Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Police des fleurs, des arbres et des forêts - Romain Puértolas

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

8 #AvisPolar
4 enquêteurs
l'ont vu/lu
3 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Durant la canicule de 1961, un officier de policier est envoyé en mission dans un petit village reculé. Il doit enquêter sur la mort de Joël, un adolescent de 16 ans dont le corps a été retrouvé découpé en morceaux dans une usine à confiture. Ses investigations sont mises à mal quand il découvre que la victime a été enterrée après qu’une autopsie ait été réalisée par le médecin du coin.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Cancie 1er juin 2021
    La Police des fleurs, des arbres et des forêts - Romain Puértolas

    https://notre-jardin-des-livres.ove...

    Le roman commence en 1961, le mardi 18 juillet 1961 plus précisément avec la transcription d’une lettre envoyée depuis l’hôtel Au bon repos, village de P., à Madame la Procureur de la République de M., suivie de plusieurs annexes et signée : l’officier de police.

    On apprend que celui-ci vient d’arriver au village de P. où a été perpétré un horrible meurtre, d’une violence inouïe. La veille a été découvert le cadavre de Joël, né le 18 mai 1945, cadavre découpé et emballé dans huit grands sacs des Galeries Lafayette. Joël vivait chez Félicien Nazarian, 72 ans.
    C’est le garde-champêtre chef, Jean-Charles Provincio qui est venu accueillir l’officier de police à la gare et qui va le véhiculer dans sa vieille Renault 4CV durant son enquête. Pour celle-ci, il va aussi rendre visite au maire Basile Boniteau. Celui-ci, du jour au lendemain avait vendu ses vaches et acheté du matériel et des fruits aux exploitants locaux et avait créé une usine de confiture, ayant pressenti le développement des supermarchés. Les sacs contenant les restes de Joël avaient été retrouvés dans une cuve de cuisson de l’usine.
    Durant son enquête, l’officier de police fait connaissance également avec Martine Moinard, voisine de Félicien, et avec Elvire Puget, la fleuriste. Mais la conclusion est que "Dans cette affaire, la liste des suspects est illimitée... Et pourtant une seule personne l’a fait..."
    Le coupable va-t-il être démasqué ? Les lignes téléphoniques ayant été sérieusement endommagées par un fort orage, c’est au travers de la correspondance entre l’officier de police et la procureur de la République à laquelle s’ajouteront des courriers du garde-champêtre que nous serons tenus au courant de l’évolution de l’enquête : une manière surprenante et tout à fait originale.
    Revenir dans les années 1960, c’est délicieux et la manière dont les gens de la ville appréhendent les gens de la campagne et inversement est vraiment succulente et jouissive. J’ai été sensible au fait que la nature soit omniprésente dans ce roman, notamment par le biais de cette fameuse gaillardia clemens, belle fleur, certes, mais pas si rare qu’il est dit dans le livre puisque j’en ai dans mon jardin ! Intéressante aussi est la référence faite à quelques auteurs comme Jean Teulé, Agatha Christie ou John Steinbeck.
    Bien que prévenue dans le prologue que cette histoire qui s’est déroulée en 1961, ne pourrait plus se passer aujourd’hui, je ne m’attendais pas aux révélations des dernières pages. C’est toute la saveur de la police des fleurs, des arbres et des forêts. C’est un roman simple, bien écrit, facile à lire, drôle, captivant avec un coup de théâtre final époustouflant.

  • Les Lectures de Maud 28 mars 2021
    La Police des fleurs, des arbres et des forêts - Romain Puértolas

    Rhoooo mais ça n’est pas possible, quel génie !!! Pardon pour l’introduction mais c’est ce qui me vient à l’issue de ma lecture. Retrouver le meurtrier de Joël est la priorité du jeune officier dépêché de la ville afin de faire toute la lumière sur cette terrible affaire qui se situe à la campagne.

    La panne de téléphone oblige le procureur et l’enquêteur à avoir recours à de curieux moyens de communication. Ces rapports rendent cette lecture d’autant plus attractive, dynamique, voir diabolique pour le lecteur.

    L’opposition du milieu rural à la ville, met de suite notre inspecteur dans une position, dirons-nous tout à fait exceptionnelle. Il va aller de déconvenues, en doutes. De plus, pour ne rien arranger, il ne passe bien sûr pas inaperçu dans ce village de quelques âmes. Il va devoir redoubler d’indulgences, se plier aux habitudes des villageois, se faire accepter. D’après ce qu’il apprend c’est la première fois que surgit un tel drame. Une expérience qui le marquera très longuement !!!

