Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Janvier noir - Alan Parks

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

« Le regard du gamin se fixa soudain, comme s’il venait seulement de remarquer sa présence. Son bras pivota dans sa direction, le pistolet se braqua droit sur sa tête. McCoy se figea tandis que le gamin affinait sa visée. Une détonation sèche retentit. Une nuée de moineaux s’envola du toit et la foule paniqua pour de bon. »

Dans l’un des secteurs les plus passants de Glasgow, devant la gare routière, un garçon d’à peine vingt ans ouvre le feu sur l’inspecteur McCoy et sur une jeune femme, avant de retourner l’arme contre lui. La scène se déroule sous les yeux de Wattie, l’adjoint de McCoy. Qui est ce mystérieux garçon ? Quel est le mobile de son acte ? C’est ce que les deux policiers vont s’efforcer de découvrir, malgré l’opposition de leurs supérieurs. Une enquête en forme de déambulation dans une ville âpre, noire, parfois désespérée et pourtant palpitante d’humanité. Une ville qui vous saute à la gorge et ne vous lâche pas.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Vos #AvisPolar

  • jeanmid 5 février 2020
    Janvier noir - Alan Parks

    Gros coup de cœur pour ce roman et pour cet auteur écossais qui nous transporte au début des années 70 à Glasgow. Il nous offre une véritable immersion dans la noirceur de cette ville industrielle en pleine crise économique, laissant sur le bords du trottoir des milliers d’hommes et de femmes , dont la situation précaire voire complètement misérable peut entraîner certains d’entre eux vers la délinquance ou la criminalité .
    C’est dans ce décor sinistre et instable que l’on fait connaissance avec l’inspecteur McCoy . Un trentenaire qui a déjà une carrière de flic bien rempli et qui se voit affubler d’un nouveau jeune coéquipier, le jeune Wattie par son patron, l’inspecteur chef Murray. McCoy n’est pas ce qu’on peut appeler un collègue facile à vivre ; il est plutôt du type loup solitaire, qui traque sa proie dans l’ombre. Mais Wattie a l’intelligence d’être patient et sais qu’il a sans doute un des meilleurs professeurs à ses côtés.
    La nouvelle affaire qui les occupe en ce moment est celle d’une jeune femme abattue en public à proximité de la gare routière par un garçon tout juste majeur avant qu’il ne retourne l’arme contre lui . Ce crime n’est malheureusement pas une surprise pour McCoy qui avait été prévenu par un détenu de la prison de Barlinnie qu’une femme, travaillant dans un restaurant chic de la ville, allait être assassinée .
    Commence alors pour nos deux compères une enquête au long cours, à la recherche de pistes et de potentiels témoignages. Un périple qui va les conduire dans les quartiers les plus mal famés de la métropole mais aussi certains autres plus cossus où habitent la bourgeoisie locale comme la grande noblesse, tel ce Lord Dunlop , avec lequel McCoy possède un certain passif . . McCoy ne fait pas partie de ces privilégiés arrogants, mais malgré une enfance difficile et des accointances intéressées avec quelques criminels notables de la ville , il a toujours su rester du bon côté de la barrière Il sait par contre que rien n’arrête la perversion humaine et surtout pas les différences de classes . La suite des évènements va lui donner raison.

    Une enquête passionnante aux ramifications multiples. Un héros singulier, à la psychologie complexe dont l’objectif n’est pas d’être sympathique mais efficace. Tiraillé entre l’exercice de la fonction soumise à l’autorité et une mentalité de franc-tireur qui n’hésite pas à donner de sa personne quand c’est nécessaire. Fidèle en amitié même si c’est avec des barons du milieu local. Une atmosphère glacée et sombre non seulement due aux frimas de l’hiver mais aux murs décrépits des ruines industrielles et des locaux abandonnés. Une ambiance totalement désenchantée, que les lumières de l’espoir ont du mal à percer.
    Un très beau roman noir dont on attend la suite avec impatience.

  • TheBookishAnchor 18 février 2020
    Janvier noir - Alan Parks

    Janvier noir d’Alan Parks a tous les codes littéraires pour ravir les fans du genre policier. Un inspecteur têtu, baignant dans toutes sortes de magouilles et victime d’une faiblesse horrible pour un homme de son rang, la vue du sang lui file des nausées : bref, un personnage auquel on s’attache très rapidement. Mais ce n’est pas tout ! Pour donner un aspect sale et sombre, l’auteur a choisi de mettre en scène son histoire dans Glasgow, là où les gangs se partagent les rues et où la prostitution est un métier habituel et sur lequel la police ferme bien souvent les yeux. Et enfin, l’intrigue : cet inspecteur, McCoy, est appelé un 1er janvier à venir voir un détenu, détenu qu’il n’a vu qu’une seule fois dans toute sa vie, parce que celui-ci veut le mettre en garde contre un meurtre à venir sur une certaine Lorna.

    Une course contre la montre, contre la mort, contre les dérives sexuelles faites autant aux femmes qu’aux hommes. Et contre toutes ces strates de la société contre qui les forces de l’ordre ne peuvent bien souvent rien faire.

    En somme, une écriture mystérieuse, criblée de passages à suspens bien réfléchis et des faux semblants en veux-tu en voilà : un roman dont la suite me fait déjà beaucoup envie !!

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.