Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Minuit ! New York... - Mark Miller

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

À Paris, Lorraine est associée dans une agence de com. Vingt-huit ans plus tôt, elle a perdu son père, célèbre galeriste abattu dans la rue par un inconnu jamais identifié. Or, voilà qu’elle est harcelée à son tour par un mystérieux personnage, qui prétend être l’assassin de son père et affirme qu’il va la tuer elle aussi.

À New York, un artiste, Léo sort de prison. Il a peint et vendu de faux Renoir, Van Gogh et Picasso. Il essaie de refaire sa vie. Mais un des riches collectionneurs qu’il a arnaqués, se met sur sa route...

Le hasard d’une rencontre à Manhattan révèle à Lorraine et Léo que leurs destins sont liés depuis très longtemps, alors même qu’ils ne se soient jamais rencontrés. Et que leur amour était aussi inévitable que condamné. Oui, mais voilà : un seul choix peut changer votre vie...

Source : XO éditions

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Les Vies Denses 12 octobre 2021
    Minuit ! New York... - Mark Miller

    [Chronique] : Minuit ! New York ! J’etais assez curieuse de lire ce livre. L’auteur Mark Miller qui souhaite garder l’anonymat, l’histoire mêlant romance et suspens (qui pouvait me changer de mes lectures habituelles). Mais je n’ai pas eu le coup de coeur attendu. Déjà, je n’ai pas réussi à m’attacher véritablement aux personnages Leo et Lorraine et donc assez peu à leur romance. Et l’intrigue est un peu trop classique à mon goût. Celà dit, la lecture était plaisante et je ne me suis pas ennuyée. Les adeptes des romans de Marc Levy et Guillaume Musso devraient adorer mais je ne suis donc pas le coeur de cible. En revanche, j’ai beaucoup aimé l’univers de l’art moderne et ses références et j’ai adoré vivre New York, son coeur battant, ses rues vibrantes, son atmosphère si particulière. J’ai eu une folle envie d’y retourner.

  • Agathe.books 5 octobre 2021
    Minuit ! New York... - Mark Miller

    Une rencontre inattendue entre un New-yorkais et une Parisienne va bouleverser le cours de leur vie.

    Lorraine Demarsan, âgée de 35 ans, travaille dans une agence de communication et est promue pour diriger la nouvelle succursale qui ouvrira prochainement dans le quartier financier de la Grosse Pomme. Mais depuis quelques mois le meurtre de son père refait surface dans son quotidien. Des messages de menaces lui parviennent d’un harceleur prétendant être l’assassin de son paternel...

    Leo, 31 ans, est enfin libre suite à trois années passées derrière les barreaux du centre pénitentiaire de Rikers Island. Après un passage aux Beaux-Arts et de nombreux voyages en Europe, son talent lui permettait de reproduire de magnifiques toiles pour arnaquer de riches collectionneurs. Sauf que l’un de ses clients semble avoir encore le goût amer de son escroquerie et veut lui faire payer le prix fort...

    Entre polar et romance, l’intrigue nous entraîne dans un cercle sans fin de revanche. Ce couple d’inconnus verra son destin lié et j’ai aimé suivre le fil de leur rapprochement.

    Le récit est imprégné du milieu de l’art et les mystères gravitent autour de la précieuse toile "La Sentinelle" du peintre américano-polonais Victor Czartoryski.

    L’anonymat de l’auteur sous le faux nom de Mark Miller intrigue le lecteur. On cherche à percer le mystère de l’écrivain qui se cache derrière les lignes de ce roman. le monde de l’art ou encore la façon de décrire New York avec autant de précision pourrait faire penser à Marc Levy ou bien Guillaume Musso. Mais qui nous dit que derrière ce nom d’homme, ne se cacherait pas une femme.. le mystère reste entier.

  • Sonia Boulimique des Livres 10 juillet 2021
    Minuit ! New York... - Mark Miller

    Quel plaisir de retourner à New York ! Ce roman est sorti à point nommé pour moi, qui ressens en ce moment une envie furieuse de retrouver cette ville si surprenante et magique.

