Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Nuit sombre et sacrée : GF

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

8 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Bill 1er juillet 2021
    Nuit sombre et sacrée : GF

    2020 est une bonne année finalement, puisque je viens de lire un deuxième roman de Michael Connelly !

    Soit un par confinement :D

    Il faut bien se faire plaisir !

    Bref, ce roman là nous présente un Harry Bosch employé par le SFPD, Police de San Fernando en tant que vacataire, ses dernières mésaventures l’ayant obligé à quitter définitivement les rangs du LAPD ..

    On fait la connaissance de Renée Ballard, officier de police qui a choisi de travailler de nuit afin de se ménager des plages de surf la journée ...

    Quand Bosch, toujours penché sur le cold case relatif à l’assassinat de Daisy, la fille de son amie Elizabeth, vient demander à une de ses connaissances de lui fournir l’accès à de vieilles fiches, Renée se demande qui il est et de quel passe-droit bénéficie-t-il ...

    Ils en viendront à mener l’enquête ensemble et à convenir d’une future collaboration :)

    Les aventures de Bosch vont donc encore durer un bon moment !

    Un roman tout aussi plaisant que les précédents, avec un Bosch un poil moins bougon ... S’adoucidirait -il en vieillissant ?

    Un roman dont la lecture faisait bizarrement écho à la saison 6 de la série Bosch, que je suis en train de visionner et qui met en scène le cold case de Daisy Clayton, ainsi que l’enquête déployée dans du roman ’A genoux’ -

  • kris_k 1er juin 2021
    Nuit sombre et sacrée : GF

    Il m’en aura fallu du temps pour relire un livre de Michael Connelly, mais c’est avec grand plaisir que je replonge dans la suite des histoires de Connelly et que je retrouve avec beaucoup de bonheur, Harry Bosch et Renée Ballard.
    Ici c’est la rencontre entre les deux personnages, que j’ai d’ailleurs beaucoup aimé. Cette nouvelle héroïne, que j’ai eu l’occasion de rencontrer dans son précédent livre (En attendant le jour), m’a beaucoup plu et me plait de plus en plus.
    Et Bosch bien évidemment un personnage qu’on ne présente plus et qui est toujours égale à lui-même, j’adore !
    On retrouve comme d’habitude une histoire bien menée, qui nous tient en halène et qui pour ma part se lit assez facilement.
    Vous aurez compris je suis une fan des livres de Michael Connelly, j’aime tout dans ces livres, l’histoire, l’enquête, l’intrigue et puis les personnages !

    Pour moi les livres de Connelly ne sont pas loin de la réalité et il y rajoute sa touche personnelle que j’adhère et j’adore retrouver à chaque fois.

    Un très bon livre que j’ai beaucoup aimé et j’ai hâte de lire la suite !

  • Pascal Proust 18 décembre 2020
    Nuit sombre et sacrée : GF

    Merci à NetGalley et aux éditions Calmann-Lévy de m’avoir permis la lecture de ce bon polar.Harry Bosh enquête sur la mort d’une jeune fille ,Daisy Clayton, retrouvée assassinée dans une benne à ordures,pour aider sa mère à remonter la pente.Alors qu’il recherche des indices de l’époque ,il rencontre Renée Ballard qui lui propose de l’aider.Les deux inspecteurs vont devoir exhumer d’anciennes archives pour retrouver des indices qui pourraient faire avancer l’enquête.Du bon Connelly.

  • Killing79 27 août 2020
    Nuit sombre et sacrée : GF

    Cet épisode s’intéresse à la rencontre entre deux personnages centraux : Harry Bosch, qu’il n’est plus besoin de présenter et Renée Ballard, dont on a fait la connaissance dans un précédent volume.

    Harry Bosch reste fidèle à lui-même. Depuis le temps, il fait partie intégrante de mon paysage littéraire. Toujours avide de justice, il n’hésite pas à dépasser les limites pour arriver à ses fins. A cet égard, il a trouvé avec Renée Ballard, une alliée de choix. Elle possède comme lui une ténacité lorsqu’il est question de faire son métier et de trouver les coupables. Comme il n’a plus accès aux moyens de la police, elle lui sert de contact de l’intérieur. Ils sont donc parfaitement compatibles.

    Au fil des chapitres, le récit alterne entre les deux collègues. Il y a une intrigue principale mais contrairement aux aventures antérieures, elle n’est pas vraiment élaborée. On les suit surtout dans de petites enquêtes du quotidien. Cela permet de nous plonger dans leur univers de tous les jours et découvrir leur capacité à résoudre des affaires, souvent étonnantes.

    Pour cette raison, je ne recommande pas aux novices de rentrer dans l’œuvre de Michaël Connelly avec ce « Nuit sombre et sacrée ». Cette histoire de transition est destinée de préférence aux fans qui connaissent déjà parfaitement notre flic préféré. Ils apprécieront le duo qu’il forme avec la nouvelle venue et qui augure de futures enquêtes palpitantes.

