Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Proies - Mo Hayder

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
4 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Il observe. Il attend. Puis il prend ce qui ne lui appartient pas...

Novembre dans le Somerset. Alors qu’elle déposait ses courses dans le coffre de sa voiture, une femme est jetée au sol par un individu affublé d’un masque de père Noël qui prend la fuite à bord du véhicule. Selon la police, pour qui il ne s’agit que d’un banal fait divers, l’agresseur ne s’est sans doute pas rendu compte de la présence d’une fillette sur la banquette arrière. Mais, tandis que l’enfant reste introuvable et qu’une deuxième petite fille disparaît dans les mêmes circonstances, le scénario s’assombrit. Le ravisseur ne tarde d’ailleurs pas à se mettre en contact avec la police...
Dans cette nouvelle enquête du commissaire Jack Caffery et du sergent Flea Marley, Mo Hayder prend un malin plaisir à manipuler son lecteur en jouant avec ses peurs les plus primaires.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • angelita 28 mai 2022
    Proies - Mo Hayder

    Proies de Mo Hayder, présentation
    Dans un centre commercial, une femme est agressée. On lui dérobe sa voiture. Son enfant est à l’intérieur.

    Caffery annonce à la famille que la petite fille sera là pour fêter son anniversaire le lendemain. Les statistiques sont formelles.

    Avis Proies de Mo Hayder
    Jack Caffery doit enquêter sur le rapt d’une petite fille. Le ravisseur est parti avec la voiture de la mère, l’enfant à l’intérieur. Il promet aux parents, dont à la mère, que l’enfant leur sera rendu le lendemain et elle pourra ainsi fêter son anniversaire. Mais rien ne se passe comme prévu. Le temps passe et l’enfant n’est pas trouvé. Les médias en font l’affaire du siècle. Les caméras de vidéo surveillance ne donnent rien. Bien que Jack n’ait aucune confiance en Flea, il accepte que son équipe fasse des recherches dans des tunnels. Ces recherches ne donnent rien mais Flea a comme le sentiment qu’il manque quelque chose. Car Flea lui annonce que ce genre de rapts s’est déjà produit.

    Une autre petite fille est enlevée et sera retrouvée. Afin que les médias ne sachent rien, la famille est mise à l’écart. Mais le ravisseur a toujours plus de coups d’avance sur la police. Il sait tout. Et la police ne donne pas le meilleur d’elle-même. Certains indices ne seront pas ou mal exploités, ce qui ne donne pas une bonne image d’elle aux parents.

    Outre Flea, Jack a un nouvel enquêteur avec lui, Brody, qui était auparavant à la circulation. Jack doit bien faire comprendre à Brody qu’il ne doit pas enquêter sur la disparition de cette jeune femme, que l’enquête est close. Mais Brody passe outre. Les relations sont assez tendues entre eux. Cela se passe assez bien entre Flea et Brody. Cet homme passe bien auprès des femmes, notamment les mères des enfants enlevés.

    Depuis mes débuts avec Mo Hayder et sa série avec Jack Caffery – fidèle à lui-même, c’est vraiment le premier roman que j’ai franchement aimé. Le rythme est toujours lancinant, mais cela ne m’a pas dérangé ici. Les descriptions des lieux, des personnages, des actions sont réellement approfondies. Le lecteur assiste à cette enquête, aux déboires de la police, à la douleur des couples, à la destruction des familles. Flea suit toujours ses idées, quitte à se mettre en danger. Elle n’a toujours pas compris pourquoi Jack Caffery est toujours aussi froid avec elle, tellement elle pense que le cadavre est bien caché. D’ailleurs, ce dernier ne lui a toujours pas révélé ce qu’il sait. Jack, dès qu’il le peut, essaie de passer du temps avec le Marcheur, enfin dès qu’il le trouve. Il aime toujours autant leurs discussions, quand il y en a, le fait d’être bousculé, de réfléchir, de donner les réponses à cet homme après avoir compris, réfléchi et lui permettre d’avancer dans sa vie. Est-ce que l’un et l’autre arriveront à trouver ce qu’ils cherchent depuis toujours ? J’ai beaucoup aimé Janice, une des mamans, qui fera tout pour sa fille. Elle a décidé de se substituer à la police, car elle est au courant de ces erreurs et elle pense à sa fille, morte ou pas. Mais elle veut privilégier l’espoir. Et grâce à une autre maman et l’officier de liaison, elle sera là oscillant entre espoir et désespoir.

    Le roman montre également du doigt le racisme dans la police et les formations que doivent suivre les enquêteurs sur ces points.

  • Aelurus 16 juillet 2020
    Proies - Mo Hayder

    Prenant dès le départ, cette histoire plonge dans l’horreur de l’enlèvement d’enfant et surtout sur l’incertitude de la fin de ces petits êtres.
    Pour chaque parent c’est un cauchemar et là Mo Hayder nous plonge dans l’horreur absolu.
    Prenant au tripes et palpitant, ce roman nous embarque jusqu’au bout, jusqu’au dernier souffle.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.