Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Un peu beaucoup jusqu’à la mort - Angelina Delcroix

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

6 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Et chez vos libraires en click & collect

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • ju_se_livre 26 août 2019
    Un peu beaucoup jusqu’à la mort - Angelina Delcroix

    Angelina Delcroix n’a franchement rien à envier aux plus grands et le prouve une fois de plus avec cette nouvelle enquête de Joy Morel.

    Mais quelle écriture ! J’aime vraiment sa plume, cette façon de nous plonger dans plusieurs histoires qui au final se recoupent de façon apocalyptique ! C’est addictif à souhait ! Et je me suis faîte bernée comme une bleue lors du dénouement.

    Angelina delcroix est une auteure de talent qui sait captiver le lecteur de la première à la dernière page. Elle nous offre une enquête pleine de rebondissements qui ravira les fans du genre, avec en prime, des éclaircissements sur les tomes précédents. J’aime ce fil rouge qu’elle instaure au fil des tomes qui permettent de faire la lumière sur plusieurs points.

    On ne peut que s’attacher à cette équipe d’enquêteurs à laquelle l’auteur mène la vie dure. Et j’espère les retrouver dans un prochain tome.

  • Le Monde de Marie 6 septembre 2019
    Un peu beaucoup jusqu’à la mort - Angelina Delcroix

    Un troisième tome qui conclu parfaitement cette trilogie. En plus de nous offrir une nouvelle intrigue finement orchestrée, l’auteure apporte toutes les réponses aux questions restées en suspens à la fin des deux précédents opus.

    Les précédentes enquêtes ont laissées nos protagonistes meurtris et blessés au plus profond d’eux-mêmes. Chacun à leur manière, ils apprennent à vivre avec les drames vécus et ont ce besoin de réponses.

    Bien moins sanglant, ce nouveau volet n’en reste pas moins tout aussi prenant. Dès les premières lignes ont est captivé par une nouvelle enquête mais aussi parce qu’on sent qu’enfin on aura toutes les réponses. Tout est diaboliquement bien construit, percutant et avec un très bon rythme. A plusieurs reprises et pour le plus grand plaisir du lecteur, les apparences se révèleront trompeuses.

    Une nouvelle intrigue très bien construite. Des meurtres et un suspect qui nous apparaît très vite comme une évidence. Pourtant, le dénouement m’a totalement surprise. J’ai adoré que des chapitres épistolaires viennent retracer la naissance de ce tueur en série. C’est choquant, bluffant et efficace.

    Des acteurs des précédents tomes reviennent interagir et aider à la conclusion finale. Une belle manière de nous montrer ce qu’ils sont devenus plusieurs mois après les drames vécus.

    Un nouvel enquêteur aussi qui aura bien du mal à s’intégrer à l’équipe qui est encore psychologiquement très fragile. Un homme avec un côté froid, inquiétant. Et puis Joy qui doit trouver un équilibre entre sa nouvelle vie de maman et son statut de femme flic.

    Une trilogie coup de coeur. Des enquêtes qui choquent et à la psychologie divinement bien travaillée. Diaboliquement bien orchestrées, elles marquent les protagonistes mais aussi les lecteurs.

  • AnnieLecture 22 octobre 2019
    Un peu beaucoup jusqu’à la mort - Angelina Delcroix

    Ce 3e opus est moins sanglant que les précédents et on a enfin des réponses à nos questions aussi. Joy va-t-elle enfin pouvoir se reconstruire ?

    Meurtre ? Mort naturelle ?
    Les chapitres courts nous emmènent à vive allure dans une enquête surprenante.
    Une très bonne construction qui ne nous laisse absolument pas voir venir la fin. Et pourtant j’ai cherché hein… à chaque fois que je pensais tomber juste… eh bien j’étais complètement à côté de la plaque !!!

    Elle sait où nous emmener, et nous balader aussi d’ailleurs, et à quel moment dévoiler de-ci delà des indices avec lesquels nous pensons trouver le coupable, sans pouvoir accéder à la vérité. Son final m’a vraiment sciée !!!
    Un grand grand Bravo Angélina.
    Cette auteure, sans conteste, fait partie des auteures de thrillers à suivre de très très près !!!

  • ReadLookHear 10 décembre 2019
    Un peu beaucoup jusqu’à la mort - Angelina Delcroix

    … Angelina Delcroix, ou comment se faire balader du début jusqu’à la fin … !!?!!

    Un peu, beaucoup… jusqu’à la mort est comme je vous l’avais précisé dans ma précédente chronique le troisième volume d’une trilogie, qu’il faut je pense lire dans l’ordre si l’on souhaite comprendre ce troisième roman, et l’apprécier à sa juste valeur.

    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne vous dirai rien de l’hitoire, sinon, je vais vous spoiler, et vous allez me détester !!!

    J’ai encore une fois adoré ce roman !! (mais je pense que ça n’étonnera personne !!) Bien que j’ai trouvé le démarrage un peu long à mon goût, et ce malgré une entrée en matière des plus percutantes…

    « … Je préfère ne pas vous dire mon prénom, il me semble que le mot « anonyme » sur votre porte me le perme. Je suis là, comme vous tous, pour un lié à l’alcool, mais je ne suis pas alcoolique, et je ne l’ai jamais été… ».

    au bout de quelques pages, la machine s’est mise en route, et plus rien ne pouvait l’arrêter ! L’auteure nous balade encore une fois au gré de ses envies, s’amuse à nous envoyer sur de fausses pistes, au point de douter d’absolument tout le monde !!

