Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Jackson Hole - Karel Gaultier

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

9 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Crise économique et jeux de pouvoir à Jackson Hole, Wyoming, capitale méconnue de la finance mondiale. Que se joue-t-il dans les coulisses des grandes institutions qui nous dirigent ? Un banquier lève le voile, dans un thriller dévastateur.
Matteo Andreani est au faîte de sa gloire. Surnommé Le Devin pour sa faculté à prédire le cours des marchés, ce financier de 40 ans rêve de la Banque Centrale Européenne. Un accident d’avion sur la piste de Jackson Hole, le village du Wyoming où se réunissent chaque été les grands argentiers de la planète, lui en offre l’opportunité. Mais, sitôt nommé président de la BCE, des tensions internationales sur le marché de l’énergie précipitent une crise mondiale. Les marchés dégringolent, Chinois et Américains s’affrontent, faisant les beaux jours des crypto-monnaies et de la Camorra. Dans le plus grand secret, une réunion de la dernière chance se tient à Jackson Hole. Dans ce petit village perdu des Montagnes Rocheuses, les banquiers ont 48 heures pour sauver l’économie mondiale.


Un roman sombre et foisonnant, qui révèle les arcanes du pouvoir économique mondial, animé par la corruption et la soif de puissance.

Vos #AvisPolar

  • Le Boobooker 20 octobre 2019
    Jackson Hole - Karel Gaultier

    Whaou ! Quel thriller financier ! C’est glaçant de réalisme, efficace comme jamais, magnifiquement travaillé, très original dans la perspective choisi par l’auteur, et véritablement sombre. Les arcanes du pouvoir économique mondial passés au crible, entre jeux de pouvoir, manipulations, chantages, tout h passe, et l’auteur réalise pour son premier livre un sacré tour de force, c’est du très haut niveau, comme avec Jeremy Ergas et son premier thriller "La Machination" !

    Slaktine déniche vraiment des pépites, c’est assez rare pour être signalé. J’espère qu’on parlera beaucoup de ce thriller financier car il le mérite. Un petit pitch très court : Matteo Andreani aka Le Devin, prédit les cours des marchés. Son seul objectif : diriger la Banque Centrale Européenne et devenir ainsi le vrai maître du monde. Une fois nommé président, une crise mondiale fait dégringoler les marchés, et bouscule tous les codes habituels de la planète finance.

    La structure très dense de ce livre, conduit le lecteur à se plonger au coeur de cette crise mondiale, et d’assister impuissant à la chute de l’économie mondiale. L’auteur mélange le côté technique de la finance et un suspense effroyable avec brio. Tout y est dans ce livre : suspense, personnages emblématiques et charismatiques, des scènes mémorables, des dialogues justes, des rebondissements de haute voltige, et un final grandiose, voilà le fruit du travail de Karen Gaultier. Impressionnant serait un mot adapté après cette lecture, l’auteur réalise un travail de titan tant dans la mise en place de son intrigue que dans l’évolution de celle-ci.

    Bref vous l’aurez compris, ce thriller est un must read, le personnage de Matteo est franchement réussi, je suis pas prêt de l’oublier celui-là, il a réussi à me prendre aux tripes par bien des aspects (bons ou mauvais). Je vous conseille de vous jeter dessus, n’ayez pas peur du côté technique de la finance, l’auteur vulgarise comme il faut tout ce côté pour ne pas perdre son lecteur, alors n’hésitez pas !

  • Booksnpics 18 novembre 2019
    Jackson Hole - Karel Gaultier

    « Jackson Hole » ou rendez-vous avec le club très fermé des grands argentiers mondiaux.

    L’auteur nous plonge en pleine crise monétaire, de celles qui minent les fondamentaux du système financier international. Les réserves de liquidités chutent, le dollar plonge, l’opposition entre les Etats-Unis et la Chine, grandissante, risque de bousculer l’équilibre stratégique mondial lorsque celle-ci voudrait s’assurer du transfert du marché du pétrole et cherche à assurer le soutien du yuan par l’euro.

