Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Requiem des ombres - David Ruiz Martin

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

13 #AvisPolar
9 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Hanté depuis l’enfance par la disparition de son frère, Donovan Lorrence, auteur à succès, revient sur les lieux du drame pour trouver des réponses et apaiser son âme.
Aidé par une femme aux dons étranges, il tentera de ressusciter ses souvenirs.
Mais déterrer le passé présente bien des dangers, car certaines blessures devraient parfois rester closes…
… au risque de vous entraîner dans l’abîme, là où le remords et la honte règnent en maîtres.
Où le destin semble se jouer de vous.
Et cette question, qui bousculera sa quête de vérité : peut-on aller à l’encontre de ce qui est déjà écrit ?


Voir en ligne : Extrait disponibles en ligne

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • mama1326 6 août 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    La brume est là ! J’entends ces hurlements et les cris de l’autre !
    La brume est là silencieuse, oppressante, j’ai peur, et la brume se jette sur moi ! Le silence qui m’entoure me terrifie !
    Donovan, 56 ans, mais qui est est mort à 14 ans !
    En effet il y a 42 ans, que son frère Virgile, a disparu !
    2015, Donovan arrive à Neuchatel, lieu de son enfance, que de souvenirs !
    Mais son arrivée ne convient à tout le monde !
    Pourquoi es tu revenu ? Le passé est le passé ! Tu ne feras pas revenir ton frère !
    Mais justement Donovan, veut savoir la vérité ! Que lui cache t-on ?
    Auteur à succès, Donovan est hanté par le drame qui s’est déroulé, un soir de brume !
    Aidé par Iris, une femme aux dons étranges, il tentera de se souvenir !
    Une question, on dit que notre destinée est écrite, peut-on l’en détourner ?
    j’ai adoré la plume de cet auteur, rapide, fluide, des personnages attachants comme Donovan, et Iris, mais j’avoue que d’autres ne m’on pas été sympathiques !
    L’auteur a bien sondé la psychologie des personnes faibles et sensibles au temps et à la brume !
    Les chapitres se déroulent rapidement et la fin m’a scotchée !
    Un bon suspense !
    Je mets 5 étoiles

  • colorandbook 11 juin 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    https://colorandbook.blogspot.com/2022/06/requiem-des-ombres-de-david-ruiz-martin.html?m=1
    « Requiem des ombres » a été une lecture légèrement mitigée. Ce n’était pas un mauvais roman policier au contraire, il y avait de très bonnes choses. J’ai passé un moment de lecture tout de même agréable, mais quelques petits éléments ont gêné ma lecture. Il possède les bons codes d’un policier, l’ambiance pesante, une enquête intéressante, du mystère et des rebondissements.

    Les + :

    * L’histoire de ce roman est quand même intéressante. Une histoire de rédemption, de vengeance et de justice. Malgré mon antipathie pour lui, j’ai apprécié suivre Donovan et Iris dans leur recherche de vérité sue ce qui est arrivé à son frère 40 ans auparavant.

    * Même si je ne suis pas parvenue à m’attacher à eux, voire même qu’ils m’ont agacé, je dois reconnaître que les personnages sont bien travaillés., complexes, intéressants, et ils ont une réelle évolution. 

    * La plume de David Ruiz Martin est excellente. C’est fluide, bien écrit, poétique, complexe, rythmé et percutant. J’aime particulièrement la plume de cet auteur.

    Les – : 

    * Il y avait pas mal de longueurs. Le début a été particulièrement ennuyant. J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire.

    * Le fait que j’ai été totalement détachée de Donovan, que je ne le comprenais pas, et qu’il m’énerve a gâché ma lecture.

    * Il y avait des passages ennuyants, voire inutiles, qui m’ont sortie de ma lecture.

