Mort d’un sénateur - Pascal CHABAUD

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Alors que le régime de Vichy vient de naître, l’inspecteur Joseph Dumont doit enquêter sur l’assassinat du sénateur Etienne Ferrand retrouvé le crâne défoncé dans une chambre d’hôtel. Vénérable franc-maçon, adversaire acharné de Pierre Laval, le sénateur représentait un adversaire potentiel pour le nouveau régime. Son intérêt pour la voiture révolutionnaire mise au point par Citroën ne serait-il pas l’origine d’une vaste opération d’espionnage industriel ? Dévasté par la mort de sa femme enceinte renversée par un chauffard, l’inspecteur Dumont est confronté à une épuration violente menée par la Cagoule, bras armé du nouveau pouvoir. Il échappe à une ratonnade à Paris et son supérieur est assassiné en pleine rue. Dans cette période troublée où s’affrontent l’ombre et la lumière, Joseph Dumont devra choisir son camp.

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Les lectures de Maryline 26 février 2019
    Mort d’un sénateur - Pascal CHABAUD

    Je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, je ne suis pas fan de l’Histoire et encore moins de la politique. Mais quand l’auteur de ce roman m’a contactée, j’ai souhaité découvrir sa plume à travers son premier roman.

    J’ai aimé lire cette enquête singulière. L’auteur a su la mener avec rythme dans un contexte historique plutôt bien documenté. Les années 40 en France n’ont pas révélé tous leurs secrets et l’auteur nous apprend beaucoup de choses ici (bon, peut-être que les férus d’Histoire le savent déjà, mais pas moi !). Monsieur Chabaud arrive à mêler l’ambiance de l’époque avec la politique et l’enquête sur la mort d’un sénateur. J’avoue que ce qui m’a le plus porté dans cette histoire est celle de la femme enceinte décédée. J’avais vraiment besoin d’en savoir plus, de comprendre pourquoi elle avait été renversée.

    Joseph Dumont, l’inspecteur en charge de l’enquête sur l’assassinat du sénateur, va avoir bien du mal à avancer. Les potentiels coupables sont nombreux : le sénateur était un franc-maçon et le nouveau pouvoir en place n’aime pas du tout ces groupes ; par ailleurs, les partis fascistes n’étaient pas non plus ses meilleurs amis. L’enquêteur n’exclu pas non plus un problème du côté de sa vie privée parfois un peu mouvementée.

    Je ne vais pas cacher que j’ai eu un peu de mal à entrer dans le récit, le début est un peu trop chaotique pour moi, trop "brouillon" avec énormément d’informations. Mais l’intrigue devient très intéressante par la suite et je n’ai pas lâché le bouquin jusqu’au mot fin.

    Nous voyageons dans la France des années 40, entre Paris et Auvergne. L’auteur réussi avec brio à mêler l’Histoire et la fiction sans trop faire dans le documentaire, ce que je n’aurais pas du tout apprécié. L’enquête est mise en avant, c’est le plus important pour moi.

    Je me demande si ce genre de roman, comme ceux de Jean-Christophe PORTES, ne devraient pas être au programme de l’enseignement. Les enfants s’intéresseraient certainement mieux à l’Histoire de France car ce n’est pas rébarbatif, pas ennuyeux et surtout, il y a une enquête qui tient en haleine. A réfléchir !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.