrine-engberg/

  • lecturesdudimanche 31 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    En plein centre de Copenhague, un immeuble est frappé par un crime odieux : une charmante jeune fille est retrouvée assassinée, le visage mutilé. Pour sa propriétaire et amie, Esther, qui habite quelques étages plus haut, c’est le drame. Car, bien sûr, un tel crime est horrible, mais surtout, Esther comprend vite que ce sont ses propres écrits qui ont inspiré le tueur ! Pour Jeppe Korner, inspecteur un peu bourru qui digère assez mal son divorce, et sa collègue Annette Werner, dénouer les liens de cette étrange affaire s’avère compliqué.

    Tout d’abord, je tiens à remercier Bepolar et les éditions Fleuve Noir pour cette lecture ! J’ai vu pas mal de critiques assez enchantées, aussi, je serai une nouvelle fois un peu à contre-courant, puisqu’il s’agit pour moi d’une lecture en demi-teinte... Je m’explique : A mon sens, l’intrigue est parfaite, fort bien ficelée, crédible, et suffisamment recherchée pour éviter au lecteur de tout comprendre tout seul, amenant le genre de surprise que j’apprécie particulièrement lorsque je lis ! Mais là où je suis un peu restée sur ma faim, c’est par rapport à la mésentente globale du groupe d’enquêteurs. S’ils ne se font pas ouvertement de coups bas, on sent pourtant tension, rivalité, sarcasme, voire même jugement et mépris entre les différents enquêteurs, hors, jusqu’ici, j’ai plutôt eu l’habitude de croiser des groupes unis, même si on a parfois une brebis galeuse un peu dérangeante ou une bonne grosse engueulade, mais à mon sens, il est difficile de mener une enquête si l’harmonie de base du groupe est déjà inexistante. C’est un tout petit bémol, et d’aucuns s’en satisferont sans problème, eu égard à la qualité de l’intrigue, mais avec le temps, vous avez appris à me connaitre : Pourqu’une lecture m’emporte, j’ai besoin de m’attacher aux personnages, et ce ne fut pas le cas ici.

    Pour autant, comme je le disais, l’histoire en elle-même est sacrément bien ficelée, et l’écriture fluide rend la lecture rapide. Un avis mitigé mais pas négatif, alors à vous de vous faire votre propre avis !

  • ReadLookHear 31 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Ce que je peux tout de suite vous dire c’est que c’est un premier roman réussi et que je l’ai dévoré en une journée. Ce qui est plutôt bon signe. Katrine Engberg signe donc ici un thriller de qualité. Un meurtre atroce, un duo d’enquêteurs percutant, même s’il manque un peu d’originalité, et des personnages tous très bien travaillés même ceux qui sont au second plan.

    J’ai apprécié le fait d’être complètement plongé dans l’enquête, au milieu de tous ces flics et services techniques, j’ai trouvé ça intéressant. Car même si l’on suit principalement les deux enquêteurs principaux, les autres flics ne sont pas oubliés et on sait ce qu’ils font. Le côté procédurier dans ce roman est pour moi une réussite.

    Concernant l’intrigue, je l’ai trouvé intéressante, même si j’ai découvert l’assassin assez rapidement, je me suis quand même fait avoir à la fin, ce qui est toujours plaisant. Il y a plein de pistes explorées par les enquêteurs et forcément cela nous embrouille et rend la lecture palpitante. La preuve je n’ai pas réussi à le lâcher. De plus, j’ai trouvé l’idée du roman dans le roman super, cela apporte encore un peu plus de mystère.

    Voilà donc un thriller scandinave très réussi. J’ai passé un très bon moment de lecture.

    https://readlookhear.wordpress.com

  • marysoad 30 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Katrine Engberg nous livre ici un très bon premier roman.

    Un assassinat : voila comment débute ce roman. Jeppe et Annette, accompagnés de leur équipe, vont mener l’enquête.
    Ils vont se confronter à plusieurs personnes, se retrouver dans des impasses, faire des erreurs... Jusqu’à démêler le vrai du faux, à découvrir les liens reliant différents protagonistes.

    L’histoire est rythmée et bien ficelée. Un petit + pour les personnages qui sont attachants. J’ai beaucoup aimé le duo Jeppe / Annette, qui ressemble à un vieux couple.

