Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’Armée furieuse - Fred Vargas

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Cette nuit-là, dit-elle lentement, Lina a vu passer l’Armée furieuse.
- Qui ?
- L’Armée furieuse, répéta la femme à voix basse. Et Herbier y était. Et il criait. Et trois autres aussi.
- C’est une association ? Quelque chose autour de la chasse ?
Madame Vendermot regarda Adamsberg, incrédule.
- L’Armée furieuse, dit-elle à nouveau tout bas. La Grande Chasse. Vous ne connaissez pas ?
- Non, dit Adamsberg en soutenant son regard stupéfait.
- Mais vous ne connaissez même pas son nom ? La Mesnie Hellequin ? chuchota-t-elle.
- Je suis désolé, répéta Adamsberg. Veyrenc, l’armée furieuse, vous connaissez cette bande ? La fille de Mme Vendermot a vu le disparu avec elle.
- Et d’autres, insista la femme.
Un air de surprise intense passa sur le visage du lieutenant Veyrenc. Comme un homme à qui on apporte un cadeau très inattendu. - Votre fille l’a vraiment vue ? demanda-t-il. Où cela ?
- Là où elle passe chez nous. Sur le chemin de Bonneval. Elle a toujours passé là.
- La nuit ?
- C’est toujours la nuit qu’elle passe.
Veyrenc retint discrètement le commissaire.
- Jean-Baptiste, demanda-t-il, vraiment tu n’as jamais entendu parler de ça ? Adamsberg secoua la tête.
- Eh bien, questionne Danglard, insista-t-il.
- Pourquoi ?
- Parce que, pour ce que j’en sais, c’est l’annonce d’une secousse. Peut-être d’une sacrée secousse.

Nul doute que la fratrie « maudite » du village normand rejoindra la galaxie des personnages mémorables de Fred Vargas. Quant à Momo-mèche-courte, il est le fil conducteur de la double enquête que mène ici le commissaire Adamsberg, confronté à l’immémorial Seigneur Hellequin, chef de L’Armée furieuse.

Vos #AvisPolar

  • l’oeil de sauron 14 février 2020
    L’Armée furieuse - Fred Vargas

    Bien que complètement fan d’Adamsberg et de son équipe de flics surréalistes, cet ouvrage ne fera pas parti de mes préférés. Si l’écriture est toujours parfaite et les personnages abracadabrants, Adamsberg m’a semblé moins vaporeux, moins nuageux que d’ordinaire et ça, je ne pardonne pas. J’avais besoin de légèreté, de diffus et finalement, malgré le chemin de mie de pain et de crottes de pigeon, les petits sucres disséminés ne m’ont pas amenées à craindre la présence de l’armée furieuse. Quel dommage ! Oh, bien sûr, je n’avais pas imaginé le bon tueur (à ma décharge, j’avais la grippe) mais finalement, tout coule de source et tombe trop juste. aucune des deux enquêtes ne m’a convaincue malheureusement.

    Bon, on va dire qu’il peut y avoir des petits moments de faiblesse, il m’en reste encore à lire et je sais que la prochaine je retrouverai ce qui me plait tant.

  • FLaure 23 mars 2020
    L’Armée furieuse - Fred Vargas

    7/10
    Après deux ou trois chapitres ou j’ai eu du mal à rentrer dans le récit, je me suis laissée emporter par l’histoire. On y rencontre des personnages attachants comme Léo, une famille déjantée : la famille Vendermot. La police parisienne côtoie leurs collègues de province : le brigadier Blériot et le capitaine Emeri.
    Le style de Fred Vargas entraîne le lecteur et l’oblige à tourner les pages de plus en plus vite. L’auteure donne une ambiance à ses récits et nous tient en haleine jusqu’au bout.

    http://vie-quotidienne-de-flaure.bl...

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.