  • colorandbook 11 juin 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    https://colorandbook.blogspot.com/2022/06/requiem-des-ombres-de-david-ruiz-martin.html?m=1

    « Requiem des ombres » a été une lecture légèrement mitigée. Ce n’était pas un mauvais roman policier au contraire, il y avait de très bonnes choses. J’ai passé un moment de lecture tout de même agréable, mais quelques petits éléments ont gêné ma lecture. Il possède les bons codes d’un policier, l’ambiance pesante, une enquête intéressante, du mystère et des rebondissements.

    Les + :

    * L’histoire de ce roman est quand même intéressante. Une histoire de rédemption, de vengeance et de justice. Malgré mon antipathie pour lui, j’ai apprécié suivre Donovan et Iris dans leur recherche de vérité sue ce qui est arrivé à son frère 40 ans auparavant.

    * Même si je ne suis pas parvenue à m’attacher à eux, voire même qu’ils m’ont agacé, je dois reconnaître que les personnages sont bien travaillés., complexes, intéressants, et ils ont une réelle évolution. 

    * La plume de David Ruiz Martin est excellente. C’est fluide, bien écrit, poétique, complexe, rythmé et percutant. J’aime particulièrement la plume de cet auteur.

    Les – : 

    * Il y avait pas mal de longueurs. Le début a été particulièrement ennuyant. J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire.

    * Le fait que j’ai été totalement détachée de Donovan, que je ne le comprenais pas, et qu’il m’énerve a gâché ma lecture.

    * Il y avait des passages ennuyants, voire inutiles, qui m’ont sortie de ma lecture.

  • Laconteuse 27 mai 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    Avec le nouveau roman de David Ruiz Martin, publié aux éditions Taurnada, j’ai passé un excellent moment lecture. Une petite pépite dans le domaine du thriller psychologique.

    Donovane Lorrence est auteur de bestsellers. Il est de retour dans sa ville natale Neuchâtel, en Suisse. Non, pour signer son nouveau roman mais pour régler quelques affaires familiales. Les habitants de la petite ville voient son retour d’un mauvais oeil. Et le passé le rattrapera plus vite que prévu.

    C’est la première fois que je lis un roman de l’auteur et c’est une très belle réussite. L’intrigue, ou devrais-je dire, les intrigues sont présentes. Pourquoi les ? Car il y a bien entendu, l’intrigue sur le meurtre du frère de Donovan, lors de cette période de grande brume à Neuchâtel, mais il y a également cette amitié naissante avec Iris, qui n’est pas bien vu aux yeux de tous, mais qui laisse plâner le doute sur leur relation. C’est un étrange personnage qui prendra beaucoup de place au côté de Donovan.

    David Ruiz Martin donne le ton du roman dès les premières pages. Une histoire haletante avec ce côté thriller psychologique très bien travaillé. Ce roman m’a fait sortir de ma panne lecture, c’est tout vous dire. Alors je vous conseille de foncer vers cette lecture, vous passerez un excellent moment, je vous le garantis.

  • labibliodeclo 22 mai 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    Avouez, le résumé donne envie, non ? Personnellement, il m’a conquise, et l’histoire encore plus. L’histoire est mystérieuse et prenante, elle met en scène en auteur célèbre qui revient dans sa ville d’enfance pour élucider la disparition de son frère. L’ambiance est angoissante, pesante, et le décor brumeux vient amplifier ces sentiments. Les personnages, eux, sont excentriques et atypiques, tout cela rend la ville encore plus mystérieuse et intéressante.

    Un petit côté fantastique vient s’ajouter à ce thriller avec le personnage d’Iris, une jeune femme avec des dons plutôt particuliers, et avec qui Donovan va se lier d’amitié. J’ai vraiment adoré ce duo surprenant ! Ce côté fantastique renforce encore plus l’angoisse du livre, dont le suspens montre crescendo au fil des pages. Même si l’histoire tarde un peu à se mettre en place, elle n’en reste pas moins captivante, saisissante !

    Mon seul petit bémol, peut-être, ce sont les longueurs et les phrases à rallonge qui alourdissent parfois le récit. Autrement, c’est un sans faute ! Je suis ravis d’avoir découvert ce nouveau roman de David Martin Ruiz, dont le dénouement est surprenant et inattendu !

