Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Terminal 4 - Hervé Jourdain

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Aux abords de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, alors que le soleil n’a pas commencé à pointer, les pompiers se démènent pour étouffer les flammes qui ravagent une dizaine de voitures. Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que dans le coffre de l’une d’elles, un cadavre carbonisé les attend...
Lola Rivière et Zoé Dechaume, conduites dans les environs par les hasards d’une autre enquête, arrivent sur place les premières. Déterminées à résoudre cette affaire, les deux jeunes femmes vont rapidement s’apercevoir que l’aéroport est une zone qui cristallise de nombreuses tensions. Conflits entre taxis et VTC clandestins, militants installés à proximité des pistes pour s’opposer au projet du nouveau terminal, et luttes politico-économiques autour de la pollution atmosphérique générée par l’aéronautique, les enjeux sont nombreux et les fils à démêler ne manquent pas pour atteindre la vérité...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Vos #AvisPolar

  • L’atelier de Litote 28 août 2020
    Terminal 4 - Hervé Jourdain

    Toujours un plaisir de retrouver la fine équipe du Bastion composée du lieutenant Zoé Dechaume et de la toute nouvelle capitaine Lola Rivière. On retrouve aussi le commandant Guillaume Desgranges et son superviseur le divisionnaire Hervé Compostel. Une enquête qui démarre sur les chapeaux de roues par un trafic de pièces d’or mais qui très vite va les mener à l’aéroport de Roissy où les pompiers tentent d’éteindre un feu de plusieurs voitures. Dès leur arrivée elles ne peuvent que constater la présence d’un corps carbonisé dans un des coffres. Plusieurs pistes apparaissent sur cette zone aéroportuaire qui regroupe des militants luttant contre la création du nouveau Terminal 4, une guéguerre entre taxis et VTC clandestins, une pollution générée par le trafic intense des avions qui nous mène à des luttes intestines au sein la direction France Aéroport et du gouvernement. Un livre dynamique où, il se passe toujours quelque chose pour nous mettre la pression. Un style direct et efficace. Des dialogues comme si on y était, bref un polar plus vrai que nature. Pourtant on n’oublie pas de se concentrer sur la vie des personnages en l’occurrence celle de nos deux amies, qui devient de plus en plus complexe. J’ai été surprise de voir le nombre de personnes qui gravitent autour de l’Aéroport, on y trouve des SDF, des « emballeurs » qui peuvent emballer votre valise contre quelques euros, des VTC Chinois, des taxis, des militants « zadistes », les sociétés de sécurité et bien sur tout le personnel de l’aéroport. Une ville dans la ville avec ses règles et ses tensions. Toute cette activité foisonnante est évoquée et place le cadre du roman. La victime prend de plus en plus de place au fil des avancées de l’enquête. On découvre une jeune femme recrutée par France aéroport, très douée elle était lauréate d’un concours d’état et était sensible à la pollution dégagée par le trafic aérien. L’intrigue parfaitement orchestrée fait apparaître un nid de serpent d’où l’on a bien du mal à anticiper le final. Un polar réussi qui tient en haleine du début à la fin. Bonne lecture.

  • Killing79 25 septembre 2020
    Terminal 4 - Hervé Jourdain

    Ma première exploration de l’univers d’Hervé Jourdain s’était faite avec son dernier roman « Tu tairas tous les secrets ». J’en gardais un bon souvenir même s’il m’avait manqué des informations des précédentes aventures pour apprécier complètement.

    Hervé Jourdain a été capitaine de Police à la brigade criminelle. Et cela se sent dans chacun de ses livres. A l’instar des autres écrivains anciens de la Maison, son objectif est de rester au plus proche de la réalité. Il se sert de son vécu afin de retranscrire au mieux la véracité des faits. Dans cette histoire, pas de surenchère inutile, pas de rebondissements à l’excès, juste une enquête fouillée qui va se décanter grâce aux investigations des services.

    On retrouve nos deux héroïnes habituelles. Cette fois-ci, je ne partais pas dans l’inconnu et j’avais connaissance de leurs historiques. Ainsi, j’ai pu constater que leur caractère n’a pas changé et que leur complicité et leurs désaccords sont toujours d’actualité. En parallèle de l’enquête, chacune évolue dans sa propre vie sous nos yeux.

    Elles se lancent dans une affaire qui touche plusieurs thèmes d’actualité. Elles doivent faire face au conflit entre taxis et VTC, aux militants écologistes, à la présence de migrants et plus globalement à toute la bataille économique, politique et sociale autour de la construction d’un nouveau terminal d’aéroport. Elles vont mettre les doigts dans un engrenage qui va révéler des vérités aberrantes.

    Hervé Jourdain continue de nous emporter au plus près du terrain, grâce à sa plume directe. Avec « Terminal 14 » il nous offre un polar dans lequel on ne s’ennuie jamais. Sans faire dans le sensationnel mais en s’attaquant à des sujets sensibles, il construit une histoire complexe au scénario efficace, qui ne vous laissera pas de répit. Si vous cherchez un roman policier brut et moderne, vous êtes au bon endroit !

    http://leslivresdek79.com/2020/09/25/585-herve-jourdain-terminal-4/

  • Verstraete Olivier RCV99FM 4 octobre 2020
    Terminal 4 - Hervé Jourdain

    Roissy, pour la plupart d’entre nous, est bien plus connu pour son aéroport que pour son patrimoine architectural. Paris CDG, comme il est siglé sur les billets d’avion est un des aéroports les plus importants au monde au regard de son trafic aérien. Il connait depuis quelques années une évolution qui l’oblige à s’étendre, voire à augmenter le nombre de terminaux. Mais augmenter le potentiel d’accueil et de départs d’avion, c’est aussi augmenter la pollution carbone sur une zone qui n’en a pas besoin. Alors trouver un cadavre sur le chantier du Terminal 4 n’est pas la meilleure publicité pour ce projet. C’est le postulat de Terminal 4, le dernier roman d’Hervé Jourdain paru chez Fleuve Noir.

    Au petit matin, le ciel des abords de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle se teinte de rouge. Des voitures prennent feu. Mais d’un simple feu, l’examen des carcasses aboutira à une affaire de meurtres avec le corps découvert dans le coffre d’un des véhicules. Sur place pour une autre affaire, Lola Rivière et Léa Dechaume de la brigade anti-terroriste sont les premiers officiers sur la scène du crime. Qui est-elle ou-il ? Que faisait-elle ou il là ? Qui l’y a placé ? L’enquête commence par les deux comparses.

    Après femme sur écoute, Hervé Jourdain reprend toute l’équipe du bastion à commencer par son duo d’enquêtrices de choc pour les emmener dans le monde des transports aériens, de la rivalité des taxis et des VTC, de la migration clandestine et de la politique environnementale. Tout cela en même temps. Il faut pour cela du talent et l’auteur, ancien flic de la brigade criminelle, n’en manque pas. On sent dans l’écriture de Jourdain la maîtrise du milieu et de la procédure policière mais sans s’enfermer dans la technique à outrance. Terminal 4 croise tout un ensemble d’enjeux personnels comme plus macro et cela reste un roman policier de haute facture avec ses pistes, ses auditions, ses errements avec en toile de fond le rapport changeant entre Zoé et Lola. Je vous garantis que vous ne survolerez pas Terminal 4 et serez suspendus aux découvertes de Lola et Zoé pour mettre à jour ce qui est arrivé à…

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.