Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Un peu plus loin sur la doite - Fred Vargas

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

En planque sous les fenêtres de l’appartement du neveu d’un député, place de la Contrescarpe, Kehlweiler avise soudain une drôle de chose sur la grille d’un arbre. Un petit déchet blanchâtre au milieu d’excréments canins. Pas de doute, c’est un os. Et même un os humain... Naturellement, lorsque Kehlweiler apporte sa trouvaille au commissariat du 5e arrondissement, les flics lui rient au nez. Mais ce petit bout d’os l’obsède tellement qu’il abandonne ses filatures parisiennes et suit une piste jusqu’à Port-Nicolas, un village perdu au bout de la Bretagne. Là vit un pit-bull. Une sale bête, qui avalerait n’importe quoi. Y compris un bout de cadavre. Reste à trouver le cadavre. Et l’assassin...

Vos #AvisPolar

  • l’oeil de sauron 14 février 2020
    Un peu plus loin sur la doite - Fred Vargas

    J’ai retrouvé avec plaisir la plume de Fred Vargas. Ici, pas d’Adamsberg mais Kehlweiler et deux évangélistes sur trois. Habituée au duo improbable Adamsberg/Danglard, il m’avait fallu un peu de temps pour accepter les autres personnages mais finalement, ils sont aussi perchés que les premiers et très franchement, je me sens assez proche de ces archéologues à la dérive. Louis/Ludwig (comme on préfère, c’est pareil d’après Marthe) est plus qu’acceptable aussi et ses recherches sur ce qui titille un peu ou beaucoup, ça me convient.
    L’histoire est comme toujours faite pour vous retourner le cerveau, ça débute dans la merde de chien et ça passe aussi par la pisse. de Marthe, la vieille pute parisienne qui connait les hommes à la vieille Marie qui pêche les bigorneaux en Bretagne, voilà de quoi bien s’occuper et bien réfléchir.
    Si vous n’êtes, ni ingénieur, ni flic, ni chasseur-cueilleurs, ni médiéviste, aucune chance de comprendre quoique ce soit et si vous êtes un de cela, aucune chance de comprendre quoique ce soit quand même !
    Plus que l’histoire, ce que j’adore chez Vargas, c’est ce style, cette écriture, ces mots choisis qui me perdent et qui vous percutent. Je suis véritablement addict ! Par contre, si le langage utilisé pour vous en parler vous choque, vous n’aimerez certainement pas l’ouvrage...

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.