Chaos : Kay Scarpetta #24 - Patricia Cornwell

Notez
Notes des internautes
(21)
0
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Le Dr Kay Scarpetta est appelée sur la scène du décès d’une cycliste, par une chaude soirée d’été. Il semblerait que la jeune femme ait été agressée mais les indices sont étranges : des petits éclats de verre sur le corps de la victime et une forte odeur de brûlé.

Avant même que le Centre de sciences légales de Cambridge n’ait été officiellement averti de cette affaire, le détective Pete Marino et Benton Wesley, le mari de Scarpetta, agent du FBI, reçoivent des appels, prétendument d’un enquêteur d’Interpol. Mais Scarpetta est convaincue que ces appels sont suspects et sa brillante nièce Lucy soupçonne vite l’œuvre d’un cyber tyran.

Lorsqu’un proche de Scarpetta est assassiné à des centaines de kilomètres au sud, tout suggère qu’il s’agit du même tueur. Confrontée à un danger invisible et redoutable, Scarpetta arrivera-t-elle à surmonter le chaos qui règne ?

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.