Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Rester groupés - Sophie Hénaff

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Ça bouge au 36 Quai des Orfèvres. De nouvelles recrues rejoignent les rangs de la brigade maudite du commissaire Anne Capestan, dont Saint-Lô, sorti de l’hôpital psychiatrique dans la peau de D’Artagnan, et Ratafia, rat policier.
Sale affaire pour l’équipe de bras cassés : trois assassinats éparpillés sur le territoire. Un point commun : le tueur a prévenu ses victimes. Cerise sur le gâteau : l’ex-beau-père de Capestan est l’une d’elles.

Vos #AvisPolar

  • Flo Poulpe 6 février 2019
    Rester groupés - Sophie Hénaff

    On prend plaisir à retrouver la Commissaire Capestan Cheffe de cette brigade des rebus de la police. Quelques nouveaux venus sont là pour garnir l’effectif. Nouvelle enquête touchant de très près la Commissaire. Sophie Hénaff arrive encore à offrir un polar sortant du style très sombre en offrant humour.
    A lire

  • Killing79 9 avril 2019
    Rester groupés - Sophie Hénaff

    J’avais pris un certain plaisir avec le premier épisode des poulets grillés. Alors l’idée de repartir dans une nouvelle enquête à leurs côtés, me réjouissait assez.

    Dès les premières pages, Sophie Henaff nous fait entrer dans l’aventure sans préliminaires. En effet, les différents personnages loufoques qui composent la brigade avaient déjà été développés dans l’opus précédent. On connaissait leurs antécédents et les raisons qui les avaient entraînés dans cette impasse professionnelle. Elle avait mis en place toute l’équipe. Cette fois-ci, elle s’attarde sur son héroïne principale, en l’occurrence Anne Capestan. L’enquête qui va leur être confiée, va faire ressortir une partie du passé du commissaire. On va alors faire la connaissance de son entourage proche. Elle, qui était un personnage plutôt abstrait jusqu’à présent, va prendre un peu de volume et nous dévoiler les autres facettes de sa personnalité. Cette nouvelle affaire va mettre en exergue une part plus sentimentale et plus intime.

    Mais rassurez-vous, la patte Henaff (sans jeu de mots) est toujours aussi présente. Les scènes loufoques se succèdent et c’est toujours aussi décalé. Sans jamais se prendre au sérieux, elle donne à son récit un souffle divertissant qui m’a emballé. Même si l’effet de surprise n’est plus, l’arrivée de nouveaux comparses ajoute un brin de fraîcheur et de nouveauté. Cela ouvre la porte à un florilège de situations et de dialogues drolatiques.

    Pour ne rien gâcher, Sophie Henaff met une nouvelle fois en place un scénario qui tient la route. C’est donc encore un véritable polar dans lequel elle fait évoluer sa bande de bras cassés. Elle s’amuse beaucoup lorsqu’elle écrit et ça se sent ! Son enthousiasme, bonifié par son écriture particulièrement visuelle, fait toujours merveille à travers ce deuxième acte. Elle a créé un genre à part entière qui a su égayer ma lecture et je fais plus que jamais partie des lecteurs qui attendent la suite…

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.