Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Nouvelle Babel - Michel Bussi

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Jouant avec les codes du suspense, de la manipulation et du roman d’anticipation, Michel Bussi ne vous aura jamais autant fait voyager.

La méthode, calme et systématique, du tueur terrifia les trois enquêteurs. Qui était cet assassin progressant à visage découvert ? Déjà, leurs tabletas se connectaient aux bases de données planétaires de reconnaissance faciale. Plus personne ne pouvait rester anonyme dans le monde actuel. Dans quelques secondes, ils connaîtraient l’identité de ce monstre.
La suite du film fut plus sidérante encore.

2097. Sur une île privée paradisiaque inaccessible, de paisibles retraités sont assassinés...
Trois policiers, un journaliste ambitieux et une institutrice nostalgique s’engagent dans une folle course contre la montre pour préserver l’équilibre d’un monde désormais sans frontières, où la technologie permet aux humains d’être à la fois ici et ailleurs.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Cyvan Lblc 4 octobre 2022
    Nouvelle Babel - Michel Bussi

    « Téléportation », c’est le maître-mot de ce roman. Â contrario de faire peur, il doit faire savoir au lecteur que le champ des possibles de cette histoire est infini.
    Ici l’auteur joue avec les codes du suspense et de la manipulation du roman d’anticipation.

    Le pouvoir de l’imagination sans barrière, mais utilisé avec autant de minutie que le plus pointilleux des thrillers.

    Michel Bussi écrit un livre de science-fiction, certes, mais sur ce coup, l’auteur réussit ce qui n’est pas le moindre des exploits, proposer une intrigue inclusive, qui a tout pour contenter le grand public et même intéresser les amateurs d’anticipation (dont je suis).

    Il conçoit même un « sous-genre » plutôt inédit, enrichi de sa précédente vie : de la SF géographique.

    La première des missions du roman est de nous faire voyager, sauf que cette fois-ci, il n’a plus aucune limite ! Les voyages deviennent des sauts de puce et permettent à l’auteur de nous promener aux quatre coins du monde, avec la promesse que tous les lieux visités existent bel et bien.

    Oui, c’est une expédition à lire les yeux grand ouvert, à la découverte du monde. Celui immuable (mais qu’on est tout de même en train de détruire…), et celui de demain qui reste encore à écrire.

    C’est un voyage sans limite.

    L’auteur a trouvé là un formidable terrain de jeu et montre qu’il est possible de distraire de mille manières à travers une intrigue.

    Mais il a su aussi utiliser cette capacité instantanée de voyager pour réfléchir le monde dans moins de 100 ans. Sous couvert du divertissement, l’écrivain s’empare de nombreuses pistes de réflexion qui résonnent déjà aujourd’hui. C’est tout le pouvoir du thriller intelligent, proposer une échappatoire au quotidien tout en instillant des cogitations qui portent toujours une fois le livre refermé.

    L’auteur s’en donne à cœur joie dans ce récit du proche futur, qu’il a pensé dans ses moindres détails. C’est passionnant de lire la société mondialisée qu’il a imaginée, avec toutes les frontières physiques et mentales qui sont tombées grâce à la téléportation.

    Promesse tenue. Un univers vraiment cohérent, plein de fantaisie mais qui ne tombe jamais dans le délire sans fondement.

    Les lecteurs habituels de Michel Bussi seront sans doute étonnés en débutant cette lecture. Mais je prends le pari qu’ils seront vite pris (comme je l’ai été moi-même) par cette intrigue et cette vision d’un futur proche.

    Entre divertissement et utopie, sans refuser le côté obscur de l’Homme, Nouvelle Babel est un polar futuriste passionnant et une promesse d’évasion tenue. Où l’imagination sert la réflexion.

  • Rose 11 avril 2022
    Nouvelle Babel - Michel Bussi

    Je n’ai lu que trois romans de Michel Bussi et Nouvel Babel m’a un peu déçue en comparaison des deux premiers.

