Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’étoile d’Orion - Aymeric Janier

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

SPECTRE
Derrière cet acronyme se cache une organisation
aussi redoutable que mystérieuse, née sur la sol américain,
en réaction à "l’incident du 20 janvier 1986".
Ses agents, recrutés dans le plus grand secret,
au terme d’une sélection draconienne,
lui sont inféodés corps et âme.
Sous couvert d’éliminer les menaces extérieures,
l’organisation, tentaculaire, nourrit
en réalité un tout autre dessein.
Face à ce monstre aux multiples visages
va se dresser un improbable trio.
Trois individus pris dans une toile mondiale
et qui vont se débattre pour faire éclater la vérité,
au péril de leur vie.


Voir en ligne : Bêta Publisher

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Sylvie Belgrand 21 novembre 2019
    L’étoile d’Orion - Aymeric Janier

    Thriller d’espionnage et d’aventures foisonnant, palpitant, et ludique (quelques flashcodes vous donnent accès à des informations géo- politiques, mais pas de panique, vous pouvez très bien lire l’histoire sans votre smartphone)
    À la lecture, on se dit "Non, ils n’oseraient pas...", puis, comme il n’y a pas de roman d’espionnage sans une bonne dose de parano, une petite voix vous dit : " peut-être que si, finalement "
    C’est passionnant et rythmé. L’intrigue tient la route et vous vous inquiétez de l’avenir des personnages, pris dans la tourmente d’un complot international.
    Si l’auteur n’évite pas certains clichés du genre ( les jolies filles et les super mecs), il s’appuie sur une profonde culture, et la richesse de son vocabulaire surprend agréablement.

    Moi, j’ai adoré.
    À lire si vous aimez la série Homeland.

    #LétoileDorion #AymericJanier #BetaPublisher #thriller #espionnage #lecture #livres #chroniques

    Le quatrième de couverture :

    SPECTRE

    Derrière cet acronyme se cache une organisation
    aussi redoutable que mystérieuse, née sur la sol américain,
    en réaction à "l’incident du 20 janvier 1986".

    Ses agents, recrutés dans le plus grand secret,
    au terme d’une sélection draconienne,
    lui sont inféodés corps et âme.

    Sous couvert d’éliminer les menaces extérieures,
    l’organisation, tentaculaire, nourrit
    en réalité un tout autre dessein.

    Face à ce monstre aux multiples visages
    va se dresser un improbable trio.
    Trois individus pris dans une toile mondiale
    et qui vont se débattre pour faire éclater la vérité,
    au péril de leur vie.

    - Contenu numérique exclusif ! -

  • VALERIE FREDERICK 25 mars 2020
    L’étoile d’Orion - Aymeric Janier

    « L’homme est une drôle de créature, vous ne croyez pas ? D’un côté, cette intelligence rare et supérieure qui lui permet de dominer toutes les autres. De l’autre, cet instinct sournois qui, tel un poison, le pousse à l’autodestruction. Le seul être de la Création capable de mentir, de trahir et de tuer, non par nécessité, mais à la demande. » Aymeric Janier est journaliste de formation, actuellement éditeur au service économique du journal « Le Monde », et expert dans ce qui traite de la géopolitique et des relations humaines au niveau international. Son expertise de « la marche du monde » est très prégnante dans « L’Etoile d’Orion », qui constitue son premier roman.
    Dans ce thriller, qui mêle espionnage et manigances odieuses, le lecteur va découvrir les pratiques d’une mystérieuse organisation nommée SPECTRE. Pourquoi a-t-elle été mise en place ? Par qui ? Pour quels réels desseins ? Tout semble tourner autour d’un événement appelé « l’incident du 20 janvier 1986 » ; un pasteur avait été assassiné sauvagement par un fondamentaliste musulman sur le sol américain. En quoi ce crime peut-il être lié à ce qui ressemble à un complot international ?
    Le lecteur, aidé par des vidéos d’informations complémentaires cachées sous des QR codes à plusieurs endroits du récit (celles-ci ne sont pas indispensables à la compréhension de l’histoire, pas de panique !), va évoluer aux côtés de trois personnages au profil différent : ¨le colonel Alexeï Koulikov appartenant à l’armée soviétique, Phyllis Danbury, journaliste au « New York Times » et Aaron Snyder, jeune capitaine de l’armée américaine qui rêve d’entrer dans les services secrets. Ces trois-là n’auraient jamais dû se rencontrer mais le complot qu’ourdissent les dirigeants de SPECTRE vont les pousser à s’unir pour mettre à jour la vérité.

