Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Matrices - Céline Denjean

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

33 #AvisPolar
4 enquêteurs
l'ont vu/lu
3 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

« À bout de souffle, elle file au plus vite, soutenant son ventre protubérant. Elle trébuche, chute, se relève en criant de douleur et de rage, mais reprend sa course folle. Parce qu’elle veut sauver sa peau. »
En plein mois de décembre, une terrible tempête se déchaîne sur les Pyrénées. Sous la pluie battante, une jeune femme enceinte qui court à perdre haleine est percutée par une camionnette. Avant de mourir, elle murmure quelques mots en anglais : « Save the others. »
Qui est cette femme sans identité ? Que cherchait-elle à fuir ? Que signifie la marque étrange sur son épaule ? Et qui sont ces autres qu’il faudrait sauver ?
Les gendarmes Louise Caumont et Violaine Menou se lancent alors dans une enquête hors-norme. Au fil de leurs investigations se dessine la piste d’un trafic extrêmement organisé. Dès lors, les enquêtrices comprennent que l’horloge tourne pour d’autres femmes, sans doute prisonnières quelque part, et dont la vie ne tient plus qu’à un fil.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Riz-Deux-ZzZ 10 août 2022
    Matrices - Céline Denjean

    En bref, une enquête plutôt classique pour un sujet très lourd et très rarement abordé. La plume de Céline Denjean est toujours très plaisante et addictive.

    J’ai retrouvé l’auteure peu après ma lecture de "La fille de Kali" et c’est un plaisir de suivre un récit de manière aussi fluide et agréable. On ressent une certaine évolution, une maturité dans ce dernier roman : une façon de semer des indices tout en allant dans différentes directions pour s’amuser avec le lecteur, mais aussi avec ses personnages.

    [...]

    Concernant l’intrigue de "Matrices", l’auteure ose aborder un thème difficile et plutôt clivant, qui pourra choquer certaines personnes en touchant les femmes enceintes et le sujet de la grossesse. Pas de serial killer ici, mais une vraie enquête avec de nombreuses ramifications, il n’y a pas forcément de scènes sanglantes ou violentes, mais tout est dans le suspense et dans les faux-semblants, ainsi que dans la tension psychologique face aux conditions de vie des victimes.
    Céline Denjean nous ouvre également les yeux sur une réalité actuelle quant aux trafics et aux réseaux clandestins brassant de l’argent et des vies dans l’indifférence et l’inconscience les plus totales. On peut également rapidement s’interroger sur la législation qui entoure la PMA, la GPA et la maternité en globalité.

  • Evacici08 6 juin 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Lire une œuvre de Céline Denjean est une première pour ma part.
    Le thème choisi est vraiment intéressant : le trafic de jeunes nigérianes destinées à devenir des esclaves sexuelles, détourné au profit d’un trafic encore plus lucratif de GPA.
    Les enquêteurs sont attachants et forment une équipe de choc. Louise Caumont est une écorchée vive, à fleur de peau, dont on voit la personnalité évoluer au fur et à mesure des pages vers une fin heureuse.
    Le changement de mode narratif lorsque le chapitre concerne la jeune nigériane est intéressant.

    Les descriptions, destinées à nous plonger dans l’atmosphère au début d’un certain nombre de chapitres, sont parfois un peu complexes. Le lexique utilisé est très recherché, par souci de précision, rendant la lecture moins accessible par endroits.
    J’ai un peu regretté à la fin que la lumière n’ait pas été faite sur le rôle de Temperville et de la société secrète. Le major Caumont soulève de multiples interrogations, mais ne poursuit pas les investigations (en apparence au moins), signe d’une tentative de lâcher-prise qui reflète son changement de vie. Je me suis demandé si cela laissait présager une suite.
    Ce roman est une belle découverte. Je suis ravie d’avoir pu le découvrir grâce à vous. 😊

  • sunnytitia 31 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Waouh, quel livre poignant !!!
    Une enquête peu banale...
    Ce duo d’enquêtrice est parfait, elles ne s’imaginaient pas qu’un simple accident de la route, allait les mener dans un trafic terrifiant, glauque et quelque part inhumain.
    Ce livre est superbement ecrit, il est tres bien documenté et surtout l’intrigue est géniale
    Je ne connaissais pas l’auteur mais jai hate de lire dautre livre ecrit de sa main.

  • Camille Florin 27 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    C’est le premier livre de cette auteure que je lis et quelle découverte !
    Elle nous emmène dans les méandres d’une enquête dans le milieu de la GPA et dans la noirceur des viols, de la prostitution, de la traite des femmes et de l’asservissement des femmes pauvres du Nigeria en passant par de riches familles françaises aux secrets lourd de conséquences.
    L’enquête menée par Louise la flic au tempérament de feu est captivante même lorsque l’équipe fait face aux impasses lors de l’enquête. Bref je recommande, un véritable coup de coeur, j’ai été portée de la première à la dernière page, pas une seconde d’ennuis malgré le volume du roman.

