Quand sort la recluse - Fred Vargas

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Votre note
Notes des internautes

Résumé :

« - Trois morts, c’est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n’est pas de notre compétence.
- Ce qu’il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J’ai donc rendez-vous demain au Muséum d’Histoire naturelle.
- Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
- Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
- Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l’araignée recluse ? »

Galerie photos

spip-slider

Vos avis

  • Poljack 13 septembre 2017
    Quand sort la recluse - Fred Vargas

    Mon avis :
    Dans Quand sort la recluse, le neuvième (et dernier en date) roman de Fred Vargas mettant en scène le commissaire Adamsberg, on retrouve le flic dans les brumes islandaises où il s’était réfugié à la fin du précédent volume. Une enquête d’apparence compliquée le rappelle d’urgence à Paris, il rentre de mauvaise grâce pour résoudre l’énigme en trois coups de cuillère à pot. Mais c’est autre chose qui va interpeller ce flic hors-norme : l’intérêt de l’inspecteur Voisenet pour une araignée au nom de recluse qui, dans le même temps, a déjà fait trois morts dans le Gard. Pour lui, ce n’est d’abord qu’une impression qui arrive « comme une bulle qui remonte », mais cela suffit à le lancer dans une nouvelle enquête qui risque bien, encore une fois, de diviser son équipe.
    Ceux qui suivent les enquêtes du commissaire Adamsberg ne seront pas dépaysés : l’auteur ne surprend personne dans ce nouvel opus. Son flic est toujours égal à lui même dans son hétérodoxie, cheminant à l’instinct, par association d’idées, ne trouvant sa route que lorsqu’il s’égare, et Fred Vargas reste fidèle à sa recette favorite qui consiste à entraîner le lecteur dans un brouillard devenu confortable pour dévoiler çà et là quelques pans d’Histoire méconnus. Ici, elle nous parle des recluses. Les araignées, bien sûr, mais aussi ces femmes qui s’enfermaient plus ou moins volontairement dans des petits édifices clos d’où elles ne sortaient plus. Ça, c’est ce qui ajoute du goût à ses romans. À chaque tome son morceau d’Histoire, et pour moi, ça contribue grandement au plaisir de lire un roman de cette auteure. Mais l’ingrédient principal, celui que l’on retrouve dans tous ses livres, c’est le brouillard ! Celui qui hante le cerveau d’Adamsberg, et celui dont l’auteur enrobe la vérité. Et dans cette histoire, il est particulièrement retors, le brouillard, plaçant d’entrée le commissaire face à une impossibilité : une seule morsure de recluse ne peut pas tuer un homme, et les recluses ne vivent pas en groupe…
    Personnellement, j’ai trouvé que les brumes s’éclaircissaient un peu tôt, j’avais deviné l’identité de l’assassin avant le commissaire… Malgré cela, Quand sort la recluse est un bon « Vargas ». À mon avis, pas le meilleur, mais un bon cru qui, en plus de l’habituel cours d’Histoire, enrichit notre connaissance des différents personnages. En effet, ce volume apporte quelques nouvelles révélations sur le passé d’Adamsberg et la personnalité de certains de ses collaborateurs se précise, ce qui réjouira les aficionados.
    Évidemment, je ne convaincrai pas ceux qui sont allergiques au style Vargas, mais les autres se perdront avec délice dans les brumes encore une fois renouvelées de cette auteure à l’univers si particulier.

Avis Babelio Babelio

  • 18 novembre, par mariposa184

    On achète un "fred vargas" avec fébrilité car l'attente d'être enfin replongé(e) dans son monde avec l'énigmatique commissaire nous tient. L'écriture est toujours aussi jubilatoire, le rythme est là, ...

    Lire la suite

  • 17 novembre, par Isalire

    C'est toujours bien de retrouver Adamsberg ! Il y a eu des aventures bien plus saisissantes que celle ci, mais ça reste un moment haletant et divertissant. En plus les araignées sont bien traitées par...

    Lire la suite

  • 11 novembre, par stacysteph

    Excellent. C'est le premier Vargas que je lis et c'est une belle découverte. Je vais lire les autres en espérant qu'ils soient aussi prenant.

    Lire la suite

  • 11 novembre, par ChristophedSV

    Tellement invraisemblable mais tellement agréable de retrouver toute la brigade !

    Lire la suite

  • 11 novembre, par palamede

    J'ai adoré retrouver Adamsberg et sa « clique » à Paris où le commissaire, contraint de quitter les brumes de la petite île islandaise où il se reposait, est de retour pour éclaircir une sombre affair...

    Lire la suite

  • 10 novembre, par MARIEONDINE

    Une lecture haletante, un suspens qui nous donne envie de tourner les pages et de ne pas s'arrêter. Même si on finit par avoir un doute sur l'identité du tueur, mais bon ça fait aussi partie du jeu po...

    Lire la suite

  • 9 novembre, par blandine5674

    C'est un plaisir de retrouver le commissaire Adamsberg et ses co-équipiers, avec un faible pour Violette Retancourt. Dans la recette, déposer un orphelinat de jeunes garçons devenus vieux, des vieille...

    Lire la suite

  • 7 novembre, par goury

    inconditionnel de vargas , j ai, comme toujours, beaucoup aime, mais suis je vraiment objectif avec la bande au commissaire que fred ne bouscule pas trop dans cette histoire......la recluse je ne voya...

    Lire la suite

  • 6 novembre, par Bill

    Où on retrouve le Commissaire Adamsberg et ses acolytes sur la piste d'un mystérieux tueurs qui tue des vieillards de la région de Nîmes ... Où on découvre les différentes acceptions du terme 'recl...

    Lire la suite

  • 5 novembre, par MarieVictoire

    Les intrigues de Fred Vargas sont assez farfelues et peuvent paraître sans queue ni tête. Mais elle nous tient en haleine jusqu'au dénouement et on plonge avec plaisir dans les méandres de l'esprit de...

    Lire la suite

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?