    L’écrivain nous entraîne dans les ruelles de Los Angeles où nous attend une réalité peu réjouissante. Même si ce n’est pas son meilleur livre, il fait toujours preuve de justesse et de véracité afin d’être le plus vraisemblable possible. Sans artifice mais avec une plume maîtrisée, il démontre qu’il reste un expert du polar procédural. Je n’ai jamais caché mon admiration pour Michaël Connelly et ce n’est encore pas cette fois que je vais me dédire !

    http://leslivresdek79.com/2020/08/27/576-michael-connelly-nuit-sombre-et-sacree/

  • Sylvie Geoffrion 30 juillet 2020
    Nuit sombre et sacrée : GF

    Mais qu’est-ce que c’est plaisant d’être un Michael Connelly et d’avoir pour ami un flic comme Harry Bosch mais surtout que c’est amusant de pouvoir lui donner une éternité. Il a bien failli nous quitter quelquefois mais non , il est toujours là.
    Connelly et Bosch ce sont les enquêtes de toute une vie de flic, une retraite, un retour au boulot, une semi retraite, un travail sur les enquêtes non élucidées comme "réserviste" et le voilà reparti...
    Les rencontres d’une vie aussi , son frère avocat, l’amour de sa vie sa fille, Maddie, et maintenant Renée Ballard, flic de nuit à Los Angeles.
    Michael Connelly nous avait présenté Renée Ballard dans "En attendant le jour", cette flic, clone féminin de Bosch, qui portait, elle aussi son lot de tracasseries administratives et de lourdes cicatrices sur le coeur...Et là, enfin dans cette "Nuit sombre et sacrée" , Bosch et Ballard se rencontrent et travaillent ensemble sur une vieille affaire. Ce sera donc professionnellement qu’ils se lieront parce que semblables, parce qu’acharnés à trouver la vérité, parce que les victimes leur parlent et qu’elles ont droit à la justice, parce que la droiture et la légitime conscience font partie de leur ADN. Voilà, pour un temps encore, malgré le fait que Bosch se trouve bien vieux, j’aurai la chance et le plaisir de suivre les avancées des enquêtes non résolues du LAPD avec les deux B : Bosch et Ballard. Un B & B classique, chapitre Bosch, chapitre Ballard, en alternance, tout à fait la facture et la signature des polars de Connelly ni plus ni moins. J’y suis habituée. Et c’est toujours, pour moi, un plaisir renouvelé, confortable, comme d’enfiler un vieux sweat shirt ou de vieilles pantoufles.

  • valmyvoyou lit 15 juillet 2020
    Nuit sombre et sacrée : GF

    Il y a un an, j’avais découvert Michael Connelly, en lisant En attendant le jour, que j’avais adoré. L’auteur avait mis en scène, une nouvelle héroïne, Renée Ballard, qui m’avait séduite par sa personnalité tranchée. Aussi, j’avais envie de découvrir la suite de ses aventures, dans Nuit sombre et sacrée, qui marque sa rencontre avec Harry Bosch. Ne connaissant pas ce dernier, j’ai lu Les égouts de Los Angeles, la semaine dernière, afin de saisir sa personnalité. J’ai vite compris que réunir ces deux policiers anticonformistes promettait de bons moments.

    Si vous ne connaissez aucun de ces personnages, vous ne saurez absolument pas perdus, car Michael Connelly rappelle les éléments importants de leur passé, ce qui m’a été utile, puisque j’ai énormément de retard, dans la bibliographie de Harry Bosch.

    Un soir, Renée aperçoit un homme qui fouille dans les meubles à dossiers du commissariat d’Hollywood. Elle apprend qu’il s’agit de Harry Bosch, qu’elle connaît de réputation. Il lui explique qu’il recherche des informations sur un meurtre non élucidé : il y a neuf ans, le corps de Daisy Clayton avait été retrouvé, dans une benne à ordures. Ce cold case obsède l’inspecteur, d’autant plus qu’il héberge provisoirement, Elizabeth, la mère de la victime. Il veut éplucher toutes les fiches d’intervention que les policiers de l’époque ont dressées. Après l’avoir chassé, dans un premier temps, Renée accepte de l’aider.

    En parallèle, chacun enquête sur d’autres affaires : viol, guerre des gangs, vols, etc. Cela donne du rythme au récit, il n’y a aucune période d’ennui, notre attention est toujours attirée par un nouveau détail et la tension est forte, par moments, car nos héros ont tendance à tordre les règles et à se mettre en danger. Leur envie de justice leur fait prendre des risques qui m’ont fait trembler. Ils se sont bien trouvés. Ils se ressemblent, ils ont le même acharnement, ils sont perspicaces et ils sont tous les deux en proie aux doutes : ils sont parfois tourmentés par les conséquences que leurs actions policières entraînent. Ce sont deux écorchés vifs et les remords les rongent souvent. Ce sont deux électrons libres (même si Renée est plus prudente au sujet de sa hiérarchie) qui sont guidés par leur humanité. Ils voient le monde dans ce qu’il a de plus noir, mais comme le dit Harry : « tout le monde compte ou personne. Penser ainsi l’obligeait à donner le maximum pour la victime, quelle qu’elle soit. ».

