Féluda mène l’enquête - Satyajit Ray

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Présentation de l’éditeur
Feluda mène l’enquête, les aventures du Sherlock Holmes indien.
Satyajit Ray, immense réalisateur indien, est l’un des premiers à s’émanciper des codes Bollywoodiens dans ses films, contribuant ainsi à sa renommée en Occident. Mais le cinéaste bengali a également d’autres cordes à son arc, parmi lesquelles l’écriture. Il écrit notamment des petites nouvelles policières, qui mettent en scène les aventures de l’inspecteur Feluda, populaires aussi bien auprès des adultes que des plus jeunes.

Grand admirateur de Sherlock Holmes, dont il a lu toutes les aventures lorsqu’il n’était encore qu’un enfant, Satyajit Ray va s’en inspirer pour créer son personnage de Feluda, et celui de Tapesh, son Watson. Feluda lui-même parlera d’Holmes comme de son maître à penser.

Feluda est un inspecteur assez bonhomme : il est amateur de bonne nourriture, de films et de musiques populaires, et à l’instar de Sherlock, il est toujours présenté comme un grand lecteur, ce qui accroît son intelligence déjà très affirmée.

Galerie photos

Vos avis

  • L’atelier de Litote 4 janvier 2019
    Féluda mène l’enquête - Satyajit Ray

    Préparez-vous à partir en Inde et à vivre un grand dépaysement en suivant Féluda dans ses enquêtes. Les éditions Slatkine & Cie en ont choisi trois des plus représentatives sur les trente cinq qu’à écrit Satyajit Ray entre 1965 et 1996. Le tout directement traduit du bengali par Philippe Benoît. Cette série a connu un très grand succès auprès de la population indienne.
    Nous retrouvons à chaque aventure, un trio qui fonctionne parfaitement, Feluda, Topshe et Jotayu. Tous sont bengali et nés à Calcutta, ils adorent prendre le thé surtout dans les trains et jeter par la fenêtre le contenant en terre une fois leur thé bu. Feluda est l’enquêteur principal, il est cultivé et brillant un peu comme Sherlock mais en plus modeste, il est accompagné par son neveu Topshe, un jeune garçon de 14 ans qui admire beaucoup son oncle et ne rêve que de l’accompagner dans une de ses enquêtes pendant le temps des vacances, il est le narrateur, fidèle et attentionné. Jotayu est le plus âgé, c’est un écrivain à succès, il ajoute une touche d’humour au récit et ne fuit pas le danger.
    La forteresse d’or nous fera découvrir le Rajasthan, en train, en voiture et à dos de chameau, Grabuge à Kerdanath se passe en Uttarakhand et Péril au Paradis à Jammu et Cachemire toutes les trois au Nord de l’Inde. On a comparé Feluda à Tintin et il est vrai que ces trois enquêtes sont parfaites pour initier les enfants à l’intrigue policière, à la géographie et aux personnages historiques. J’ai aimé ces intrigues où le « méchant » est parfaitement identifiable et où la violence n’est pas au premier plan. Au contraire, de belles valeurs y sont véhiculées comme l’amitié, l’honnêteté et la droiture. On est aussi dans un univers très masculin, pas de femmes, ni de sexe à l’horizon. Ce qui a été le plus difficile pour moi c’est l’emploi des noms bengali, lieux ou personnages pas facile de tous les mémoriser et du coup j’ai eu quelques moments de flottement, dans l’ensemble une très belle découverte. J’ai apprécié le petit fascicule reçu avec le livre qui m’a permis d’étayer cette chronique et de mieux comprendre le phénomène Feluda. La carte géographique et les photos étaient les bienvenues. Bonne lecture.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.