  • Katoudg31 27 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Mon 1er livre de l’autrice et pas le dernier c’est sur . Il s’agit apparemment d’un one shot du coup aucun fil rouge avec des personnages des précédents romans.
    Les thèmes abordés - maternité, GPA , sont très fort, percutant . Les chapitres courts donnent beaucoup de rythme , j’aime beaucoup le duo d’enquêtrices, et j’ai bien souffert avec ces pauvres jeunes femmes . Le seul bémol, j’ai un manque de réponses sur certains points à la fin mais une excellente lecture que je recommande vivement

    Merci pour cet envoi

  • IRD79 27 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Belle découverte, je ne connaissais pas encore Céline Denjean.Suite aux avis j’avais très envie de la découvrir.
    J’ai vraiment accroché dans ce thriller sur fond de trafic d’êtres humains. L’écriture de ce livre est agréable. Le récit est raconté selon les points de vue des différents personnages. Un duo d’enquêtrices sympathiques. Une histoire qui semble malheureusement réelle.
    À tous les dévoreurs je le conseille

  • chasalion 26 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    L’histoire débute lors d’une nuit de tempête. Une jeune femme enceinte court. Terrifiée, elle n’a qu’un seul objectif, s’enfuir le plus loin possible.
    Mais une camionnette la heurte et malgré l’intervention d’un médecin qui arrive juste après, elle décède en prononçant quelques mots en anglais.
    Louise Caumont et son équipe sont chargées de l’affaire. Et cette enquête va se révéler laborieuse et particulièrement douloureuse pour Louise…

    J’ai beaucoup aimé ce livre qui m’a tenue en haleine jusqu’au bout et ce pour plusieurs raisons.
    La construction du récit d’abord, faite de chapitres courts clairement identifiés par un titre et qui donnent un certain rythme à l’histoire.
    L’écriture est à la 3e personne, excepté pour les chapitres concernant une jeune femme. On passe alors à la 1ère personne pour un récit encore plus immersif et angoissant.

    Ensuite, l’auteure joue avec nous et nous emmène sur de fausses pistes. Entre intuitions, suppositions et négligences, la police échafaude beaucoup d’hypothèses. C’est un véritable travail de fourmi, très long et qui met à rude épreuve les nerfs de Louise. « Les jours passaient à un rythme stupéfiant, et si les gendarmes ne chômaient pas, les résultats, eux, tardaient. »
    L’affaire est assez complexe puisqu’elle met en scène de nombreux personnages qui à priori n’ont rien à voir les uns avec les autres. Les sujets abordés sont des thèmes sensibles et d’actualité. Les choses vont se mettre en place difficilement et le suspense est bien présent jusqu’à ce qu’un infime élément change la donne.

    Enfin, les personnages sont attachants. Je pense particulièrement à Louise qui cache en elle un traumatisme et qui s’est forgé une carapace. Et aussi à Violaine qui est la seule capable de comprendre et d’apaiser sa cheffe et amie.

    C’est donc un livre fort avec beaucoup de rebondissements et une enquête prenante.

  • Kell 26 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Tout d’abord merci à Bepolar pour l’envoi de ce livre.
    J’ai apprécié cette lecture dont le thème central est la GPA et le trafic d’êtres humains. Le sujet ne peut laisser personne indifférent et nous donne envie de découvrir les liens entre les personnages présentés et le fonctionnement de cette organisation criminelle.
    Le récit semble semble malheureusement fortement basé sur des faits réels puisque j’ai, en parallèle de ma lecture, vu par hasard un court reportage faisant état de trafics et de réseaux de prostitution liés à des gangs Nigérian en France.

    Cependant, je regrette quelques points. Bien qu’ayant apprécié ce livre, il ne m’a pas complètement transportée. J’ai trouvé que certains aspects étaient survolés au profit d’autres répétés à plusieurs reprises sans que ces répétitions soient bénéfiques : une enquête qui piétine trop longtemps, une enquêtrice tourmentée souvent décrite de la même manière, une jeune Nigériane qui se répète que son sort est quand même meilleur que celui d’Hélène... A l’inverse, on découvre une organisation politique aux allures de secte qui fait froid dans le dos mais qui n’apporte finalement pas grand chose à l’histoire.
    Les chapitres très courts donnent du rythme à l’histoire mais ne permettent pas d’approfondir suffisamment les personnages à mon gout.

    Le dénouement final et l’identification de Mickey sont bien amenés.

  • Riz-Deux-ZzZ 26 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    En bref, une enquête plutôt classique pour un sujet très lourd et très rarement abordé. La plume de Céline Denjean est toujours très plaisante et addictive.

    J’ai retrouvé l’auteure peu après ma lecture de "La fille de Kali" et c’est un plaisir de suivre un récit de manière aussi fluide et agréable. On ressent une certaine évolution, une maturité dans ce dernier roman : une façon de semer des indices tout en allant dans différentes directions pour s’amuser avec le lecteur, mais aussi avec ses personnages.

    Après sa saga avec Éloise Bouquet, Céline Denjean nous présente une nouvelle équipe, menée par deux femmes que tout oppose, mais qui se complètent parfaitement. Leur relation est intéressante et déjà bien étoffée, j’espère pouvoir mieux les découvrir dans les prochains opus.

    Concernant l’intrigue de "Matrices", l’auteure ose aborder un thème difficile et plutôt clivant, qui pourra choquer certaines personnes en touchant les femmes enceintes et le sujet de la grossesse. Pas de serial killer ici, mais une vraie enquête avec de nombreuses ramifications, il n’y a pas forcément de scènes sanglantes ou violentes, mais tout est dans le suspense et dans les faux-semblants, ainsi que dans la tension psychologique face aux conditions de vie des victimes.
    Céline Denjean nous ouvre également les yeux sur une réalité actuelle quant aux trafics et aux réseaux clandestins brassant de l’argent et des vies dans l’indifférence et l’inconscience les plus totales. On peut également rapidement s’interroger sur la législation qui entoure la PMA, la GPA et la maternité en globalité.