    Dans un monde où la suprématie se joue sur l’échiquier des marchés financiers plutôt que dans des guerres intestines ou territoriales comme par le passé, dans un monde où les réserves d’or disparaissent et les crypto-monnaies sont mises sur le marché par les GAFA, les géants du web, Karel Gaultier nous offre un thriller financier de très belle facture nous plongeant au coeur des manipulations, des magouilles et autres pratiques de « banksters », où le président de la BCE – pas si clean que ça – n’hésite pas à lui-même user de méthodes peu scrupuleuses pour faire passer ses propres décisions et en tirer profit.

    L’auteur nous livre un récit criant de réalité, très bien structuré où certains personnages ne vous sembleront pas étrangers comme Elise Weil du Fond Monétaire International ou encore le président des USA, John Huston, à la mèche blonde véhémente qui tweete plus vite que son ombre…. Vous y rencontrerez des gouverneurs de banques centrales, des ministres des finances, des économistes aux dents acérées, ne reculant devant rien pour augmenter leurs profits ou au contraire venir au secours de l’équilibre monétaire. Car « Jackson Hole » est aussi la rencontre entre le bien et le mal, entre l’appât du gain personnel et l’intérêt commun.

    Ce thriller pouvant se révéler complexe pour les non-initiés mais très abordable pour quiconque s’intéresse un minimum à l’actualité économique et financière, l’auteur – lui-même associé dans une banque privée – n’hésite pas à développer et à fournir un lexique très complet en toute fin de livre pour qui ne se sentirait pas à l’aise avec les termes employés rendant le récit tout à fait accessible.

    J’ai eu l’occasion de découvrir le premier roman de l’auteur, « Zalbac Brothers » (paru aux éditions Albin Michel) à sa sortie en 2013. Le public visé n’est bien entendu pas le même mais le style d’écriture de l’auteur s’est affirmé. La plume est plus fluide, acérée, rendant la lecture de ce roman plus intense.

    L’auteur nous emmène au cœur du processus décisionnel monétaire mondial où complots et magouilles sont légion. Un roman qui se dévore de la première à la dernière page tant l’écriture et l’histoire sont addictives ! Une très belle réussite !

    Je remercie les éditions Slatkine et Cie pour leur confiance !

  • calyenol 29 novembre 2019
    Jackson Hole - Karel Gaultier

    Ce week-end j’ai lu Jackson Hole de Karel Gaultier.
    .
    "...le premier serment est un serment du sang.Tu es prêt à donner ton sang Matteo ?"
    .
    Jackson Hole se trouve au fin fond des montagnes rocheuses,là où se réunissent les banquiers pour mettre au point l’économie mondiale.
    Dans Jackson Hole,on ne suit pas que les histoires de monnaie mais on suit aussi le personnage qu’est Matteo Andreani surnommé le devin suite à sa faculté à prédire le cours des marchés.
    Matteo qui en pleine gloire rêve de diriger la BCE (banque centrale Européenne) du haut de ses 40 ans.
    C’est d’ailleurs suite à un accident d’avion sur la piste de Jackson Hole où se réunissent chaque été les grands argentiers qui lui en donne l’occasion.
    Il va,dès sa nomination être face à des tensions internationales qui vont précipitées la crise mondiale.
    Les marchés s’effondrent faisant la part belle au cryptomonnaie (monnaie virtuelle) et la Camorra.
    .
    "Parfois,tu ne vois pas ce que tu as devant les yeux."
    .
    Il m’a été quelques fois difficile de rester accrochée à ma lecture car le milieu de la finance n’est pas un terrain connu pour moi,heureusement que l’auteur a mit un lexique en fin de livre qui m’a aidé au niveau des mots et abréviations que je ne connaissais pas.
    J’ai eu un manque...le côté calme du livre sans doute...
    Il est toutefois intéressant de s’immerger dans ce monde à part,de voir comment sont tirées les ficelles du métier et l’à côté.
    J’ai bien aimé les personnages de Matteo et Miki,différents mais avec une belle amitié fraternelle.
    Le manque de peps n’a pas entaché le côté attrayant de l’intrigue qui pousse à avancer toujours plus dans la lecture.
    De plus,l’écriture de l’auteur est assez plaisante pour ne pas lâcher.

