Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Fille du roi des marais - Karen Dionne

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

8 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Enfin, Héléna a la vie qu’elle mérite ! Un mari aimant, deux ravissantes petites filles, un travail qui occupe ses journées. Mais quand un détenu s’évade d’une prison de sa région, elle mesure son erreur : comment a-t-elle pu croire qu’elle pourrait tirer un trait sur son douloureux passé ?
Car Héléna a un secret : elle est l’enfant du viol. Sa mère, kidnappée adolescente, a été retenue prisonnière dans une cabane cachée au fond des marais du Michigan, sans électricité, sans chauffage, sans eau courante. Née deux ans plus tard, Héléna aimait cette enfance de sauvageonne. Et même si son père était parfois brutal, elle l’aimait aussi… jusqu’à ce qu’elle découvre toute sa cruauté.
Vingt ans après, elle a enfoui ses souvenirs si profondément que même son mari ignore la vérité. Mais aujourd’hui son père a tué deux gardiens de prison et s’est volatilisé dans les marais, une zone qu’il connaît mieux que personne. Malgré la chasse à l’homme lancée par les autorités, Héléna sait que la police n’a aucune chance de l’arrêter. Parce qu’elle a été son élève, la seule personne capable de retrouver cet expert en survie, que la presse a surnommé Le Roi des Marais, c’est sa fille.

Vos #AvisPolar

  • Mes évasions livresques 12 octobre 2018
    La Fille du roi des marais - Karen Dionne

    Un thriller dur qui alterne le présent avec une Héléna traquant son père tel dans un survival en pleine nature et le passé douloureux avec l’enfance d’Héléna, telle une sauvageonne, dans les marais, isolée totalement du monde contemporain.

    Tout au long du roman, la personnalité d’Héléna, l’héroïne, va s’étayer. On va découvrir ses motivations et son tempérament au travers de son passé glauque et violent. On comprend aisément qu’elle ait voulu totalement s’affranchir de son passé, le cachant même à son mari. Cependant, le retour du père va mettre en péril le bonheur qu’elle avait réussi à préserver jusque là et elle devra replonger dans l’horreur de son enfance et de ses origines.

    La fille du roi des marais fait écho à un conte de Hans Christian Andersen, La fille du roi de la vase, dont de nombreux extraits sont rapportés dans le roman. J’ai beaucoup aimé ces références qui permettaient de faire un joli parallèle avec le récit du roman.

    Ce thriller ne plaira pas à tout le monde, notamment pour la violence distillée tout au long du récit, qu’elle soit physique ou psychologique. Toute la partie qui se déroule dans les marais est très anxiogène, tant la description de l’auteure nous conforte dans un état d’enfermement et d’isolement face à l’immensité des lieux désertiques.

    Une lecture originale que j’ai beaucoup appréciée et que je conseille à des lecteurs avertis.

  • mlle javotte 1er novembre 2018
    La Fille du roi des marais - Karen Dionne

    Ce thriller est un huis clos passionnant et émouvant avec des descriptions des paysages et de l’environnement telles qu’on s’y croirait et qu’à chaque pause dans la lecture, le retour au monde réel est parfois difficile...

    Le choix d’une héroïne féminine est original, perturbant et angoissant. On a beaucoup de mal à cerner le personnage d’Héléna. Elle est mère de famille, elle a une vie normale mais on sent encore le côté sauvage. Alors quand elle décide de partir "chasser" son père en fuite pour le remettre aux autorités, on s’interroge, va-t-elle pouvoir réussir, après tout c’est son père et toutes les petites filles aiment leur père.

    Elle est le personnage principal, la narratrice, c’est à travers elle que l’on vit toute l’histoire, la présente quand elle parcourt le marais sur les traces de son père, l’ancienne quand elle nous raconte sa vie d’enfant dans ces mêmes marais aux côtés de son père dont elle est la petite ombre. On sent bien le côté ambivalent de ses sentiments. Ignorante de sa situation d’enfant du viol, elle vivait une vie normale à ses yeux d’enfant. Elevée par son père très autoritaire et parfois brutal, selon les rites indiedens, au milieu des bois dans une cabane sans eau ni électricité où la chasse était l’activité indispensable pour se nourrir, Héléna a développé une personnalité qui dérange le lecteur. Elle est le clone de son père et le fait que ce soit une fille est encore plus dérangeant pour le lecteur. On a du mal à s’attacher à elle, voire même on la trouve antipathique ... Mais au fil de son récit d’enfant on voit son évolution, comment elle change peu à peu, comment elle prend, lentement conscience de la nature de son père. L’évolution est encore plus flagrante sur ses relations avec sa mère. On apprend au fil des pages à connaître vraiment Héléna et ce qu’elle a vécu dans les marais puis dans le monde moderne quand elle a quitté le marais, ses attentes, ses déceptions et on se surprend à s’attacher à elle. On a l’impression d’apprivoiser un animal sauvage.

