Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

16 #AvisPolar
5 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Trois amis de fac en retrouvent un quatrième, expatrié au Canada, après sept années de séparation. L’occasion unique de renouer avec Carl pour Audric, Victor et Tony, mais l’ambiance ne prend pas. Haine recuite, passé trouble, un dîner qui brûle et la concorde part en fumée. Et lorsque enfin les esprits s’apaisent autour d’un verre, l’impensable se produit : le corps de Carl Van Noorden est retrouvé sans vie. Alors les cicatrices s’ouvrent, les passions s’exacerbent, les accusations fusent et convergent, vers qui ? Vers l’hôte d’un soir : Audric Herbert, principal accusé. Sadegh Hossein Yavari, lecteur de polars et livreur de sushis, a raté l’examen du barreau deux fois. C’est pourtant à ce loser magnifique qu’incombe la tâche d’innocenter « monsieur H », son client favori.
Source : Les Éditions du Val

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • chasalion 8 avril 2022
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Dans le prologue, on apprend que le commissaire Damrémont et le lieutenant Pernin sont appelés sur une drôle d’affaire. En effet, on a retrouvé dans un appartement 4 corps d’hommes en décomposition et disposés à la manière des 4 points cardinaux d’une boussole. L’une des victimes semble être le propriétaire de l’appartement, un certain Audric Herbert.
    Le reste du roman démarre le soir du drame.
    Audric Herbert reçoit chez lui ses anciens collègues de travail : Tony et Victor qui vient avec sa petite amie du moment, Léa. Ils attendent avec impatience Carl, parti au Canada 7 ans plus tôt et dont ils n’ont pas eu de nouvelle depuis.
    L’ambiance devrait être à la joie des retrouvailles mais c’est tout le contraire. Audric est tendu et enchaîne les valiums, Tony est déjà bien éméché, Victor se désintéresse de sa petite amie et celle-ci se demande ce qu’elle fait là. Les vieilles rancunes ressortent et les 3 "amis" se lancent des piques.
    Lorsque Léa part aux toilettes plus pour changer d’air que pour un réel besoin, elle se trompe de porte et se retrouve dans le bureau. Et c’est là, par terre, que git le corps de Carl, le 4e larron.
    Tony et Victor accusent alors Audric d’avoir tué Carl et Léa décide d’appeler la police.
    Audric, complètement paniqué, ne voit pas comment se sortir d’affaire. Il les enferme alors dans le bureau, bien décidé à ne les laisser sortir que lorsque le mystère de la mort de Carl sera élucidé.
    Et pour cela, il compte sur Sadegh Hossein Yavari, le livreur de sushis qui arrive à point nommé.
    Celui-ci grand amateur de polars souhaite devenir avocat mais a déjà raté deux fois l’examen du barreau. Il voit là l’occasion de montrer ses talents et prend très à coeur sa mission.
    Toute cette première partie du roman se déroule en huis-clos et on a l’impression d’être dans une pièce de théâtre. Tout est très visuel. Les personnages se crient les uns sur les autres et on imagine aisément les gestes et mouvements de bras qui accompagnent leurs humeurs.
    Le récit est aussi décalé. Un homme est mort et personne ne semble réellement affecté, chacun pense à soi et l’horreur de la situation n’empêche pas les sarcasmes : "Sadegh se tourne vers Audric. Clairement, le médecin légiste imaginaire ne s’adresse qu’à lui :
    — Selon vous, de quoi est mort votre ami ?
    — de faim, s’interpose un Tony fébrile, et les prochains c’est nous !"
    J’ai beaucoup aimé ce livre pour plusieurs raisons :
    ✔ le style vaudeville, humour noir, très british en somme, un clin d’oeil de l’auteur épris de culture britannique
    ✔ l’affaire elle-même tout en suspens et rebondissements. J’ai suivi et analysé l’enquête de l’apprenti-avocat, j’ai décortiqué avec lui les indices et les faits et ça m’a tenue en haleine jusqu’au bout
    ✔ les personnages et surtout Sadegh, tout excité de rentrer enfin dans le vif du sujet, honoré de la confiance et de la responsabilité que lui donne Audric.
    Si vous aimez les polars/thrillers psychologiques teintés d’humour noir, ce livre est pour vous. Je vous le recommande !