  • Virginie Enderlin 25 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Bonjour,aujourd’hui je viens vous parler de "Matrices" de Céline Denjean que j’ai eus la chance de gagner lors d’un concours Bepolar. De quoi parle t-on ? De mères porteuses,de trafics humain, et de prostitution... Malgré une thématique abjecte on ne peux s’empêcher de tourner les pages avec frénésie du fait de l’écriture incisive de l’autrice,qui est aussi tranchante qu’un scalpel,quel talent. Les personnages : j’ai beaucoup aimé son duo d’enquêtrice Louise Caumont et Violaine Menou ,du féminisme qui marche super bien, ses deux femmes et leur équipe sont tous très attachants, l’histoire semble presque réelle , aucune invraisemblance, j’ai surkiffer. La fin est juste ,bien écrite et hallucinante. Grâce à sa plume l’autrice ,nous fait ressentir tout un panel d’émotions,une énorme empathie pour certains personnages,un certain attachement aux enquêteurs et une énorme révulsion envers d’autres personnages. Pour être franche, d’habitude j’ai un peu de mal avec l’autrice,lié au fait qu’elle utilise pas mal de légendes,de rituels, personnellement çà me dérange un petit peu,mais ici ce n’est pas le cas et j’ai littéralement dévorer ce roman. Je remercie infiniment l’autrice pour ce chouette moment de lecture ainsi que Bepolar pour cet envoi. Bref vous l’aurez compris j’ai adoré "matrices" et ne peux que vous le recommander vivement. Âmes sensibles s’abstenir.

  • Virginie Vanhoye 25 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Encore une belle réussite de la part de Céline Denjean.
    Ayant déjà lu Le Cheptel, j’ai retrouvé tout le talent de cette auteure dans ce thriller traitant de la gestation pour autrui.
    Les 2 enquêtrices Louise et Violaine sont déterminées et l’enquête qui s’avère très difficile et complexe fait ressurgir leurs blessures du passé.
    Un texte très bien écrit, un bon rythme avec des chapitres courts, de multiples rebondissements : tout ce qui fait un excellent thriller.
    Je recommande vivement la lecture de ce livre pour les fans de bons thrillers.

  • Baumel Séverine 25 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Un polar nerveux, sans temps mort, une histoire qui glace le sang.
    On tourne les pages à une vitesse effrénée.
    Une fois commencé, on ne peut plus s’arrêter.
    L’auteure joue avec nos nerfs jusqu’au dénouement final.
    Addictif !!!

  • margotte 24 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    J’ai adoré ce livre qui est construit comme un immense puzzle.
    On y trouve du suspense,de la vengeance. La nature humaine est parfois surprenante où certains sont capables du pire pour l’argent, le pouvoir.

    Le thème de la GPA est très expliqué.
    Si le titre me faisait peur au premier abord, il semble parfaitement bien choisi.
    je ne connaissais pas du tout l’auteur avant mais son écriture est fascinante, prenante et en même temps facile.
    Je recommande vivement ce livre et j’ai hâte de lire d’autres livres de l’auteur.

  • Laurence Girard Gentilini 23 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Matrices de Céline DENJEAN est un polar comme je l aime pas trop violent ou gore mais qui fait travailler notre imagination. Un bon suspens et un bon policier qui ferait un bon scénario pour le cinéma ou tv.

    Je ne connaissais pas cet auteur mais l écriture est simple, le suspens est présent. On n arrive plus à quitter le roman qui commence sur des chapeaux de roues !!
    l histoire commence sur l évasion d’une jeune femme enceinte qui cherche à fuir ses ravisseurs et qui se fait renverser par une voiture.
    S ensuit une enquête policière sur une série de meurtres sans liens apparents avec comme fonds trafics de femmes africaines, GPA, viols … mais jamais les mots de mots violents ..notre imagination fait le reste.
    On s attache aux personnages et en particulier la gendarme Louise qui pour qui ce meurtre fait ressortir ses angoisses et son passé pesant. Le duo de gendarmes (les 2 copines) sont indispensables pour que ce roman ne soit pas tout à fait noir. L’arrivée du troisième homme sera un plus
    j ai vraiment adoré ce roman qui se lit facilement malgré une histoire horrible. Je vais vite acheté les autres livres de Céline denjean mon nouveau auteur chouchou
    _

  • tatibibibi 22 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Tous mes remerciements à BePolar et aux éditions Marabout pour la découverte de Céline Denjean au travers de son roman "matrices".
    Matrices ? Une fois éliminé le rapport aux mathématiques, à l’économie et à l’électronique, reste l’aspect anatomique de la matrice, à savoir : l’utérus !
    Dès les premières pages en effet, un accident mortel suspect, celui d’une jeune femme enceinte dont les derniers mots laissent à penser que d’autres femmes dans le même état qu’elle sont en danger et retenues prisonnières.
    Entrée en scène des 2 gendarmettes Violaine et Louise chargées de l’enquête. Et pression du temps qui passe et met en danger les prisonnières.
    Et de découvrir assez rapidement qu’un trafic de GPA sauvages est au coeur du drame.
    Les protagonistes masculins du roman, du moins les "méchants" sont assez caricaturaux et particulièrement ignobles... Arrogance et mépris chez Temperville, prêt à tout sacrifier sur l’autel de ses ambitions car "il en va ainsi de la conduite des hommes qui dirigent le monde" (!). Frustrations, lâcheté et désir pathologique de dominer chez Schwartzenberg dont je vous laisse découvrir les fonctions respectives.
    Narration alternative devenue assez classique actuellement : d’une part, l’enquête en cours ; de l’autre le parcours d’Obi vers son destin, Obi la petite nigérienne prisonnière, le "ventre", objet du trafic.
    Outre l’enquête à rebondissements, l’intérêt de ce roman réside dans le coup de projecteur mis sur le trafic honteux de mères porteuses non consentantes, pas même rémunérées, juste des esclaves sexuelles aux mains d’odieux trafiquants en cols blancs.
    Exit ici la GPA "altruiste", ou celle qui consisterait à rémunérer la mère porteuse (discussion sur le plan éthique). Il n’est ici question que de violences physiques et morales, d’exploitation et d’instrumentalisation assassines du corps de la femme, d’une chosification de la procréation.
    L’originalité du thème est une belle surprise.
    J’ai adoré détester les "pourris rotariens" et la veule soumission de leurs proches ; me suis inquiétée pour les innocentes victimes. Ingrédients réunis pour une lecture efficace.
    Peut-être les personnages féminins, Louise en particulier, auraient-ils pu être davantage fouillés...
    Mais ne boudons pas notre plaisir et laissons nous aller au plaisir de la lecture et à l’indignation suscitée par le thème abordé !

