Scènes de crime à orsay - Christos Markogiannakis

Notez
Notes des internautes
1
#AvisPolar
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Bienvenue à Orsay, une ancienne gare devenue un somptueux musée dans lequel Christos Markogiannakis vous convie à un voyage très particulier... un voyage à travers l’histoire et la mythologie au cours duquel vous croiserez meurtriers de masse, harceleurs, familles maudites, cannibales et tueuses en série. Dans ce lieu riche d’innombrables chefs-d’œuvre, le meurtre s’affiche en effet à chaque étage, dans chaque recoin, comme une terrible forme d’art !
En appliquant les principes de la criminologie et de l’histoire de l’art pour une analyse " criminartistique ", Scènes de crime à Orsay se propose d’étudier et d’interpréter une trentaine d’œuvres. Elles ont pour auteur des artistes aussi prestigieux que Moreau, Cézanne, Carpeaux ou encore Rodin, et elles ont toutes un point commun : elles représentent des meurtres.
Chaque œuvre sera traitée comme une scène de crime et donnera lieu à une enquête fouillée s’inspirant des principes des équipes judiciaires et médicolégales. De quelle typologie le meurtre relève-t-il ? Quels en sont les enjeux factuels et historiques ? Qui sont les victimes ? Et surtout, quel portrait peut-on tracer des coupables ? Quel est leur profil, leur background, leur mobile ? Des réponses apportées à ces questions dépendra la possibilité de faire éclater la vérité au grand jour.

Vos #AvisPolar

  • Serial Lecteur Nyctalope 26 février 2019
    Scènes de crime à orsay - Christos Markogiannakis

    🦊 Extrait « C’est un meurtrier auquel personne n’a jamais échappé et auquel personne n’échappera jamais. Car le temps, dirait Agatha Christie, est le plus habile des assassins. Le seul que l’on ne peut jamais arrêter. »•••

    🦊 22 œuvres au musée d’Orsay, 22 œuvres qui ont un rapport intime avec le crime. Chaque œuvre artistique est ainsi analysée de façon chirurgicale. Entre illustrations, décorticage méthodique de chaque élément, entre criminologie et art, cet ouvrage est véritablement un petit bijou. Très documenté en partant pourtant d’un simple tableau, sculpture ou photo collage, l’argumentation est minutieuse•••

    🦊 Passionnant, on apprend à chaque page une information qui était jusqu’à alors méconnue. Chaque œuvre devient par voie de conséquence une scène de crime à étudier au peigne fin. Le contexte historique ou social est à chaque fois envisagé pour décrire au mieux l’atmosphère ambiante qui y règne. Chaque parallèle avec la société actuelle est mesuré et évite tout anachronisme•••

    🦊 Les gros plans sur les œuvres permettent indubitablement d’en faire des analyses précises. Mêler plusieurs disciplines n’est pas aisé mais l’auteur réussit avec brio à enrichir notre culture artistique et criminelle. Ancien avocat et amateur d’art, Christos Markogiannakis crée le « criminart », où le crime est omniprésent dans le domaine artistique. L’humanité connait de fortes périodes criminelles, où l’envie de meurtre peut être ancrée en elle•••

    🦊 Un ouvrage à lire pour les amateurs d’art et de criminalité car c’est une expérience originale et inédite. Je ne suis pas un passionné d’art et pourtant j’ai été totalement happé par le procédé et l’érudition de cet ouvrage•••

    🦊 Éditions Le Passage, 11 Octobre 2018, 256 pages•••

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.