    Jackson Hole fut une lecture agréable que je vous invite à lire en vous souhaitant une jolie découverte d’auteur comme ça l’a été pour moi.

  • universpolars 5 décembre 2019
    Jackson Hole - Karel Gaultier

    Karel Gaultier, banquier dans un établissement privé, nous déploie ici une trame issue du monde impitoyable de la finance. C’est la guerre des grands argentiers qui font briller leurs dollars dans les yeux à grands coups d’éclat, mais aussi à grands coups de pute !

    A la suite d’une réunion composée de l’élite de la finance mondiale, sensée rétablir une crise monétaire internationale, englobant les banques centrales européennes, américaines et chinoises, le jet emportant les acteurs de la BCE (banque centrale européenne) explose en plein vol.

    Nous suivons alors le Napolitain Matteo Andreani, surnommé « Le Devin », un surdoué de la bourse, un stratège inégalable, un homme que tous les traders admirent et suivent. Cet homme agressif, cynique et nombriliste, va profiter de cette opportunité pour tenter d’accéder à la direction de la BCE.

    Nous sommes ici dans la cour des grands, au centre d’un secteur financier dans lequel se joue l’avenir de notre économie. Entre requins, fauves et autres prédateurs, nous évoluons dans une sphère gorgée d’agressivité et de pugnacité.

    L’auteur nous dévoile l’envers du décor avec un style fluide et assez abordable. Être dotés de quelques notions liées à la finance vous aidera tout de même à apprécier, à sa juste valeur, une trame tout de même exigeante. Cela vous permettra d’obtenir un peu plus de confort pour franchir ces pages chargées d’encres de sécurité ! Mais, n’ayez crainte, les codes du thriller sont là, et bien là !

    Le contexte exprimé dans cette trame, évoluant à vive allure, est fascinant. Ce terrain de jeu mondial s’apparente plus à un ring qu’à une salle de conférence. Par contre - et peu importe le nom que nous donnons à cette arène -, les décisions qui y sont prises sont monumentales. Les adversaires, qu’ils soient chinois, américains ou au sein de l’Europe, dévoilent une puissance de feu bien calculée et canalisée. Je crois bien que tous les coups sont permis.

    C’est carrément la loi du plus fort, du plus rusé, du plus audacieux et de celui qui a l’art de s’entourer des meilleurs alliés. Alliés d’un jour, mais pas de toujours ! C’est assez versatile !

    Les personnages sont loin d’être insignifiants. Je dirais même que c’est le grand atout de ce thriller. L’auteur leur donne énormément de personnalité et d’humanité. Oui, même dans ce milieu, c’est possible. Établir une alliance - une amitié ! - entre un carnassier, magnat de la finance, et un homme atteint du syndrome d’Asperger, il fallait le faire. C’est plutôt réussi !

    Entre des parties pas si fines au sein de la haute société financière, dont le pouvoir passe apparemment également par les couilles, un système monétaire en sursis qui menace toujours un peu plus de s’écrouler, la Camorra qui n’est jamais très loin du centre névralgique, ou encore des morts plus que suspectes intervenant à un moment-clé, le lecteur verra son taux d’adrénaline atteindre un niveau plus qu’acceptable.

    Ce Napolitain, qui nage un peu à contre-courant dans ce monde très structuré de la finance, est un personnage qui m’a fait rêver par sa capacité à improviser, à prendre des risques calculés, à garder son sang-froid et, surtout, à se relever en tout temps.

    Redéfinir l’argent, sa valeur ou sa réserve sera le challenge dans ce thriller. Lorsque le monde entier se tient par les couilles - dans le sens figuré, cette fois-ci -, il faut trouver un moyen de protéger ses attributs et ainsi contourner le système, si j’ose dire.

    Osez, ne suivez pas aveuglément et essayez de voir plus loin, mais aussi d’une manière plus large !

    À lire, c’est certain. Bonne lecture.

