Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Bonne nuit ma douce - Julie Garcia

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

« J’écris mon histoire maintenant.
Avant de tenter de l’oublier pour survivre. »

Noël 2015.
Éléonore est journaliste, son mari Elliott est avocat.
Ils passent quatre jours à Copenhague avec leurs deux filles Juliette, 17 ans et Céleste, 15 ans. Ils sont descendus à l’hôtel Swan dans le quartier de Vesterbro. Le lendemain de leur arrivée, leur fille cadette ne répond pas au téléphone. Son lit est défait mais la chambre est vide. Les caméras de l’hôtel ne révèlent rien. Les clients sont alertés et une fouille de l’hôtel est lancée…

Quelques heures après l’arrivée d’une équipe de la police danoise, une découverte macabre plonge Éléonore dans un cauchemar total. Elle en fait le récit halluciné dans un journal intime qui se croise avec celui du policier danois chargé de l’enquête.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Ninaalu 26 juillet 2022
    Bonne nuit ma douce - Julie Garcia

    C’est toujours délicat de lire et chroniquer le livre d’une personne qu’on connait, on espère sincèrement aimer pour ne pas décevoir. Et ce fut le cas avec le premier roman de Julie. Éléonore et sa famille passent les fêtes de fin d’année à Copenhague. Le lendemain elle découvre que sa cadette Juliette a disparu et très vite elle est retrouvée assassinée. A partir de ce drame, les points de vue s’alternent entre celui de la mère éplorée et de l’inspecteur danois. J’ai beaucoup aimé cette construction du récit, car cela rythme vraiment l’histoire et permet de diversifier la lecture, surtout que les deux personnages sont très différents.

    On a d’un côté Éléonore, la française bourgeoise à la vie facile, un peu superficielle par moments, dans le jugement à d’autres, mais qui aime profondément sa famille. De l’autre côté, Nielsen un flic danois bourru, divorcé et porté sur la bouteille, qui commente un peu trop le physique de la gente féminine. Vous l’aurez compris ces deux personnages sont un peu caricaturaux et j’ai eu du mal à me retrouver chez l’un ou l’autre, surtout que certaines remarques sont un peu sexistes… C’est pour moi le seul défaut du livre. Malgré tout, avoir deux personnages différents permet encore une fois d’avoir une diversité de points de vue sociétaux. J’ai trouvé le traitement du deuil très juste. La mère, le père et la soeur ne réagissent pas tous de la même façon, les proches non plus. Certains se jugent entre eux, car ils ne sont pas assez comme-ci ou comme ça, parce que certains veulent avancer et d’autres s’installer dans leur malheur. C’est très proche de la réalité.

    Concernant l’enquête elle est prenante, avec des fausses pistes qui s’enchainent. Il y a un petit côté Agatha Christie avec cette diversité de suspects et de mobiles. J’ai aussi beaucoup apprécie le côté secrets de famille. Est-ce qu’on connait réellement sa famille ? Enfin, Julie décrit bien Copenhague et nous donne envie de s’y balader (tout en évitant les sous-sols des hôtels !). En bref, un premier thriller réussi avec une construction intéressante, de la diversité, de l’humour et de la justesse. Bravo à elle !

  • Ju lit les Mots 28 février 2022
    Bonne nuit ma douce - Julie Garcia

    Un premier roman intéressant, l’auteure ne révolutionne pas le genre avec cette intrigue classique, dont on comprend dès le titre de quoi il est question.

    Pourtant, avec une plume agréable, perfectible, mais c’est, parfois le défaut des premiers romans, un choix parfois déroutant dans la construction narrative, et à défaut d’avoir passé une douce nuit, j’ai passé un bon moment de lecture, malgré certaines longueurs qui alourdissent le récit et des clichés parfois un peu lourds.

    Certaines réflexions sont assez étranges, lourdes, de la part d’une mère, surtout lors de la perte d’un enfant, mais c’est aussi, intéressant de voir que le cerveau, digresse, peut-être pour se protéger et ne pas souffrir. Je ne sais pas, ce que l’auteure a voulu mettre en exergue, mais c’est un flop de ce côté là.

    L’auteure a, certainement, voulu marquer une différence entre les différentes manières d’enquêter, en Europe. Malheureusement, elle ne fait que les effleurer.

    Une lecture somme toutes agréable mais pas inoubliable.

    https://julitlesmots.com/2021/10/26/la-famille-parfaite-nexiste-pas-bonne-nuit-ma-douce-de-julie-garcia/

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.