    L’autrice décrit tellement bien les paysages et l’ambiance des bois qu’on s’y croirait vraiment. On est immergé dans ce décor sombre, humide, et cette ambiance participe à l’angoisse de l’intrigue. Et cette intrigue est très bien faite. Les chapitres ne sont pas trop longs, ils nous font passer du passé au présent de manière subtile et la tension grimpe au fur et à mesure pour les 2 histoires : comment Héléna a quitté le marais quand elle était enfant ? Va-t-elle retrouver son père aujourd’hui et comment tout ça va finir ? les derniers chapitres sont captivants. J’aime quand la tension monte progressivement durant toute l’histoire.

    Bref, La fille du roi des marais est un excellent thriller, angoissant, captivant et aussi émouvant à découvrir

  • valmyvoyou lit 4 février 2019
    La Fille du roi des marais - Karen Dionne

    Dans ce livre, nous avons une alternance entre la vie d’Helena aujourd’hui, dans le monde civilisé, et son enfance dans les marais. C’est à la fois un suspense et un livre psychologique. L’histoire La fille du roi de la vase de Christian Hans Andersen sert de fil conducteur qui nous est expliqué à la fin.

    Le suspense est dans autant dans la traque de son père qu’Helena est obligée de s’imposer, que dans la vie dans la cabane. Car la vie auprès de cet homme pervers n’est pas de tout repos. Il est autant capable de montrer de l’amour à sa fille que de faire preuve d’une cruauté effarante. Que penser de cet homme qui a enlevé une fille, l’a séquestrée et lui a fait un enfant ? Lui, qui fait preuve d’attention envers sa fille, jusqu’où peut-il aller dans la malversation ?

    L’aspect psychologique est incroyablement développé. Comment la mère d’Helena vit-elle cette vie de famille, auprès de l’homme qui l’a enlevée et cette enfant née du viol ? Quelle mère est-elle ? Comment cette enfant se construit-elle, isolée du monde, auprès d’un homme manipulateur ? Quelle femme peut-elle devenir ? Qui est vraiment Jacob ? Est-il un bon père ?

    Lorsque Helena revient à la vie en société, ses difficultés sont très bien décrites. Cette situation n’est pas aisée pour elle qui ne connaît pas les codes. J’ai beaucoup aimé ces passages.

    Ce thriller est aussi un hommage à la nature et à la culture indienne. Les descriptions de l’auteure sont exceptionnelles. J’ai vraiment eu la sensation de vivre au cœur de cette nature, dans les marais. Certaines scènes de chasse ont été très difficiles à lire pour moi, tant le réalisme est sidérant.

    La fille du roi des marais a été un best-seller aux États-Unis. C’est mérité. Ce livre tient en haleine, et fait énormément réfléchir sur l’ambivalence de l’être humain et des sentiments. Il nous fait alterner entre la compassion et la répulsion, entre l’empathie et la haine. Je vous le recommande fortement. Il va vous hanter.

  • celitterature 25 février 2019
    La Fille du roi des marais - Karen Dionne

    Ce roman nous entraîne dans la vie d’Helena, femme, épouse, et mère de deux petites filles. Son quotidien bascule, lorsqu’elle apprend par la radio, qu’un homme s’est échappé de prison, après avoir tué deux gardiens, et que cet individu est en cavale dans la région. Cet homme n’est autre que… son père. Helena est l’enfant du viol entre cet homme et une adolescente qu’il avait kidnappé avant de la séquestrer dans les marais. Cette fuite de prison, fait replonger Helena dans ses souvenirs, plus particulièrement son enfance et son adolescence, alors qu’elle ne savait rien du monde extérieur, prisonnière en pleine nature entre sa mère et son bourreau de père. C’est une course contre la montre remplie de suspense qui se joue, alors que la police cherche le fugitif en vain, Helena sait qu’elle sera la seule capable de le retrouver dans ce milieu hostile et secret que sont les marais. Accompagnée de son chien, elle part en quête de ce père et aussi de ses souvenirs dans un huis clos entre elle, la nature et son père.

