Le #GoFast de Sam Millar, auteur de Au Scalpel

Activiste politique et socialiste, écrivain avant tout, le créateur de la série Karl Kane s’était prêté avec beaucoup de gentillesse à notre "Interrogatoire de Sam Millar" à l’occasion de la sortie de sa dernière enquête Au Scalpel. Il nous livre aujourd’hui ses préférences polars, soit autant de pistes pour étoffer nos bibliothèques !

Bepolar : votre roman ou livre préféré ?

Sam Millar : Boy’s Life de Robert McCammon. C’était l’inspiration pour mon propre livre acclamé par la critique, Black’s Creek.

Votre polar ou thriller préféré, en livre ?

Livre de suspense préféré : No Country for Old Men de Cormac McCarthy. Je crois que ce livre est le modèle idéal pour tous les thrillers criminels.

Votre polar ou thriller préféré, en film ?

The Town (un film de braquage, bien sûr !) réalisé par Ben Affleck et avec Jeremy Renner. Jeremy Renner qui a d’ailleurs été pressenti pour jouer mon rôle dans On The Brinks, mes mémoires achetés par Hollywood Studio / Focus Features (la société de production célèbre pour Brokeback Mountain et d’autres films primés).

Les auteurs de romans policiers qui vous ont marqués ?

Cormac McCarthy, William Guy, Raymond Chandler, Walter Mackin.

Vos réalisateurs de thrillers préférés ?

Michael Mann, David Mamet et Alfred Hitchcock.

Votre personnage de fiction préféré : journaliste, policier ou privé ?

Philip Marlowe, le détective privé de Raymond Chandler.

Votre Serial Killer préféré ?

Dexter Morgan (de la série Dexter)

Pour finir : y a-t-il un fait d’histoire ou un fait divers qui vous fascine et que vous auriez aimé vivre ?

J’aimerais avoir vécu pendant la grande rébellion irlandaise de Pâques de 1916 pour regarder mes héros d’enfance, hommes et femmes ordinaires, luttant courageusement contre les Britanniques, malgré des chances étonnantes

Galerie photos

  • 1001histoires 1er février 2018
    Le #GoFast de Sam Millar, auteur de Au Scalpel

    Sam MILLAR est né en 1958 à Belfast. Il aimait les bandes dessinées et les livres. Mais quels souvenirs peut garder de cette époque un enfant d’Irlande du Nord ? Que peut faire un adolescent de quatorze ans témoin le 30 janvier 1972 du Bloody Sunday à Derry où treize innocents sont assassinés, parmi eux six jeunes de dix sept ans ? Sam Millar s’engage dans l’IRA pour chasser de force les anglais d’Irlande du Nord. Arrêté il fait huit ans de détention, incarcéré à Long Kesh, prison inhumaine, un enfer où il subit l’humiliation et la torture. A sa libération il s’exile aux USA avec le souhait d’ouvrir un magasin de BD. Le braquage d’un dépôt de la Brinks ( pour un butin de sept millions de dollards ! ) va le jeter de nouveau en prison. Il est gracié par Bill Clinton après deux ans de détention. Sam Millar revient alors vivre à Belfast pour se consacrer à l’écriture , à sa famille et à son pays qu’il observe : il estime qu’en Irlande du Nord ne s’est installée qu’une Paix fragile.

    J’ai eu la chance de rencontrer Sam Millar ( Saint-Maur en Poche 2016 ), c’est un homme éminemment symtathique, attachant et accueillant, adepte des poignées de mains franches.

    Sam Millar publie deux titres en 2003, "Dark souls" non traduit en France, et une autobiographie "On the Brinks" dans laquelle il témoigne sur la guerre en Irlande du Nord ( il ne regrette pas son activisme politique ). Il subsiste des zones d’ombre dans sa tranche de vie aux Etats Unis, le lecteur sent que Sam Millar n’est pas fier de cet épisode.

    Autres romans :

    - "Redemption factory ( Irlande 2005 ) : publié en France sous le même titre en 2010, réédition en 2014 sous le titre "Rouge est le sang". Pas d’enquête, encore moins de procédures policières dans ce roman très noir ( ou rouge sang ). C’est l’histoire de Paul Goodman, fils d’un militant de l’IRA qui se fait embaucher dans un abattoir.

    - "Poussière tu seras" ( France 2009 - "The darkness of bones" 2006 en Irlande) : avec ce premier roman policier, Sam Millar est propulsé dans les incontournables du polar noir. Jack Calvert ex-flic alcoolique ( impossible d’utiliser le mot policier avec Sam Millar ) est confronté à des disparitions d’enfants parmi lesquels son fils Adrien.

    - "Black’s creek" ( Irlande 2014 ) : non traduit en français.

    Les romans de Sam Millar sont toujours très courts, avec des chapitres brefs où la violence y est décrite sans tabou. Un qualificatif vient inévitablement à l’esprit : percutant.

    Sam Millar a son personnage récurrent, Karl Kane, un détective privé que son créateur a affligé de la plupart des maux dont souffre la grande famille des anti héros : porteur d’un traumatisme remontant à son enfance, sans le sous, en délicatesse avec la police, pour couronner le tout il souffre d’hémorroïdes. Divorcé, sa fille vit loin de lui. Malgré tous ces soucis, Karl Kane ne perd jamais son sens de l’humour, peut-être grâce au contact de sa jeune et belle secrétaire.

    Série Karl Krane :

    - Les chiens de Belfast - 2014 ( Bloodstorm - Irlande 2008 )

    - Le cannibale de Crumlin Road - 2015 ( The dark place - Irlande 2010 )

    - Un sale hiver - 2016 ( The dead of winter - Irlande 2013 )

    - Au scalpel - 6/04/2017 ( Past darkness - Irlande 2015 )

    http://romans-policiers-des-cinq-continents.over-blog.com/2016/09/sam-millar.html

Votre commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?