  • Emysbook 30 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Je crois que je pourrais simplement résumer ce roman par la phrase de Camilla.
    Un premier roman FANTASTIQUE.
    J’ai parfois l’impression que certains auteurs sont nés pour écrire.

    L’enfant étoile est parfaitement ficelé. De A à Z !
    Une jeune femme est retrouvée morte chez elle. Jusqu’à là un thriller comme un autre. Cependant le meurtre était écrit dans un roman par la jeune femme habitant juste au dessus. Un corps mutilé, un immeuble dévasté et des lourds secrets. Coïncidence ?

    On se retrouve comme dans un lion en cage, une enquête qui mène le lecteur sur plusieurs pistes. Un thriller danois qui nous balade assurément entre fausses pistes et vérités. Ce roman est dynamique et impulsif. On ne s’ennuie pas et on ne passe pas des heures sur des explications. C’est un roman fluide qui se lis vraiment rapidement.

    C’est à la fois un roman moderne loin de la prétention et des facilités de scénario. L’auteure explore les différentes probabilités jusqu’à rendre ses pages complètement addictives.
    Le doute s’installe et tout bascule. Je dirais même que pour un premier opus, l’intrigue est parfaitement maitrisé. Le vocabulaire et les personnalités sont présentes à sa juste valeur.
    Pas de doute il vous le faut dans votre bibliothèque

    Chaque personnage fait vivre un peu plus le livre entre nos mains. Qu’il s’agisse de protagonistes principaux ou des individus apparaissant ci et la ! Loin des clichés, Katrine Endberg a choisi des personnages uniques et très éloignés du flic de base. Un très bon choix selon moi. Ces personnages pourraient apparaître dans d’autres récit qu’ils seraient tout aussi intéressant de les suivre.

    C’est un premier roman réussi, une porte ouverte sur des romans assurément haletants !

  • Les_lectures_de_linzio 30 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    L’enfant étoile ou le thriller scandinave moderne, dans l’air du temps !
    .
    À Copenhague, une jeune fille est retrouvée sauvagement assassinée ! L’inspecteur Jeppe Korner et son binôme Annette Werner seront en charge de l’enquête !!
    .
    Une lecture qui m’a agréablement surprise ! En général qui dit thriller scandinave dit ambiance particulière, description, lenteur dans le récit tout en restant agréable à lire ! Ici ce n’est pas exactement ça ! C’est addictif, rythmé... l’enquête tient la route ! Une enquête menée avec difficultés tant les preuves manquent ou ne mènent à rien !! C’était sans compter l’obsession de nos enquêteurs !! Une plume légère et fraîche viendra s’ajouter à cette lecture ! Pour un primo roman je le trouve réussi !
    .
    Notre duo d’enquêteur que tout oppose vont mener les troupes pour découvrir le fin mot de cette histoire sordide ! Jeppe Korner est un homme fragile, qui vit avec les fantômes de son passé ! Cliché me direz vous ? Et bien oui et non, en effet un enquêteur torturé c’est courant dans les thrillers/polars mais ici c’est justement dosé ! Ce qu’il faut sans en faire trop pour tomber dans le pathos !! Jeppe m’a beaucoup touché ! Annette, elle, elle vit sur le 2000 volts !! Elle n’a pas sa langue dans sa poche ! Un sacré tempérament !! Notre duo se complète totalement !!
    .
    Petit bémol au niveau du résumé ! Il y est précisé une chose que l’on découvre qu’aux alentours de la page 120-130 ! J’ai trouvé ça dommage de spoiler un élément qui n’arrive pas dans les 30-40 premières pages !
    .
    Malgré ce petit désagrément, je recommande ++

  • Le Monde de Marie 29 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    La découverte macabre d’un cadavre mutilé qui nous plonge directement au coeur de l’enquête. Il faudra pourtant attendre un peu pour que l’intrigue trouve son envol et son originalité et, ainsi, éveille vraiment mon intérêt avec un livre en pleine écriture qui semble avoir dépeint le meurtre avant même qu’il est eu lieu, des liens encore flous entre les protagonistes mais qui semblent pourtant importants et puis le monde de l’art avec toute la folie qui en découle.