    C’est un thriller qui se lit tambour battant. L’écriture est fluide, riche (j’adore devoir aller chercher des mots dans un dictionnaire !) et le propos est intelligent. Voilà un roman qui instruit et divertit en même temps ; c’est tout de même assez rare !
    Un seul petit bémol à mes yeux : les personnages m’ont paru « froids » ; j’ai eu du mal à avoir de l’empathie pour eux. Il m’a manqué un peu de profondeur psychologique pour mieux comprendre leurs réactions, leurs sentiments.

    Ceci mis à part, c’est un excellent roman, l’objet- livre est magnifique (bravo aux éditions Beta Publisher !) et je ne peux que vous conseiller de le lire et de suivre l’auteur !

  • eTemporel 30 mai 2020
    L’étoile d’Orion - Aymeric Janier

    Vendredi Lecture, vous connaissez ? C’est un événement littéraire destiné à promouvoir la lecture, qui se déroule chaque vendredi sur les réseaux sociaux. Les internautes partagent leur lecture en cours et certains d’entre eux sont parfois tirés au sort et gagnent des livres. C’est dans ce cadre que j’ai remporté L’étoile d’Orion, d’Aymeric Janier, publié en 2019 aux éditions Beta Publisher. Journaliste de formation, l’auteur s’est spécialisé dans le domaine des relations internationales et la géopolitique. L’étoile d’Orion, thriller d’espionnage, est son premier roman.

    C’est l’histoire d’Aaron, un militaire arrogant arraché à son quotidien et intégré à une organisation américaine du nom de SPECTRE. La vocation de cette dernière est en apparence toute simple puisqu’il s’agit d’éliminer les menaces extérieures aux Etats-Unis. Les terroristes, en somme. Une vocation qu’Aaron adopte sans hésiter. En parallèle, on fait la connaissance de Phyllis Danbury et Alexeï Koulikov. Elle est journaliste au New York Times et enquête sur l’assassinat d’une riche héritière américaine en Suisse. Le second est un colonel russe, venu assister à un sommet sur la guerre entre l’URSS et les moudjahidines d’Afghanistan.

    Trois personnages qui n’ont a priori pas grand-chose en commun mais qui vont se retrouver confrontés à l’un des pires complots de l’Histoire. Une intrigue intéressante, mêlant réalité et fiction, agrémentée de quelques QR codes qui mènent à des petites vidéos disponibles sur le site de l’éditeur, comme pour nous immerger un peu plus. L’intrigue est rythmée, le vocabulaire recherché et tout était réuni pour que je passe un agréable moment de lecture. Sauf que… Sauf que l’auteur s’octroie des facilités qui, sur la durée, ont fini par me rendre dingue !

    La première partie du roman est plutôt plaisante. On nous présente le contexte géopolitique et les trois personnages principaux, l’intrigue se met en place peu à peu, c’est prenant. Puis le complot nous est dévoilé et c’est le drame.

    Car à partir de là, Aymeric Janier transforme ses personnages, Aaron en particulier, en super-héros ! Les facilités et les incohérences se multiplient à tel point que la lecture en devient un peu désagréable, car on a bien du mal à y croire. Deux exemples : l’instructrice d’Aaron, celle qui l’a formé, entendons-nous bien, incapable de prendre le dessus sur lui, mais réussissant dans la foulée à se débarrasser à mains nues de deux tueurs expérimentés ; la famille et les proches d’Aaron sous surveillance et sous écoute, mais les preuves d’un complot qui implique les sphères les plus hautes de l’Etat, y compris le Président lui-même, transitent tranquillement par la Poste parce que personne n’a songé à éplucher le courrier ! Sérieusement ?

    Les situations de ce genre sont nombreuses dans la seconde partie du livre et c’est bien dommage parce qu’il avait un joli potentiel. Mais à l’heure où les romans et les séries sur le thème de l’espionnage se multiplient, le lectorat se fait plus exigeant et L’étoile d’Orion n’a malheureusement pas réussi à me convaincre. Une prochaine fois, peut-être ?

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.