Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Agatha Raisin enquête 11 - L’enfer de l’amour - M. C. Beaton

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

6 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Agatha Raisin est enfin mariée à James Lacey, mais les jeunes mariés font cottage à part et s’accusent mutuellement d’infidélité. James disparaît subitement et sa maison est saccagée. De plus, Melissa Sheppard, la grande rivale d’Agatha, est assassinée et Agatha est la principale suspecte. Pour laver son honneur et retrouver James, elle mène l’enquête avec l’aide de son vieil ami sir Charles.

Vos #AvisPolar

  • Killing79 5 février 2019
    Agatha Raisin enquête 11 - L’enfer de l’amour - M. C. Beaton

    Si vous suivez un tant soit peu mon blog, vous avez sûrement cerné mes préférences sur le plan des lectures. Vous allez donc me poser la question : Pourquoi Agatha Raisin ? Je vais vous répondre. Tout d’abord, c’est une lectrice/connaissance qui me l’a conseillé alors que je lui expliquais que j’avais beaucoup aimé les livres « Poulets grillés » de Sophie Henaff. Pour elle, c’était du même genre et elle était devenue une inconditionnelle de la série. Et ensuite, je me plais parfois à sortir de ma zone de confort pour découvrir de nouveaux styles ou pour cette fois, comprendre les raisons du succès d’un ouvrage. La sortie des nouveaux épisodes d’Agatha Raisin était donc une belle opportunité pour faire coup double.

    Commençant par le onzième épisode, je m’attendais à être un peu perdu. Ce ne fut pas le cas. Ce volume peut parfaitement se lire indépendamment même s’il nous manque quelques éléments. Dès les premières pages, on constate que c’est Agatha est la star du livre. M.C Beaton a créé un personnage atypique qui marque les esprits. Si je devais la définir en un mot, je dirais « nature ». En effet, elle ne se s’encombre jamais de subtilité. Elle fait et dit ce qu’elle veut, quand elle veut. Cela donne lieu à des échanges verbaux pétillants et à des scènes déroutantes. De plus, l’autrice nous détaille tous les éléments de sa vie même les plus intimes. On est au plus proche du personnage et c’est assez savoureux.L’intrigue de cet épisode est plutôt classique, sans fulgurance. Finalement, les différentes enquêtes ne sont que des prétextes pour renouer avec la détective improvisée. La réussite de cette série repose donc sur les épaules d’Agatha, dont les fans, principalement des femmes, sont ravies de retrouver la spontanéité et fraîcheur à chaque nouvelle aventure.

    L’écriture n’est pas exigeante et permet une lecture en toute décontraction. Je vous recommande ce livre pour la plage cet été, si vous voulez passer un moment sans prétention, juste drôle et divertissant.

  • VALERIE FREDERICK 8 mai 2019
    Agatha Raisin enquête 11 - L’enfer de l’amour - M. C. Beaton

    Un très bon tome des enquêtes de notre chère Agatha Raisin. Plus touffu que les précédents, il nous permet de suivre deux enquêtes en parallèle : la disparition de James Lacey, qu’Agatha a récemment réussi à épouser, et la recherche de la personnalité de Mélissa Sheppard, qui a été momentanément la maîtresse de James. Le récit, de ce fait est plus fouillé que d’habitude, des recherches sur les maladies psychiques ayant été nécessaires pour boucler ce roman. Le personnage d’Agatha est toujours central, mais il laisse ici une place un peu plus grande à son ami, Sir Charles Fraith que l’on commence à connaître au fur et à mesure des épisodes. Sa personnalité est plus transparente ici et on lui découvre pas mal de qualités jusqu’à présent bien dissimulées.
    La fin me donne très envie de lire le tome suivant !
    Une lecture captivante et divertissante, comme c’est souvent le cas avec Agatha Raisin !

  • Sharon 9 mai 2019
    Agatha Raisin enquête 11 - L’enfer de l’amour - M. C. Beaton

    Agatha Raisin nage dans le bonheur. Si, si, je vous assure, elle a nagé dans le bonheur pendant au moins une demi-page. Elle avait réussi à épouser James. Zas ! Le premier nuage se place dès la première page, le second survient très vite. En effet, il apparaît que certains hommes portent un regard très différent sur la femme aimée dès qu’elle n’est plus leur compagne mais leur légitime épouse : il faut qu’elle change, qu’elle obéisse ! Or, depuis dix tomes, nous savons déjà que ce n’est pas Agatha Raisin qui va se laisser commander par un homme, fut-il James !
    Hélas, trois fois hélas, James disparaît – et le sang trouvé chez lui ne laisse pas présager un départ dans les meilleures conditions. Agatha n’aura de cesse de le retrouver – aidée par Charles, l’un des autres hommes de sa vie. Elle en a, des hommes, dans sa vie ! Elle cherche, elle cherche, elle cherche, elle ne cesse de parcourir la région, que dis-je la région, le pays, en tout sens, se livrant ainsi à une véritable quête de James. Ce ne sont pas les kilomètres qui l’arrêtent. Ni la manière dont les personnes qui l’interrogent la reçoivent. Il faut dire qu’Agatha part au quart de tour, il faut toujours tabler sur le fait qu’elle sera extrêmement énervée, explosive, plutôt que de penser qu’elle sera d’une incommensurable douceur.
    A la décharge d’Agatha, il se trouve que James est plus ou moins accusé de l’assassinat de Melissa Shepard, charmante voisine et maîtresse de James. Plutôt plus que moins, d’ailleurs, parce que tous les policiers ne sont pas les champions de l’efficacité. Il faut donc qu’elle trouve le véritable coupable, et ce qu’elle apprend sur Melissa n’est pas des plus réjouissants. Les petits villages anglais abritent décidément des personnalités vraiment hors du commun, et un taux de meurtre qui l’est tout autant.
    L’enfer de l’amour est un onzième tome très rythmé, qui renouvelle un peu les intrigues des enquêtes d’Agatha Raisin. Les fans l’auront déjà lu.