  • Les livres de Cédrick 19 mai 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    L’auteur nous immerge dans un roman noir, très sombre et lent. Une fois la cinquantaine passée, Donovan
    Lorrence, romancier à succès, revient dans sa ville natale pour faire la lumière sur la disparition de son frère alors qu’il était encore adolescent. C’est un accueil pas toujours agréable qui l’attend. Il n’est pas le bienvenu et certaines personnes ne souhaitent pas remuer ce passé douloureux. Ses recherches vont lui faire rencontrer Iris, une femme mystérieuse et mystique. Les dons de cette femme vont le guider alors qu’il est englué dans de multiples soucis mêlant un passé douloureux, ses addictions persistantes et bon nombre de faux-semblants.

    J’ai eu beaucoup de mal à finir la lecture parfois difficile de ces 380 pages. La brume s’échappant de ce roman s’insinuait entre chaque mot rendant ma progression laborieuse. Mais n’est-ce pas exactement ce que traverse Donovan recherchant son frère ? J’en ai tout de même plusieurs fois perdu le plaisir de lire. Cela vient aussi probablement de la narration portée exclusivement par le personnage principal. Les amateurs de romans noirs et sombres sauront sûrement beaucoup mieux apprécier que moi. C’est d’autant plus vrai que l’intrigue est parfaitement construite et que c’est la curiosité et l’intérêt qui m’ont permis d’aller jusqu’à l’épilogue.

  • unevietoutesimple 16 mai 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    Je remercie Joël des éditions Taurnada pour m’avoir proposé de lire ce roman avant sa sortie.

    J’ai découvert David Ruiz Martin avec son précédent roman “Seule la haine” et celui-ci est complètement différent même si on retrouve le thème de la vengeance abordé dans ce dernier.

    Coup du hasard, après “Le miroir des âmes” de Nicolas Feuz, me voici à nouveau en Suisse avec ce thriller dans lequel pointe une petite note du surnaturel (ou d’ésotérisme selon la façon dont vous voyez les choses). Ce n’est pas la Suisse avec ses jolis paysages de montagnes, ses collines verdoyantes, non, la Suisse que l’on côtoie ici est grise et embrumée.

    Je n’ai pas réussi à m’attacher au personnage de Donovan, cet écrivain alcoolique en panne d’écriture qui espère retrouver son frère disparu depuis 40 ans, ou au mieux trouver des réponses. J’ai cependant trouvé sa relation avec Iris très intéressante. Ce personnage s’avère aussi torturé que Donovan mais pour des raisons différentes. Iris est magnétique et mystérieuse à l’opposé de Donovan qui est terne.

    A certains moments, j’ai trouvé que l’histoire trainait un peu en longueur (ou c’est parce que je ne suis pas habituée à ce que les romans édités chez Taurnada contiennent autant de pages) et que l’intrigue n’avançait pas vraiment. Je me suis demandée, cependant, si ce n’était pas voulu de la part de l’auteur afin que l’on puisse se mettre à la place du personnage principal dont les recherches n’avancent pas. Toutefois, au moment où je commençais à me dire que si cela continuait ainsi, j’allais finir par me lasser, David Ruiz Martin a su trouver le petit quelque chose pour relancer mon intérêt, que ce soit une information dévoilée au détour d’une page, un moment d’action, l’attitude d’un personnage…

    Dans ce roman, il y a aussi cette ambiance qui devient de plus en plus pesante avec notamment l’apparition de la brume ainsi que les questions que l’on finit par se poser et les doutes qui commencent à naitre vis à vis de certains protagonistes.

    J’avais pressenti la fin mais pas tous les détails. La conclusion tient la route par rapport à l’ensemble de l’intrigue.

    En conclusion, une lecture intéressante pour un roman maitrisé mais dont je pense que j’en attendais trop (par rapport ce que j’avais ressenti à l’issue de ma lecture de Seule la haine).