  • vivi42 22 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    « Matrices » est le premier roman que je lis de Céline Denjean. J’ai , dans ma PAL, « La fille de Kali », autre roman de l’auteur, mais il est en attente sans doute pour peu de temps. En effet, j’ai beaucoup apprécié l’écriture de cette auteur.

    « Matrices » est un très bon polar qui nous fait suivre l’enquête menée par 2 gendarmes, Louise et Violaine. Si cette dernière est joyeuse, enjouée et heureuse en famille, il n’en est pas de même pour Louise, sa supérieure.

    L’enquête commence doucement pour gagner en rythme tout au long du roman. On se prend en vouloir toujours connaître la suite !

    Ainsi, l’auteur aborde le problème de la GPA, du trafic d’êtres humains et des relations familiales.
    J’ai apprécié les différents chapitres sur l’enquête, le passé trouble de Louise et ceux à la 1ère personne de l’une des victimes du trafic.

    La dernière partie est une explosion de révélations qui ne nous fait lâcher (hélas !) le livre qu’à la toute fin ( parce que c’est la fin !).

    J’espère bien retrouvé Louise et Violaine dans une prochaine enquête.

    En tout cas, Céline Denjean est devenue l’une des auteurs que je vais dorénavant suivre .

    Merci au site Bepolar pour l’envoi de ce roman.

  • Fleurine 22 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Céline Denjean a une facilité déconcertante pour nous transporter dans ce que l homme a de plus abjecte. Dans l horreur... Ici dans le trafic d être humain mené tambour battant par des personnes loin de tout soupçons comme des médecins. Un page Turner, on entre directement dans le vif du sujet suite à un accident de voiture en pleine tempête sur la D41 un soir de décembre et ensuite tout s enchaîne... On entre dans la vie des personnages principaux Temperville, Schwarzenberg , Lucie et Violaine. Ce livre vous bouscule. Il n a qu un défaut... C est la fin ! Merci a Be Polar pour ce bon moment !

  • boyer 21 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Deuxième livre que je lis de Céline DENJEAN. Le 1er LE CHEPTEL parlait déjà de trafic d êtres humains.
    Mais dans MATRICES ce trafic est relié à la GPA. Décidément l argent ...peut tout acheter. L enquête de Louise et ses coéquipiers va nous montrer jusqu’où certaines personnes (médecins, politiciens etc....)peuvent aller dans l immonde,l abject.
    On apprend aussi que Louise est perturbée par cette enquête en raison de son passé
    Merci à bepolar de m avoir fait découvrir ce très bon livre que je recommande et de mon côté je vais attaquer de nouvelles aventures écrites par Céline Denjean

  • Cath 18 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Merci BePolar pour l’envoi de ce livre. Je n’avais encore rien lu de Céline Denjean et je suis ravie de cette belle découverte :)

  • Cath 18 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Terrible tempête en plein mois de décembre dans les Pyrénées. Une femme court au plus vite, elle est au maximum de ses forces. Pourquoi ? Et que cherche-t-elle à fuir ? Dans ces conditions de visibilité abominables, elle est renversée par une camionnette. Elle perd beaucoup de sang et ses derniers mots sont "Escape from the car, save the others".
    Les gendarmes sont confrontés à beaucoup d’inconnues dans cette enquête à commencer par l’identité de cette jeune femme et une question demeure : y-a-t-il d’autres victimes ?
    Louise et Violaine, les 2 enquêtrices vont devoir tirer les fils un à un pour reconstituer le puzzle et mener à bien cette enquête. Céline Denjean introduit d’autres personnages qui dessinent une grande toile d’araignée et nous emmène jusqu’au bout du monde.
    Alors quel rôle ont-ils tous et après quoi courent-ils ? Questions d’argent, questions de sexe et quoi d’autre encore ?
    Cette histoire est bien ficelée, le lecteur est tenu en haleine jusqu’au bout. Ce livre se lit avec beaucoup de plaisir.

  • bemiber 18 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    J’ai beaucoup apprécié ce livre, l’écriture est facile, bien rythmée et de suite les différents tableaux et personnages se mettent en place et l’on visualise bien les images comme dans un bon film polar. Le sujet très actuel( après recherches sur internet j’ai pu m’en rendre compte et compléter mes connaissances sur ce trafic existant réellement au Nigéria à Lagos) est traité très soigneusement. Quand j’ai eu terminé ce livre , il m’a manqué comme chaque fois que je finis un bon livre. Merci.

  • universpolars 15 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Je découvre cette auteure qui ne perd pas une seule seconde pour nous enfouir dans son récit. L’accroche est efficace.