  • Annec 10 mai 2019
    Agatha Raisin enquête 11 - L’enfer de l’amour - M. C. Beaton

    Agatha Raisin et son voisin James Lacey, viennent juste de se marier. Ils n’ont pas encore trouver leur marque dans leur nouvelle vie conjugale à tel point que chacun a conservé leur propre cottage. Et bientôt dans le village, les rumeurs sur leur ménage qui bat de l’aile vont bon train. D’ailleurs James ne cache pas son exaspération quant aux qualités déplorables de maitresse de maison d’Agatha. Leur mariage brille d’une absence de confiance entre eux où chacun soupçonne l’autre d’infidélité. Pour ajouter du trouble dans l’harmonie du couple, Agatha a surpris James au pub avec Mélissa tandis qu’elle-même reçoit la visite de son ami Charles.
    Soudain, James disparaît alors qu’il devait commencer un traitement par chimio de sa tumeur au cerveau, maladie cachée sciemment à Agatha.
    Puis tout se complique : comme la maison de James est retrouvée Agatha est derechef interrogée. Et quand Mélissa, l’ex-maitresse de James est retrouvée assassinée, James apparait comme le coupable en fuite… Agatha se met en tête de rechercher son mari, pour comprendre et le disculper.
    MON AVIS
    Depuis longtemps dans ma PAL sur les conseils d’internautes, je découvre Agatha Raisin avec le tome 11 (paru en mai 2018). J’ai apprécié ce livre (lu en broché) pour différentes raisons : son prix (14 €) et son format en livre de poche aisé à trimballer. L’écriture agréable et fluide permettent de l’achever en quelques heures avec deux ou trois séances de lecture.
    Une petite enquête policière narrée dans un style léger où l’auteure n’hésite pas à se moquer des travers de son héroïne pour la rendre humble, humaine et fantasque. J’en lirai volontiers un de temps en temps, mais pas l’intégralité de la série d’un bloc.
    SERIE BRITANNIQUE
    L’ambiance d’une petite bourgade dans l’Angleterre traditionnelle nous baigne dans celle des feuilletons anglais. La traditionnelle (voire la ringarde) campagne anglosaxonne nous berce d’une fausse illusion de quiétude car Agatha nous réserve des rebondissements en tout genre. Femme de caractère et volontaire elle sait utiliser ses amis pour aboutir à ses fins. Pas de répit : elle passe de la tasse de thé au Whisky, elle visite des personnes hostiles pour leur soutirer des infos, elle fréquente les pubs pour se sustenter ou enquêter, elle escalade des fenêtres pour fouiller leur intérieurs…
    Agatha recoure à toutes les astuces, même les plus illicites, parfois à ses risques et périls.
    PERSONNAGES A FOISON
    Les nombreux personnages sont bien campés : ils correspondent tout à fait au rôle attribué.
    L’auteur n’a pas flatté celui d’Agatha pourtant particulièrement attachant et sympathique. Bonne vivante, ses formes portent la trace de sa gourmandise. Son look vestimentaire, décrit à travers le prisme de ses congénères atteste d’un certain manque de goût et déviante des us de la mode. Mais sa générosité, son énergie et sa perspicacité effacent ses défauts. Solaire, Agatha communique au lecteur sa fraicheur et son enthousiasme -même si cet épisode est marqué d’une baisse de moral à cause d’un mariage foireux.
    D’ailleurs elle s’attire de très fidèles et sincères amitiés. Ses amis masculins ne sont d’ailleurs pas insensibles au charme qui émane de cette personne vivace et infatigable. Mais si elle est généreuse, Agatha se montre perspicace et sincère sur les défauts de ses amis. Charles, en est pour ses frais car sa radinerie affichée nous amuse.
    Sinon, les autres personnages se décomposent dans un éventail de personnages divers et parfois loufoques mais cohérents. DIVERTISSEMENT GARANTI.