  • Lectures noires pour nuits blanches 16 mai 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    "Le destin.
    Le destin décide de tout.
    Toujours. "

    David Ruiz Martin revient avec un nouveau roman, un thriller psychologique teinté d’ésotérisme. Je ne suis pas friande du second genre, j’apprécie les touches de mysticisme à faible dose. Par une étrange coïncidence c’est le second roman que je lis en l’espace d’un mois avec un personnage doté d’un don similaire. C’est pas mystique tout ça. ;)
    Ici le côté paranormal prend trop d’espace par rapport au reste. C’est plutôt bien fait, mais l’enquête est en toile de fond et j’aurais aimé qu’elle soit un peu plus poussée. Le gars revient après 40 ans pour faire la lumière sur la disparition de son frère et je ne l’ai franchement pas trouvé très assidu à la tâche, mais plus pressé de résoudre le mystère d’Iris. J’ai eu un peu de mal à suivre son cheminement. Mon esprit trop cartésien sans doute.

    Pour un thriller, il m’a surtout manqué de la noirceur. Et en noirceur l’auteur s’y connaît pourtant, il nous l’a prouvé avec son précédent roman Seule la haine. Je l’attendais sur ce point et je vous l’avoue j’ai été déçue. Cependant il nous montre une autre facette, plus émouvante et sensible. Il est beaucoup question de mort, de deuil, de manque ; des sujets qu’il traite de manière touchante.
    Mis à part le manque d’équilibre des deux genres, ce roman souffre d’un rythme irrégulier. Il y a trop de longueurs causées par des digressions et des répétitions redondantes. Quand le personnage de Donovan se souvient d’un truc, l’auteur nous le remet en italique. Une fois ou deux ça passe, à la longue ça alourdit le récit inutilement. Même petit reproche que pour le précédent roman, un épilogue beaucoup trop long qui n’apporte rien de nouveau.

    J’ai beaucoup aimé le décor et l’atmosphère. Neuchâtel c’est ma ville et je la connais dans les moindres recoins. J’ai eu beaucoup de plaisir à la découvrir sous la brume, mystérieuse et ténébreuse.
    Autre point positif et pas des moindres, l’écriture de l’auteur a évolué. Je l’ai trouvée plus affirmée, poétique parfois sur certains passages. Ca me réjouit !

    Du bon et du moins bon pour ce thriller psychologique que j’ai lu malgré tout avec plaisir et qui m’a fait passer un bon moment. David Ruiz Martin a réussi à m’intéresser en dépit du côté ésotérique que je n’apprécie pas particulièrement.
    Un auteur que je vais continuer à suivre de près et que je ne peux que vous recommander.

    Un roman tout frais sorti le 12 mai et qui n’attend plus que vous. Vous laisserez-vous tenter ?

  • Sonia Boulimique des Livres 15 mai 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    Prévoyez du temps devant vous avant d’attaquer « Requiem des ombres ». Ne vous dites surtout pas « Je lis juste le prologue pour voir et je continue demain. »

    Le prologue, parlons-en justement ! Il se termine avec ces quelques phrases bien sympatoches : « Je me nomme Donovan Lorrence. J’ai 56 ans aujourd’hui. Mais je suis mort à 14. » Après ça, trouvez-moi un seul lecteur qui pose le livre et vaque à ses occupations !

    J’ai enchaîné les chapitres, bien entendu. Je me suis retrouvée en 2015. Donovan, notre narrateur, est de retour à Neuchâtel, là où il a vécu une enfance heureuse, mais aussi l’enfer en 1973, à l’âge de 14 ans. Donovan est un écrivain connu, il a publié deux best sellers, et planche sur son troisième. Enfin, ça, c’est ce qu’il tente de faire croire à son éditrice, car en réalité, Donovan n’a plus d’inspiration. Il faut dire que son copinage avec l’alcool doit lui embrouiller les idées. J’ai aimé les passages relatifs au monde de l’édition, permettant notamment d’en découvrir ses travers.