    Une femme non identifiée, enceinte, courant de nuit sur une départementale, en pleine tempête, se fait heurter accidentellement par une voiture. Avant de lâcher son dernier souffle, elle aura juste le temps de murmurer qu’elle s’est enfuie et qu’il faut sauver « les autres ».

    C’est un duo d’enquêtrices qui va tenter de démêler cette étrange affaire, deux femmes gendarmes plutôt complémentaires, dont l’une va nous dévoiler sa vie, son passé, sa peine, sa tragédie. J’ai trouvé ce personnage intéressant, car il illustre parfaitement bien ce principe de protection – ce masque que l’on se pare ! – qui permet de cloisonner et filtrer ce que l’on veut bien montrer de sa personne en souffrance.

    Plusieurs artères nous mèneront vers le cœur de l’intrigue. En vous référant au titre de ce bouquin, vous pouvez bien imaginer que l’une d’elle concerne la procréation. Je crois que c’est le meilleur terme que je peux utiliser tout en restant neutre.

    Céline Denjean arrive à nous soumettre une situation immonde et barbare impliquant des victimes qui n’ont accès qu’à l’enfer, qu’au pire, parfois au « moins mauvais », mais jamais au meilleur. Ça n’existe pas. L’espoir n’est qu’un mirage qui a déjà disparu avant même de l’avoir regardé.

    Nous pénètrerons également dans le noyau de quelques cercles familiaux bien différents, ayant tous un point commun assez prononcé, à savoir un dysfonctionnement aussi absolu que sournois.

    L’auteur gratte avec insistance cette couche épaisse et bien tassée qui nous sépare de ces intimités familiales plutôt inavouables, des actes aussi cyniques qu’immoraux, non assumés pour certains. Franchement, il faut le dire, c’est assez cruel dans le genre !

    Ce récit fait converger une enquête, des actes et des conséquences vers un même point. La situation qui en résulte devient alors inextricable et, pour moi, cet état de fait est carrément jubilatoire. Oui, l’auteur a réussi à engendrer, avec « Matrices », un scénario efficace, tangible et surtout redoutable.

    La fin justifie-t-elle les moyens ? Très certainement, mais il faut y mettre le prix.

    A lire.

  • robson 12 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Bonjour

    Je ne connaissais pas Céline Denjean , cette lecture m’a donné l’envie de lire les précédents.Le thème principal , la GPA ,soulève des interrogations ...Jusqu’ou peut on aller ? Dans ce livre , on retrouve les ingrédients d’un bon polar , des gendarmes (féminines ) avec de la cervelle , des politiques véreux , l’argent et le pouvoir , un peu de porno et bien sur du sang.plusieurs histoires avec des chapitres bien délimités , donne du corps à ce polar. Un livre très prenant.

  • mimi 12 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    5ème roman de cet auteure que je découvre et que je vais désormais suivre ! Une écriture percutante, une aventure soutenue font que ce polar est très rythmé. L’enquête est minutieusement menée et tient le lecteur en haleine.Certes,ce roman est assez noir et trash mais cela permet au lecteur de s’impliquer et l’on ne peut rester indemne après cette lecture dont le sujet est fort,à savoir le prix d’une matrice.Un thriller de haute voltige que je conseille pour son originalité et sa plume directe.

  • Laure 11 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Je ne connaissais pas du tout Céline Denjean,mais c’est une agréable découverte. Roman reçu du site BePolar.
    L’enquête menée par une équipe qu’on aimerait retrouver est certes complexe, mais les chapitres, courts, s’enchaînent de manière à nous impliquer. Même si nous connaissons rapidement une partie de la vérité, on suit les progrès des enquêteurs avec angoisse, tant on souhaite que les odieux personnages soient vite stoppés. On se retrouve pris aussi par la partie à la 1ère personne, on espère tant une issue positive pour ce personnage...
    Le thème abordé révolte, et l’on s’interroge vraiment sur la possibilité qu’un tel trafic soit possible. Je crains malheureusement que ce ne soit pas si fictionnel...
    Une seule chose m’a ( très légèrement, pas de quoi gâcher ma lecture) agacée, c’est ces un peu trop frequentes descriptions remplies d’adjectifs, 3 devant 5 derrière :"Garnier semblait hypnotisé par la lente et duveteux danse céleste...". Il neige quoi.
    Mais en toute sincérité, j’ai envie de découvrir d’autres titres de cette auteure.

  • cleamax 10 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    6ème livre de Céline Denjean, et comme à chaque ouvrage, elle réussi à nous tenir en haleine sur un sujet aussi délicat que la GPA, une enquête captivante, addictive et poignante. Ce roman est noir, les esclavagistes et proxénètes sans état d’âmes, mais la belle histoire d’amitié liant les 2 gendarmes Louise et Violaine contre-balance cette noirceur et nous permet de souffler avant de plonger de nouveau dans un chapitre où l’on se sent impuissant face à ces femmes victimes de trafic humain. On ne peut pas ressortir indemne de cette histoire.

  • Lectures noires pour nuits blanches 9 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    "Tout dans ce bas monde - la maternité comprise -, est monnayable. "

    Pour son dernier roman, Céline Denjean fait encore la part belle aux femmes avec un nouveau duo d’enquêtrices, dans une intrigue aux nombreuses ramifications qui nous mènera jusqu’au Nigeria. Louise et Violaine sont deux gendarmes complices et complémentaires, un duo empathique et humain qui fonctionne à merveille. L’auteure porte un soin particulier à ses personnages. Louise, la cheffe d’équipe, cache un douloureux passé et une grande sensibilité sous ses airs de dure. Violaine est plus douce et joviale. Elles partagent travail et amitié. J’espère avoir l’occasion de les découvrir d’avantage dans un prochain livre.
    L’enquête démarre doucement puis gagne en rythme et intensité. L’horreur se dessine sous nos yeux avec la voix d’une mystérieuse jeune femme qui raconte son calvaire.

