Un meurtre sera commis le... - Agatha Christie

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Le journal local annonce un meurtre à Little Paddocks le vendredi 29 octobre à 18 h 30. Tout le village, pensant à un jeu, se rassemble à l’heure dite au lieu du rendez-vous. Brusquement, les lumières s’éteignent et, lorsqu’elles se se rallument, on est loin de la Murder Party… Un meurtre a bien été commis. Heureusement Miss Marple va prendre l’affaire en main.

Pour aller plus loin

Vos avis

  • Saveur Littéraire 27 octobre 2018
    Un meurtre sera commis le... - Agatha Christie

    Oh, chère Agatha…s’il y a bien un auteur que l’on reconnaîtra dès les premières pages, parce qu’il y a sa patte aux premières lignes, c’est Agatha Christie, la dame qui nous a donné Hercule Poirot, célèbre détective belge dont on ne se remet pas de la fin. C’est aussi à elle que l’on doit l’adorable mais fouineuse Miss Marple, Jane par son prénom.
    Voyez-vous, ce qui la caractérise, ce sont ses personnages : encore une fois, toute une flopée de personnes dont on fait la connaissance, des suspects potentiels, des personnes qui ont des choses à cacher…que de mystères autour de ces intrigues-là !

    Ici, point d’Hercule, mais Miss Marple, que vous avez peut-être eu l’occasion de côtoyer au cours d’une de ses nombreuses aventures ? Je vous le dis tout de même : notre adorable petite vieille n’apparaît que peu de fois, mais chacune de ses interventions est mesurée, on s’en abreuve et on attend le coup de théâtre. Et quel coup de théâtre ! Une fin inattendue, bien que des indices pointaient là-dessus, bien qu’on sache probablement qui est le meurtrier dans cette histoire avant la fin, justement. Mais, est-ce un mal ? J’avais des soupçons, mais ça n’a pas enlevé la délectation en lisant le pourquoi du comment.

    Un mot sur l’intrigue ? Rien de bien compliqué ! Un meurtre sera commis à telle heure, dans telle maison, et le tout est posté dans une annonce sur le journal. Les voisins, curieux et téméraires, se font un devoir d’assister à ce qu’ils croient être une plaisanterie, une murder party comme on en fait plus aujourd’hui. Ça n’aura pas raté, croyez-le ! Voilà qu’un cadavre, UN VRAI CADAVRE, est jonché sur le sol d’une maison dont les propriétaires sont sans histoire. Ne nous fions pas aux apparences, ces petits êtres de papier et d’encre ont tous des petits secrets. Qui n’en a pas ?

    Et nous voici, en compagnie d’inspecteurs chevronnés et de notre adorable petite vieille), en train de démêler les mensonges des uns, les petites cachoteries des autres. Meurtre sur meurtre, on croit tenir un coupable, et hop, Agatha nous dirige vers un autre suspect. Et pourtant, le meurtrier est sous nos yeux, tellement visible, mais non, rien à faire, on ne le démasque pas avant les autres !

    S’il y a quelque chose que j’aime à chaque fois que je lis la grande dame, c’est ses descriptions. Les cottages, la petite vie en apparence paisible, le tout forme un délice dont on se régale toujours ! Je me surprends à rêvasser de l’Angleterre d’Agatha Christie, à mi-chemin entre l’ancien temps, et la modernité qui arrive, doucement.

    Bonne expérience, un livre pour passer le temps, pour enfiler nos chaussures de détective et chercher des indices, à poser des questions et scruter d’un œil averti les suspects, parce que ces personnages-là, ils sont tous suspects. Alors, qui a tué trois personnes dans ce petit village de l’après-guerre ?

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.