    Deux raisons principale à ça : j’ai vraiment eu du mal avec les personnages principaux dont beaucoup des comportements m’ont déplu et j’ai trouvé des longueurs.

    Par contre, il faut avouer que l’univers futuriste est vraiment très chouette, bien expliqué et sans lourdeurs. Quant à l’enquête policière, elle reste au premier plan et est bien menée. Puis, cerise sur le gâteau, il y a des références à Star Trek #jesuisunetrekkie !!!

    Je vous en dis plus dans ma dernière vidéo, alors n’hésitez pas à jeter un œil au Trouillomètre littéraire : https://youtu.be/rs2VewNOdVQ

  • labibliodeclo 6 mars 2022
    Nouvelle Babel - Michel Bussi

    Et si le monde n’avait plus de frontières ? Et s’il était possible de se téléporter n’importe où, en un instant ? Et si tous les humains pouvaient se comprendre ? "Une seule Terre, un seul peuple, une seule langue". Voilà le décor du nouveau roman de Michel Bussi, qui se déroule dans le futur ! Une utopie parfaite, peut-être trop, justement…

    Avec Noubelle Babel, on voyage partout dans le monde (même sans TPC) ! Le roman est dynamique, intriguant, il mêle parfaitement polar et science-fiction, et j’ai adoré ça. Il nous amène aussi à la réflexion concernant l’utilisation de l’intelligence artificielle, des réflexions qui nous poussent à redéfinir nos libertés, nos limites. Bref, le thème est super intéressant !

    En revanche, même si ce roman, niveau scénario, imagination, est vraiment génial, je n’ai pas été très emballée par les personnages. Exceptés Artem et Babou, je ne me suis attachée à aucun d’entre eux… J’ai même trouvé certains personnages trop peu crédibles dans leurs interactions, trop naïfs. Sans parler des relations qui se font et se défont à la vitesse de l’éclair ! (Notamment Cléo/Lilio)

    Enfin, petit plus pour les quelques références au Petit Prince de Saint Exupéry, sujet du roman précédent de l’auteur, que je vous recommande fortement !

  • Aude Lagandré 9 février 2022
    Nouvelle Babel - Michel Bussi

    La parution d’un nouveau roman de Michel Bussi est toujours un événement, mais cette année l’auteur sort de sa zone de confort pour nous emporter en 2097, dans un récit d’anticipation. Non seulement, il ose imaginer le futur, mais par ce biais, il nous emporte dans différentes régions du globe. Imaginez un peu : vous pouvez vivre où vous voulez sur la surface de la Terre, du pied du Mont Fuji aux eaux claires de Polynésie, vous téléporter n’importe où en appuyant sur le bouton de votre montre. La terre devient l’immense terrain de jeu de tous à condition de respecter quelques règles, telles que les jauges de présence par exemple. Les moyens de transport « anciens » voiture, avion, bateau et même bicyclette sont relégués au musée, plus personne ne sait s’en servir et plus personne ne s’en sert… sauf peut-être ce mystérieux homme blond qui accoste dans un archipel des Tuamotu en Polynésie pour y abattre de paisibles retraités. Alors que le monde vit dans une relative absence de criminalité, cet évènement met en péril la paix et la tranquillité des terriens.

    La Constitution mondiale de 2058 « Une seule Terre, un seul peuple, une seule langue » engendre des rêves à ciels ouverts. En 2022, après avoir connu les confinements, l’arrêt des voyages et des rencontres avec l’Autre, le télétravail et donc l’enfermement chez soi, les dissensions entre les hommes, quoi de plus jubilatoire que d’imaginer un autre monde, sans frontières, sans nations. Un monde de l’union, où chaque grande décision est prise par une consultation via l’Ekklesia qui sollicite le vote immédiat de tous, où l’on peut loger où l’on veut, se déplacer où l’on veut. Michel Bussi offre une invitation au voyage prodigieuse, dans des lieux incroyables. Un véritable dépaysement qui fait tant de bien à l’imagination, comme un rêve de gosse devenu réalité le temps de quelques heures de lecture pour ce géographe de formation. Au-delà de ces lieux, l’écrivain questionne ce Nouveau Monde dans lequel l’homme peut vivre autrement. Grâce à la téléportation, il fait appel à nos âmes d’enfants en posant la question du « Et si ? ». Et si, forts de ce TPC, l’on pouvait se déplacer en poussant un simple bouton, à quoi ressemblerait notre monde ? Comment vivrions-nous ? Serions-nous plus en paix ? Comment viendrions-nous à bout de toutes les problématiques auxquelles nous faisons face aujourd’hui ?