    Comme à son habitude, l’auteure aborde des thématiques de société, GPA, maternité, parentalité sont quelques uns des sujets abordés dans ce roman traités avec intelligence et très bien documentés. Elle va loin dans l’horreur mais sans surenchère ni violence gratuite. Pourtant certains thèmes m’ont fait frémir d’effroi. Nous avons encore une fois à faire à des organisations prêtes à toutes les atrocités pour leur simple profit.

    "La misère constitue le terreau fertile des trafiquants et criminels de tout crin. Le pire est peut-être que leurs malversations ne font que répondre à la demande d’une clientèle plus aisée, aveuglée par son impérieux désir de parentalité. "

    Encore une réussite pour Céline Denjean avec ce redoutable thriller qui m’a bien secouée. Une auteure de talent à découvrir si ce n’est déjà fait.

  • Talia79 8 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Pourtant lectrice assidue de polars/thrillers,je ne connaissais pas Céline Denjean,et me voilà plongée dans"Matrices". Malgré la présence de gendarmes,j’aurais plutôt classé cet ouvrage dans les "romans",car c’est une suite de petits chapitres sans surprise,sans suspense ; Dommage,car le thême abordé,la GPA,est traîté sous de multiples aspects,les dealers,les médecins,les couples demandeurs,les mères porteuses.On se laisse malgré tout emporter dans les aventures des protagonistes,car l’écriture est fluide et les différentes intrigues s’enchaînent assez vite,les chapitres étant courts ,mais je reste mitigée et n’ai pas été happée alors que tous les ingrédients étaient présents pour aboutir à un thriller terrifiant . Pas un livre dont on ne pense qu’à tourner les pages pour connaître les rebondissements puisque nous devinons tout dès le début.A lire malgré tout pour les informations sur ces pratiques écoeurantes.et sans rapport avec l’histoire et l’autrice,quelle idée d’imprimer un livre en caractères aussi petits ! j’ai eu du mal à le lire et pourtant,des livres,j’en lis 50 ou plus par an ;pensez à ceux qui ont des verres progressifs et/ou ne sont plus tout jeunes...

  • Sharon 8 mai 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Merci à Be polar et aux éditions Marabout pour ce partenariat.
    Louise Caumont, Violaine Menou, Thierry Saint-Orens. Ils sont trois gendarmes qui travaillent ensemble. Louise est le chef, la plus âgée. Elle est d’une rigueur toute militaire. Célibataire, elle vit seule avec son chat, et peine à répondre aux invitations de Violaine, de Thierry, voir à comprendre le mode de vie de cette jeune génération, qui s’engage tôt, qui fait les choses dans l’ordre et dans les règles (mariage, maison, enfants), elle qui n’est jamais parvenue à parler de son douloureux passé. C’est sa nouvelle enquête qui lui permettra - enfin - d’ouvrir les vannes. Mais quelle enquête.
    Une jeune femme enceinte de huit mois est renversée par une voiture, au cours d’une violente tempête. Avant de mourir, elle a le temps de murmurer : "Save the others". Commence alors un travail de fourmi pour tenter de savoir qui était cette jeune femme, d’où elle venait, et pour le compte de qui elle portait cet enfant. Oui, la jeune victime était enceinte, mais c’était une GPA : autant dire que retrouver sa trace, et retrouver la trace de ceux à cause de qui elle était enceinte n’est pas simple.
    Les mots que j’ai employés orientent, bien sûr, laissent à entendre mon point de vue sur la GPA. Jusqu’où certaines personnes sont-elles prêtes à aller pour avoir un enfant ? Moi, nulle part. Certaines personnes, très loin. Ces personnes ne désirent pas un enfant, elles désirent un enfant qui soit génétiquement le leur. Je suis sévère ? Oui. Parce que ce ne sont pas elles qui prennent des risques au cours de la grossesse, c’est la mère porteuse, c’est elle qui subira la grossesse, l’accouchement, et le post-partum, qui n’est jamais évoqué quand on parle de GPA "éthique" comme si tout s’arrêtait - physiquement - pour la femme après son accouchement.
    Et si la GPA devenait un nouveau business bien lucratif pour de nouveaux trafiquants de chair humaine, si elle devenait un nouveau moyen d’exploiter les femmes, encore et toujours, de rentabiliser au maximum leur corps ? Il existait déjà tant de moyen pour les trafiquants. La prostitution a bien des visages, et je me dis que certaines citations, sur les films pornographiques, feront tiquer certains lecteurs. Et pourtant, elles nous rappellent ce qu’est vraiment l’univers de la pornographie : "à y bien regarder, un film porno n’est rien d’autres qu’une passe sans fin, offertes à la concupiscence de centaines d’inconnus.... ". De même, en ce qui concerne la prostitution : la pénalisation de la clientèle n’a pas du tout amélioré le sort des prostituées (voir les chiffres donnés, via Louise Caumont, par l’autrice).
    L’enquête est lente à se mettre en place, parce que les enquêteurs, qui sont bientôt rejoints par le major Vanessa Roumieu et le major Farid Benchik, doivent chercher partout, et qu’ils ne peuvent pas penser à tout. Les trafiquants non plus, ce qui est presque rassurants : c’est quand ils commettent des erreurs qu’on peut retrouver leurs pistes. C’est dans la seconde partie du récit que le rythme s’accélère, que les récits secondaires rejoignent le récit principal, que certains faits prennent sens, parfois même cruellement.
    A travers Matrices, l’autrice nous interroge aussi sur la parentalité. Ce n’est pas tout de vouloir un enfant, il faut aussi savoir prendre soin de lui une fois qu’il est là, et force est de constater que ce n’est pas toujours le cas, que la violence éducative ordinaire n’est pas toujours visible au contraire de ses conséquences. Il faut aussi voir ce que l’on veut transmettre à son enfant, ce que l’on est prêt à faire - ou pas - pour qu’il vive sa vie du mieux possible. Vastes soucis. Les réponses données ne sont pas toujours celles que l’on attendait.
    A lire si vous aimez les polars qui accrochent et interrogent sur les maux de notre société.

