Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Quelque part avant l’enfer - Niko Tackian

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

8 #AvisPolar
7 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Une matinée comme les autres. Après avoir déposé son fils à l’école, Anna s’engage sur le boulevard sans remarquer le semi-remorque lancé à pleine vitesse. C’est le choc. Le tunnel. La musique des sphères. Mais, au seuil de la lumière, une silhouette s’interpose. Un homme, petit et barbu, la prévient : « Je vais te tuer. »
Miraculeusement revenue d’entre les morts, Anna reprend ses marques, peu à peu. Or une présence semble partout suivre ses pas, semant dans Paris des cadavres de femmes. Il l’a prévenue : elle sera la dernière…

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur Cultura

Vos #AvisPolar

  • Saveur Littéraire 9 avril 2021
    Quelque part avant l’enfer - Niko Tackian

    Quelque part avant l’enfer est le premier roman publié du désormais célèbre Niko Tackian, plume française à qui l’on doit la trilogie (pour le moment) Tomar Khan. Quoi de mieux pour débuter sa carrière qu’aborder un sujet méconnu mais néanmoins présent, et Ô combien fascinant, celui de l’EMI ? Expérience de Mort Imminente, un thème central pour ce premier texte, un thème qui sera également repris quelques années plus tard dans le deuxième tome de sa trilogie ! Voilà, maintenant ça se corse.

    Chapitres courts et bien dosés en termes de révélations et de tension, le lecteur avale les pages avidement et se régale du rythme maîtrisé ! Se retrouvant pris entre deux enquêtes qui n’ont rien en commun aux premiers abords, son sang se glace toutefois devant la sauvagerie des meurtres dont il est témoin assez rapidement une fois entré dans le premier chapitre. D’autant qu’il y a peu de personnages, ce qui facilite l’identification de chacun et permet de se faire sa petite attache dans un roman profondément glauque. Ou pas. Car c’est ici que la moue perplexe commence.

    L’enquête sur les meurtres violents de plusieurs prostituées ne sert au final que d’intrigue secondaire, du moins le croit-on, pour laisser la place au personnage central, celui sans lequel ce roman ne serait pas grand-chose. Anna, victime d’un accident de la route, fait les frais d’un coup du destin, ou du hasard, en ayant une expérience de mort imminente. Revenue à elle avec des cadeaux empoisonnés de sa douloureuse expérience, elle n’aura de cesse de trouver la vérité sur ces visions effrayantes qui la prennent, de nuit comme de jour. Un résumé qui donne envie, et pourtant, plus on côtoie Anna, plus elle irrite, moins on l’apprécie. Ses pensées fracassées, fouillées avec maîtrise par l’auteur, en finissent par perdre leur saveur, malheureusement.

    Cette Anna qui cherche la vérité laisse place à une Anna effacée, lointaine et inaccessible. Tous les chapitres relatifs à son couple prennent des airs de prétexte pour remplir les pages ou ajouter un semblant de tension qui ne fonctionne pas, parce qu’on sait déjà que c’est fichu. Subjectivité en vue : le mec trompe sa chérie enceinte, s’en suit ce qu’il s’en suit. Anna finit par tromper son mec avec le neurologue qui est censé la guider sur son nouveau chemin. Je suis navrée, mais ce cliché du couple qui se trompe joyeusement commence à me rendre irritable… Ceci dit, tous ces chapitres longuets où l’on assiste aux disputes et aux fausses réconciliations prennent tout leur sens au fur et à mesure, et adoucissent légèrement les grognements qui s’échappent. Ce qui ne m’empêche pas de me dire que l’auteur aurait pu prendre les mêmes conclusions en prenant un chemin plus original, moins cliché. Ceci dit, encore une fois, cette remarque relève de la subjectivité, alors ce qui ne me plaît pas vous plaira peut-être !

    Quelque part avant l’enfer offre un dénouement satisfaisant à ses deux enquêtes, bien que peu vraisemblable, même en prenant en compte les indices et les implications disséminés à travers tout le récit. Ce n’est pas transcendant et pas forcément réaliste, mais ça reste crédible dans l’univers qu’a façonné Niko Tackian. Ce qui fâche surtout, et ce qui m’empêche d’apprécier ce roman à sa juste valeur, c’est… l’EMI, abordé à nouveau dans Fantazmë, avec ce petit quelque chose d’exquis qu’on ne trouve pas ici. Moi qui m’attendais à une intrigue centrée sur l’expérience de mort imminente, j’ai été surprise voire un peu frustrée par la place aussi secondaire que prend le sujet. Il y a certes des explications, quelques témoignages, des hypothèses sur quelque chose que l’on ne maîtrise pas du tout parce que ça n’arrive pas à tout le monde, et que ceux qui le vivent ne témoignent pas forcément. Il y a de la matière, mais elle reste en retrait. Au final, l’EMI n’est qu’un prétexte pour se focaliser sur le véritable cauchemar, celui des traumatismes et de la trahison qui, pour le coup, sont bien au centre du roman, prenant peut-être un peu trop de place.

