Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Par deux fois tu mourras - Eric FOUASSIER

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Palais de Rouen, 569. Galswinthe, la jeune épouse de Chilpéric, l’un des trois petits-fils de Clovis, meurt étouffée dans sa chambre. Juste après, son assassin est retrouvé poignardé… Quatre ans plus tard, la sœur de Galswinthe, la reine Brunehilde d’Austrasie, est persuadée que toute la lumière n’a pas été faite sur cette tragique affaire. Elle charge Arsenius Pontius, un jeune lettré gallo-roman, de se rendre à Rouen pour enquêter en toute discrétion.
Sur place, Wintrude, une ancienne princesse thuringienne devenue esclave des Francs, lui apporte des informations essentielles. La jeune femme, indirectement mêlée au meurtre de Galwsinthe, a dû se placer sous la protection de l’Église pour échapper à des proches de Chilpéric, qui cherchent à la réduire au silence… Victime lui-même d’une tentative de meurtre, Arsenius apprend qu’un conflit est sur le point d’éclater entre Neustrie et Austrasie. Dès lors, Wintrude et lui n’ont plus le choix : ils doivent faire éclater la vérité avant que le jeu des trônes n’embrase toute la Gaule mérovingienne.

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Les Lectures de Maud 12 mai 2019
    Par deux fois tu mourras - Eric FOUASSIER

    Une très agréable plongée dans l’Histoire. Je découvre avec plaisir cette période mérovingienne. En effet, les différents Royaumes ont leur propre Roi et chacun a sa vision personnelle de gouverner ou de vouloir conquérir. Une période très instable où à tout moment la poudrière peut s’embraser. Imaginez donc les répercussion de l’assassinat de l’une des Reines ? Même si ce meurtre arrange les affaires de son époux qu’en est-il de la vérité ?
    Justement cette vérité, on fait beaucoup de remous afin de la préserver, de nombreuses personnes vont y laisser la vie afin de la préserver. Deux protagonistes vont n’avoir de cesse de la découvrir, n’hésitant pas à braver les danger au péril de leur vie. Brunehilde va charger Arsenius de découvrir le meurtrier de sa sœur et de faire toute la lumière sur cette affaire. Arsenius a résolu quelques enquêtes et prend sa mission très au sérieux. Il va faire la connaissance de Wintrude, une esclave mais qui fût une princesse thuringienne. Elle va découvrir que la mort de son frère est lié à l’assassinat de Galswinthe. Ils vont s’unir, enquêter de leur côté, braver de sacrés dangers. Une guerre imminente va accélérer leur plan mais les entraver également. Ils sont courageux, attachants ; ; la menace rôde et il peut être très dangereux d’accorder sa confiance à la mauvaise personne. J’ai apprécié à la fois leur côté candide et leur détermination à mener à bien leur enquête qui deviendra également leur quête de tous les instants.
    Je découvre l’auteur avec cette lecture et je suis ravie. Une immersion dans les pages de l’Histoire mais pas que… Une véritable enquête, du rythme, des retournements de situation. J’ai aussi énormément apprécié les dimensions historiques réelles qui nous sont distillées au fur et à mesure de l’avancée dans l’intrigue. L’instabilité de l’époque où le moindre mot d’un des Rois pouvait déclencher une guerre sanguinaire. L’ambiance historique est très bien retranscrite, le lecteur est totalement immergés au milieu de ces jeux de pouvoirs où l’Eglise n’est pas en reste. J’ai passé un très agréable moment de lecture, j’ai appris avec grand plaisir les us et coutumes d’une époque lointaine. Je ne peux que vous recommander ce livre qui vous plongera au temps de Clovis et de ses fils !! Peut-être aurons nous la joie de retrouver Arsenius dans d’autres aventures.