    Malgré quelques longueurs, le suspense est prenant dans ce livre qui alterne entre les recherches d’Helena dans les marais et les souvenirs de son enfance. On vit à travers elle, son amour et sa haine envers son père, sa découverte de la nature, des animaux, de la chasse et de la pêche. Cette captivité qui a fait aussi d’elle, la femme qu’elle est aujourd’hui.

    https://celitteratureofficiel.wordpress.com/2018/03/07/litterature-la-fille-du-roi-des-marais/

  • Encore Un Livre 28 février 2019
    La Fille du roi des marais - Karen Dionne

    Héléna est une enfant de la nature, elle y est née et y a vécu toutes ses jeunes années. Quand son passé rattrape son présent, quand sa famille est menacée, Héléna redevient alors l’enfant qu’elle était...tout ce qu’elle a occulté refait surface. Celle pour qui la culture et le divertissement n’ont pas d’autres noms que le National Geographic, seule distraction qu’elle a pu connaître, mise à part ses parties de chasses et ses cueillettes de quenouilles.. va nous emporter dans une traque sans merci...

    Un roman noir très surprenant ! Je pensais lire un thriller au schéma classique. Mais pas du tout ! La fille du roi des marais est un pur bijou moitié roman noir moitié roman nature writing. Construit intelligemment, c’est un récit passionnant avec des sentiments confus. La nature prend beaucoup de place, les descriptions, et les situations qui y sont décrites m’ ont vraiment donné une immersion totale, ce qui rend les quelques moments de tensions mérités.
    La mise en place de l’intrigue est particulière, quand on pense saisir l’instant, celui qui nous fera basculer dans une espèce de traque sans merci, il n’en est rien on repart au marais lors de cette enfance difficile où règne un monde sans artifices avec ces instants les plus sombres, et ces moments qui font d’Héléna un paradoxe à elle seule..
    Même si c’est un récit digressif mais en aucun cas je n’ai ressenti de longueurs, ( ce n’ est pas la même chose ) pour moi c’est vraiment une excellente lecture avec de la profondeur, une belle originalité de maintenir un suspens grandissant, ce moment où tout va se jouer : La confrontation.

    Le petit + : Ces quelques passages tirés du conte d’Andersen : La fille du roi de la vase que j’ai eu plaisir à redécouvrir et à en saisir le sens, que lors de mes premières lectures.

    Ce roman regorge de passion et de connaissances, d’émotions, de sensations mais surtout de psychologie, une histoire de kidnapping/séquestration comme il est rare d’en saisir ces nombreux sens.

  • kateginger63 12 mars 2019
    La Fille du roi des marais - Karen Dionne

    *
    Traque familiale au fond du Michigan
    *
    En voilà un thriller peu conventionnel.
    D’habitude, je lis des intrigues dont le narrateur est la victime directe.
    Ici, pas du tout puisque c’est la fille du tortionnaire, Helena, qui raconte son passé ....et son présent.
    Le décor ? Un marais perdu au fin fond du Michigan. Humidité et froidure garantie ! J’ai fait quelques recherches des endroits nommés (photos). En été, en mode touriste, le site a l’air magnifique. Mais passer 15 ans sur un îlot marécageux, sans eau courante, sans réseau, sans chauffage, entouré de moustiques, d’ours, de loups, et le froid de l’hiver avec les courants d’airs , euh....non, je passe mon tour.
    Alors, que penser de la jeune mère d’Héléna, kidnappée à 16 ans, séquestrée au tout début, puis violée, et mise aux corvées.... je vous laisse imaginer son calvaire.
    Et voir sa fille idolâtrer et vénérer son père.... une souffrance ultime !
    Deux temporalités : l’une au passé où on suit cette petite famille vivant tels des pionniers (chasse, pêche, traque, vie quotidienne) et le présent (l’évasion de prison du père et la traque d’Héléna).
    Un suspense insoutenable, une mise en scène subtile (vous comprendrez de vous-même au fur et à mesure de la traque/confrontation), des paysages si bien décrits que l’immersion du lecteur dans le marais est totale.
    Un rythme haletant, aucun temps mort, aucune scène inutile. Cela pourrait faire un bon scénario de film.
    Les personnages sont étoffés et crédibles, non manichéens : j’ai tellement eu envie de pousser la mère à fuir, tellement détesté le père, et plusieurs fois tiqué face à certains comportements d’Hélena.
    J’ai juste été un poil déçue par le dénouement final trop prévisible .
    Pour un premier roman, chapeau bas à l’auteure.

  • Sonia Boulimique des Livres 18 mars 2019
    La Fille du roi des marais - Karen Dionne

    Ce roman, c’est tout d’abord une ambiance. Les marais du Michigan, hostiles, les hivers rigoureux, les cabanes en bois, les sycomores, la culture Ojibwe, les ours, la chasse, la pêche. On enfilerait presque un manteau en peau de renne. Ensuite, il y a Jacob, cet homme à la personnalité étonnante. Qui kidnappe une fillette pour en faire sa compagne dans sa cabane au milieu des bois, capable de la pire cruauté mais également d’affection vis à vis de sa fille, Héléna, née de cette captivité.