    « Les mains au fond des poches, le col relevé, il flânait au hasard, descendant dans le métro, en ressortant, s’égarant, revenant en arrière, jusqu’au moment où, à la nuit tombée, ses pas le ramenèrent vers Times Square. Car c’était ici la grande âme de New York. Ici le centre de son énergie vitale, de sa folie éclatante. »

    Lorraine Demarson, 35 ans, quitte Paris pour prendre les commandes de l’agence de communication montée à New York. Un retour aux sources, puisque Lorraine a vécu sa petite enfance dans cette ville, jusqu’à l’assassinat de son père, il y a presque trente ans. Seulement, depuis peu, elle reçoit des SMS et des mails de menace, provenant d’un mystérieux individu se revendiquant être l’assassin de son père. Au départ insouciante, Lorraine va prendre ces messages de plus en plus au sérieux et la peur va l’envahir.

    Léo Van Meegeren a 31 ans, quant à lui, vit à New York. Aujourd’hui est un grand jour : il sort de prison, où il a purgé une peine de 3 ans, condamné pour ses activités de faussaire. En effet, cet artiste est capable de reproduire à l’identique un Renoir ou un Van Gogh. Il retrouve avec bonheur son loft dans Wooster Street, où il va pouvoir repartir à zéro. Cette petite bulle de bien-être retrouvée va vite éclater. En effet, un riche collectionneur berné par Léo à l’époque compte bien se venger du jeune homme, et récupérer les millions de dollars qu’il avait cru investir dans une toile de maître.

    Lorraine et Léo vont se rencontrer de manière tout à fait inopportune, suite à une vente aux enchères. « La sentinelle » de Victor Czartorysk était le tableau préféré du père de Lorraine et intéresse grandement Léo. La rencontre va faire mouche. Chacun aidant l’autre, les sentiments se développant peu à peu chaque jour. Car Léo cache un lourd secret, sa découverte bouleverse. Lorraine est fraîche, bourrée d’espoir et d’ondes positives. Je me suis attachée aux personnages, à leur évolution, à leurs états d’âme. L’émotion qui se dégage de chaque page est palpable et incroyable.

    Un roman qui mêle polar et romance, le tout entre Paris et New York (mais surtout New York pour mon plus grand bonheur), avec une bonne dose d’art contemporain. J’avoue avoir été plus sensible et réceptive à la romance qu’au volet enquête policière. Chaque partie est introduite par un tableau, chaque tête de chapitre nous propose une chanson faisant référence à New York, durant votre lecture, vous naviguerez entre les pages du roman, google pour admirer les tableaux, youtube pour écouter les musiques, et accessoirement, maps pour vous perdre dans les rues de la Grosse Pomme (par contre, inutile de chercher « La sentinelle », elle est totalement imaginaire, mais c’est bien la seule fantaisie que s’est permise l’auteur).

    « Minuit New York » est construit autour de ce tableau, « La sentinelle », des secrets qui l’entourent, et des menaces dont sont victimes nos deux héros. Quant à New York, elle est un personnage à part entière, on sent son cœur palpiter et battre, témoin des drames qui se jouent en son sein. La tension grimpe une fois le décor planté, pour atteindre un summum dans le dernier quart, où les révélations et rebondissements vous empêcherons de lâcher le récit.

    Une lecture atypique, délicieuse, écrite avec une plume délicate, limpide, maîtrisée et poétique. Un roman que l’on déguste, dans lequel on se perd avec plaisir. J’ai savouré cette lecture, prenant mon temps, retardant au plus tard possible l’arrivée au mot fin. Parlons-en, justement, du dénouement ! Il m’a scotchée, quelle chute ! Très bien amené, déroutant, surprenant. Bon, inutile de vous dire que j’ai versé ma petite larme….

    « Il peint pieds nus, torse nu. Au milieu des pinceaux, des truelles et des chiffons. Il y a de la peinture partout sur le sol, qu’il piétine, indifférent à tout ce qui n’est pas le tableau. Il en a aussi sur la poitrine, sur le visage, sur les bras. Du rouge, du jaune, du blanc. Une bataille furieuse. Entre lui et la toile. Entre lui et le sujet du tableau : Lorraine, encore une fois. »

    Un roman qui tient ses promesses de la première à la dernière page, que je vous conseille de glisser dans votre valise cet été !