  • Emysbook 30 avril 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Le nouveau roman de Céline Denjean est diaboliquement bien construit. C’est tout de suite addictif et entraînant : à tel point qu’il me tardait de le finir pour connaître la fin.

    Une femme est retrouvée percuté par une voiture en pleine tempête. Que fait-elle ici ? Qui est-elle ?

    Une enquête haute en couleur qui ne manque pas de nous surprendre bien que nous voyons l’horreur se dessiner au fil des chapitres !

    ⏳ J’ai aimé chacun des personnages de ce roman qui pour moi apporte vraiment de la profondeur et se l’empathie dans cette histoire affreuse, affreuse mais réelle et profondément vraie.

    Cette histoire nous brise en tant que femme, que parent, qu’être humain et pourtant il n’est que le reflet de notre société actuelle. Bien que cette histoire soit dure à lire, il n’en reste néanmoins un beaux chemin d’espoir..

    J’ai profondément aimé ce livre bien que la fin m’a laissé un goût d’inachevé sur des questions que je me suis posé. J’ai été embarqué et c’est le principal !

  • Nathalie BOUTHORS 28 avril 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Bonjour,
    Comme Aude et Des Plumes et des Livres, Céline Denjean nous enveloppe comme dans un cocon dont l’on ne peut sortir qu’en lisant jusqu’à la dernière ligne...
    Céline Denjean est percutante, efficace et absolument déroutante dans son récit. Lire cette "histoire" est à la fois effrayant et attirant, comme le sont d’autres livres d’auteurs français qui me sont chers.
    Cette enquête interpelle et rappelle les "lebensborn" allemands de la 2nde guerre mondiale (impression tout à fait personnelle qui n’est peut-être pas partagée).
    Ce duo féminin est imaginatif et l’on ne peut qu’être enthousiaste à les suivre.
    Aura-t-on la chance de les retrouver ?
    A bon entendeur...!

  • Des plumes et des livres 24 mars 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Je ne connaissais l’autrice que de nom, ayant vu bon nombre de fois passer son nom et ses romans sur les réseaux sociaux. Romans qui d’ailleurs se retrouvent dans ma wishlist, mais dont je n’avais pas franchi le pas de l’achat.

    Matrices commence sur les chapeaux de roue avec la fuite d’une jeune femme enceinte de 8 mois et qui se fait heurter par une camionnette au cours d’une nuit de tempête. Grièvement blessée, elle meurt quelques instants plus tard en murmurant "Escape from the car, save the others". Les deux gendarmes Louise Caumont et Violaine Menou sont chargées de l’enquête sur cet accident de la route. Ce qui s’apparente à un mauvais concours de circonstances les emmène en réalité au cœur d’un trafic de GPA où des jeunes femmes se transforment en ventre pour porter les enfants de couples stériles. Qui organise ce trafic ? D’où viennent les jeunes femmes ? Que deviennent-elles une fois l’enfant venu au monde ?

    L’intrigue de Matrices est très bien ficelée. Céline Denjean s’est énormément documentée et cela se sent car rien n’est laissé au hasard, tout s’emboîte parfaitement et reste d’une crédibilité sans faille.

    Céline Denjean a construit son roman autour de plusieurs personnages auquel elle donne la parole à tour de rôle : une jeune femme nigériane qui va être exploitée dans ce trafic de ventres, un homme influent et antipathique au plus haut point, Louise Caumont chargée de l’affaire qui la renvoie à son propre passé. Tout cela se mêle et s’entremêle pour finir par se rejoindre et faire la lumière sur toutes les questions que l’on se pose.

    Le duo d’enquêtrices fonctionne parfaitement. Louise Caumont paraît froide, dure au premier abord mais l’on comprend très vite qu’il s’agit d’une carapace, qu’elle se protège et au fil des chapitres, on comprend cette femme qui a vécu des drames très tôt dans sa vie. Pour contrebalancer le côté rentre-dedans de Louise, Violaine est la douceur et la bonne humeur incarnée. Deux tempéraments qui se complètent, qui donnent de bonnes discussions pour décompresser à travers tout ce noir omniprésent. Le personnage de Thierry, troisième gendarmes de l’équipe, est également un très bon complément et élément, on sent à quel point débuter dans une équipe et trouver sa place n’est pas chose aisée (surtout quand on a Louise en face de soi !).

