L’Appat - Daniel Cole

Notez
Notes des internautes
2
#AvisPolars
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Votre vie ne tient qu’à un fil. Mais qui tire les ficelles ?
Entre les impressionnants piliers de granite du pont de Brooklyn, un réseau de filins d’acier quadrille l’espace. Tel un insecte pris au piège, le corps brisé de William Fawkes éclipse les premiers rayons du soleil. Un mot est gravé sur son torse mutilé : APPÂT.
Cette sinistre mise en scène n’est que la première d’une longue série. Tandis que les meurtres se succèdent de chaque côté de l’Atlantique, Emily Baxter, nouvellement promue inspecteur principal, et deux agents spéciaux américains vont devoir collaborer afin d’identifier l’architecte de cette toile diabolique...

Vos #AvisPolar

  • Sonia Boulimique des Livres 19 octobre 2018
    L’Appat - Daniel Cole

    Suite de « Ragdoll », il n’est pas utile de l’avoir lu avant, même si c’est toujours mieux.

    J’avais bien aimé « Ragdoll », le résumé de « l’appât » était alléchant, j’ai rencontré l’auteur aux Quais du Polar cette année et je l’ai trouvé très sympathique, abordable et intéressant lors de sa conférence, la Bête Noire est l’une de mes collections préférées, tout était réunis pour que je passe un bon moment.

    Et…..les émotions n’ont malheureusement pas été au rendez-vous.

    J’ai retrouvé la plume de Daniel, très visuelle et rythmée, ainsi que les codes du premier tome, à savoir notamment la codification temporelle de chaque chapitre. Mais contrairement au premier, il n’y a plus d’humour et cela est dommage.

    Niveau personnages, Emily m’a profondément agacée, à douter de tout et de tout le monde, à jouer la forte qui n’a besoin de personne alors qu’elle est fragile comme du cristal. Elle ne s’accorde pas d’être heureuse. Le pauvre Thomas en a pour ses frais. Wolf étant absent (pour mon plus grand malheur…), Emily va faire équipe avec Carter, Rouche et Baxter. Leurs personnalités ne sont pas assez fouillées à mon goût.

    Concernant la fin, ben c’est du grand spectacle, avec pas mal d’incohérences.

    Côté histoire, c’est bien écrit, bien imaginé, bien mené. Après, c’est la tournure que prend le livre à mi-chemin qui m’a chagrinée. Les attentats, on vit avec tous les jours. Et j’ai l’impression qu’en ce moment, tous les auteurs surfent sur cette vague et nous en servent à toutes les sauces. J’ai envie d’autre chose. Lorsque je me promène dehors en ville, je croise les militaires armés jusqu’aux dents me rappelant sans cesse que le monde dans lequel on vit a changé, que tout peut basculer à n’importe quel moment et n’importe où. Je ne veux plus retrouver cette angoisse dans mes lectures. Mes lectures, c’est pour me changer les idées, m’évader.

    Je n’ai pas réussi à entrer dans ce livre, et c’est dommage. Après, ce n’est que mon ressenti personnel, ce livre a obtenu de très bonnes critiques, ainsi que les éloges de la Griffe Noire et de Gérard.

  • Ju lit les Mots 14 janvier 2019
    L’Appat - Daniel Cole

    On se retrouve aux côtés d’Emily Baxter, quelques mois après la fin de l’enquête Ragdoll, qui avait anéanti ses certitudes avec une vérité effroyable… Daniel Cole lui fait prendre du galon, puisqu’elle est inspecteur principal… Edmunds, a décidé, pour le bien de sa famille, de retourner à la répression des fraudes… Deux personnages aussi différent l’un que l’autre mais dont la complémentarité en fait un duo de choc ! Emily, une vraie tête dure, qui tente malgré tout de se reconstruire, qui ne fait plus confiance à personne… Et Edmunds qui s’ennuie à mourir dans son job… Le manque de confiance de Baxter, la poussera à demander l’aide d’Edmunds qui, en manque d’adrénaline, l’aidera dans sa nouvelle enquête… Débute alors une course contre la montre avec le Marionnettiste qui se révèle une traque entre Londres et New-York, comme aime les mettre en scène l’auteur.

    Après avoir eu le plaisir de découvrir la plume de Daniel Cole dans Ragdoll, j’étais impatiente de lire l’Appât, second volume de la trilogie. L’auteur a toujours cette plume directe que j’apprécie, visuelle et cinématographique, qui se prêterait parfaitement à une série télé… Il nous plonge dès les premières pages dans son intrigue. Il arrive à entrainer le lecteur sur des fausses pistes. Sa plume reste nerveuse, rythmée, avec des détails très visuels qui plaisent et permettent une immersion totale dans la lecture.

    Pour autant, il m’a manqué un je ne sais quoi, pour que je le trouve aussi bon que Ragdoll.

    L’absence de Wolf, inspecteur charismatique de Ragdoll m’a quelque peu manqué, même si Baxter est mise en avant, elle n’arrive pas à supplanter le personnage charismatique, qui dans Ragdoll m’avait tant intrigué… Pour autant, j’ai apprécié de retrouver Edmunds qui prend plus de place et par son talent d’enquêteur de l’ombre arrive à être plus attachant que Baxter et au potentiel pas assez exploité.

    J’ai trouvé que l’auteur ne changeait pas trop de style, on reste dans une intrigue très similaire, à Ragdoll, alors même que les protagonistes mis en avant sont différents.

    Même si le dénouement est trop rapide, dans l’ensemble, malgré un avis mitigé, je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, car j’ai eu plaisir à le lire, avec une bonne idée au départ, mais avec moins d’entrain…

    Je lirais pourtant avec plaisir le prochain volet de la trilogie car je reste persuadée que l’auteur a une plume très intéressante, avec des personnages qui n’ont pas encore dit leur dernier mot.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.