    La victime, aimée de tous, après tous les interrogatoires, aucune piste semble privilégiée ; et pourtant un sacré puzzle se met en place.

    J’ai adoré la fin qui m’a fait rire, mais rire !!!! Je suis même retournée en arrière pour voir les indices et tout !!! Que c’était bien fait, très subtil !!! Un grand grand bravo à l’auteur qui m’a totalement bernée. La construction est tout à fait originale et se prête totalement à l’histoire. Cette lecture n’est pas démunie d’humour, bien au contraire ; c’est fin et subtil. Ce personnage principal est d’une certaine façon malmenée mais toujours avec délicatesse par l ‘auteur, les villageois, eux, s’en donnent à cœur joie et ne veulent pas révéler leurs secrets. L’ambiance rural es très bien décrite, le lecteur est en totale immersion. Je crois savoir que c’est le premier polar de l’auteur, tout d’abord Bravo et j’espère juste que ce ne sera pas le dernier. Un suspense et une intrigue maintenues jusqu’au bout, qui ne pourront que ravir les fans du genre.

    J’ai été totalement conquise, je ne manquerai pas de découvrir l’auteur dans d’autres œuvres, afin de retrouver son audace !!

  • leslecturesdecaroline 28 janvier 2021
    La Police des fleurs, des arbres et des forêts - Romain Puértolas

    Coup de cœur !

    Un roman policier épistolaire, c’est plutôt original. Je savais qu’il allait y avoir un retournement de situation (l’auteur annonce la couleur dès la première page) mais quel retournement !

    Je n’ai rien vu venir et quand l’auteur présente les faits, je me suis sentie « bête » de ne pas avoir vu ce tour de passe passe, c’est pourtant écrit noir sur blanc !

    Un très bon moment de lecture !

  • niny7 9 janvier 2021
    La Police des fleurs, des arbres et des forêts - Romain Puértolas

    Le titre est un peu long, la couverture ne fait absolument pas penser à celle d’un polar, l’auteur m’est inconnu… J’ouvre le livre sans avoir idée de ce dans quoi je mets les pieds. Et je l’annonce : j’ai adoré le style de l’auteur. Ce roman est un énorme coup de cœur et une bouffée d’air frais à laquelle je ne m’attendais pas du tout ! Vous pensez vous lancer dans une enquête pour meurtre, mais ne vous fiez ni au résumé, ni aux apparences, qui sont bel et bien trompeuses ici. Tout le monde sait quelque chose que notre enquêteur ignore, et ils se gardent bien de nous le dire… A moins que ?
    Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai été menée en bateau ! La chute est inattendue et incroyablement bien amenée. L’auteur se permet même de nous narguer à la fin en nous expliquant ce qui aurait dû nous mettre la puce à l’oreille ! Je suis sous le charme et ne demande qu’à découvrir les autres livres signés Romain Puértolas.

    L’intrigue m’a retourné le cerveau en plus de m’apporter une bonne dose d’adrénaline, mais il faut aussi parler de ces personnages. Le ton du protagoniste est incroyable. Il est officier de police et semble tout à fait sérieux et investi dans cette affaire, mais il semble aussi s’égarer facilement dans ses pensées. Entre ses préjugés sur les différences entre la ville et la campagne, ses observations sur le comportement des gens et ses remarques en tout genre qui font sourire, on s’attache énormément à ce personnage que l’on découvre petit à petit. Et l’air de rien, son métier pourtant relativement macabre devient même agréable. On est tout de même à la recherche d’un meurtrier qui a démembré sa victime pour la jeter au fond de cuves à confiture, mais la touche d’humour sous-jacente au récit crée un lien entre le protagoniste et le lecteur, l’auteur se cachant dans l’ombre et se riant de nous tous.

    En plus de tout cela, le format choisi est atypique pour une enquête, car c’est un roman épistolaire qui nous est livré ici. Nous suivons les échanges entre l’officier et madame la procureur de la ville de M. à laquelle il fait ses rapports d’enquête par courrier. Cela ajoute certainement à l’amitié qui se crée entre le lecteur et l’inspecteur sur le ton des confidences et remarques personnelles qu’il ajoute, comme à notre égard, sur le papier.
    La lecture est double une fois que l’on a compris de quoi il retournait, et c’est tout bonnement génial.