  • L’atelier de Litote 6 décembre 2019
    Jackson Hole - Karel Gaultier

    Loin d’être d’un abord facile ce thriller financier a bien failli me rebuter avec tout ce vocabulaire qui lui est propre. Heureusement pour moi le personnage contrasté de Matteo Andreani est là pour nous rendre tout ce monde de la finance accessible sinon attrayant même si l’on sent rapidement qu’il y quelque chose de pourri dans ce royaume. Son entourage familial napolitain ne cesse de le pousser et Matteo, lui ambitionne de prendre la tête de la banque centrale Européenne, arrivée à ce niveau, on se doute bien qu’il ne reculera devant aucun obstacle pour arriver à son but. Tantôt je l’ai admiré, tantôt j’ai ressenti du dégoût, bref un personnage à multiples facettes, passant aisément de méchant (loup) à gentil. Alors que le monde économique vit une crise sans précèdent et que les puissants de ce monde s’apprêtent à prendre de lourdes décisions qui bouleverseront la vie du commun des mortels, la crise s’accentue et précipite les marchés financiers dans le gouffre. Les grandes puissances comme les Etats-Unis et la Chine n’arrivent pas à se mettre d’accord sur la marche à suivre et font le jeu des profiteurs, Camorra incluse. L’auteur a choisi de situer l’action de la dernière chance à Jackson Hole, un petit coin perdu dans les Montagnes rocheuses et ce qu’il va nous révéler est tout bonnement passionnant. Une fois entrée dans l’action, avec un rythme rapide, des chapitres courts, des rebondissements et une intrigue de folie, j’étais bien ferrée. De belles montées en tension, des coups tordus, assassinats, enlèvement ont rendu ma lecture palpitante. Je m’étonne moi-même d’avoir autant aimé cette nouvelle proposition de thriller qui m’a fait sortir de mes habitudes. J’y ai appris beaucoup sur un monde qui était nébuleux pour moi et cette vision des coulisses de la finance a été une révélation. Bonne lecture.

    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2019/12/05/37793982.html

  • Booksnpics 10 décembre 2019
    Jackson Hole - Karel Gaultier

    « Jackson Hole » ou rendez-vous avec le club très fermé des grands argentiers mondiaux.

    L’auteur nous plonge en pleine crise monétaire, de celles qui minent les fondamentaux du système financier international. Les réserves de liquidités chutent, le dollar plonge, l’opposition entre les Etats-Unis et la Chine, grandissante, risque de bousculer l’équilibre stratégique mondial lorsque celle-ci voudrait s’assurer du transfert du marché du pétrole et cherche à assurer le soutien du yuan par l’euro.

    Dans un monde où la suprématie se joue sur l’échiquier des marchés financiers plutôt que dans des guerres intestines ou territoriales comme par le passé, dans un monde où les réserves d’or disparaissent et les crypto-monnaies sont mises sur le marché par les GAFA, les géants du web, Karel Gaultier nous offre un thriller financier de très belle facture nous plongeant au coeur des manipulations, des magouilles et autres pratiques de « banksters », où le président de la BCE – pas si clean que ça – n’hésite pas à lui-même user de méthodes peu scrupuleuses pour faire passer ses propres décisions et en tirer profit.

    L’auteur nous livre un récit criant de réalité, très bien structuré où certains personnages ne vous sembleront pas étrangers comme Elise Weil du Fond Monétaire International ou encore le président des USA, John Huston, à la mèche blonde véhémente qui tweete plus vite que son ombre…. Vous y rencontrerez des gouverneurs de banques centrales, des ministres des finances, des économistes aux dents acérées, ne reculant devant rien pour augmenter leurs profits ou au contraire venir au secours de l’équilibre monétaire. Car « Jackson Hole » est aussi la rencontre entre le bien et le mal, entre l’appât du gain personnel et l’intérêt commun.

    Ce thriller pouvant se révéler complexe pour les non-initiés mais très abordable pour quiconque s’intéresse un minimum à l’actualité économique et financière, l’auteur – lui-même associé dans une banque privée – n’hésite pas à développer et à fournir un lexique très complet en toute fin de livre pour qui ne se sentirait pas à l’aise avec les termes employés rendant le récit tout à fait accessible.

