Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La fille de Kali - Céline Denjean

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Toulouse : Éloïse Bouquet, de la Section de Recherches de la Gendarmerie, découvre Maurice Desbals, un ingénieur a priori sans histoire, dont le corps décapité a fait l’objet d’une macabre mise en scène : sur le mur, un swastika tracé avec le sang de la victime et, au pied du lit, un tas de piécettes et des pétales de fleurs faisant penser à une offrande. La tête du défunt, quant à elle, demeure introuvable…

Vengeance, règlement de comptes, acte de barbarie à connotation sectaire ?

Alors que l’enquête peine à démarrer, un meurtre identique est perpétré un mois plus tard à quelques kilomètres de la ville rose. Le spectre redouté d’une tueuse en série s’inspirant de la déesse Kali se matérialise alors…

Tandis que le capitaine Éloïse Bouquet et son équipe, aidés par un profileur, tentent de remonter la piste de cette psychopathe hors norme, Amanda Kraft, jeune et ambitieuse journaliste d’investigation, et Danny Chang, détective privé enquêtant de son côté sur un prétendu suicide, mènent chacun de leur côté des enquêtes parallèles qui vont les mener jusqu’à l’antre de la tueuse…

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Sangpages 18 mai 2019
    La fille de Kali - Céline Denjean

    Des personnages qui se mettent en place de manière très habile. Des affaires qui ne semblent avoir aucun rapport entre elles.
    Eloïse Bouquet qui a quitté la gendarmerie d’Orléans pour intégrer la section de recherche de Toulouse et qui fait désormais équipe avec Jean-Marc Pradel.
    Une enfant de Calcutta, fille de prostituée qui vit avec sa mère dans une maison de passe.
    Amanda Kraft qui tient une rubrique pour ménagère dans le journal "la voix du Sud".
    Danny Chang qui est un détective privé chargé de comprendre ce qui est arrivé à Hervé Hubert retrouvé mort dans sa voiture au fond d’un étang.
    Et puis...des hommes décapités…
    Une alternance de chapitre entre l’Inde et la France. Un récit à la première personne de Nilli et sa vie dans cette maison de passe. Une petite fille de 5 ans qui a déjà vu et vécu bien plus que le commun des mortels et qui t’emportera dans les bas-fonds de Calcutta.
    Trois "enquêteurs" : Eloïse et son groupe, le privé et la journaliste qui dénouent un sac de noeuds chacun de leur côté.
    Toi, lecteur, tu te retrouveras très vite dans cette position d’omniscient avec cette folle envie d’aller raconter ce que tu sais aux autres pour faire avancer le schmilblick. Ou encore de leur crier "mais non t’as rien compris !"
    Et puis, tu seras obligé de te rendre à l’évidence. Tu ne sais finalement pas tout. Tu n’auras d’autre choix que d’avancer, de suivre l’évolution, les cadavres sans vraiment pouvoir mettre le doigt sur quelque chose de précis.
    Plus qu’un thriller rudement bien foutu, Céline nous offre un voyage et la découverte d’une culture. Un plongeon dans les croyances et la religion qu’elle utilise habilement dans une trame ultra originale.
    A la fois terrifiant et bouleversant. De ces destins qui ne te laissent pas de marbre et te font éprouver une forme d’empathie.
    J’ai forcément bien apprécié le petit passage en Suisse. Un Martigny quelque peu modifié pour l’histoire. C’est rudement bien 🙂
    Très emballée par ce premier (d’ailleurs bluffant pour un premier bébé), je ne vais pas en rester là et je me réjouis de découvrir les suivants qui sont, semble-t-il, meilleur encore...ça promet du lourd !
    Ouvre tes chakras et absorbe ce récit à sa juste valeur 😍

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.