Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les folles enquêtes de Magritte et Georgette : Nom d’une pipe ! - Nadine Monfils

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

C’était au temps où Bruxelles bruxellait...
À l’arrêt du tram, le célèbre peintre René Magritte, chapeau boule, costume sombre et pipe au bec, a une vision étrange : une jeune femme en robe fleurie, debout à côté de son corps ! Il en parle à Georgette, son épouse, et immortalise la scène dans un tableau. Quelques jours plus tard, cette femme est retrouvée assassinée, avec une lettre d’amour parfumée dans son sac et un bouquet de lilas sous sa robe.
Source : Éditions Robert Lafont

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • bookliseuse 7 août 2021
    Les folles enquêtes de Magritte et Georgette : Nom d’une pipe ! - Nadine Monfils

    René Magritte, célèbre peintre belge, à parfois des visions qu’il s’empresse de peindre. Cette fois, il voit une jeune femme en robe fleurie. Son épouse Georgette se montre très jalouse de cette toile.

    Quelques jours plus tard, le corps sans vie, assassinée, de la jeune femme qu’a peint René est retrouvé.

    René, aidé de Georgette, décide de mener l’enquête. Quel duo de choc ! Ils sont pétillants, drôles. On adore ce couple dès les premières pages !
    L’auteur par son écriture nous plonge dans le roman comme si nous étions avec nos acolytes au milieu de leur enquête pleine de suspense.

    Pour ajouter encore plus de plaisir à notre lecture, l’auteur nous fait découvrir la vie intime d’une peintre belge célèbre, on rentre facilement dans l’intimité du couple et de leur mode de vie.

    L’auteur m’a fait rire, avec des réparties, des scènes loufoques, moi qui n’avais jamais lu aucun roman de Nadine Monfils et bien, je suis très agréablement surprise. Un roman parfait, drôle ou les scènes de crime sont décrient de telle façon que l’on n’est même pas choquée ! L’auteur a un talent de compteuse inouïe.

    Une superbe découverte, je vais rapidement lire le deuxième tome !

  • Cancie 15 juin 2021
    Les folles enquêtes de Magritte et Georgette : Nom d’une pipe ! - Nadine Monfils

    https://notre-jardin-des-livres.ove...