    J’ai eu l’occasion de découvrir le premier roman de l’auteur, « Zalbac Brothers » (paru aux éditions Albin Michel) à sa sortie en 2013. le public visé n’est bien entendu pas le même mais le style d’écriture de l’auteur s’est affirmé. La plume est plus fluide, acérée, rendant la lecture de ce roman plus intense.

    L’auteur nous emmène au coeur du processus décisionnel monétaire mondial où complots et magouilles sont légion. Un roman qui se dévore de la première à la dernière page tant l’écriture et l’histoire sont addictives ! Une très belle réussite !

    Je remercie les éditions Slatkine et Cie pour leur confiance !

  • lecturesdudimanche 6 janvier 2020
    Jackson Hole - Karel Gaultier

    Et si on parlait finances, aujourd’hui ? En entamant ce livre, je n’avais que très peu d’idées sur la manière dont les pointures de la finance jouent notre destin à la roulette. Je ne dirais pas qu’en ressortant de cette lecture, je suis devenue une experte, loin de là ! Mais j’ai passé un bon moment à tenter d’y comprendre quelque chose.

    Le livre s’ouvre sur une catastrophe aérienne. Un crash dans lequel plusieurs dirigeants financiers mondiaux perdent la vie. L’opportunité pour Matteo Andreani, qui est à la fois un petit génie de la finance et un dandy italien, de briguer le mandat de président de la puissante BCE (Banque Centrale Européenne). Entouré des plus grands, Matteo, surnommé « le devin », agit en fin stratège pour accéder à ce poste tant convoité. C’est à ce moment qu’une crise financière internationale se profile, dressant les plus grandes puissances mondiales les unes contre les autres. Ses pions en place, l’auteur nous pose alors en spectateurs d’une valse endiablée de magouilles et de jeux de pouvoir. L’argent pervertit les plus nobles d’entre nous, alors que dire quand ceux qui naviguent dans ces hautes sphères sont déjà corrompus de base ?

    Je ne dirais pas que j’ai compris tous les mots (ouais, mais feignasse, t’avais qu’à te reporter au glossaire en fin de livre au lieu de te plaindre ! #flemme) mais dans l’ensemble, je me suis vraiment laissée porter par le récit, tout en m’offusquant des pratiques douteuses bien qu’en réalité, ça ne m’étonne pas tant que ça ! Car même s’il s’agit d’une fiction, j’imagine aisément que la réalité ne doit pas être beaucoup plus reluisante !

    Je n’étais pas totalement convaincue en commençant ce thriller financier que m’a proposé en lecture Marion, des Éditions Slatkine & Compagnie, que je remercie d’ailleurs au passage ! Mais l’intrigue m’a rapidement cueillie grâce à une écriture vraiment fluide, une action bien présente et un suspense qui nous tient en haleine. L’auteur nous amène même subtilement à nous attacher à Matteo, cet arrogant play-boy de la finance. À tort ou à raison ? Ça je vous laisse le découvrir !