    Je ressors de ma lecture avec une certaine frustration et pas de coup de cœur. Malgré une fin satisfaisante et une tension déjà très travaillée pour un premier roman, les invraisemblances m’ont gardé éloignée d’un réel plaisir à lire, sans compter l’histoire de couple que j’ai lu en grognant allégrement, mais ça, c’est subjectif… à force de tomber sur le même cliché sur plusieurs lectures d’affilée. Même les personnages ne m’ont pas fait grande impression, à part le professeur Roody, curieusement. Une bonne lecture donc, mais pas autant que les romans plus récents de cette chère plume ! Quelque part avant l’enfer aborde la psychologie de son personnage principal avec profondeur, au détriment parfois des autres sujets ou personnages.

    (https://saveurlitteraire.wordpress.com/2021/04/09/140-quelque-part-avant-lenfer-niko-tackian/)

  • Savy 8 avril 2021
    Quelque part avant l’enfer - Niko Tackian

    Pour son premier roman, l’auteur nous entraîne dans un superbe thriller psychologique.Le suspens s’installe et nous donne envie de continuer jusqu’au surprenant dénouement final !!
    Je me demandais comment Niko Tackian allait réussir à créer l’intrigue tout en parlant d’un sujet assez complexe qu’est l’ EMI ( expérience de mort imminente).

    Quelque part avant l’enfer est addictif,angoissant, se lit très vite, les chapitres sont courts. Les personnages sont attachants, chacun avec sa part d’ombre …

    bref en deux mots à découvrir très vite !!!

  • Les Lectures de Maud 27 mars 2021
    Quelque part avant l’enfer - Niko Tackian

    Revenir au premier livre de l’auteur et découvrir comment il va sous embarquer aux côtés d’Anna qui va devoir apprendre à vivre avec l’expérience qu’elle a vécu.

    Pas à pas, la vie reprend, le traumatisme présent, mais pour son fils elle va tout faire pour aller mieux. Des cauchemars la perturbe, les séances chez un psy n’y change rien. Comment peut-elle expliquer se qu’elle a vu et ressenti pendant son coma ? On suit l’évolution de ce personnage qui deviendra une clé, à son insu.

    Parallèlement, une enquête qui perturbe, qui dérange. Elle va remuer un passé longtemps enfoui. L’enquêteur ne va rien lâcher, il va tout mettre en œuvre pour retrouver ce terrible tueur. La vérité est-elle seulement acceptable ?

    Une plume tout à fait entraînante. Une intrigue très bien menée, un suspense, très bien ficelé et maintenu. Même si peu à peu le ciel s’éclaircit, on reste estomaqué et surpris de la tournure que prennent les événements. Aux côtés de cet enquêteur qui ne laisse rien passer, son ressenti est très bien retranscrit, ses surprises, ses embarras… Et pourtant, les pièces du puzzle magnifiquement amenées ne laissent plus de place aux doutes.

    En plus d’un excellent thriller, j’ai beaucoup apprécié le thème de la mort imminente est très bien démontré. De nombreuses explications bien distillées, savamment dispersées au cours de la lecture. Frémir pendant ma lecture mais aussi apprendre m’a beaucoup plus et a rendu ma lecture tout autant intéressante que distrayante. Très finement l’auteur joue avec les nerfs du lecteur, le tient en haleine et le surprend.

    Tout cela pour dire que ce premier roman est très bien réussi !!!

  • ju_se_livre 31 mars 2020
    Quelque part avant l’enfer - Niko Tackian

    Anna a vécu une EMI. Mais pas celle qui te fait voir un tunnel blanc et où tu peux retrouver tes proches disparus. Non, plutôt celles qui ressemblent à un vrai cauchemar, celle où un homme apparaît et te dit :"Je vais te tuer." Le pire c’est que cette expérience a l’air d’être en lien avec une série de meurtres. Pourquoi elle ? Ça c’est toute la question.
    📖
    J’ai passé un excellent moment avec ce thriller qui a su remplir mes attentes. Un thriller original au rythme soutenu. J’ai aimé que l’auteur de par sa plume aille droit au but, pas de blabla inutile. J’ai été dès les premières pages absorbée par cette histoire. Et quand on pense que c’est son premier roman, c’est tout bonnement une réussite. Un thriller basé sur les Experiences de Mort Imminente pourrait être un frein mais l’auteur est bien documenté et maîtrise son sujet. En tout cas, j’ai trouvé qu’il avait bien exploité le thème. Et je me suis prise facilement au jeu.
    📖
    Quant au dénouement, eh bien je n’ai rien vu venir. Je me suis bien faite balader.
    📖
    En bref, un thriller prenant, avec un suspense constant et un sujet intéressant. Mais *La nuit n’est jamais complète* reste quand même mon préféré de l’auteur