  • polacrit 26 juin 2019
    Par deux fois tu mourras - Eric FOUASSIER

    569. Galswinthe, seconde épouse du roi de Neustrie Chilpéric Ier depuis quelques mois, rapidement délaissée par son mari, dépérit dans ses appartements du palais de Rouen, siège de la cour neustrienne. A peine Athanagild, père de la reine, est-il enterré que Chilpéric renie sa parole et fait revenir au palais la servante Frédégonde avec laquelle il entretient une liaison depuis quelques années. Cette dernière, enceinte, triomphe. Galswinthe a essayé en vain de reprendre sa liberté lorsqu’une nuit un mystérieux inconnu l’étrangle dans son lit.
    Quatre ans plus tard. Dans les décombres d’une porcherie emportée par les flots de la Seine à cause des inondations, des restes humains portant un collier fait d’une douzaine de griffes d’ours est mis au jour. Wintrude, qui assiste à la scène, reconnaît le collier de son frère Arrbald, mystérieusement disparu quatre ans plus tôt. Qui a assassiné le jeune homme et pourquoi ? Qui est le commanditaire du meurtre de la jeune reine ? Les deux événements ont-ils un lien ? Questions auxquelles la jeune Wintrude cherche également des réponses, désireuse de comprendre pourquoi son frère est mort. Elle découvre alors que Holgunn, ami d’Arrbald, a disparu un mois plus tôt. Aurait-il lui aussi été assassiné ? Que savait-il exactement ?
    Brunehild, qui veut savoir qui a tué commandité le meurtre de sa sœur et pourquoi, charge le jeune clerc Arsenius de mener une discrète enquête. Le jeune homme, peu enthousiaste, accompagne donc Gontran-Boson jusqu’à Rouen, en Neustrie où la situation est tendue : Chilpéric fomente une nouvelle attaque contre son frère Sigebert dont il veut se venger.
    Dans ce contexte explosif, Arsenius, qui ne peut compter que sur lui et doit se méfier de tous, réussira-t-il à mener son enquête à terme et à s’en sortir sain et sauf ?Les nombreuses précisions historiques insérées dans le récit aident à comprendre le contexte religieux et politique, notamment les conflits et les alliances entre les descendants de Clovis et les autres peuples tels que Burgondes, Wisigoths, Byzantins, ainsi qu’entre les princes eux-mêmes, rappelant combien le partage, effectué selon les coutumes franques, avait engendré une situation complexe et explosive :"Il se revit en pensée, douze ans plus tôt, au moment du décès de son propre père, le roi Clotaire. Face à ses trois demi-frères issus d’un premier lit, ses chances de survie semblaient alors bien minces. Pour vaincre la fatalité, il n’avait pas hésité à les prendre de vitesse et à s’emparer de force du trésor du défunt." Ses frères, refusant de verser le sang royal, lui avaient pardonné mais Chilpéric n’était pas dupe : ils lui avaient laissé la portion congrue de l’immense territoire administré par leur père, à savoir "le médiocre royaume de Soissons...un domaine sans grandes ressources, sans perspectives de conquêtes et placé sous le contrôle direct des trois autres royaumes francs. Autant dire une proie facile à engloutir pour le premier qui se déciderait à en finir une fois pour toutes avec le petit dernier de la famille." (Page 75).
    En quelques mots, le lecteur saisit la situation : "Trois rois, trois royaumes, probablement deux de trop. -Parfaitement résumé et si cruellement vrai !" (Page 156).
    Le + : la puissance d’évocation, le sens de la description : "Ce n’étaient que tissus bariolés, bracelets de cuivre, ceinturons et baudriers cloutés, fourreaux de métal ouvragés, cuirasses aux motifs repoussés ou broignes rutilantes. Les rayons du soleil se diffractaient sur toutes ces surfaces polies, ricochaient, allaient, venaient, contraignaient à plisser les paupières pour ne rien perdre du spectacle." (Page 403), les scènes d’action bien construites, le suspense entretenu aux moments clés de l’histoire => Toutes ces qualités qui font d’un roman historique un moment de lecture d’exception qui ravira autant les amateurs d’Histoire que ceux d’aventures bien troussées.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.