Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’Heure des gentlemen - Don Winslow

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Relax, ultra-cool, niveau de stress minimum : Boone Daniels, ex-flic reconverti en détective privé, commence chaque journée par une sortie avec la Patrouille de l aube, groupe de meilleurs copains unis par la passion du surf, et qui, sur la terre ferme, veillent les uns sur les autres.
Quand l icône de la communauté surf locale est tuée lors d une bagarre à la sortie d un bar par un jeune punk de la Rockpile Crew, le petit monde de Pacific Beach est secoué. Boone ne peut plus ignorer que la violence a infiltré la communauté du surf. Petra Halle, l avocate so british qui met Boone dans tous ses états, lui demande de l aider à défendre le jeune tueur. À mesure que son enquête progresse, Boone se met à dos ses amis de la Patrouille de l aube, et nage dans des eaux de plus en plus troubles et dangereuses...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • angelita 20 novembre 2021
    L’Heure des gentlemen - Don Winslow

    L’heure des gentlemen de Don Winslow, présentation
    La Patrouille de l’aube est réunie. Mais il n’y a aucune vague. Ils discutent mais manque Sunny Day qui est en tournée.

    L’heure des gentlemen est une vieille institution du surf. Ce sont les anciens. Ils ne se mélangent pas aux jeunes.

    Dan Nichols avoue à Boone qu’il pense que sa femme le trompe. Il demande à Boone de la surveiller.

    Avis L’heure des gentlemen de Don Winslow
    La suite de La Patrouille de l’aube où l’on retrouve les personnages du précédent roman dont Boone Daniels.

    C’est l’été. La Patrouille de l’aube ne peut pas surfer sur cette mer d’huile. Sunny est partie car elle participe à des compétitions professionnelles et elle a des sponsors. Mais cela ne l’empêche pas de donner des nouvelles à Boone, qui a pu s’acheter un autre van, puisque l’autre a brûlé. La relation de Boone et Petra est pratiquement au point mort. Ils sont attirés l’un par l’autre mais ils ne se déclarent pas ou des évènements font que ce qu’ils commencent ne peut aboutir.

    Boone est considéré comme le clochard du surf par ceux qui le croisent. Mais Boone cache une grande sensibilité, le sens du travail bien fait.

    Boone tente de faire son travail de détective privé. Il lui faut de l’argent car il est toujours dans le rouge. Mais l’argent n’est pas ce qui le fait avancer, le motive. Suite au décès d’une figure emblématique de la côte, il est embauché par l’équipe de la défense pour tenter de trouver des preuves que le principal accusé ne prenne pas perpétuité. Boone fait très bien son travail en enquêtant. Au fur et à mesure, il va se rendre compte que ce jeune homme, issu d’une famille qui a de l’argent, mais qui n’a aucun volonté, n’est peut-être pas celui qu’il prétend être. Malgré les pressions, il n’aura qu’une seule phrase et n’avouera rien. Est-ce qu’il se rappelle de quelque chose ? Avec sa bande d’amis, ils ont formé un gang pour récupérer un bout de plage dédiée au surf. Exit ceux qui ne sont pas de la région. Exit les gens de couleurs. Ce gang cherche à se faire une place, à frapper. Mais ils ne sont pas tous bien formés au combat.

    La Patrouille de l’aube se sent délaissée, trahie par Boone, suite à cette enquête. Quand les jeunes sont désœuvrés, qu’ils ont de l’argent mais n’ont aucun avenir, qu’ils ne s’intéressent à rien, qu’ils n’ont aucun don et que la famille ne leur procure aucun amour.

    Boone Daniels doit également faire face à une histoire d’adultère quand Dan Nichols lui demande d’enquêter sur sa femme. Dan fait partie de L’heure des gentlemen. Ils sont plus vieux que La Patrouille de l’aube et également plus riches. Etre détective privé pour ce genre de travail ne plait pas trop à Boone mais il le fera quand même. Mais un meurtre interviendra.

    J’ai trouvé ce roman un peu long à se mettre en place. Est-ce que j’ai parce que j’ai lu les 100 premières pages un peu en dilettante, un peu chaque jour. Possible, mais dès que je m’y suis plongée, j’ai pratiquement tout lu d’un seul coup. Pour ces 100 premières pages, je ne savais pas trop où Don Winslow voulait m’emmener. Il expliquait la terre, ses failles, ses mouvements… J’ai donc compris le pourquoi du comment puisque c’est un sujet du roman avec cet expert, notamment judiciaire, qui doit rendre des rapports, très attendus notamment auprès des assurances pour les indemnisations lorsque des maisons s’effondrent. C’est également cette course à la construction en Californie, construire au plus près de la mer, construire toujours plus, construire des résidences de rêve, sans tenir compte des sols. Et c’est aussi, l’être humain qui ressemble aussi à la terre, à ses failles. L’être humain évolue, il peut prendre des décisions pas toujours acceptées des autres, notamment ses amis de toujours. Ces derniers pensent qu’ils sont trahis. Mais ils peuvent être toujours là et malgré tout évoluer dans le bon sens.

    Quand on se plonge dans un livre de Don Winslow, on est sûr de passer un bon moment et d’apprendre beaucoup de choses. Outre la terre, il explique les arts martiaux et les différents arts martiaux et combats qui évoluent avec le temps, avec les personnes qui pratiquent, avec ce qui devient à la mode… Pour finir avec les sujets de ce livre, la suprématie blanche, le néonazisme sont très présents aux Etats-Unis et donc une prise de position de l’auteur sur ce sujet.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.