  • lireencore93420 12 mars 2022
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Trois amis de fac se retrouvent en attendant le quatrième qui s’est expatrier au Canada, après sept années de séparation. L’ambiance est morose, les aigreurs et les anciennes rancœurs remontent à la surface, mais les esprits s’apaisent autour d’une bonne bouteille mais l’incroyable survient et alors les passions s’exacerbent.

    C’est le parfait polar, au début c’est vrai que cela une ressemblance avec une intrigue digne d’un roman d’Agatha-Christie, mais heureusement le rythme est totalement différent, et heureusement pour moi, car je n’ai jamais accroché avec la grande dame du polar.

    Les dialogues sont assez vifs et très cinglants et cela amène du nerf dans ce petit récit qui fait que 213 pages.

    L’intrigue est bien construite, et je n’ai pu deviner la résolution de cette enquête, les personnages sont hauts en couleur, pleine de fantaisie et chacun a un caractère bien tremper et totalement diffèrent les uns des autres, c’est le point fort du roman, cela donne des relations assez vivantes.

    La vérité est recherchée tambour battant par cet apprenti avocat, et ne va négliger aucune piste pour ramener à son premier pseudo client la résolution de cette affaire, j’ai bien aimé la densité de l’action dans la partie du livre.

    Il y a des bouleversements dans cette affaire, qui en fait une aventure énergique qui fait que j’ai pu lâcher sans le finir.

    J’ai aussi apprécié la construction ou une partie est un huis clos et l’autre une course contre la montre pour la résolution de l’énigme, c’est intéressant et assez original, c’est très différent ce que j’ai pu lire, et c’est très agréable.

  • Marion Gierszewski 6 janvier 2022
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Le suspense est insoutenable… la plume acérée… le crime doit être résolu !

    Tout a commencé avec la livraison… de sushis lors de retrouvailles de 4 amis qui s’étaient perdus de vue. Tout ne se passe pas exactement comme prévu lorsque le cadavre de Carl est trouvé par le livreur.

    L’auteur nous plonge dans un thriller haletant où les apparences sont trompeuses.

    Les preuves sont là… ou presque, le ou les coupables tout autant.

    Tout se passe dans l’appartement du crime. Quasiment en huis clos.

    L’ambiance est sombre, tendue à l’extrême pour un rendu oppressant.

    On veut savoir le fin mot de l’histoire ! Mais qui a assassiné Carl ?

    L’originalité de la plume tient en sa présentation qui rappelle une pièce de théâtre plus qu’un roman. Il s’agit d’une histoire qui se visualise parfaitement, pourquoi pas en faire un film ?

    C’est d’ailleurs de cette manière que j’ai lu ce roman, en visualisant les scènes comme si j’étais au cinéma.

    Même si certaines réponses ne nous sont pas proposées, notre imagination remplit les manques qui sont très peu présents, soyons honnêtes.

    En conclusion, je recommande cette lecture à tous les amoureux des thrillers et autres enquêtes macabres.

  • leslecturesdecaroline 31 décembre 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Le mot qui résume le mieux ce roman est « loufoque » ! Mais attention, ce n’est pas pour autant que l’intrigue ne tient pas la route, bien au contraire.

    Des dialogues survoltés, un humour sarcastique, c’est bien rythmé et plaisant à lire grâce à des chapitres courts et des rebondissements , il n’y a pas de temps mort, et on tourne les pages avec l’envie de connaître le fin mot de l’histoire. Et j’ai bien aimé le personnage de Sadegh, détective amateur atypique, qui malgré ce qu’on pourra croire va se révéler fin limier.