    C’est un immense coup de cœur à la fois pour ce roman et pour la plume de Romain Puértolas que je vous recommande chaudement. J’ai adoré l’immersion dans l’histoire proposée, et me sentir un peu déboussolée au sein même de ma zone de confort m’a fait du bien ! Un auteur à suivre !

    https://chroniquessoeursdepapier.wordpress.com/2020/12/25/la-police-des-fleurs-des-arbres-et-des-forets-romain-puertolas/

  • Amandine Bouquine 4 mars 2020
    La Police des fleurs, des arbres et des forêts - Romain Puértolas

    Romain Puértolas nous offre un roman totalement original. Je n’avais rien lu de tel jusqu’à présent et je l’ai englouti en deux jours

    Dur dur de le lâcher pour aller travailler... d’ailleurs à quand un congé pour lecture intensive ?. Bon ne nous éloignons pas du sujet.

    Revenons donc à l’originalité de ce roman : déjà de part sa structure. En effet, on lis ce roman à travers les lettres de correspondance entre notre jeune inspecteur de police, le garde champêtre, le maire et la procureur de la République. C’est une super idée, et ça rends tout de suite les protagonistes sympathique. Leurs échanges m’ont beaucoup amusée . De plus, ils permettent de détaillé encore plus le récit.
    L’histoire se passe en 1961. Vous vous en doutez donc, à l’époque la police n’avait pas les moyens qu’on lui connaît aujourd’hui : oubliez les ordinateurs, les téléphones portables etc.. Ajoutez à ça un meurtre horrible qui se passe dans le petit village de P., totalement inconnu du reste du monde, où les personnages sont haut en couleurs. Croyez moi ça donne des situations plutôt cocasse et on ne s’ennuie pas un seul instant.
    Le récit est frais, vivant ,drôle , bien construit. On a une intrigue policière finalement simple mais très sympa, qui se lit facilement et qui est captivante.

    Et avec le recul, je trouve que c’est un récit intelligent et bien fichu. Pour moi l’auteur réussit un véritable tour de force puisque je n’ai absolument rien vu venir et j’ai été complètement surprise par la fin. Je crois d’ailleurs que jamais je n’avais autant rigolé en lisant un livre ! Un vrai bonheur 😃

  • Mes évasions livresques 5 novembre 2019
    La Police des fleurs, des arbres et des forêts - Romain Puértolas

    Lire un roman de Romain Puertolas, c’est s’offrir une parenthèse de burlesque, de poésie et de bien-être.

    Je lis cet auteur depuis son premier roman : L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, à chaque fois, j’en ressors enjouée, ravie d’avoir lu une histoire très bien écrite et jubilatoire.

    La police des fleurs, des arbres et des forêts m’a intrigué par son titre plein de poésie et de mystère. De plus, l’auteur a quitté le "feelgood" pour le thriller, mais à sa manière. Son enquête est insolite, drôle, bien ficelée et surprenante.

    La police des fleurs, des arbres et des forêts, c’est le joli nom donné à la police de la campagne. Un enquêteur de la ville arrive, à la demande du maire du village, pour élucider un meurtre horrible. Joël, 16 ans, a été assassiné, démembré et jeté dans une cuve de cuisson de confiture. Lorsqu’il arrive sur les lieux, il est surpris d’apprendre que l’autopsie du corps a été effectué et le corps enterré très rapidement.

    L’enquêteur n’a plus qu’à interroger les habitants du village pour trouver l’assassin et les motivations du meurtre...

    Ce roman est plein de rebondissements, et même si les indices sont nombreux, Romain Puertolas promène son lecteur pendant tout le roman jusqu’au dénouement final.

    Sur une intrigue très sérieuse, l’auteur nous fait rire grâce à des personnages charismatiques et à des situations rocambolesques.

    Une fois de plus, je ne suis pas déçue par l’auteur et je vous recommande grandement ce polar atypique, addictif et léger.

    Une parenthèse enchantée qui est la marque de cet auteur pour moi.

  • Angie - Blog Culturez-moi 17 octobre 2019
    La Police des fleurs, des arbres et des forêts - Romain Puértolas

    En 1961, un officier de police criminelle est envoyé à P. un village perdu en pleine campagne. A la demande de Madame la Procureur de M. il va enquêter sur la mort d’un des habitants : Joël. Le pauvre a été retrouvé dans la cuve à confiture de l’entreprise Boniteau, découpé en 8 morceaux bien emballés dans des sacs en papier des Galeries Lafayette. Qui dans le village pouvait en vouloir à ce gentil garçon apprécié de tous ?