    Bref, je pourrai m’étendre des heures sur Matrices qui m’a fait plonger dans l’horreur d’un trafic d’humains. Cependant, Céline Denjean reste toujours dans la suggestion, ne sombre pas dans le trash ou le gore. Elle se contente de suggérer et notre imagination fait le reste. C’était ma première lecture de cette autrice, mais certainement pas la dernière.

    https://desplumesetdeslivres.wordpress.com/2022/03/24/matrices-celine-denjean/

  • Aude Lagandré 14 mars 2022
    Matrices - Céline Denjean

    Un matin de décembre sur la départementale D41 reliant Castelbajac et Burg, une jeune fille se précipite sous les roues d’une voiture. Deux hommes tentent de lui venir en aide. Sa peau est noire. Elle est enceinte. Elle prononce deux phrases avant de mourir « Escape from the car. Save the others. » L’affaire est confiée aux gendarmes Louise Caumont et Violaine Menou. Ce qu’elles découvrent les emmène loin dans l’horreur, jusqu’au Nigéria, dans des « fermes à bébés », où le prix d’une « matrice » se négocie à prix d’or pour des parents désespérés en mal d’enfants.

    « Matrices » est le cinquième roman de Céline Denjean et comme le bon vin, elle prend du corps avec les années. Et pourtant, les qualités d’écriture étaient déjà présentes dans « La fille de Khali ». Elles ne font que grandir, se déployer et se bonifier avec le temps. Céline a une façon bien à elle d’amener ses intrigues : par les personnages. Elle y apporte un soin particulier, leur donne une profondeur singulière, un passé bien explicité, un présent crédible. Ce sont des êtres de chair et de sang tributaires de leur vécu. La « Denjean touch » c’est réellement de faire entrer le lecteur dans leurs têtes, de lui faire sentir les douleurs, les blessures, les lésions internes, celles que personne ne peut détecter à l’œil nu. C’est exceptionnel de soigner ainsi la psychologie des personnages, de les rendre vivants, de les amener au plus près de nos microscopes émotionnels. S’agissant de Louise, pour ne citer qu’elle, elle est marquée au fer rouge par un passé qui rejaillit forcément sur son présent, tambourine à la porte de son cœur et de son esprit pour y laisser un tatouage indélébile. Père tyrannique « nous avons essuyé chaque jour tes brimades tes sarcasmes, tes humiliations, tes récriminations, tes moqueries, ainsi que tes épouvantables colères qui nous terrorisaient. », traumatisme personnel jamais guéri, mais profondément enfoui, Louise se lance dans cette enquête comme si sa vie en dépendait, comme si, à travers cette inconnue, elle réglait des comptes avec elle-même, cicatrisait ses plaies, pansait ses propres blessures. Comme si c’était elle qu’on avait retrouvée à moitié morte sur la D41. Rien qu’avec ce personnage, Céline Denjean a ferré son lecteur. Mais elle ne s’arrête pas là. Tous ses autres personnages bénéficient de cette profondeur d’âme, et tous une bonne raison d’être qui ils sont.

    « Matrices » est construit comme un puzzle, mais part d’une idée piochée dans la réalité : la gestation pour autrui. À la question « Qu’est-on réellement prêt à faire pour devenir parents lorsqu’on ne peut pas concevoir d’enfants de manière physiologique ? » Céline Denjean répond de différentes manières. Elle ouvre des portes, toujours grâce à ses personnages, véritables outils pour poser son intrigue. À travers eux, elle envisage tous les possibles, du simple désir d’enfant insatisfait à l’exploitation humaine. Elle étrille les chasseurs de ventres, exploiteurs de misère humaine, mais aussi une certaine forme de France traditionaliste où tout ce qui n’est pas de « son sang » n’a pas valeur d’existence. Rien n’est jamais tout blanc ou tout noir chez elle, la palette des gris est très bien nuancée. Le roman offre une belle alternance des voix qui engendre un rythme parfaitement dosé. Ce que j’aime beaucoup c’est qu’elle prend la peine de donner un titre composé d’un unique mot clé à chaque chapitre, cela créé une vraie interaction avec le lecteur qui cherche toujours à deviner qui va parler et de quoi. Ceux estampillés « Au même moment, au Nigéria » ne laissent aucun doute sur l’horreur qui va suivre, mais, et j’insiste bien, il n’y a pas de matraquage des violences, pas de sadisme pour le sadisme, pas de violence gratuite. Dans les récits de Céline Denjean elle laisse toujours l’imagination du lecteur faire son chemin.

    Je vais sans doute me répéter par rapport à mes précédentes chroniques, mais je juge nécessaire de le faire parce qu’il faut rendre à César… J’aime l’écriture de Céline Denjean pour sa justesse, l’exactitude des procédures d’enquête, la recherche stylistique acharnée jusque dans les descriptions de la nature ou des lieux, le « claquant » des dialogues (et Louise a une sacrée verve !), la précision des recherches pour coller au plus près de la réalité (oui, la Supreme Eiye Confraternity existe !) et le prétexte du polar pour aborder une thématique de société en développant tous les aspects éthiques et moraux. Une enquête pour une enquête, ça fait longtemps que cela ne me convient plus. Je veux plus, je demande plus et Céline me donne ce plus, notamment par ses personnages aux nombreuses failles, terriblement humain (et cela reste vrai même pour les personnages secondaires). Ce nouveau duo d’enquêtrices composé de Louise lourdement marquée par un évènement traumatique de son passé et de Violaine plus sereine, plus maternelle fonctionne redoutablement bien. Lorsqu’une quête personnelle rejoint une enquête professionnelle, que les éléments sont si richement imbriqués, cela apporte une vraie crédibilité au récit et une empathie authentique génératrice de belles émotions.

    « Matrices » porte bien son titre, au fil des pages quelque chose de sombre, de glauque, mais d’une terrifiante réalité se développe autant dans le roman que dans les possibilités créatrices futures de l’auteur. Essayer Céline c’est l’adopter !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.