Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Vermines - Romain R. Martin

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Bourganeuf, petite commune isolée dans la Creuse. Arnaud Vallaud, jeune taxidermiste asocial et cynique, impose le respect par sa verve et sa mauvaise foi. Accompagné de Pascalin, le brave du village, il tient une boutique et mène une vie très monotone jusqu’au jour où une armoire normande écrase son chien. Son quotidien se transforme alors en une série d’aventures burlesques et tragiques. Hasard, accident ou vengeance ? On n’est jamais aussi seul qu’on le croit...

Vos #AvisPolar

  • Ophé Lit 3 octobre 2018
    Vermines - Romain R. Martin

    Il ne m’aura fallu que quelques heures pour dévorer le glauquissime « Vermines » de Romain R. Martin !
    J’avais lu du bon comme du mauvais sur ce roman qui, de fait, a éveillé ma curiosité… et je fais dorénavant partie de ceux qui le défende !
    Un roman noir, caustique (autant que la soude !) , un poil dérangeant… une plume acerbe, décapante au service d’un humour cynique, sombre mais qui m’aura fait beaucoup sourire !
    « Vermines » c’est l’histoire d’Arnaud, qui de sa Creuse profonde, nous raconte son histoire étrange… Après la mort de son chien, un enchaînement de faits les plus étranges les uns que les autres vont l’emmener, lui et son ami Pascalin, sur des pentes dangereuses… glisseront, glisseront pas ? Découvrez-le en lisant ce premier roman de Romain.
    Au delà de l’histoire vous découvrirez la capacité de l’auteur à user de métaphores, sans lourdeur, pour des tournures de phrases qui font mouche :
    « Ma trinité impie : salir, détruire, vomir, s’appliquait modestement chaque jour dans notre foyer. Voici l’aigle qui gouverne ? Soit ! L’oiseau, dans sa grâce, gouvernerait ainsi, assisté de ce fameux triumvirat. C’est pourquoi je les récompensait grassement, tel le gros chat qui rapporte des petites souris mortes sur le perron en retour de ces bonnes attentions. »
    Bourré de références littéraires et musicales, ce roman est une plongée dans le noir dérangeant, le noir inclassable, le noir qui peut mettre mal à l’aise. J’ai trouvé chez Romain un côté brut, parfois familier mais avec une écriture fine, intelligente… Un paradoxe qui, à mon sens, renforce l’ambiance sombre et quasi malsaine que j’ai particulièrement apprécié.
    Si vous aimez sortir des sentiers battus, voir rebattus, et faire une découverte étonnante, n’hésitez pas et lisez « Vermines » !

  • L’atelier de Litote 25 octobre 2018
    Vermines - Romain R. Martin

    Pourquoi me suis-je sentie autant attirée par ce livre, je ne saurais l’expliquer mais une chose est certaine la couverture y est pour beaucoup car je ne connaissais ni l’auteur ni même la maison d’édition. Mais cette photo d’un gros chien vu de dos dans une forêt brumeuse et humide m’a instiguée ainsi que son titre. Me voilà donc lancée dans la lecture de ce roman inclassable ente thriller, policier et roman noir. Dès le début j’ai eu envie de poursuivre ma lecture parce que le personnage principal est totalement surprenant. Arnaud Vallaud est taxidermiste mais cela est loin de définir le personnage, il possède plus de défaut que de qualité, il est un fils indigne, un ami que vous ne souhaiteriez pas avoir, heureusement qu’il n’est ni mari ni père et depuis peu il n’est même plus l’heureux propriétaire de son chien. L’auteur nous en dresse un portrait caustique et décapant et c’est à ce moment que débutent les aventures tragi-comique du couple improbable que forment Pascalin, l’ami alcoolique simplet et collègue de travail d’Arnaud. Enfin en personnage secondaire qui a toute son importance nous trouvons Dame Clarence 83 ans, leur femme de ménage bigleuse qui m’a souvent fait penser à Mémé Cornemuse personnage de Nadine Monfils pour sa verve et sa répartie. J’ai beaucoup aimé ce roman qui est superbement écrit, c’était un plaisir que de découvrir l’écriture tout en humour noir de Romain R. Martin. L’occasion pour moi d’aller écouter Les folies d’Espagne de Marin Marais pour me mettre dans l’ambiance, pour un peu j’aurai tenté le café-calva mais bon il faut savoir résister à la tentation. Une nouvelle plume à découvrir, un roman noir d’un genre particulier à lire sans œillères et l’esprit ouvert.

  • Marie Nel 28 mars 2019
    Vermines - Romain R. Martin

    Vermines est le premier roman de Romain R. Martin, et c’est plutôt une réussite. Je découvre la plume de ce nouvel auteur. Et autant vous dire qu’il a son style bien à lui, avec un ton parfois décalé, un humour sombre et cynique qui changent et rendent cette lecture atypique.

    Les personnnages donnent le ton de ce roman. On a Arnaud qui est taxidermiste, je vous avoue que de mémoire je ne me souviens pas avoir rencontré un héros de roman avec un tel métier, c’est déjà quelque chose. Il a une façon de parler et de penser complètement hors norme, il exerce son métier dans la boutique de son ami Pascalin. Lui, c’est le gars un peu simplet, souvent ivre, qui se laisse facilement embobiner et diriger par Arnaud. Celui-ci nous explique ce qu’il s’est passé dans sa vie quatre ans auparavant, le jour où il a retrouvé son chien mort sous son armoire a changé le cours de son existence. Ce fait est en lui-même assez anecdotique et donne d’entrée de lecture la manière dont nous allons la vivre.

    On suit dans une sorte de huis clos ces deux amis, sans oublier madame Clarence qui s’occupe du ménage dans la boutique, une vieille dame de 83 ans qui va mettre son grain de sel dans ce duo d’une façon assez inattendue.

    Je ne savais pas, une fois ces personnages présentés, où l’auteur allait bien pouvoir m’emmener. L’histoire des faits en elle-même est assez basique, mais la façon dont c’est raconté, dont l’auteur nous mène par le bout du nez tout le long avec beaucoup de dérision, des références musicales, des citations en début de chapitre qui nous interpellent, tout cela fait de ce roman une lecture originale.
    Je ne m’attendais pas à certaines scènes, à certaines révélations ou à des rebondissements qui changent toute la donne, qui font grincer des dents ou sourire. En fait, je me suis beaucoup amusée avec cette lecture, même dans les plus dramatiques situations, l’auteur les dépeint tellement avec un second degré bien à lui que ça change notre perspective. Il m’a fait penser dans sa mise en scène à un réalisateur de films très connu, Quentin Tarantino, vous voyez le genre ? Eh bien ce roman est tellement imagé que cela pourrait donner un film de cette veine.

    Le final, quant à lui, est tout aussi inattendu que le reste, je ne pensais pas voir arriver ce personnage dans l’histoire. Bref, je ne vous en dis pas plus. Tout ce que je peux rajouter, c’est que j’ai apprécié ce roman, son étrangeté, sa drôlerie. Je vous le recommande si vous avez envie de sortir des codes du polar traditionnel, j’avais été attirée par la couverture et le titre, je ne pense pas oublier ces vermines et Einmal, qui fait une courte mais très importante et inoubliable apparition. À vous de découvrir !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.