Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Art et décès - Sophie Hénaff

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Silence, on tue ! C’est sur un plateau de cinéma que la plus sympathique bande de loosers du 36 Quai des Orfèvres fait son come-back, avec toujours à sa tête la célèbre commissaire Anne Capestan, obligée d’interrompre son congé parental pour sauver une ex-collègue. La Capitaine Eva Rosière, qui se consacre désormais à sa carrière de scénariste, est accusée du meurtre d’un réalisateur, retrouvé un couteau entre les deux omoplates, défoncé à la kétamine ! Eva avait, il est vrai, juré de le tuer…

Le Cluedo peut commencer. Sa gamine sous le bras, Anne Capestan est prête.
Source : Éditions Albin Michel

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • DesLivresEtMoi7 25 mai 2021
    Art et décès - Sophie Hénaff

    Vous n’imaginez pas le plaisir qui fut le mien en apprenant que Sophie Hénaff et son équipe de bras (pas si) cassés reprenaient enfin du service ! S’il m’a encore fallu patienter jusqu’à la parution effective de ce titre si bien trouvé, je me suis évidemment précipitée en librairie le jour même de sa sortie pour retrouver la Commissaire Anne Capestan et ses acolytes qui m’avaient tant manqués…

    Mais pas dans leur petit cocon judiciaire de la rue des Innocents cette fois-ci : Changement de décor avec ce nouvel opus qui nous envoie tout droit sur un plateau de cinéma pour une savoureuse intrigue pleine de rebondissements oscillant entre une folle partie de Cluedo et les romans d’Agatha Christie… Jusqu’à un dénouement tout à fait digne de la Reine du Crime !
    Si l’on retrouve bien volontiers nos attachants Poulets Grillés – au premier rang desquels notre Commissaire devenue Maman -, c’est avec surprise et curiosité qu’on évolue et investigue à leurs côtés dans un tout autre environnement. C’est à la fois original, enrichissant et exaltant, tant et si bien qu’on ne lit pas ce roman… Non : On le dévore de la première ligne jusqu’à son point final… Et l’on regrette alors que l’aventure soit déjà terminée…
    Car la plume de Sophie Hénaff est toujours aussi fluide, attrayante et agréable, son style empreint d’humour et de légèreté pour un polar désopilant mais pourtant efficace : Un véritable régal !

    En bref, un polar truculent mené tambour battant par une auteure de talent et des personnages qu’on a déjà hâte de retrouver !
    (Lu en mars 2019)
    Chronique complète : https://deslivresetmoi7.fr/2019/03/chroniques-2019-art-et-deces-de-sophie.html

  • ninie5131 3 juin 2019
    Art et décès - Sophie Hénaff

    Grosse déception... je n’ai pas accroché du tout, dommage car j’avais adoré les deux premiers tomes

  • Killing79 31 mai 2019
    Art et décès - Sophie Hénaff

    Quel plaisir de retrouver toute la petite bande ! Familiarisé avec l’ensemble des personnages grâce aux deux précédents épisodes, je me suis lancé tête baissée dans cette aventure.

    Sophie Hénaff reprend les éléments qui ont fait le succès de cette série. Tout d’abord, l’aventure repose sur les bases d’un polar classique. Suite à la découverte d’un cadavre, l’équipe va enquêter afin de connaître le fin mot de ce crime. Les indices apparaissent au fur et à mesure et les investigations nous mettent sur des pistes différentes. Chaque acteur devient un suspect potentiel et on se laisse balader jusqu’à la résolution de l’affaire.

    Bien sûr, l’autrice a gardé son éventail de personnages, tous aussi barrés les uns que les autres. Toujours aussi caricaturaux, ils continuent d’être drôles et attachants. Chaque scène dans laquelle ils apparaissent, est un prétexte à la loufoquerie. Les dialogues sont à chaque fois savoureux et les poursuites rocambolesques. Grâce une écriture simple et très visuelle, à l’instar d’un cartoon, les rebondissements se succèdent sans baisse de rythme et on se marre régulièrement.