    « Ses conseils se résumaient en une prodigieuse formule : exécuter un strip-tease de l’âme. Ne jamais se mentir ni tromper son lectorat. Ecrire vrai. Ecrire viscéral. Murmurer la vie et hurler la mort. Saigner sur la feuille et se noyer dans l’encre. » (j’adore ce passage, note de la Boulimique !!)

    Et si Donovan est revenu à Neuchâtel, c’est pour découvrir la vérité sur son passé. Après des années à faire l’autruche, il est bien décidé à remuer la fange pour savoir ce qu’est devenu son frère, Virgile, disparu en 1973 et jamais retrouvé. « La vengeance est un plat qui se mange froid ». A 55 ans, Donovan pense que c’est le bon moment.

    « Aujourd’hui, je ne voulais plus reculer. Mes idées noires avaient pollué ma vie durant bien trop longtemps. L’heure était venue de me délivrer de cette gangue de néant qui m’asphyxiait, comme une main de géant serrée sur mes os et dans laquelle j’étouffais. »

    La construction de ce « Requiem des ombres » est assez classique : un prologue accrocheur, un narrateur tourmenté que l’on apprécie, un disparu, et beaucoup, beaucoup de mystères. Car le fait d’être dans la tête de Donovan ne nous donne pas tout pouvoir. Ça aurait été trop simple ! David, de sa plume diabolique, ne nous dit pas tout. Il en garde sous le stylo. Et diantre que c’est frustrant !!! J’ai rongé mon frein à bien des reprises, maudissant David pour ses non-dits.

    Ce roman est une torture ! Impossible de le lâcher, on navigue à vue au milieu de cette brume qui envahi les rues de Neuchâtel et des environs, comme en 1973, où elle a duré 9 semaines, et obligé les autorités à mettre en place un couvre-feu (tiens, ça ne vous rappelle rien ??). L’intrigue est très bien structurée, même s’il y a eu quelques longueurs. L’ambiance du roman est très particulière, pesante, lourde et anxiogène, toute cette brume entourant ces mystères, avec une pointe de surnaturel qui se développe, donnant à l’ensemble une profondeur et une belle originalité. Les rebondissements et révélations rythment le récit, tel des balises dans la brume, guidant le lecteur.

    Le personnage de Donovan est intéressant et complexe. Il est suffisamment tourmenté pour se tourner vers l’alcool et les médicaments, cherchant avant tout à échapper aux cauchemars qui le hantent depuis cette fameuse nuit. Sa rencontre avec Iris, autre personnage clé du récit, va changer la donne. Cette jeune femme énigmatique lui apportera une aide précieuse à chaque étape de son enquête, grâce à son don bien particulier. Je ne vous dévoilerai pas la teneur de ce don, moi aussi je sais ménager le suspense 😀 !! J’ai beaucoup apprécié Iris, elle apporte une dimension psychologique à la quête de Donovan. Contre toute attente, il vont se compléter, malgré leurs différences.

    Le destin est omniprésent entre les pages. Je me suis beaucoup questionnée, est-ce que tout est écrit d’avance ? Peut-on échapper à son destin ? Est-ce lui qui nous porte dans tous nos choix ? J’ai cheminé sur cette voie avec Donovan, tentant de surfer sur cette destinée étrange et … brumeuse.

    La fin s’est révélée spectaculaire, psychologiquement parlant, et déroutante, mettant les nerfs du lecteur à rude épreuve. A l’effigie du reste.

    Un roman original, addictif, à la fin surprenante, que je vous conseille !

    « On dit souvent que l’être humain s’adapte à tous les changements, quels qu’ils soient. J’ai appris à mes dépends que la réalité est parfois bien différente. On s’accroche à ce que l’on peut, à ce qu’il nous reste, pour ne pas perdre pied. On se dit que le temps pansera les plaies immondes, même si l’on sait qu’au fond, une fois seul et égaré dans la pénombre, plus rien ne sera jamais pareil. »

    Je remercie les Éditions Taurnada pour cette lecture.