    De nombreux acteurs qui ne sont plus tout jeunes. L’auteure nous invite à découvrir le duo de flics, Annette mais surtout Jeppe, en profondeur. Un homme torturé par le départ de sa femme et le fait qu’il n’ait jamais réussi à devenir père. Les liens du sang, la paternité et la maternité ont une grande importance dans le récit que ce soit dans l’intrigue elle-même ou dans la vie des enquêteurs.

    Une intrigue dans laquelle les secrets sont nombreux et où notre duo d’enquêteurs aura bien du mal à y voir clair. Pourtant, bien que je n’ai pas compris de suite l’ensemble des tenants, je regrette avoir très vite découvert qui était le tueur ainsi qu’une autre révélation importante en fin d’ouvrage. J’ai trouvé l’enquête plaisante mais je n’ai pas été surprise.

    Une lecture que j’ai appréciée pour ses personnages et la touche d’originalité de son intrigue mais dans laquelle je regrette un manque de surprise dans les révélations importantes.

  • Morganea 28 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Lorsqu’un roman décrit le déroulement des faits d’un meurtre , la police se tourne directement vers son auteur et les fans du livre et quoi de plus normal ? Mais quand ce même livre n’est pas encore était publié , comment faire ? Qui croire ? Qui accuser ? Quels secrets peuvent bien être en cause ?
    Car effectivement , ce premier roman de K.Engberg plonge le lecteur immédiatement dans l’enquête, dans la recherche du pourquoi du comment , des suspects possible et des secrets entourant la vie des protagonistes de son œuvre.

    Bien écrit , reprenant les codes du thriller , allant du duo de flic , à la fois complétement opposé mais nécessairement complémentaire , on accrochera ou pas aux caractères et à la personnalités de l’un plus que de l’autre, aux nombreux suspects et aux questionnements de l’enquête policière qui renvois à la case départ et aux passés des personnages sans cesse qui peuvent emmener à des culs de sacs … cette impression de faire encore et encore des allers et venus sans sens dans un labyrinthe ...

    L’auteur arrive tout même à surprendre par moments et à imposer un rythme intéressant , notamment dans les dernières pages.

    * Le plus et moins à la fois pour un livre « scandinave » - pour ma part - : enfin des prénoms qui ne sont pas imprononçables même dans notre tête , mais qui , du coup dénotent avec l’idée des voyages et des paysages habituels dans ce genre de thriller.

    Pour conclure : un premier roman très intéressant , bien écrit et surprenant , à conseiller aux amateurs lecteurs de polar scandinave.
    Merci à #bepolar pour cette découverte étoilé.

  • LeahBookAddict 27 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Un premier roman prometteur et original.
    Pour un thriller nordique je l’ai trouvé plutôt énergique, l’enquête est entraînante, bien mené.
    Ce que j’ai le plus aimé c’est la densité des personnages qui done du relief à l’histoire.
    Les suspects sont nombreux ainsi que les retournements de situation.
    J’ai beaucoup aimé ce thriller que je vous conseille 🤩

  • hellobooks 26 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    J’ai eu un gros coup de cœur pour ce roman !

    J’ai trouvé l’histoire très bien ficelé, l’auteure nous livre un excellent thriller. Nous allons suivre une enquête de police à Copenhague. Et on peut dire qu’il ne va pas être simple. Un meurtre est commis, et pourtant, je n’ai pas deviné un seul instant qui était le meurtrier ou la meurtrière ! Pourtant, j’adore, je me triture les méninges tout le long, et là rien… Bravo à l’auteure ! On ne l’apprend qu’à la fin, et on en apprend jusqu’au dernières pages.

    Le livre est divisé en plusieurs parties, et une partie est un jour. Personnellement, j’adore, cela donne un rythme au récit, et permet de nous repérer par rapport au crime.

    Il y a pas mal de personnages entre les enquêteurs, les suspects, la famille de la victime… Mais on ne s’y perd pas, et ils ont tous une histoire ou quelque chose qui peut les rendre suspects… C’est incroyable, pour moi tout le monde était coupable ^^

    J’ai beaucoup aimé suivre Jeppe, entre autres, je me suis énormément attachée à lui. Il est sincère et a un instinct de flic qui m’impressionne toujours dans les romans policiers. Il va également évoluer tout au long de cette enquête et c’est agréable, cela m’a quelque peu ému.