    Aujourd’hui, Héléna a refait sa vie, changé de nom, caché son passé à tous ses proches. Lorsque son père s’évade de prison, elle part à sa recherche dans les marais où elle a vécu une enfance peuplée de drames, mais également de joie et de bonheur. Au fil de la traque, Héléna se replonge dans son passé et ses souvenirs. Alternant présent et passé, entrecoupé de passages d’un conte d’Andersen, ce huis clos en pleine nature nous bouleverse.

    La résilience, le syndrome de Stockholm, le manque d’affection dans l’enfance, la manipulation sont des thèmes largement abordés. C’est effroyable. Tellement réaliste qu’on ne peut s’empêcher de penser à ces enfants séquestrés des années durant et retrouvés totalement détruits psychologiquement.

    La personnalité d’Héléna est très bien travaillée, son côté psychologique extrêmement bien mis en valeur. Ses doutes, son amour, son dégout pour son père en fonction de la progression vers la vérité nous transporte, nous glace, nous terrorise.

    Un thriller psychologique efficace, qui sait tenir en haleine le lecteur sans temps mort, qui pousse à la réflexion. Tout ce que j’aime.

    Seul bémol : j’ai trouvé un peu « gros » qu’Héléna réussisse à mener une vie totalement normale, après avoir passé la moitié de sa vie dans un monde hostile, sans autre contact humain que ses parents. Comment peut on se construire suffisamment pour donner le change à son mari et ses enfants par la suite ?

  • Lectures noires pour nuits blanches 21 mars 2019
    La Fille du roi des marais - Karen Dionne

    "- Une poupée ? (Je n’avais jamais entendu ce mot.) Ca sert à quoi ?- C’est pour jouer avec. Tui lui donnes un nom. Tu fais semblant que c’est un bébé et que toi tu es sa maman. Je ne savais que répondre à ça. J’étais très bonne pour faire semblant, mais m’imaginer être la mère de ce machin sans vie dépassait mes capacités d’invention."

    Dans ce thriller psychologique nous suivons d’une part les souvenirs d’enfance de la petite Helena, en alternance avec le récit de sa vie d’adulte.

    Helena est le fruit d’un viol, son père a enlevé et sequestré sa mère pendant une quinzaine d’années. Elle grandit dans les marais du Michigan, entourée d’une mère distante et peu affectueuse et d’un père cruel et dominateur. Au milieu de cette nature hostile, cette "famille" vit en autarcie totale. Le père lui apprend l’art de la survie, la chasse, la pêche et les coutumes de sa cutlure amérindienne.
    Helena aime cette vie, elle n’a rien connu d’autre. Elle aime aussi son père, qui lui apprend plein de choses et lui raconte des histoires. Bien sûr il est autoritaire et fait parfois preuve de cruauté, mais c’est son père, son modèle. Elle ignore tout de la condition de victime de sa mère.

    Dans le présent, on suit Helena adulte, maman de deux petites filles. Elle va devoir traquer son père, évadé de prison, pour protéger sa famille.

    J’ai été totalement subjuguée par le récit du passé. L’histoire de cette petite fille presque sauvage, les magnifiques descriptions du marais, la faune et la flore. L’auteur a fait là un travail remarquable, c’est comme si on y était. C’est un hymne à la nature. Elle a aussi su parfaitement recréer l’atmosphère étouffante qui régne dans la cabane. C’est à la fois fascinant de beauté et ça fait aussi froid dans le dos.

    Le présent m’a moins emballée, je voyais dès le départ vers quoi on allait aller et je n’avais qu’une envie, retourner dans le marais.

    La psychologie des personnages est très bien travaillée et développée, ainsi que les relations père/mère-fille. Le père, pervers narcissique, tyrannique et manipulateur, mais qui parfois fait presque preuve de tendresse envers sa fille. La mère, victime soumise, qui n’ose pas lui montrer son amour. Et Helena qui se construit au milieu de tout ça. Va-t-ellle réussir à garder son innocence ou devenir comme son père qu’elle admire tant ? C’est un personnage unique, complexe, j’ai adoré.

    Un thriller psychologique avec un bonne dose de nature writing. Un combo parfait ! C’est violent, parfois émouvant, anxiogène et très addictif. Un petit côté Sukkwan Island qui m’a beaucoup plu.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.