    Ce qui m’a également plu dans ce roman, c’est la manière dont l’auteure a traité le sujet qu’est le complexe d’oedipe par la folie meurtrière. Comment peut-on en arriver là, à de tels extrêmes ?! L’éducation prodiguée par les parents peut-elle en être responsable ?

    Encore une fois, un belle écriture, du rythme, des interrogations, des rebondissements à tout va… Derrière mon livre, je me suis posée des dizaines de questions, j’ai retourné l’histoire dans ma tête des centaines de fois… je me suis même mise à parler tout haut pour essayer de remettre les choses dans l’ordre et trouver le coupable … en vain ! Angelina Delcroix sait parfaitement ce qu’elle fait, et croyez-moi, elle le fait divinement bien !

    … Elle sème la terreur !!!!!!!!!!

    https://readlookhear.wordpress.com

  • lecturesdudimanche 22 juillet 2020
    Un peu beaucoup jusqu’à la mort - Angelina Delcroix

    En mars dernier, j’ai fait connaissance avec la plume d’Angelina Delcroix. Avec « Ne la réveillez pas« , elle a planté son décor. Avec « Si je serais grande« , elle a rudoyé nos émotions. Cette fois, Angelina Delcroix va s’attaquer à nos préjugés en concoctant un cocktail explosif dans lequel elle a mélangé des ingrédients aussi dangereux que l’alcool, la jalousie et le complexe d’œdipe, tout cela pour nous prouver que tous les héros ne sont pas gentils et que tous les psychopathes ne sont pas nés de parents violents ! Autant de notions qui vont se percuter dans ce nouvel opus qui nous ramène dans l’équipe de l’adjudante Joy Morel, toute jeune maman. Joy découvre le rôle de mère, mais son côté flic la tiraille. Et il se réveille d’autant plus lorsqu’un cadavre de femme mutilé est découvert à côté de celui de son mari, vraisemblablement victime d’un coma éthylique. La voilà donc de retour au sein d’une équipe dont la cohésion a été mise à mal par les événements tragiques qui concluaient le tome précédent (et dont je ne dirai rien !) En plus de ses propres doutes, Joy va devoir affronter une équipe émotionnellement fragilisée dans laquelle un nouveau membre doit s’intégrer. Et celui-ci manie plus habilement le cynisme et la mauvaise humeur que l’empathie ! N’empêche, ses coups de gueule indélicats sont malgré tout motivés par un constat qui n’échappe à aucun lecteur, et si elle veut être efficace, l’équipe va devoir se reprendre en main.

    Les aspects psychologiques sont une nouvelle fois le point fort de l’auteur qui semble aussi à l’aise pour parler de deuil que d’enfance perturbée ou d’alcoolisme, ce qui confère à ce roman des qualités indéniables. L’écriture s’affirme également et les questions ouvertes dans le précédent tome trouvent enfin des réponses.

    En conclusion, vivement septembre pour découvrir le prochain livre de cette nouvelle voix du polar sur laquelle il faudra dorénavant compter !

  • celine85 21 novembre 2020
    Un peu beaucoup jusqu’à la mort - Angelina Delcroix

    Pour une fois je lis les livres d’un auteur dans l’ordre. Après avoir aimé ses deux premiers romans « Ne la réveillez pas » et « Si je serais grande », je viens de découvrir « Un peu, beaucoup,… jusqu’à la mort ».
    Angelina Delcroix commence très fort dès la dernière page du prologue. Elle sait immédiatement captiver son lecteur et a un réel talent qui a émergé dès son premier livre et qui ne fait que se confirmer avec ses autres romans. Il n’y a pas d’obligation mais je vous conseille vraiment de lire les romans dans l’ordre pour bien comprendre la psychologie, la réaction des personnages et les évènements qui sont évoqués précédemment.
    Pas facile de vous parler de l’histoire sans en dire trop. L’adjudant Joy Morel jeune maman d’un petit Raphael va reprendre du service. On retrouve aussi le lieutenant Olivier Barrère et Ben Rigoult et la capitaine Louise Besson. Un petit nouveau l’Adjudant Frédéric Hoche vient rejoindre l’équipe dont la cohésion et l’ambiance est un peu particulière au vue des évènements qui se sont passés (voir livre précédent)
    Leur première enquête va concerner un couple. L’homme a été retrouvé mort par un voisin. A première vue le malaise et la chute a surement été provoqué par un coma éthylique. Sa tête a heurté le bord du trottoir mais il est mort étouffé par son vomi. Sa femme est retrouvée à l’intérieur de la maison, nue, ligotée et a des lacérations sur tout le corps. On peut penser à une dispute conjugale qui a mal tourné mais on en est très loin… d’autres couples vont être retrouvés assassinés. Dans le même temps, tout au long du roman, on retrouve des lettres écrites par une jeune femme adressées à son père.
    Encore une fois, tout est parfaitement ficelé. On a des réponses qui avaient pu être en suspens. Tout est basé sur la psychologie et non la violence physique. La violence de la scène du prologue prend tout son sens et il ne faut pas que les lecteurs « plus sensibles » s’arrêtent à ce passage de peur d’avoir tout le livre sur ce registre. C’est vraiment un thriller psychologique.
    Puisque j’ai adoré ses 3 romans, il me reste à découvrir son petit dernier « Synopsix »

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.