    La plume de l’auteur est très agréable à lire, elle nous livre un récit rempli d’émotions, de suspens et d’actions. C’est un excellent premier roman, une auteure très prometteuse !

  • livrement-ka 23 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Je pose le décor qui fait très théatral.

    Nous sommes dans un immeuble , dans mon imagination bourgeois. Esther la propriétaire qui vit seule, est romancière. Elle loue deux appartements : l’un à deux jeunes locataires et l’autre à un vieil homme un peu bourru (enfin me semble t’il).

    Alors que ce dernier décide de descendre , il tombe nez à nez sur le cadavre d’une jeune femme dans l’appartement des deux jeunes locataires. Serait-ce l’un d’elle ? Caroline ou Julie ou alors quelqu’un d’autre.

    Jeppe et Annette vont être chargés d’enquêter sur ce drame un peu particulier.

    Entre la personnalité des témoins et habitants de l’immeuble et le duo original de flics, vous allez passer un excellent moment à Copenhague.

    Quand en plus, Esther se rend compte que tout ce qui se passe reflète le scénario du roman qu’elle est en train d’écrire. Comment est-ce possible ?

    S’agissant d’un premier roman pour l’auteure, je dois reconnaître la qualité de sa plume. Est-ce encore le cliché scandinave qui fait cet effet ? Pour ma part j’adore les auteurs scandinaves et notamment Camilla Lackberg qui est une de mes auteures préférées.

    On arrive dès le départ à se sentir concerné, à entrer dans l’avancement de l’enquête et à côtoyer de près les témoins et les indices.

    Dans ce livre, les personnalités de chacun sont détaillées méthodiquement, ce qui en fait chacun à leur tour des suspects potentiels.

    Le suspense est présent du début à la fin et le rythme de l’histoire est soutenu. Le duo de flic est un des éléments forts du thriller, et leur caractère diamétralement opposé les rend complémentaires.

    Je conseille cette lecture.

    Belle lecture !

  • Saveur Littéraire 23 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Julie Stender, belle et pleine de vie, présente à chaque page. Morte Julie. Fascinante Julie. L’enfant étoile est le premier roman traduit de Katrine Engberg, ainsi que le premier opus de la série Jeppe Kørner & Anette Werner. Grand et chaleureux merci aux éditions Fleuve et à BePolar pour m’avoir permis de goûter ce petit délice danois en avant-première !

    Quoi de mieux pour s’immerger dans la culture danoise que ce duo qui promet, dès ses premiers instants, de grands moments ? Jeppe, inspecteur en plein divorce qui se remet péniblement d’une dépression. Anette, inspectrice heureuse dans sa vie personnelle et bouledogue à ses heures perdues. À eux deux, ils forment le duo le plus dynamique et grognon qui soit ; accompagnés du reste de leur équipe, des personnages distincts et prometteurs pour la suite ! C’est donc avec eux qu’on va découvrir, en quelques jours seulement, l’atroce dans le creux de Copenhague, une capitale où la vie ne s’arrête jamais.

    Ce qui vous surprendra au départ et qui trouvera son sens au fur et à mesure, c’est le découpage des chapitres ; une partie se concentre sur l’enquête de la mort de Julie Stender, et l’autre, d’abord nébuleuse aux premiers abords, nous donne la clef pour percer le mystère de l’assassin de Julie, celui que l’on surnomme rapidement « Le Monstre au couteau ». Il s’agit d’extraits du livre qu’écrit Esther de Laurenti, la voisine de l’étudiante assassinée. Un livre écrit dans un autre livre ! Un livre qui prédit la mort d’une jeune femme. À moins que le meurtrier s’en soit inspiré ? C’est bien ennuyeux, parce que les extraits en question n’ont pas été partagés au public…

    Enquête qui se veut rapide puisqu’elle se situe entre le 08 août et le 14 août, le lecteur a peu de temps pour flâner car tout va vite et s’enchaîne ! De sa plume addictive dès les premières pages, Katrine Engberg ne se contente pas de nous livrer les méthodes pour arrêter un meurtrier qui fait des ravages. Elle va bien plus loin et nous initie au monde de l’Art avec le groupe d’écriture d’Esther, mais aussi avec les travers de l’Art et, quelque part, ses limites. Une manière aussi pour elle de nous glisser quelques clins d’œil sur le métier d’écrivain et le processus d’écriture, après tout, nous voyons le cheminement d’Esther dans sa création !