    J’aurais bien aimé quelques pages de plus, pour que le lien soit fait avec le prologue même si le lecteur est capable de combler les blancs.

    Je découvre Raphaël Passerin avec son deuxième roman et cela a été une belle découverte.

  • Les lectures de Maryline 30 décembre 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    J’ai adoré ce roman entre polar, thriller et roman noir. Oui, il est à la frontière des 3 genres.

    C’est un polar, car il y a un mort et qu’on tente de découvrir qui peut bien être le meurtrier.

    C’est un thriller, car on se retrouve dans une sorte de huit clos une bonne partie de l’histoire et qu’on passe par différents sentiments concernant les personnages.

    Et c’est un roman noir, car l’ambiance est glauque, assez angoissante.

    Audric reçoit chez lui ses anciens amis de fac Tony et Victor pour une petite soirée de retrouvailles. Carl manque à l’appel, ce dernier s’est enfuit au Canada 7 ans plus tôt après une sombre affaire de vol d’argent. Mais ce que ne savent pas Tony et Victor, c’est que ce dernier leur prépare une surprise, avec l’aide d’Audric... Mais lorsque Léa, la petite amie récente de Victor, découvre le cadavre de Carl dans une chambre de l’appartement, la surprise est de taille pour tout le monde. Qu’a-t-il bien pu arriver à Carl ?

    Bien évidemment, les soupçons se dirigent en premier lieu vers l’hôte du jour. Mais Audric souhaite prouver son innocence et surtout, découvrir le véritable assassin de Carl. Car il en est persuadé, l’un des invités est le coupable, c’est certain ! Alors quand Sadegh, le livreur de sushis sonne à la porte, Audric, qui le connait bien, se souvient que ce dernier rêve de devenir avocat sans toutefois y arriver. En effet, il a déjà raté deux fois l’examen du barreau. Mais ce n’est pas grave, il l’engage pour assurer sa défense. Commence alors pour Sadegh, une véritable enquête...

    Je me suis beaucoup amusée avec cette histoire. Les personnages sont tous plus loufoques les uns que les autres, chacun avec une particularité. Sadegh est bien évidemment mon préféré, il prend son rôle très à cœur et ne lâche rien. Il mériterait franchement de devenir avocat ! Audric est un mec stressé, qui perd vite ses moyens, il m’a beaucoup stressée également. Victor est complètement perché, un mauvais écrivain qui utilise tout ce qu’il trouve pour se faire mousser. Tony est un fou furieux qui m’a beaucoup fait sourire, même si parfois il m’a un peu fait peur. Quant à Léa, elle est mystérieuse et le lecteur se demande bien ce qu’elle fait sur cette scène de crime, elle la journaliste plutôt intègre.

    On découvre au fil des pages que ces 4 garçons cachent un lourd secret de leurs années de fac. C’est sans aucun doute ce qui est le déclencheur de cette sordide histoire. Mais aucun ne veut l’avouer finalement. Comment tout cela va se terminer ? Je vous laisse le découvrir !

    Cette intrigue est passée pas loin du gros coup de cœur pour moi. J’ai vraiment beaucoup aimé. Mais le dénouement m’a tellement déçue ! Oui, oui ! J’ai même cru qu’il me manquait les dernières pages tellement la fin est... sans fin. Quelle grosse déception ! Je ne sais pas si l’auteur prévoit une suite, mais là, il manque véritablement un dénouement à cette magnifique intrigue !

  • LeSuricate 22 août 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    On commence le roman en se demandant comment 4 personnes vont être tuée, on le finit en se disant que c’est un miracle qu’il n’y ait pas eu plus de mort. Raphael Passerin livre ici un cluedo avec une intrigue confinée au huis clos d’un appartement tout autant qu’avec le monde en terrain de jeu. Il en fait autant en 200 pages que d’autres en 600, et malgré un final un peu brut, ça a été un vrai plaisir de lecture que je recommande !