  • jeanmid 5 février 2020
    Jackson Hole - Karel Gaultier

    Ce roman n’est pas tout à fait comme les autres . Véritable thriller économique , l’auteur nous entraine dans l’ère de la spéculation électronique à la vitesse de la lumière , dans les couloirs feutrés des hautes sphères économiques et les sièges bunkerisés des Banques Centrales . La BCE , la FED , la Banque de Chine et les autres se livrent une guerre sans merci . Une guerre de pouvoir et d’influence qui se jouent en centaine de milliards , où comme au poker , le bluff est permis , la tension est maximale et les nerfs mis à rude épreuve .
    Dans ce jeu où chaque seconde compte , surnage un personnage hors norme : Matteo Andreani . Un napolitain pur jus , qui c’est que « Famille » veut dire . Un « bankster » qui ne se prive d’aucun coup tordu pour parvenir à ses fins , amasser en un millième de seconde des centaines de millions d’Euros , grâce à un précieux logiciel de prévision que lui a concocté son ami Michelangelo , un autiste geek de génie , qui cherche à prévoir les prochains séismes . Matteo , surnommé le Devin , passe , grâce à un accident qui va coûter la vie à de membres éminents de la BCE , du statut de spéculateur de génie à celui de Président de la Banque d’Italie puis à celui de Président de la BCE . Tout semble lui sourire comme à son oncle Benito qui voit ses profits décoller grâce à la complaisance complice de son neveu . Mais la situation va alors peu à peu lui échapper avec la mort suspecte d’une de ses proches , à cause d’un responsable de la Sécurité de la BCE très zélé et d’un journaliste d’investigation anglais omniprésent , comme avec l’entrée en jeu d’une troublante et séductrice jeune femme d’origine slave surnommée « La Tsarina » , et « last but not least » avec l’arrivée d’une crise monétaire et énergétique d’une ampleur majeure qui va déstabiliser tous les pays . La dernière chance pour tenter de résoudre ce conflit hors norme va alors peu à peu prendre la forme d’une réunion au sommet , aux USA , à Jackon Hole . Un dernier baroud d’honneur avant la chute inexorable d’un système séculaire ou une belle surprise concoctée par nos banquiers centraux quitte à rebattre les cartes de l’échiquier financier mondial ?

    Un roman plus vrai que nature , d’autant plus glaçant que certains protagonistes - comme ce John Huston , exubérant et cynique - ressemblent fortement à de véritables personnes publics qui tiennent souvent la vedette des médias d’outre Atlantique et de l’Hexagone. L’auteur qui connait bien lia musique du monde financier nous décrit un milieu haut en couleur où tous les coups sont permis , mais en huit clos , loin de la masse populaire .
    Au centre du récit ce anti héros , salopard fini , doué d’un cynisme à tout épreuve mais fin navigateur en eaux troubles et doté d’un charisme et d’une force de conviction sans limite . Matteo Andreani , mafieux de la nouvelle génération , qui flaire l’argent et l’aubaine comme le meilleur chien truffier .
    Outre cette belle brochette de personnages , l’auteur parvient à nous captiver pour ce récit dont certains termes peuvent sembler réservés aux initiés mais ne sont que quelques ingrédients nécessaires au réalisme de l’histoire . Celle -ci suffisamment bien rythmée et combinant quelques belles surprises de taille , finit de nous convaincre de la qualité de son

  • Hanae part en livre 5 mars 2020
    Jackson Hole - Karel Gaultier

    Qui aurait cru, un jour, que je puisse dévorer un livre sur un thème bien trop étranger pour mes habitudes, sur une histoire bien trop loin de mes sentiers battus ? Et qui aurait pu croire que je puisse me délecter sur un roman ayant pour sujet : la finance, la politique, la crise économique sur les banques et les jeux de manipulation et de pouvoir qui en découlent. Et bien, c’est chose faite grâce au roman de Karel Gaultier qui manie avec brio le sens de l’intrigue et nous maintient en haleine sans jamais tomber dans l’incompréhensible et l’inaccessible. Dans ce roman, les tensions sont palpables, les personnages manipulateurs, calculateurs. Les plus grandes puissances mondiales se confrontent. Un véritable choc des titans. Les jeux d’argent et de pouvoir sont de mise, les plus malins l’emporteront au prix d’âmes cassées et de vies bafouées.

    Karel Gaultier frappe fort dans cet opus. Cet homme sait de quoi il parle, il est parfaitement à l’aise avec le suspense et vous dévoile ce que le rideau a parfois tant de mal à dissimuler. Des têtes vont sauter et d’autres vont se montrer. C’est du lourd, du très lourd et ça fait du bien. L’auteur a su capter mon attention avec ce thriller original et sournois. Il a prit un risque mais pour moi, le pari est réussi.

    Je ne souhaite pas rentrer dans les détails de ce roman de peur de vous spoiler et là n’est pas mon objectif. Ce roman brise les standards par son intelligence et son cynisme.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.