Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’homme du lac - Arnaldur Indridason

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Il dormait au fond d’un lac depuis soixante ans. Il aura fallu un tremblement de terre pour que l’eau se retire et dévoile son squelette, lesté par un émetteur radio recouvert d’inscriptions en caractères cyrilliques à demi effacés. Qui est donc l’homme du lac ? L’enquête révèlera au commissaire Erlendur le destin tragique d’étudiants islandais confrontés aux rouages implacables de la Stasi.

Traduit de l’islandais par Éric Boury

Prix du polar européen du Point 2008

Vos #AvisPolar

  • Sharon 30 mars 2019
    L’homme du lac - Arnaldur Indridason

    Je suis un peu désolée de le dire, ce roman m’a moins plu et moins touché que les précédents. La structure est pourtant la même que dans La femme en vert : d’un côté, un récit au présent, qui s’étire sur presque une année, de l’autre, un personnage, non nommé au début, qui se remémore son passé d’étudiant et est lié à ce corps qui vient d’être retrouvé.

    Ce qui m’a dérangé ? J’ai eu l’impression que le ton était plus froid, plus distancié. Erlendur, qui semble avoir baissé les bras au sujet de sa fille, renoue avec son fils, ce qui est un point positif. Celui-ci lui raconte des événements marquants de son enfance, notamment l’opposition entre Eva Lind et sa mère. Elinborg paraît tendue, mais ravie du lancement de son livre de recette - à croire qu’elle aussi prend ses distances avec le métier d’enquêteur. Sigurdur Oli est devenu le soutien moral d’un homme qui a tout perdu - un rôle difficile pour l’enquêteur qui-a-fait-ses-études-aux-Etats-Unis.
    L’enquête n’est pas simple non plus, car l’instruction initiale a été bâclée - l’occasion pour le commissaire de visiter Marion, son ancienne chef, mourante et pugnace. Erlendur doit rattraper les erreurs du passé et remuer les fantômes de la Guerre Froide, contourner les obstacles administratifs au plus haut niveau. Sa froideur apparente vient peut-être du fait qu’il est confronté à des personnes dont la vie "normale" s’est figée un jour - comme la sienne s’est figée lorsqu’il avait dix ans, dans une attente éternelle.

    Roman politique, L’homme du lac nous en apprend beaucoup sur une génération sacrifiée et oubliée - qui se souvient encore des terribles répressions dans les pays de l’Est ? le dénouement du roman n’a apporté de réconfort à personne, pas même une lumière d’espoir, comme le personnage de Mikkelina dans Une femme en vert. Que nous apportera Hiver arctique, le volume suivant ?

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.