    Quand j’ai commencé à lire le premier épisode des Folles enquêtes de Magritte et Georgette, j’étais loin de me douter de l’aventure que Nadine Monfils allait me faire vivre.
    Avec Nom d’une pipe ! , titre évoquant l’une des œuvres majeures, du moins la plus connue, du peintre René Magritte, l’auteure belge nous fait vivre une enquête palpitante, à la recherche de celui ou celle qui a commis un double meurtre, celui de deux jeunes femmes Madeleine, puis peu de temps après, Rosa.
    Tout débute lorsque le célèbre peintre René Magritte, chapeau boule et costume foncé, en allant retrouver ses copains, la fameuse bande des surréalistes, pour une partie d’échecs et quelques bières bien mousseuses, a une vision étrange : une jeune femme aux longs cheveux blonds, avec une robe à fleurs attendant le tram, debout à côté de son corps. Après en avoir causé à ses amis, pour le moins assez dubitatifs, il en parle à son épouse Georgette puis l’immortalise dans un tableau.
    Quelques jours plus tard, un gros titre dans le journal lui apprend qu’une jeune femme a été retrouvée poignardée. Sous l’article, se trouve la photo de la femme qu’il avait dessinée avec sa robe à fleurs.
    Il y voit comme un signe : « Cette affaire était comme le point de départ d’une nouvelle mission. En dehors de la peinture, il allait désormais mener des enquêtes ». Sa femme Georgette le secondera et saura parfaitement l’orienter dans ses recherches, aidé également par son pote Joseph, dit Jefke qui travaille à l’Amigo, le commissariat près de la Grand-Place de Bruxelles.
    C’est une super idée que d’avoir fait mener cette enquête par deux personnes réelles, dont Magritte le célèbre peintre, dans une fiction !
    C’est un thriller palpitant par l’intrigue dans laquelle sont faites de nombreuses références à l’œuvre de l’artiste, mais c’est aussi tellement plus que cela.
    C’est dans l’intimité du foyer Magritte que Nadine Monfils nous fait pénétrer, auprès de ce couple qui vit une belle histoire d’amour avec une complicité de chaque instant, partagée tout de même avec Jackie, surnommée Loulou que René sort chaque matin, « pour faire pipisse » . En nous racontant son enfance, sa rencontre avec Georgette, leur vie quotidienne, simple, elle nous le rend ainsi très proche, presque un ami, et nous donne accès à son univers pictural, ses manies, ses rituels, lui donnant la parole pour expliquer comment peuvent naître ses peintures. L’une, le Brasier est particulièrement bien analysée et de surplus, incorporée à l’enquête.
    Si le portrait de René Magritte est remarquable, il est un autre Belge qui est largement évoqué dans cette enquête, et pour cause, il en est l’une des clefs, c’est le Grand Jacques, Jacques Brel  !
    L’un des grands moments du bouquin est justement la rencontre entre ces deux immenses talents, à la terrasse du Métropole, l’endroit le plus prestigieux de Bruxelles, même si, à la connaissance de l’écrivaine, cette rencontre n’a pas eu lieu, mais aurait pu ...
    Et comment parler de Magritte, de Brel, de Bruxelles, sans faire référence à la Belgique et à tout ce qui en fait sa saveur, à savoir ses bières, ses chocolats, son parler et son art de vivre, la magie et le quotidien des lieux, Nadine Monfils l’a fait de manière très brillante.
    De nombreuses anecdotes émaillent le roman. Est fait entre-autre allusion à l’église baroque Saint-Loup à Namur qui avait vu chuter Baudelaire. Il est même fait référence à L’auberge rouge de Peyrebeille, cette accueillante auberge ardéchoise dont la sanglante tenancière égorgeait ses hôtes pour les détrousser et ensuite les couper en morceaux avant de les faire disparaître dans le fourneau.
    Comme vous l’aurez compris en me lisant, j’ai été happée dès les premières lignes par cette mystérieuse Madeleine qui ne tarde pas à être assassinée, départ d’un palpitant roman policier dont l’intrigue est dénouée, excusez du peu, par Magritte himself et sa femme Georgette.
    Nom d’une pipe ! est un livre drôle, savoureux, instructif, original, pétillant où le suspense est maintenu de bout en bout, un livre surréaliste !
    Je remercie avec chaleur, les éditions Robert Laffont (La bête noire) et Lecteurs.com qui, dans le cadre des Explorateurs du polar, m’a permis de vivre des moments intenses.

  • Cha 25 mai 2021
    Les folles enquêtes de Magritte et Georgette : Nom d’une pipe ! - Nadine Monfils

    Retour au cosy mystery chez l’un de mes éditeurs préférés du genre, Robert Laffont dans sa collection La Bête Noire. Je ne le cacherais pas : une pépite, un coup de coeur, voilà ce qu’a été cette lecture !
    En Belgique, René Magritte et son épouse Georgette vivent une vie agréable et tranquille. Lui aime peindre, se promener et boire de la bière en bonne compagnie. Elle est une épouse attentive. Tous les deux aiment observer, décortiquer, alors quelle bonne nouvelle quand ils s’auto-proclament consultant sur une enquête d’un de leur ami policier. Des femmes reçoivent des lettres bleues parfumées d’amoureux transi. Juste avant d’être assassinées.
    La justesse de l’écriture de Nadine Monfils est à souligner. Dès le départ, René et Georgette prennent vie sous nos yeux ébahis. Leur côté enquêteur est habilement amené et est en totale corrélation avec leur personnalité. Les personnages secondaires, notamment les demoiselles convoitées, bénéficient d’un traitement similaire et sont hautes en couleur. L’ensemble est cohérent, intéressant et totalement divertissant ! Une véritable réussite qui me laisse presque sur ma faim à me demander... A quelle vitesse vais-je dévorer le deuxième tome ?!

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.