    « Nouvelle Babel » n’est pas seulement un roman d’évasion, c’est aussi un roman qui interroge sur ce que pourrait être le monde de demain, en posant les aspects positifs et les contreparties. En créant une intrigue policière dans ce monde futuriste, Michel Bussi se donne les moyens de décortiquer ces contreparties. Dans cet univers qui semble parfait, où la majorité ne voit que des avantages, une infime partie de la population aimerait faire quelques pas en arrière pour retrouver une identité : pays, drapeau, langue. Comme pour toute situation, cet univers idyllique de fait pas que des émules. Ainsi, une succession de crimes met la lumière sur ceux qui pensent différemment. Et pourtant, la téléportation fête ses 100 ans d’existence en 2097, et pour célébrer cet évènement, il est envisagé de créer une tour, la tour de Babel qui symboliserait l’espérance. Non pas pour se rapprocher de Dieu, mais pour ne pas oublier « le privilège que représente cette liberté. Ni la responsabilité qu’elle implique. »

    Que j’ai aimé cette proposition de Michel Bussi ! De la première à la dernière ligne, j’ai été totalement embarquée dans ces voyages. Même si « Nouvelle Babel » offre une plongée vers ces « ailleurs », propose un fil rouge de roman policier dans le futur, je trouve que l’écrivain a parfaitement mené sa barque. Nulle situation n’est idéale, et en ce sens, il a réfléchi aux pour et aux contre de cette nouvelle manière de vivre. La téléportation permet de belles promenades dans des lieux magnifiques, des expéditions savoureuses, mille et un couchers de soleil à contempler, mais pas seulement. Elle interroge aussi la vie en société. Quelle bonne idée que cette « démocratie participative », la création de Pangaïa (Gaïa déesse de la terre, et Pan qui signifie tout en grec), que de péripéties dans l’insertion de Pitchipoï qui donne à réfléchir sur les sanctions de ceux qui désapprouvent le système ! Un vrai régal !! Il y a aussi, la beauté symbolique de cette fin qui m’a touchée au-delà du possible, tellement ce vœu pieux de l’écrivain est enivrant de grâce. Pour quelques heures, Michel Bussi m’a donné du baume au cœur, de l’espoir en l’être humain et sa faculté à vivre ensemble, la sensation que l’harmonie puisse faire partie de nos vies si l’on y mettait un peu de bonne volonté. Alors, évidemment, les choses ne sont pas si simples… Je ne peux pas vous les raconter, mais « Nouvelle Babel » est une ivresse, pour l’imagination, pour le cœur, et pour le futur. Et si ? Si seulement…

  • JEAN-LUC JOURDAIN 5 février 2022
    Nouvelle Babel - Michel Bussi

    Encore un livre de Michel Bussi, auteur très prolifique, mais ces livres sont, je trouve, toujours intéressant de part leur variété , mélant intrigues, études de personnages, et descriptions de paysages, villes, pays, souvent étudiés très justement.
    Dans ce nouvel opus, Michel Bussi nous envoie en 2097, ou les frontières ont disparu depuis que les humains sont capables de se téléporter. En une fraction de seconde, ils peuvent se déplacer au bout du monde.
    La fin du roman est plus facilement prévisible que dans d’autres romans de l’auteur, mais cela n’a pas gâché mon plaisir de lecture. Autant vous dire que j’ai dévoré les plus de 400 pages.
    Avec Michel Bussi, une fois de plus, ce livre est une grande réussite.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.