    L’enfant étoile s’avère être une lecture prenante et fracassante, et je pèse mes mots. Tant de pistes s’offrent à nous et à notre duo. Les suspects ne manquent pas, crédibles et joueurs, craintifs ou emmurés dans les secrets. Chaque chapitre apporte son lot d’yeux écarquillés ; c’est un scénario machiavélique qui se dessine sous nos yeux. Le tout pour un final en apothéose, qui conclut ce premier opus avec brio ! Katrine Engberg a cette manière de présenter ses personnages, des êtres d’encre et de papier qui prennent vie, si humains et si fragiles, vulnérables et profondément dérangés.

    Et c’est justement à travers le soin particulier qu’elle met à dépeindre ses personnages que ce thriller psychologique rudement bien mené nous forcera à reconsidérer notre vision de certaines choses ; oserais-je parler de Julie ? Car c’est bien elle qui reste dans ma tête une fois les dernières pages achevées. Julie, que l’on n’entend jamais, que l’on ne découvre qu’à travers les yeux de ses proches. Attendez-vous à être surpris tout au long de ce roman !

    L’enfant étoile, un coup de cœur ? La flèche a manqué de peu sa cible ! s’il n’y avait pas eu ce pénis sur pattes et cette paire de melons qui se rencontrent une première fois et décident d’entamer une relation à leur deuxième rencontre. Seul reproche que je peux faire à ce premier opus, bien qu’en y regardant de plus près, c’est certes inutile à l’histoire, mais… Jeppe est humain, tout simplement, et Katrine Engberg nous le dépeint comme tel, avec ses forces, ses faiblesses et ses doutes. À voir donc ce qui se passe dans le deuxième opus, avec cette histoire ! Ceci dit, nous sommes d’accord : vous devrez patienter jusqu’au 07 janvier avant de faire connaissance avec l’auteure et de ses personnages, et je vous engage à ne pas rater ce rendez-vous !

    (https://saveurlitteraire.wordpress.com/2020/12/23/113-lenfant-etoile-katrine-engberg/)

  • 1001histoires 22 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    L’enfant étoile : titre original "Krokodillevogteren", Danemark 2016, France 7/01/2021.

    Un polar classique ? Oui, avec une scène de crime réaliste et les investigations de spécialistes crédibles. Nous sommes à Copenhague et une jeune étudiante a été assassinée, son cadavre est atrocement mutilé. L’enquête est confiée à la Criminelle. Une enquête classique commence avec les découvertes déterminantes des scientifiques, une autopsie érudite, les interrogatoires des proches de la victime dont le lecteur ressort avec des impressions ambigües.

    Un polar classique ? Oui, avec un duo d’enquêteurs, Jeppe Kørner et Anette Werner, que tout semble opposer. Lui a été récemment brisé par un divorce, Anette est épanouie dans sa vie de couple. Mais cette association est efficace pour progresser dans la traque d’un meurtrier fou, ce que les flics redoutent le plus. Julie, la victime a eu son visage tailladé au couteau avant sa mort.

    Un polar classique ? Oui, avec des indices qui pointent dans mille directions différentes. L’enquête s’annonce ardue, avec son lot de fausses pistes, de rebondissements, et de suspense. Tout cela est bien au rendez-vous pour rendre la lecture addictive.

    Mais ce n’est pas un polar classique ! Katrine Engberg surprend le lecteur avec un scénario d’une rare habileté. Les premiers pas de l’enquête emmènent Jeppe et Annette vers une voisine de la victime, Esther de Laurenti, membre d’un groupe d’écriture. Quel personnage cette Esther, excentrique et attachante retraitée qui se dope au cubi de vin rouge pour l’aider à trouver l’inspiration ! Dans son appartement, des piles de pages et parmi celles-ci un récit glaçant, un polar avec un meurtre effroyablement similaire à celui de Julie. Qui a lu ce manuscrit et s’en est inspiré pour tuer ?

