Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’ivresse des flammes - Fabio Benoit

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Suspense, analyse psychologique, faits historiques, dépaysement et dialogues rythmés empreints d’humour et d’émotion font la force de ce roman choral richement documenté.

Par des nuits de brouillard, de violents incendies criminels ravagent des écuries et des étables. Lorsqu’un domaine agricole est réduit en cendres et le propriétaire laissé pour mort, les éleveurs et les habitants sont pris de panique, tandis que les médias s’enflamment.

Le brasier ambiant ravive les blessures d’Angel, un homme qui a fui son pays pour échapper à la mafia calabraise. En se remémorant sa jeunesse dans une Sardaigne marquée par les enlèvements et la vengeance, il craint que l’enfer auquel il a échappé frappe à nouveau à sa porte. Avec sa jeune compagne, Nina, ils décident de mener l’enquête. Tous les moyens sont bons pour assurer leur survie.

Tandis que la police, aidée d’une profileuse expérimentée, tente de démasquer le pyromane qui a sévi en Suisse et en France, d’autres forces obscures se mettent en action. Quelles stratégies est-il possible de déployer sans mettre le feu aux poudres ni alerter des suspects potentiels ou de dangereux ennemis revenus du passé ?

Quand l’honneur, le pouvoir et la cupidité soufflent sur des braises incandescentes, les réactions sont explosives.

L’ivresse des flammes nous fait voyager dans les méandres souvent torturés de l’âme humaine. Au sein d’une Europe gangrénée par la mafia, il reste des gens de parole et de cœur, et l’espoir d’une vie meilleure.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur Cultura

Vos #AvisPolar

  • valmyvoyou lit 12 avril 2021
    L’ivresse des flammes - Fabio Benoit

    Deux incendies en moins de vingt-quatre heures : Marco comprend que le pyromane est de retour. L’an dernier, treize incendies criminels lui ont été imputés. Quel monstre faut-il être pour brûler des animaux vivants ? L’enquête révèle que les feux sont toujours allumés par des nuits de brouillard. Le commissaire Marc-Olivier Forel reçoit l’appui d’une profileuse expérimentée afin d’établir le profil du criminel. Lorsque les flammes ravagent, également, une maison d’habitation, avec le propriétaire à l’intérieur, Marco est interpellé par les différences de mode opératoire. Un homme, Angel, comprend que les méthodes sont liées à la mafia. Il connaît ce milieu, qui l’a obligé à fuir ses terres de Sardaigne.

    L’ivresse des flammes est divisé en neuf parties, dans une alternance « D’avant » et « Maintenant ». Chacune d’entre elles est séparée en quatre ou cinq chapitres, écrits à la première personne du singulier, dans lesquels s’exprime un personnage différent. Nous sommes au plus près du protagoniste concerné. La temporalité navigue entre les enquêtes actuelles et l’héritage duquel Angel a souhaité s’émanciper. Ce dernier relate son apprentissage dans le monde du banditisme, alors qu’il était très jeune et qu’il ne rêvait que de peinture. Cependant, son père et son oncle envisageaient un autre destin pour lui. Il a appris le protocole pour faire parler, a découvert l’appétit des cochons pour certains mets surprenants, il lui a été enseigné qu’il ne fallait pas tremper dans la drogue, etc. Mais ce n’est pas la vie qu’il souhaite. Pourtant, quand la mafia s’en prend à certains de ses proches, il se transcende.

    L’ivresse des flammes est la suite de Mauvaise personne et de Mauvaise conscience. Chaque tome peut se lire indépendamment. Pour ma part, je n’avais lu que Mauvaise conscience et une similitude m’a frappée : les femmes sont en retrait, même quand elles influencent les évènements. Un autre point commun est l’humour. Au milieu de scènes qui devraient être glaçantes, l’auteur insère des formules et des précisions amusantes, qui font hésiter entre l’effroi et le rire. Cela crée un décalage original et réjouissant. Malgré le changement de narrateur, il est aisé de savoir qui raconte, en raison du contexte. C’est essentiellement l’intrigue qui demande de l’attention, car les rebondissements sont nombreux. J’ai bien aimé L’ivresse des flammes. Le format est atypique, cependant Fabio Benoît maîtrise les ficelles à la perfection.

  • Bagus35 27 mars 2021
    L’ivresse des flammes - Fabio Benoit

    Merci à Lecteurs.com et aux éditions Favre de m’avoir permis la lecture de ce bon polar dans le cadre du Cercle Livresque.La police de Neuchâtel est sur les dents depuis qu’un pyromane sévit dans les campagnes environnantes ,multipliant les actes criminels sans laisser d’indices.Elle va même faire appel à une profileuse de Lausanne qui va vite se rendre compte que deux des incendies ne sont pas l’œuvre du pyromane mais pourraient être liés à une autre affaire .
    Un polar construit de manière originale puisque ce sont les protagonistes ,chacun à leur tour ,qui font défiler l’histoire,une histoire beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît .
    A déguster sans attendre.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.