    #MinuitNewYork #MarkMiller #XOEditions

  • Aude Lagandré 28 juin 2021
    Minuit ! New York... - Mark Miller

    Et pourquoi ne pas s’autoriser à rêver à d’autres cieux et d’autres lieux la tête dans les nuages ? C’est ce que propose le mystérieux Mark Miller, un pseudonyme somme tout assez classique pour un auteur qui souhaite garder l’anonymat, dans « Minuit ! New York ». L’intrigue est elle aussi assez traditionnelle : deux unités de lieu, Paris et New York, un homme et une femme amenés à se rencontrer, un secret chez l’un, des menaces pour l’autre. Dit comme ça, cela peut apparaître assez banal, mais il faut bien avouer que ça fonctionne et qu’une fois commencé, le lecteur brûle de connaître la fin. Si vous lisez la 4e de couverture, vous vous rendrez compte que ce qui est proposé dans ce livre est fidèle à ce que vous y trouverez. Il n’a pas de mensonges sur la marchandise, pas de tentative d’escroquerie, c’est un livre qui mélange romance et suspens et qui m’a beaucoup fait penser à un autre auteur à ses débuts…

    28 mai 2020, un drame se joue dans un appartement new-yorkais…

    Cinq mois plus tôt…

    Lorraine Demarsan travaille dans une agence de communication parisienne. Elle est promue à la tête d’une filiale de l’agence à New York, où elle se rend dans un premier temps pour faire connaissance avec son équipe, mais surtout pour assister à une prestigieuse vente aux enchères. Son père, décédé avait vendu une toile à laquelle il tenait énormément et Lorraine veut la récupérer. Il s’agit de « La sentinelle » peinte par Victor Czartorysk.

    Même période, Léo Van Meegeren sort de Rikers Island. Il a été condamné à cause de ses dons de faussaire. En effet, il est capable de reproduire n’importe quelles toiles de Pissarro, Renoir, Van Gogh, Matisse et consorts. Ce don a été à l’origine de multiples arnaques et l’un de ses anciens clients l’attend impatiemment à sa sortie…

    Le petit plus de cet ouvrage est une plongée dans le domaine de l’art contemporain, que personnellement j’ai trouvé fascinant. (Je vous mets quelques photos des toiles en fin d’article.) Léo et Lorraine se retrouvent sur la même route grâce à cette passion commune et une fascination presque irrationnelle pour le tableau « la sentinelle ». Ils partagent également un goût prononcé pour la pop-culture américaine. Mark Miller fait référence à plusieurs oeuvres cinématographiques ou littéraires qui sauront titiller vos souvenirs.

    Si vous aimez la combinaison romance et suspens, ce roman est fait pour vous. Il mélange agréablement ces deux ingrédients pour en faire une lecture détente parfaite au bord de la piscine ou sur la plage. En ces temps où les voyages restent compliqués, j’ai aimé me retrouver à New York, cette ville cosmopolite que j’adore. Chaque chapitre débute avec la mention d’une chanson sur la métropole, envoûtante et fourmillante, dans laquelle il est si bon de se perdre. (Vous trouverez à la fin du roman la playlist mise en ligne sur Spotify et Deezer que vous pourrez vous réécouter en boucle.) J’ai aimé rêvasser et laisser mon esprit se perdre dans la rencontre de ces deux personnages, avoir la tête dans les nuages en imaginant leurs vies, découvrir cette fin qui est tout sauf « facile », accidentelle et tangible.

    Une lecture plaisir, relaxante, attendrissante et parfois un brin angoissante qui fait du bien. Je vous laisse sur ce passage, avec en fond sonore la chanson d’Alicia Keys qui parle bien de mes nuits en ce moment…

    « J’aime la nuit. Elle est propice à la réflexion, au retour sur soi, à la mélancolie et à l’invocation de nos plus singuliers démons : ceux que nous mettons sous cloche dans la journée. »

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.