    Dans un polar classique, les portraits ne sont que rarement aussi approfondis que ceux de la dizaine de protagonistes qui gravitent autour d’Esther et que Julie fréquentait également. Des personnages fragiles ou solides, banals ou extravagants, timides ou mégalomanes, manipulateurs ou influençables, tous semblent avoir un passé tourmenté jusqu’à influencer le présent. Il n’y a pas de narrateur dans le récit de Katrine Engberg, seulement le regard du duo d’enquêteur et les pensées et réflexions des principaux protagonistes, témoins ou suspects avec peut-être parmi eux la ou le coupable. Les relations de Jeppe et Anette surprennent, tout les oppose mais il n’y a pas d’affrontement brutal entre eux, à peine quelques remarques critiques. Chacun énerve l’autre mais finalement leur relation est marquée d’une sollicitude inattendue.

    J’ai vraiment été surpris par ce polar qui sort de l’ordinaire et emmène le lecteur loin des scénarios classiques. Le récit est porté par la psychologie des personnages. Tout s’enchaîne de manière simple et logique, le quotidien des personnages alterne avec des révélations surprenantes et énigmatiques dans le monde de l’art et sur l’enfance orpheline, à la poursuite d’un assassin qui jalonne son chemin criminel d’étoiles gravées sur le cadre d’une porte ou tatouées sur un poignet. L’épilogue est de la même veine, cocktail efficace d’action et de révélations troublantes.

    Katrine Engberg est une auteure danoise et "L’enfant étoile" est la traduction en France du premier titre d’une série qui compte cinq tomes parus entre 2016 et 2020. Jeppe Kørner et Anette Werner n’ont sans doute pas fini de nous étonner ...

    Merci à Fleuve éditions

    Découverte du polar nordique

  • Blog PurpleRain 21 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Le corps d’une femme d’une vingtaine d’années est retrouvé au 1er étage d’un immeuble. La victime a été tailladée avec une lame tranchante, des tâches de sang recouvrent murs et sols, les vêtements sont ensanglantés. Le corps présente de grandes violences, provoquées par de multiples coups de couteau et des lésions à la tête.

    Julie la jolie fille de campagne au passé embrouillé, avec tous les mystères qui la rendant intéressante : une mère morte, un père dominant, une volonté forte derrière un sourire tranquille et le désir dans les yeux : va être une personne aussi intéressante que mystérieuse pour nos deux enquêteurs.

    Chaque nouvel indice apporté par l’enquête renvoie les enquêteurs au point de départ. Tous les indices se croisent, mais ne s’imbriquent pas ensemble, ils pointent vers mille destinations différentes sans un point de chute. Le puzzle a du mal à se mettre en place, la police tourne en rond sans trouver la solution à ce meurtre. Toutes les pistes sont explorées et malheureusement abandonnées par la police.

    Nous retrouvons pour résoudre cette série de meurtres, deux enquêteurs de la police de Copenhague. Jeppe Kørner et Anette Werner. Deux personnages aux caractères complètement différents. Les bons jours, ils se chamaillaient comme un vieux couple, le reste du temps ils se supportent pas, car ils n’ont aucun point en commun, ni la même sensibilité sur les affaires à traiter. La seule piste qui tient la route, et qui va aider les enquêteurs à avancer dans l’enquête est le fait que le meurtre de Julie correspond au scénario d’un roman en cours d’écriture. Toutes les descriptions du roman concernant le meurtre sont scrupuleusement suivies par le meurtrier : victime, lieux, mode opératoire …

    Ce roman traîne un peu en longueur car l’enquête piétine et n’avance pas vite. Les enquêteurs peinent à trouver des indices exploitables. L’histoire est bien trouvée, mais aurait pu être mieux traitée avec une enquête plus soignée et pointilleuse. Les deux personnages principaux ne sont finalement pas très attachants et rendent l’histoire un peu fade, car nous n’arrivons pas être en empathie avec eux. L’absence de suspens m’a énormément déroutée, car je dois dire que j’attendais ce moment avec impatience, pour donner du volume à l’histoire sur les dernières pages. L’histoire reste sympa, mais manque de volume et de surprise. Bon moment de lecture quand même ;)

  • ju_se_livre 21 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Pardon ? C’est un premier roman ?! On peut dire que certains auteurs n’ont pas besoin de se faire la main pour être bon. Donc un premier roman tout bonnement excellent.