    Les deux enquêteurs sont, également, très complémentaires. Alors que le plus ancien préféré étudier les documents sur papier, avec une méthode très minutieuse qu’il enseigne à sa jeune coéquipière provisoire, elle lui montre l’intérêt des nouvelles technologies. Deux mondes s’affrontent pour mieux se compléter.

    Plusieurs passages sont très forts en adrénaline, car comme je le disais précédemment, Renée et Harry sont des fortes têtes, qui agissent parfois, contre toute prudence. La fin est particulièrement inquiétante, je vous laisse découvrir si nos héros sont allés trop loin…

    J’ai adoré Nuit sombre et sacrée, aussi, je vais poursuivre ma découverte de cet auteur prolifique.

  • GoodBooksGoodFriends 26 juin 2020
    Nuit sombre et sacrée : GF

    Un autre héros de papier que j’aime et dont je ne rate les aventures sous aucun prétexte, en roman comme en série télé, c’est Hieronymus Bosch, plus connu sous le nom d’Harry Bosch, ancien inspecteur au LAPD, héros emblématique créé par Michael Connelly.
    Dans cet opus, Bosch travaille toujours pour le SFPD ; et dans ce cadre, il enquête sur un cold case, l’assassinat d’un chef de gang quatorze ans auparavant.
    Fidèle à sa maxime "Tout le monde compte ou personne", il mène également des investigations sur le meurtre non élucidé de Daisy Clayton, une fugueuse et prostituée dont il a rencontré la mère lors de son enquête précédente.
    Au-delà des enquêtes somme toute plutôt classiques, tout l’intérêt réside dans la rencontre de Bosch avec la nouvelle héroïne créée par Michael Connelly, Renée Ballard.
    L’alchimie entre eux est évidente, Bosch est comme "un chien avec un os" dans ses enquêtes et Renée est, elle aussi, déterminée et entière, "acharnée" comme le lui dit Bosch.
    Le duo d’enquêteurs est une variante que j’apprécie autant que l’enquêteur solitaire et tourmenté propre aux romans noirs, et ce duo-ci ne m’a pas laissée sur ma faim.
    J’ai aussi apprécié comme d’habitude la peinture de Los Angeles faite par Connelly, "la destination finale de tous les monstres et autres perdants de la société". Étrangement, cela ne ternit pas l’aura de LA à mes yeux. 😄
    Cependant, la résolution du meurtre de Daisy Clayton m’a semblé un peu trop facile et plus due au hasard qu’au travail minutieux fourni par Ballard et Bosch tout au long du roman. Dommage, l’enquête méritait mieux que ça.

  • Sylvie Belgrand 26 avril 2020
    Nuit sombre et sacrée : GF

    Quel plaisir de retrouver Harry Bosch ! Lire l’évolution de ce personnage à travers ses différentes aventures, c’est comme regarder un excellent cognac arriver à maturation. Cet épisode est particulièrement savoureux parce que c’est une bascule. Sa rencontre avec Ballard signe le début d’un nouveau cycle, que je suis impatiente de découvrir.
    "Nuit sombre et sacrée " porte bien son titre. C’est bien la noirceur que combattent les deux héros. C’est leur combat, leur quête.
    Passionnant, palpitant, admirablement écrit.

    #NuitSombreEtSacrée #MichaelConnelly #CalmannLevy #NetGalleyFrance #Netgalley #livres #chroniques #lecture #polar #thriller #TueurEnSerie

    Le quatrième de couverture :

    Harry Bosch-Renée Ballard : le face-à-face tant attendu
    En revenant au commissariat d’Hollywood après une mission de son quart de nuit, l’inspectrice Renée Ballard tombe sur un inconnu en train de fouiller dans les meubles à dossiers. L’homme, elle l’apprend, est un certain Harry Bosch, un ancien des Homicides du LAPD qui a repris du service au commissariat de San Fernando, où il travaille sur une affaire qui le ronge depuis des années. D’abord sceptique, Ballard le chasse puis, intriguée, ouvre le dossier qu’il feuilletait.....et décide de l’aider.
    La mort de Daisy Clayton, une fugueuse de quinze ans kidnappée, assassinée, puis jetée dans une benne à ordures, a, c’est vrai, de quoi susciter toute son empathie et sa colère. Retrouver l’individu qui a perpétré ce crime abominable devient vite la mission commune de deux inspecteurs aux caractères bien trempés et qui, peu commodes, ne s’en laissent pas conter par les ruses de l’un et de l’autre pour parvenir à leurs fins.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.