La Disparition d’Adèle Bedeau - Graeme Macrae Burnet

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Manfred Baumann est un solitaire. Timide, inadapté, secret, il passe ses soirées à boire seul, en observant Adèle Bedeau, la jolie serveuse du bar de cette petite ville alsacienne très ordinaire.
Georges Gorski est un policier qui se confond avec la grisaille de la ville. S’il a eu de l’ambition, celle-ci s’est envolée il y a bien longtemps. Peut-être le jour où il a échoué à résoudre une de ses toutes premières enquêtes criminelles, qui depuis ne cesse de l’obséder.
Lorsque Adèle disparaît, Baumann devient le principal suspect de Gorski. Un étrange jeu se met alors en place entre les deux hommes.

Une affaire en apparence banale, des vies, une ville, qui le sont tout autant… Graeme Macrae Burnet nous démontre ici avec une incroyable virtuosité que la banalité n’existe pas : elle est la couverture de l’inattendu. À la façon des grands maîtres du noir, de Simenon à Chabrol, il transfigure avec un incroyable talent l’histoire de ses deux héros, paralysés par un passé mystérieux, dont la délivrance réserve bien des surprises.

Vos avis

  • jeanmid 30 septembre 2018
    La Disparition d’Adèle Bedeau - Graeme Macrae Burnet

    "La disparition d’Adele Bedeau" est un roman étrange , sombre qui vous désoriente dès le prologue .
    On y fait connaissance avec Manfred Baumann ,un trentenaire , solitaire et mal dans sa peau - voire asocial - dont l’existence n’est faite que d’habitudes , de rituels et où il n’y a aucune place pour la surprise ou le hasard . Employé d’une agence bancaire- grâce à l’entregent de ses grands parents qui l’ont élevé - à Saint Louis , une petite ville alsacienne située à proximité de la frontière suisse , il déjeune tous les midis au Restaurant La Cloche des mêmes plats et il y retrouve toujours les mêmes habitués des lieux pour jouer au cartes le soir . La quiétude de la municipalité est un beau jour bouleversée par la disparition de la serveuse du Restaurant La Cloche , Adèle Bedeau .
    L’inspecteur Gorski est chargée de l’enquête et Manfred , en tant que client régulier , fait partie des suspects potentiels. Pour Gorski la disparition de cette jeune fille résonne en lui avec un écho particulier : elle lui rappelle la mort d’une adolescente , Juliette Hurel , vingt ans plus tôt alors qu’il démarrait dans le métier . Une affaire étrange qui le hante encore aujourd’hui, persuadé que le coupable qui a été arrêté à l’époque n’était pas le bon. Les deux affaires pourraient elles être liées à Manfred Baumann ?
    Un livre singulier , à la coloration "vintage " où la lenteur du rythme et les plongées psychologiques peuvent rappeler certaines histoires du Commissaire Maigret où certains films "provinciaux "de Claude Chabrol ( l’auteur écossais a d’ailleurs créé de toute pièce une fausse bande annonce d’un film que Chabrol n’a jamais tourné..).
    Graeme Macrae Brunet nous offre une histoire où le noir domine , mettant en scène des personnages complexes notamment celui de Manfred dont on suit la progressive descente aux enfers psychologique . Elle commence par une maladie de la persécution puis se dégrade vers une perte de repères tangibles où son imaginaire prend peu à peu le pas sur le réel .
    Vous vous laisserez captiver par ce récit , parfois déroutant mais souvent angoissant où l’on se laisse perdre entre réalité et fiction ( cf le prologue ) , faits divers ou imaginés. Un jeu malicieux où l’auteur aime perdre ses lecteurs comme ses protagonistes.
    Un roman réaliste et glaçant qui ne laissera , j’en suis sûr , personne indifférent.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.