    C’est le genre de livre qu’on a envie de lire d’une traite.
    Une enquête prenante dès les premières pages. Une intrigue qui tient la route. Pourtant le rythme est relativement lent, chose qui d’habitude me dérange assez. Mais ici, les évènements qui se succèdent, les actions qui arrivent à point nommé empêchent le lecteur de décrocher.

    Quant aux personnages, un duo d’enquêteurs que tout oppose mais qui se complètent. On en apprends peu sur eux, ce qui n’est pas pour me déplaire car ça n’empiéte pas sur l’enquête. Et malgré deux caractères que l’on ne peut imaginer plus aux antipodes, on s’attache facilement. Chacun apportant un plus à l’histoire à leur manière.

    En bref, je suis conquise de A à Z. Et je croise les doigts pour que ce livre soit le premier d’une saga afin de retrouver prochainement Jeppe et Anette dans une nouvelle enquête !

    Sortie en librairie le 7 janvier.
    Merci à bepolar et aux editions Fleuve pour cet envoi topissime👌.

  • Mes Carnets Litteraires 21 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Belle découverte de l’auteure avec ce thriller danois à l’intrigue captivante et agréable à lire.
    Le duo d’enquêteurs fonctionne parfaitement bien et laisse supposer d’autres tomes à venir. En effet, un des enquêteur semble bien mystérieux et quelque peu torturé, ce qui donne vraiment envie d’en savoir plus sur sa vie et son passé !
    Contrairement à d’autres polars scandinaves, le dépaysement m’a semblé moins flagrant dans ce roman.
    L’ accent est mis sur l’intrigue et sur les personnages, plutôt que sur l’ambiance ou les décors.
    Avec différentes pistes et son lot de suspects, le suspense est parfaitement bien dosé, jusqu’à une nette accélération sur les 150 dernières pages !
    Je suis vraiment ravie d’avoir pu découvrir avant sa sortie ce thriller très prenant !

    ➡️ Un premier roman très réussi et prometteur !

  • sam_ds_49 17 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Je n’ai pas l’habitude de lire de romans scandinave, du coup je me suis dis que cela pourrais être bien de changer un peu. ICi nous faisons la connaissance avec Katrine Engberg, qui signe son premier roman.

    Une jeune femme est retrouvée, dans un immeuble de Copenhague, atrocement mutilée. La personne qui la retrouve, un vieil homme, se retrouve à l’homme, victime d’une crise cardiaque. La propriétaire de l’immeuble, Ester, est en train d’écrire un polar, qui ressemble, trait pour trait aux circonstances de la victime. Elle commence a prendre peur, et a du mal a comprendre comment c’est possible.

    Un duo de policiers mènent l’enquête. Jeppe Korner et sa co-équipière Anette Werner sont aux commandes.

    Ce couple de policiers m’a particulièrement plu car on sent bien que ce sont totalement 2 personnes différentes et presque diamétralement opposées. Anette Werner démarre au quart de tour et a besoin que tout file droit. Jeppe Korner quant a lui, a bien du mal a ressortir d’une relation compliquée qui s’est terminée par un divorce. Du coup, désormais, sa vie tourne autour de rencontres sans lendemain, avec ce qu’on qualifierait vulgairement de « marie couche toi la ».

    Dans ce roman , on va aller de surprise en surprise, beaucoup de secrets vont se dévoiler petit à petit. D’un coté Ester, qui se demande, comment, elle peut bien intervenir, dans cette histoire, du fait que l’histoire de son roman, se rapproche beaucoup trop de la réalité. De l’autre coté, Julie, qui semble avoir un passé bien sombre et obscur.

    Des clichés, bien trop connu désormais, que ce soit dans la littérature ou au cinéma, vont également resurgir dans ce roman. Notamment, la romancière, un peu trop penché sur l’alcool….

    Mon avis :

    Si je ne lis pas souvent de thriller et polar scandinave c’est surtout qu’il y a souvent beaucoup de personnages et avec également avec des noms qui sont bien trop souvent difficile a prononcer que ca me bloque dans la compréhension du récit. Je finis par m’embrouiller et je perds tout gout dans ma lecture. Pour ce premier roman de l’auteure, au contraire, peu de personnage et les noms facile a retenir, duc coup je l’ai dévoré en un rien de temps et eu beaucoup de plaisir à le lire.

