Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Ceux qui vont mourir te saluent - Fred Vargas

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Claude, Tibère, Néron, les trois étudiants, les trois " empereurs ", promènent leur nonchalance inquiète dans les rues de Rome.

Des dessins de Michel-Ange ont été volés à la Bibliothèque vaticane !
Henri Valhubert, le grand expert d’art parisien – et père de Claude – est assassiné un soir de fête devant le palais Farnèse.

Que venait-il faire à Rome et comment a-t-il pu boire de la ciguë ?

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Saveur Littéraire 2 mai 2021
    Ceux qui vont mourir te saluent - Fred Vargas

    Ceux qui vont mourir te saluent est un roman dont on peut dire qu’il est court, qu’on peut le lire d’une traite, qu’il a un titre long et savoureux, et qu’il a été écrit par Fred Vargas ! Ce grand nom de la littérature policière française trônait dans ma bibliothèque depuis longtemps, enfin vient le moment de découvrir sa maîtrise, avec un polar somme toute assez classique dans son intrigue, mais bien plus étonnant dans sa gamme de personnages.

    Quelque chose qui ne manquera pas d’être remarqué dans les premiers chapitres, ces noms qui se bousculent alors que l’on entre juste dans l’étrange et les doutes ! De quoi donner le tournis à l’arrivant, d’autant que la narration n’est pas suffisamment précise, voire trop rapide à ce moment de l’histoire. Court en nombre de pages, parfois longuet dans certains passages, c’est une écriture nébuleuse et floue que l’on suit avec quelques difficultés. Même si on arrive à distinguer les personnages, encore que, ça reste quand même pénible jusqu’à la fin du roman de confondre Néron avec Tibère, ou Paul avec Néron, ou… les trois garçons se ressemblent trop, alors que les autres personnages sont capables de vivoter avec leur propre caractère.

    Là où on pensait se perdre dans une intrigue haletante qui lève le mystère sur la bibliothèque vaticane, une aventure promise avec délice par le résumé, c’est tout autre chose que Ceux qui vont mourir te saluent propose. Un air de secrets de famille, de faux-semblants, de relations malsaines et puissantes. Et des meurtres, évidemment. Mais pas de complot, pas d’Art, à peine quelques miettes plutôt. C’est un polar classique dans le sens où il faut démêler le vrai du faux et trouver le responsable de tous ces flots de sang. Ce qui garde l’esprit aux aguets jusqu’à la fin, c’est le portrait étonnant de ces trois gamins.

    On aura bien noté que le trio de jeunes hommes a du mal à se forger sa propre personnalité, mais ce qu’ils ont en commun est pour le moins surprenant ! Se prenant dans le délire de jouer le rôle d’anciens Empereurs romans déchus, ils enchaînent les scènes gênantes, malsaines et en même temps prenantes. Troublantes ? Pari réussi, ça l’est ! On se moque d’eux, on rigole de leur délire, tout en les regardant faire avec une certaine fascination. Malheureusement, ce n’est pas ça qui fera tenir l’intrigue… c’est bien Valence, l’enquêteur de ce roman, qui maintient tout l’intérêt, lui et ses manières froides et ses mystères. Quant aux autres personnages, ils m’ont paru insaisissables ; Laura plus qu’autre chose, une chimère avec le don de la parole.

    Fred Vargas défait les nœuds de son intrigue en prenant son temps pour nous offrir un dénouement avec son lot de surprises, une attention que l’on accueille avec joie après quelques scènes longuettes et un intérêt qui redescendait ! Certes, on se dira que certains éléments manquent cruellement de crédibilité, surtout avec ce que l’on sait déjà et ce que l’on apprend ; ceci dit, le tout reste satisfaisant, un polar vraiment classique pour le coup, avec une fin sans réelle tension, sans enjeu final peut-être ? Ce qui n’en fait pas une mauvaise fin, au moins, on la sait conclue et fermée.

    Ceux qui vont mourir te saluent est un bon moment à passer si l’on est prêt à se laisser embarquer totalement, et si l’on cherche un polar où il faut trouver un coupable, sans tension omniprésente, sans dénouement machiavélique. L’idée de départ y est bien exploitée et si quelques invraisemblances demeurent, on les oublie assez vite, tout comme on oubliera le roman. Son principal potentiel vit dans le trio délirant, et quelques semaines après ma lecture, je reste sur mon sentiment de fin : ce potentiel aurait mérité plus de pages et plus d’attention, plus de profondeur, quitte à rallonger le roman. L’histoire en aurait peut-être gagné en complexité et en intérêt. Pour une première rencontre, ce n’est pas un coup de cœur, disons plutôt une invitation à continuer sur les autres romans de la plume !

    Note : 3/5

    (https://saveurlitteraire.wordpress.com/2021/05/02/149-ceux-qui-vont-mourir-te-saluent-fred-vargas/)

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.