  • l’oeil de sauron 14 février 2020
    Quelque part avant l’enfer - Niko Tackian

    Lu lors d’une LC, j’ai choisi de faire ma chronique en fonction des paliers à atteindre avant de faire le point...
    Du début au chapitre 23 : Très addictif et facile à lire grâce aux chapitres couts. L’histoire est un peu lente à démarrer à mon goût malgré le meurtre et l’accident d’Anna dès le départ. Je n’ai ressenti aucun attachement particulier aux personnages et ça m’a gênée. J’aime m’identifier ou tout du moins ressentir une émotion avec un personnage, là ce n’est le cas avec personne. en même temps, ce n’est pas la première fois que ça me le fait avec un roman de l’auteur donc bon, il faut que je me fasse une raison. Si j’ai hâte de savoir ce que la suite nous réserve, j’espère que le style va changer un peu car ce qui prédomine selon moi, ce n’est pas la lecture d’un roman mais celle d’un scénario de film et c’est aussi quelque chose qui me dérange car finalement je suis visualise des acteurs et des personnages et non pas un pas un tout ensemble. Je peux même voir les caméras… Vous voyez je chipote !! 😉

    Du chapitre 24 au chapitre 46 : Toujours très agréable et fluide, malheureusement toujours aucune empathie pour les personnages . Je trouve Anna trop froide et malgré tout ce qui lui arrive, je ne lui trouve aucune excuse. Je me fais une raison sur le style et l’écriture, je vais continuer de visualiser mes caméras. J’ai parfois plus l’impression de lire des scènes que des chapitres. C’est difficile à expliquer mais c’est ce que je ressens. J’imagine tout à fait la série TV sur TF1 en 3 épisodes avec un pseudo suspens à la fin à chaque fois. Mais du coup, à la lecture, ça fait un peu long et répétitif. C’est dommage.

    Du chapitre 47 à la fin : Si je comprends mieux la froideur d’Anna, ça ne fait pas tout. C’est un roman qu’on dévore véritablement mais il me manque de la profondeur. C’est une chose que j’ai remarqué ces derniers temps, je veux plus quand je lis un thriller, surtout quand il y a une grande part de psycho. L’action ne me suffit pas du tout et même si on a l’essentiel et des explications simples mais présentes, ça ne me suffit pas. C’est le cas ici, renforcé par et je me répète ma vision scénario de téléfilm. Il reste un roman très agréable à lire mais ce n’est pas mon préféré de l’auteur.

  • Mes évasions livresques 31 janvier 2020
    Quelque part avant l’enfer - Niko Tackian

    Premier livre de Niko Tackian, Quelque Part Avant l’Enfer a comme thème principal les E.M.I. (Expériences de Mort Imminente).
    L’auteur s’est beaucoup renseigné sur le sujet, et, grâce à lui, j’ai pu en apprendre plus sur ce thème singulier.

    Dès ce premier roman, on voit le côté bien rythmé de ces romans : des chapitres courts, percutants et efficaces qui rendent le roman très addictif.

    Le style est très scénarisé, très cinématographique et entraîne très vite le lecteur dans l’enfer que vit Anna après son accident et son coma, qui l’ont totalement transformée et se sent menacée par un serial killer qui sévit dans la ville et qui lui est apparu lors de son E.M.I.

    Un autre thème récurrent dans les livres de l’auteur apparaît déjà dès ce premier roman : la femme. Qu’elle soit forte, faible, victime ou manipulatrice, la femme est incontournable dans l’œuvre de Niko Tackian.

    Ce premier roman est une bonne lecture où je regretterai cependant un manque de profondeur dans la psychologie des personnages et quelques petites erreurs inhérentes à un premier roman.

    Quelque part avant l’enfer
    est un thriller psychologique de bonne facture, efficace, qui vous étonnera de page en page par ses nombreux rebondissements.

    A découvrir si ce n’est pas encore fait...

  • La Carnet de Peg 17 octobre 2019
    Quelque part avant l’enfer - Niko Tackian

    Suite à uun accident de voiture, Anna vit une expérience de mort imminente. À son retour à la vie, des cadavres de femmes sont retrouvés dans Paris.
    Le thème des EMI y est bien traité. Comme les autres romans de Niko Tackian il est fluide grâce aux chapitres courts et à son style d’écriture. Contrairement aux autres par contre, je l’ai trouvé un peu long à démarrer. Mais rapidement je ne l’ai plus lâché.

  • lecturesdudimanche 8 février 2019
    Quelque part avant l’enfer - Niko Tackian

    Ce que j’aime chez les auteurs français, c’est que le choix des mots est réellement celui de l’auteur, et non d’un traducteur. C’est appréciable dans le sens où la langue française peut vraiment se révéler très riche si l’auteur sait la manier, comme ce fut le cas ici !

    J’ai adoré ce roman, avec la cerise sur le gâteau que la fin, je ne l’ai pas vue venir… Je ne m’étais pas laissée prendre au piège des soupçons sur lesquels voulait nous orienter l’auteur, mais je n’avais pas deviné…

    C’est fluide, bien foutu, on ne perd pas de temps en détail superflus. J’ai vraiment aimé ce suspens dans lequel l’héroïne, après avoir miraculeusement survécu à un accident grave qui lui a fait vivre une « expérience de mort imminente », se retrouve « connectée » à un tueur sanguinaire qui semble lui en vouloir personnellement…

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.