    Ce serais avec plaisir que je découvrirais d’autres romans de l’auteure.

  • loeilnoir 14 décembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Dans le centre ville de Copenhague, Julie Stender, une jeune étudiante est retrouvée sauvagement assassinée dans son appartement, le visage mutilé. Sa voisine et propriétaire de l’immeuble, Esther de Laurenti, a étrangement décrit ce crime horrible dans ses moindres détails à l’occasion d’un atelier d’écriture, commun à plusieurs artistes. L’inspecteur Jeppe Korner et sa co-équipière Anette Werner mène l’enquête et ne sont pas au bout de leurs surprises.

    Surprise en effet que ce premier roman d’une auteure danoise, encensée par Camilla Läckberg elle-même ! Ce roman m’a beaucoup plu, pour deux raisons. La première est qu’il y est clairement question de secrets ! Qui dit secret que l’on ne demande qu’à enfouir au plus profond de soi, dit forcément vérité qui finira un jour par exploser… Ce sont des ficelles connues, qui parfois sont un peu grosses, mais qui sur moi ont toujours beaucoup d’effets : j’adore les secrets !!! Dans ce roman l’auteure nous gâte : deux personnages ont des choses à cacher : Julie, la victime, qui, bien qu’étant très jeune, avait déjà un lourd passé ; et Ester la propriétaire de l’immeuble, qui s’inquiète très rapidement du rôle qu’elle a pu jouer dans l’assassinat de sa locataire…

    La seconde raison pour laquelle j’ai apprécié ce roman réside dans le soin que l’auteure a apporté à ses personnages : à commencer par le pauvre Gregers, le vieux voisin de pallier de Julie, qui trébuche sur son cadavre… Puis Ester, une écrivaine en devenir, déjà âgée, mais qui malgré son penchant pour la boisson, est très attendrissante : elle se sent coupable d’avoir écrit la scène de meurtre, que le tueur va reproduire. Et puis, l’inspecteur Jeppe Korner, un personnage dépressif qui va reprendre subitement goût à la vie après un divorce douloureux, il est aux antipodes du policier présomptueux que l’on trouve souvent dans les romans.

    C’est donc, à mon avis, un très bon thriller, que j’ai eu beaucoup de mal à lâcher : une nouvelle découverte que je dois à Net Galley et aux Editions Fleuve Noir. Je suivrai volontiers cette nouvelle auteure dans d’autres enquêtes !

  • celine85 28 novembre 2020
    L’Enfant étoile - Katrine Engberg

    Un vieux monsieur qui se trouve être un voisin retrouve le cadavre d’une jeune femme dans son appartement. Tellement choqué par l’horreur de la scène, il fait une crise cardiaque et est conduit à l’hôpital. La victime a été tailladée à plusieurs endroits du corps avec un couteau, à des lésions à la tête et surtout son agresseur a découpé le visage de la victime. La presse le surnommé « Le Monstre au couteau ». C’est l’enquêteur Jeppe Korner et sa collègue l’inspectrice Annette Werner qui vont être chargés de cette affaire. Au cours de leur enquête, il découvre que la propriétaire de l’immeuble, qui se trouve être également voisine de la victime est en train d’écrire un roman et le contenu rappel le déroulement des faits de ce meurtre. Mais ce roman n’a pas été encore publié donc c’est plutôt troublant…
    Il faut reconnaitre que les auteurs de thriller scandinaves font généralement de très bons thrillers. Pour un premier roman, Katrine Engberg nous offre une histoire où le lecteur entre immédiatement dans l’enquête, dans la recherche du suspect. Plusieurs possibilités de coupables s’offrent aux lecteurs, le suspense est donc bien présent. Tout se déroule de manière fluide sans précipitation, il est bien construit. Certains le trouveront peut être trop « classique », trop « banal », pour moi il a tous les ingrédients d’un bon triller et il m’a fait passer un agréable moment lecture et c’est bien là le principal ! Dès que son deuxième roman sortira, je me le procurerai car je pense que c’est une auteure prometteuse.
    Vous pouvez noter sur votre agenda que ce roman « L’enfant étoile « sortira le 7 janvier 2021
    #Lenfantétoile #NetGalleyFrance

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.