  • spirale_livresque 26 juillet 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    J’ai apprécié ma lecture de ce roman très court (moins de 200 pages) un début en huit clos que j’ai beaucoup apprécié, l’ambiance de la situation est très bien retranscrite et l’envie de connaître le pourquoi du comment très forte. Cependant je sors légèrement mitigée de cette lecture, notamment je n’ai pas trouvé la fin du roman très claire et j’ai eu un doute sur le dénouement. Cela reste tout de même une très bonne lecture.

  • leslecturesdecaroline 24 juillet 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Le mot qui résume le mieux ce roman est « loufoque » ! Mais attention, ce n’est pas pour autant que l’intrigue ne tient pas la route, bien au contraire.

    Des dialogues survoltés, un humour sarcastique, c’est bien rythmé et plaisant à lire grâce à des chapitres courts et des rebondissements , il n’y a pas de temps mort, et on tourne les pages avec l’envie de connaître le fin mot de l’histoire. Et j’ai bien aimé le personnage de Sadegh, détective amateur atypique, qui malgré ce qu’on pourra croire va se révéler fin limier.

    J’aurais bien aimé quelques pages de plus, pour que le lien soit fait avec la scène prologue même si le lecteur est capable de combler les blancs.

    Je découvre Raphaël Passerin avec son deuxième roman et cela a été une belle découverte. J’aurai plaisir à suivre ses prochaines publications.

    Je remercie l’auteur et les éditions du Val pour l’envoi de ce roman.

  • Noem 22 juillet 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Quatre anciens amis de fac, Victor, Carl, Tony et Audric se retrouvent chez ce dernier, pour fêter le retour de Carl parti au Canada depuis sept longues années. Malheureusement les retrouvailles ne sont pas très joyeuses et Carl est retrouvé mort dans une des pièces de l’appartement. Audric, paniqué d’être accusé du meurtre, séquestre ses convives et décide de demander de l’aide à son livreur de sushis, aspirant avocat, pour trouver le coupable.

    L’auteur nous entraine dans un huit clos à l’intérieur de l’appartement avec tous les protagonistes. Le lecteur découvre les arguments et enquête en même temps que le livreur, apprenti enquêteur qui fait de son mieux pour résoudre cette affaire. On soupçonne tous les personnages un par un et on ne sait plus qui croire …

    Je me suis laissée emporter par cette histoire, fluide avec des rebondissements, grâce à la plume de l’auteur. Je pense que cela ferait même une bonne pièce de théâtre

  • Les livres de Cédrick 15 juillet 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Avez-vous entendu parler du dernier livre de Raphaël Passerin intitulé "Le Cas Van Noorden" aux éditions du Val ? C’est un thriller hors du commun. C’est une histoire de meurtre que l’on cherche à élucider certes, mais la place de l’humour ponctuant le récit est digne des meilleures pièces de théâtre. J’entends par là que le rebondissement y est fréquent, votre attention captivée de bout en bout et vous ne saurez le fin mot de l’histoire qu’à la scène finale. Je vous en dis un peu plus ?

    Raphaël Passerin, auteur au parcours pour le moins atypique, nous livre ici son second roman. Il y est question de la difficulté de faire face, de perdre le nord et son self-control. Si le style peut dérouter au début de la lecture, il faut justement se laisser déboussoler et passer au second degré. Ce tour de force fonctionne grâce à la qualité de l’intrigue. Toujours un doute quant à l’envie de lire ce livre ?

    L’histoire se déroule à Paris. Tout commence par un repas entre amis de longue date. Ça se chamaille, ça se bouscule mais ça reste convivial jusqu’à la découverte d’un corps dans l’appartement.... D’où vient-il ? Alors que la mort semble récente, le tueur est-il l’un des participants au dîner ? Le salut viendra-t-il du livreur apportant le dîner ? La tension monte de plus en plus et tout part en vrille ! Alors, tiendrez-vous le coup ?