  • Annec 10 mai 2019
    Agatha Raisin enquête 11 - L’enfer de l’amour - M. C. Beaton

    Agatha Raisin et son voisin James Lacey, viennent juste de se marier. Ils n’ont pas encore trouver leur marque dans leur nouvelle vie conjugale à tel point que chacun a conservé leur propre cottage. Et bientôt dans le village, les rumeurs sur leur ménage qui bat de l’aile vont bon train. D’ailleurs James ne cache pas son exaspération quant aux qualités déplorables de maitresse de maison d’Agatha. Leur mariage brille d’une absence de confiance entre eux où chacun soupçonne l’autre d’infidélité. Pour ajouter du trouble dans l’harmonie du couple, Agatha a surpris James au pub avec Mélissa tandis qu’elle-même reçoit la visite de son ami Charles.
    Soudain, James disparaît alors qu’il devait commencer un traitement par chimio de sa tumeur au cerveau, maladie cachée sciemment à Agatha.
    Puis tout se complique : comme la maison de James est retrouvée Agatha est derechef interrogée. Et quand Mélissa, l’ex-maitresse de James est retrouvée assassinée, James apparait comme le coupable en fuite… Agatha se met en tête de rechercher son mari, pour comprendre et le disculper.
    MON AVIS
    Depuis longtemps dans ma PAL sur les conseils d’internautes, je découvre Agatha Raisin avec le tome 11 (paru en mai 2018). J’ai apprécié ce livre (lu en broché) pour différentes raisons : son prix (14 €) et son format en livre de poche aisé à trimballer. L’écriture agréable et fluide permettent de l’achever en quelques heures avec deux ou trois séances de lecture.
    Une petite enquête policière narrée dans un style léger où l’auteure n’hésite pas à se moquer des travers de son héroïne pour la rendre humble, humaine et fantasque. J’en lirai volontiers un de temps en temps, mais pas l’intégralité de la série d’un bloc.
    SERIE BRITANNIQUE
    L’ambiance d’une petite bourgade dans l’Angleterre traditionnelle nous baigne dans celle des feuilletons anglais. La traditionnelle (voire la ringarde) campagne anglosaxonne nous berce d’une fausse illusion de quiétude car Agatha nous réserve des rebondissements en tout genre. Femme de caractère et volontaire elle sait utiliser ses amis pour aboutir à ses fins. Pas de répit : elle passe de la tasse de thé au Whisky, elle visite des personnes hostiles pour leur soutirer des infos, elle fréquente les pubs pour se sustenter ou enquêter, elle escalade des fenêtres pour fouiller leur intérieurs…
    Agatha recoure à toutes les astuces, même les plus illicites, parfois à ses risques et périls.
    PERSONNAGES A FOISON
    Les nombreux personnages sont bien campés : ils correspondent tout à fait au rôle attribué.
    L’auteur n’a pas flatté celui d’Agatha pourtant particulièrement attachant et sympathique. Bonne vivante, ses formes portent la trace de sa gourmandise. Son look vestimentaire, décrit à travers le prisme de ses congénères atteste d’un certain manque de goût et déviante des us de la mode. Mais sa générosité, son énergie et sa perspicacité effacent ses défauts. Solaire, Agatha communique au lecteur sa fraicheur et son enthousiasme -même si cet épisode est marqué d’une baisse de moral à cause d’un mariage foireux.
    D’ailleurs elle s’attire de très fidèles et sincères amitiés. Ses amis masculins ne sont d’ailleurs pas insensibles au charme qui émane de cette personne vivace et infatigable. Mais si elle est généreuse, Agatha se montre perspicace et sincère sur les défauts de ses amis. Charles, en est pour ses frais car sa radinerie affichée nous amuse.
    Sinon, les autres personnages se décomposent dans un éventail de personnages divers et parfois loufoques mais cohérents. DIVERTISSEMENT GARANTI.

  • kateginger63 19 novembre 2019
    Agatha Raisin enquête 11 - L’enfer de l’amour - M. C. Beaton

    L’amour au coeur des Costwolds
    *
    Ah cette chère Agatha.... Je ne me lasse jamais de ses frasques et péripéties.
    Ce énième opus est comme les autres. On se dit toujours que c’est le dernier qu’on lit mais dès que le suivant sort en France, on ne peut s’empêcher de poursuivre notre lecture de cosy mystery.
    *
    On avait laissé Agatha de manière assez misérable. Maintenant elle rayonne, elle est (enfin !) mariée avec le James de ses rêves. Tout est-il enfin idyllique ?
    Vous aimeriez le savoir, n’est-ce pas ?
    C’est qu’Agatha a gardé des habitudes de célibataire et que James ne supporte plus ses façons trop cavalières. Alors il décide de prendre une maîtresse. Encore une fois, c’est une rumeur villageoise. Et vous connaissez ce genre de potins. Ca se répand plus vite qu’une pandémie de grippe !
    Agatha décide de prendre le taureau par les cornes. Elle agit avec son tact légendaire. Mince, la maitresse est tuée ! Savez-vous qui va enquêter ?
    *
    Encore une aventure rondement menée. Agatha a le don de m’agacer avec ses attitudes de midinette mais elle me fait rire. J’apprécie beaucoup les situations rocambolesques voire absurdes de cette saga.
    *
    Le clap de fin apporte un petit twist qui donne envie de lire la suite.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.