    Ce nouvel opus reste donc dans la même veine et les fans ne seront pas déboussolés. Je conseille aux novices de lire, si ce n’est les deux précédents, au moins le premier volume des Poulets Grillés, pour connaître mieux les protagonistes et profiter un maximum des facéties de ces joyeux lurons.

    Le gros point fort de la série de Sophie Hénaff réside dans le fait qu’elle ne se prend jamais au sérieux. Son seul objectif est de divertir et je peux vous dire que c’est réussi. J’ai pris beaucoup de plaisir à repartir dans les nouvelles péripéties de cette équipe de choc. Pour se détendre, lire ce cocktail de légèreté et de sourire est une bonne idée. Vivement la suite !

  • Ophé Lit 7 mars 2019
    Art et décès - Sophie Hénaff

    Chronique en demi teinte

    Un réalisateur est retrouvé assassiné. Manque de pot pour Eva Rosière, membre des forces de l’ordre en disponibilité après s’être lancée dans le 7ème art, il s’agit de son réalisateur et tout semble la désigner comme coupable. N’écoutant que son amitié pour Eva, Anne Capestant écourte son congés parental pour faire la lumière sur cette sombre histoire… Attention, ACTION.

    Art et Décès est ma première rencontre avec la plume de l’auteur. Ayant suivi assidûment un régime San-A (San-Antonio pour les novices) il y a quelques années, je suis très réceptive aux comédies policières et c’est donc sourire scotché au visage que j’ai entamé ma lecture. Mais voilà…

    Je referme le roman en étant mitigée. Je peine à dire si j’ai aimé ou non. La lecture des cent premières pages a été laborieuse. Trop. trop de personnages, trop de caricatures, trop de tout. Si j’aime les jeux de mots et l’humour, j’ai eu une sensation de lourdeur. Certaines phrases manquaient de naturel et de fluidité. Alors soyons clairs, il est vrai qu’in real life personne ne parle de cette manière et que ça relève plus du sur-naturel que de l’existant. Toutefois j’ai eu le sentiment d’une recherche systématique d’effets, gênant ainsi ma lecture.

    Je suis bien consciente que ce roman est le troisième de la saga et que je n’étais pas familiarisée avec cette équipe dite des « Innocents », ce qui a certainement biaisé mon ressenti de départ. Je me suis donc accrochée et j’ai poursuivi malgré la difficulté. J’ai fait connaissance avec chacun des protagonistes, plus colorés les uns que les autres, au point de faire pâlir de jalousie les équipes publicitaires de Benetton.

    Passé ce temps d’adaptation, les deux cents pages suivantes m’ont finalement emportée dans ce cluedo géant. Alors oui, le « too much » a persisté, mais le thème qu’a choisi Sophie Hénaff pour ce roman est intéressant et sa manière de le traiter originale. Ainsi, si Dallas est un univers impitoyable (maintenant vous avez le générique dans la tête), le monde du cinéma ne l’est pas moins ! Beautés superficielles, misogynie, compétition, apparences, magouilles… C’est une satyre full color que nous propose l’auteur et in fine, c’est un aspect que j’ai beaucoup aimé.

    Dernier point, l’intrigue. Et là c’est une difficulté lié au genre. Dans un roman policier humoristique il est difficile de maintenir une tension ou un rythme soutenu sans qu’ils ne souffrent du type de narration choisi par l’auteur. Et il m’en a manqué un peu. Malgré le côté « Agatha Christesque » (copyright moi-même) , la joueuse de #CluedoLeVrai que je suis a deviné trop rapidement qui, du Colonel Moutarde ou de Mademoiselle Rose, avait trucidé le réalisateur d’Eva.

    Je suis donc mi-figue, mi-raisin au sortir de cette lecture qui globalement reste un bon moment. Si vous aimez les jeux de mots, que vous aimez rire et que vous cherchez une lecture légère qui ne mettra pas vos cerveaux à rude épreuve ou encore qui ne vous heurtera pas avec des images interdites aux moins de seize ans, Art et décès pourra vous séduire. Néanmoins, je vous recommande tout de même de commencer par le premier de la série afin de ne pas biaiser votre lecture et de faire connaissance avec l’équipe, loufoque, des Innocents.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.