    #Requiemdesombres #DavidRuizMartin #Taurnada

  • LeSuricate 12 mai 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    Ce roman Taurnada, c’est un récit addictif. Thriller teinté de fantastique sur la quête vengeresse d’un homme cherchant la vérité à propos de la disparition de son frère. Sans être exempt de défauts (j’ai trouvé par exemple qu’il y avait trop de cliffhanger en fin de chapitre), c’est un récit fluide, aux personnages intéressants et qui promet un très bon moment de lecture à celui qui s’y plongera.
    https://lelecteursuricate.wordpress.com/2022/05/12/requiem-des-ombres-david-ruiz-martin/

  • Sylvie Belgrand 12 mai 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    On reconnaît immédiatement l’écriture de David Ruiz Martin. Ses tournures de phrases sont typiques. Ses mots et ses figures de style sont soigneusement choisis pour dramatiser l’action. Il est parfois juste à la limite d’en faire un poil trop. On aime ou on n’aime pas. Moi, j’adore. C’est comme un accord tacite entre lui et moi : je suis là pour me faire embarquer dans une histoire et il s’occupe de tout. Son "Requiem des ombres" est un très bon thriller, plein de suspense et de questions qui ne trouveront de réponses que dans les dernières pages. Laissez-vous embarquer, ça va vous plaire.

    #RequiemDesOmbres #DavidRuizMartin #Taurnada #lecture #livres #chroniques #Polar #Policier #Thriller

    Le quatrième de couverture :

    Hanté depuis l’enfance par la disparition de son frère, Donovan Lorrence, auteur à succès, revient sur les lieux du drame pour trouver des réponses et apaiser son âme. Aidé par une femme aux dons étranges, il tentera de ressusciter ses souvenirs. Mais déterrer le passé présente bien des dangers, car certaines blessures devraient parfois rester closes…… au risque de vous entraîner dans l’abîme, là où le remords et la honte règnent en maîtres. Où le destin semble se jouer de vous. Et cette question, qui bousculera sa quête de vérité : peut-on aller à l’encontre de ce qui est déjà écrit ?

  • Le Monde de Marie 12 mai 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    Un thriller psychologique qui nous plonge dans la torture mentale de Donovan. Ecrivain atteint du syndrome de la page blanche depuis la mort de son père. Un père qu’il n’a jamais aimé tant il a été synonyme de souffrances. Mais surtout, un homme mort à l’intérieur depuis ses 14 ans. Depuis le jour où son frère a disparu.

    Il revient sur les traces de son passé pour enfin comprendre, pour enfin savoir et tenter de retrouver Virgile. C’est à travers son esprit tourmenté et ses réflexions que nous vivons le récit. Un récit sombre avec une pointe de fantastique sous les traits de la douce Iris. Un aspect de l’histoire qui sort du contexte cartésien et que j’ai beaucoup aimé.

    Un texte qui nous pousse à la réflexion aussi sur la mort qui est elle inévitable alors que le choix de ce qu’on fait de notre vie ne dépend que de nous. Il a ce petit quelque chose de troublant qui interpelle et qui m’a beaucoup plu.

    J’ai aimé l’intrigue avec son côté sombre, parfois déroutant et emprunt d’une volonté grandissante de vengeance. Je l’ai néanmoins parfois trouvé un peu trop long et lent dans son déroulement. Certains passages auraient pu à mon sens être allégés.

    https://mespassionsmesenvieslemondedemarie.blogspot.com/2022/05/requiem-des-ombres-david-ruiz-martin.html?m=1

  • Bagus35 7 mai 2022
    Requiem des ombres - David Ruiz Martin

    Merci aux éditions Taurnada de m’avoir permis la lecture de ce bon thriller . Donovan Lorrence, un auteur reconnu ,en panne d’inspiration , retourne en Suisse régler la succession de son père récemment décédé .Il n’y est plus revenu depuis la disparition de son frère et compte bien enquêter pour comprendre ce qui a pu arriver seulement certains voient d’un mauvais œil sa présence et les menaces pleuvent .Un bon thriller ésotérique .

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.