    Ce livre est un roman épistolaire. Nous allons avancer dans l’intrigue au travers des échanges de courriers entre le policier et la procureur mais aussi via la retranscription des enregistrements du policier. Il n’y a pas à dire, c’est un registre très efficace. La lettre a quelque chose de vivant et de très humain qui donne un souffle agréable au récit : quelque chose de léger, de rythmé qui nous invite à tourner les pages encore et encore.

    Ce registre de la comédie policière est vraiment parfaitement maîtrisé par l’auteur. J’ai retrouvé tous les codes d’une enquête en bonne et due forme. Cependant, en utilisant les caricatures et les us et coutumes de la campagne, Romain Puértolas nous embarque dans une histoire complètement saugrenue, drôle, pertinente et surtout captivante.

    Dès les premières lignes, le narrateur m’avait mise au défi de trouver le pourquoi du comment avant le dénouement. Rien à faire, je me suis faite bernée en beauté. La fin était tout bonnement géniale, magique, inoubliable. Petit avertissement : faites très attention si vous feuilletez le roman. Il suffirait d’un regard sur l’une des dernières pages pour vous spoiler toute la fin de l’histoire et ce serait vraiment du gâchis !

    ⭐️ En bref ⭐️
    Cette lecture était vraiment une magnifique découverte. Un roman divertissant, intelligent et remarquablement bien écrit. Je ne peux que vous recommander cette lecture car je suis persuadée que vous aussi, vous passerez un moment inoubliable à tenter de découvrir l’assassin de ce pauvre Joël. Je donnerais cher pour voir votre tête quand vous découvrirez la vérité !

    https://culturez-moi.com/la-police-des-fleurs-des-arbres-et-des-forets/

  • Promenonsnousdansleslivres 16 octobre 2019
    La Police des fleurs, des arbres et des forêts - Romain Puértolas

    Comme beaucoup de monde, j’ai découvert cet auteur avec le fakir et puis la découverte de cet auteur m’a tellement plu que j’ai poursuivis avec ses autres titres notamment avec Re-vive l’empereur qui avait été un gros coup de cœur. C’est avec grand plaisir que j’ai accepté de découvrir ce nouvel opus tout aussi fantasque que les précédents, prévu en librairie le 2 octobre prochain.

    Un officier de police est envoyé dans un village nommé P, tout droit venu de la ville, le voilà complètement dépaysé par le comportement et les habitudes des campagnards qui ne s’embêtent pas à suivre les procédures et encore moins à respecter la loi. C’est ainsi que le vétérinaire du village va s’occuper de l’autopsie de la jeune victime, découverte découpée en morceaux et éparpillée dans les sacs des Galeries Lafayettes.

    Quel plaisir de retrouver la plume de Romain Puértolas, c’est un peu comme la madeleine de proust, un bonbon que l’on prend le temps de savourer parce qu’il est tellement bon... C’est tellement bon de se retrouver dans un contexte totalement abracadabrant mais que l’on peut quand même facilement reconnaître lorsque l’on vient de la campagne. J’ai adoré ce jeune inspecteur complètement paumé au milieu de cet environnement inconnu si bien décrit, avec des odeurs que l’on peut sentir rien qu’en lisant, la façon qu’ont les villageois de se prénommer en mettant toujours "le" devant le prénom, bref, une ambiance à "la soupe aux choux" avec une enquête en plus !

    L’originalité de ce roman, c’est qu’il est construit sur des échanges épistolaires entre l’inspecteur et la procureure de la République en charge de l’affaire qui secoue le village, nous avons donc des annexes, des enregistrements d’auditions mais aussi plusieurs types de lettres en plus de celles de l’inspecteur et de la procureure au fil du roman.

    J’ai tellement rigolé en fermant ce livre, car si j’ai suivi de près cette enquête atypique, je n’ai rien vu arriver, persuadée que finalement à part des personnages loufoques, une enquêtes tirée par les cheveux et un hommage de l’auteur à son enfance passé à la campagne (ce qui est déjà pas mal dit comme ça), il n’y avait pas vraiment de surprises. Pour moi, cette histoire est un beau clin d’œil à la condition animale !

    Félicitations Romain Puértolas, non seulement j’adhère +++ mais en plus je recommande à 1000% !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.