    Bonne lecture !

  • jemenlivresque 3 juillet 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Mais quelle histoire !

    Je crois que c’est le genre de thriller que l’on doit lire au moins une fois. Tout d’abord le prologue annonce directement la couleur en décrivant méticuleusement la scène et attention âme sensible.

    Raphaël Passerin arrive à placer l’intrigue dans un appartement de type T3 et à décrire chaque pièce, chaque péripétie avec précision.

    Ce roman nous tient en haleine jusqu’à la fin quitte à ce que l’on accuse chaque personnage de l’histoire.

    En somme, ce huis-clos est absolument génial ! J’ai vraiment adoré ce roman qui pour moi se démarque des romans thriller que j’ai pu lire. Et je tire mon chapeau à Raphaël Passerin de m’avoir fais rire à certains passages alors que, admettons le, la situation ne s’y prête pas vraiment.

  • Ced_ric 3 juillet 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Ce livre renoue avec les romans en huit clos d’antan. Tous les éléments y sont présents : un groupe d’ami, un appartement et bien entendu un mort. Il y a un côté oldschool fort sympathique je trouve.

    Tel un détective, saurez-vous dénouer l’enquête ? Qui a tué Van Noorden ? Pourquoi ? Mais surtout avec quoi ? Car le cadavre est intact.
    Les personnages sont très bien construits, ils ont tous leur trait de caractères bien défini, si bien que lors des dialogues, nous savons de suite qui parle. Ils ont tous la « tête » du coupable par excellence.

    Raphaël Passerin a une façon d’écrire et de mener son enquête qui est assez addictive.
    Les chapitres se terminent sur un rebondissement ou une intrigue et ça donne envie de continuer. Le fameux "aller encore un chapitre et je dors" m’a eu à plusieurs reprises. Si bien, que j’ai terminé le livre en 2 soirées.
    Vous l’aurez compris, si vous aimez les huit clos, les romans d’Agatha Christie, ce livre est pour vous.

  • Marjorie Bal 24 juin 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Pépite ! Merci à Raphaël Passerin et aux Éditions du Val pour leur envoi.
    J’ai vraiment beaucoup aimé : le style original, l’auteur se démarque du thriller classique. Les situations cocasses m’ont parfois fait penser à des pièces de théâtre comiques que je dévorais plus jeune. J’étais au centre de l’appartement, puis avec Sadegh lors de sa quête de la vérité. C’est très réussi je l’ai dévoré en une soirée.
    J’aurai juste bien voulu avoir la suite avec l’enquête de police qui commence par le prologue. Peut être pas toute l’enquête ou juste un épilogue côté police qui clôturerait le roman comme le prologue l’a démarré.
    En tout cas je tire mon chapeau à cet auteur j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Ça a été une bouffée d’oxygène, j’ai mené l’enquête, j’ai ri, j’ai été perturbée.. bref une nouvelle fois j’ai adoré et je vous le conseille grandement !!

  • lemurmurdesameslivres 23 juin 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Le prologue plante le décor. La mort, voilà ce qui attend la police dans cet appartement parisien. Nous sommes chronologiquement à la fin de l’histoire et il va falloir remonter le temps pour comprendre qui, quoi et comment.

    Un presque huis-clos, dans lequel les personnages, enfermés dans le même appartement, commencent à se soupçonner les uns les autres. C’est que, franchement, personne n’est tout blanc dans cette histoire, et les anciennes querelles refont surface avec animosité. Alors, quand Sadegh vient livrer la commande de sushis, Monsieur H voit en lui le « Sauveur » et le réquisitionne pour mener cette enquête.

    Une écriture travaillée et riche, qui associée à un humour sarcastique, emmène le lecteur dans une intrigue passionnante, dont il est délicat de deviner le fin mot.
    J’ai adoré détester les quatre compères, et j’ai salué l’engagement de Sadegh, samaritain au cœur d’or, qui démêle avec brio les ficelles de ce sac de nœuds pour innocenter son client.

    Entre pièce de théâtre et policier, Le cas Van Noorden est un roman court et entraînant, qui vous fera passer un agréable moment de lecture.

  • reb_books 21 juin 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Audric, Victor et Tony, 3 amis de fac se retrouvent un soir, ils attendent Carl, le 4ème membre de la bande qui vit au Canada depuis quelques années. Les 4 hommes ne se sont pas revus ensemble depuis 7 ans mais les retrouvailles ne vont pas se passer comme prévu : le corps de Carl est retrouvé sans vie. Tout accuse Audric. Il demande alors l’aide de Sadegh, le livreur de sushis arrivé au moment des faits, le jeune homme étant également étudiant en droit, même s’il a raté 2 fois les examens d’entrée du barreau il va aider Audric, alias Monsieur H, son client favori, à prouver son innocence…

    J’ai trouvé ce polar très atypique et décalé. Le récit s’ouvre sur les policiers qui sont sur la scène de crime. Tout est clair dès le départ, pas de surprise sur l’issue de l’histoire. Ensuite on rembobine et on revient en arrière. L’intrigue se passe en partie en huis clos, dans l’appartement d’Audric. L’auteur a très bien su retranscrire la mauvaise ambiance et l’atmosphère pesante qui règnent entre ces hommes. Les reproches fusent entre les amis, qui ne se révèlent pas si proches et pas ravis de se retrouver. Les rivalités éclatent au grand jour. Les personnages sont bien dépeints, avec leurs failles, leur parcours, leur vie plus ou moins ratée. Mention spéciale à Sadegh, le livreur de sushis, étudiant raté et fan de romans policiers, embarqué malgré lui dans cette intrigue et qui se révèlera être un redoutable enquêteur.

    J’avoue avoir eu du mal à rentrer dans l’histoire, j’ai été assez déstabilisée par la manière très (trop ?) théâtrale avec laquelle les personnages s’expriment dans certains passages. L’arrivée de Sadegh et le début de son enquête en extérieur donnent un peu de légèreté au récit et à partir de là, je ne l’ai plus lâché. Les quelques 200 pages se lisent très vite. Les chapitres courts défilent, difficile de trouver le coupable, l’auteur a su mener l’intrigue jusqu’au bout et je n’ai vu venir le dénouement. La fin réserve des surprises et laisse par contre planer certains doutes…

    En résumé, un bon petit polar qui gagnerait à se faire connaître davantage !

    Merci à Raphaël Passerin (qui m’a contactée sur instagram) et à Bérénice Paget des Editions du Val pour ce SP

  • kris_k 21 juin 2021
    Le cas Van Noorden - Raphaël Passerin

    Le Cas Van Noorden, l’histoire de 4 amis qui se retrouvent 7 ans après, mais ce qui aurait dû être des retrouvailles amicales, va vite prendre une autre tournure.
    Un thriller haletant, qui nous fait comprendre qu’au fil des pages les amis n’ont pas que de bonnes choses à se raconter et puis Carl, qu’ils vont retrouver raide mort dans le bureau… que s’est-il passé, que lui est-il arrivé, ben ça… c’est l’énigme du livre !
    Pour ma part ce livre est très réussi, bien écrit et pas une seule longueur ou fausse note. On plonge directement dans l’histoire, qui nous dit d’emblée ce qu’il s’y passe, et puis c’est la course, on veut savoir, on veut connaître le fin mot de cette histoire, qui se lit rapidement et facilement.

    Voilà pour moi un thriller très réussi, digne des plus grand ! Pour les fans du genre, ne surtout pas hésiter !

    Merci à Raphaël Passerin ainsi que sa maison d’édition du Val de m’avoir permis de lire ce très bon livre.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.