Passager 23 - Sebastian Fitzek

Notez
Notes des internautes
2
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Imaginez un lieu isolé.
Un lieu où disparaissent, année après année, des dizaines de personnes...
Sans laisser de trace. Un lieu rêvé pour des crimes parfaits.
Bienvenue à bord. La croisière ne fait que commencer...

Vos avis

  • Louison Lit 8 mars 2018
    Passager 23 - Sebastian Fitzek

    Je découvre Sébastian Fitzek avec passager 23 et il s’en est fallu de peu pour que j’aie un coup de cœur mais deux ou trois choses m’ont vraiment dérangé. Tout d’abord j’avais un peu peur de revivre un des épisodes de la croisière s’amuse au vu du titre et de la superbe couverture mais je n’y étais pas du tout, dès la lecture du chapitre 2, on sait qu’on est dans du lourd, de l’horreur, de l’indicible, du comme j’aime, d’ailleurs la suite n’atteindra plus à mon sens ce niveau. Il y a aussi ce prologue qui n’ait pas repris avant la fin du livre et n’ajoute rien à l’histoire. Puis on enchaine les rebondissements en veux-tu en voilà, au final on frise l’invraisemblance et c’est bien dommage parce qu’avec un peu plus de simplicité et de retenue c’était parfait, la surenchère fatigue à la longue et ne fait plus sens.

    Martin Schwartz, flic, travaille sous couverture, il ne se remet pas de la disparition en haute mer de sa femme et de son fils Timmy lors d’une croisière sur le « Sultan des mers » cinq ans auparavant. C’est le personnage central du roman et c’est celui qu’i m’a le plus touché, on a affaire à un homme abîmé physiquement et psychologiquement, on se demande même comment il fait pour continuer à vivre et pourtant il exécute des missions de plus en plus extrêmes et dangereuses. Une inconnue le contact depuis le Sultan des mers pour l’inviter à bord car il y a de nouveaux faits en rapport avec son affaire. On a retrouvé le doudou de son fils dans les mains d’une fillette mystérieusement réapparut et que l’on croyait morte.

    Il faut dire que le sujet des passagers disparus en mer fait partie d’un fait réel, par an il y aurait une moyenne de 23 disparus lors des croisières en mer. Suicides, accidents, meurtres, on ne sait pas mais le fait est là, de quoi faire un bon thriller non ? Martin va donc se retrouver au cœur de se navire à enquêter, il va y avoir beaucoup d’action, de nombreux personnages, c’est très bien mené et une fois qu’on aura compris le pourquoi des disparitions, il y aura en plus un sujet complètement tabou et que l’on ne voit que très rarement évoqué dans des romans qui ici nous emporte et fait le lien, c’est malsain et violent et j’ai adoré, âmes sensibles passez votre chemin.

    Encore un petit bémol cette fois-ci sur le livre en tant qu’objet, le livre de se tient pas, la couverture est trop molle et du coup c’était coton pour lire.

  • Sonia Boulimique des Livres 19 octobre 2018
    Passager 23 - Sebastian Fitzek

    Dans ce nouveau livre, il nous emmène en croisière. Alors, chers lecteurs, attention, je tiens à vous prévenir : si vous avez prévu de partir en croisière dans les prochains mois, SURTOUT ne lisez pas ce livre, car il pourrait (il va) vous dégoûter de partir !

    Nous embarquons donc à bord du « Sultan des mers », un paquebot censé représenter le farniente, les cocktails pris au bord de la piscine, les chambres avec vue sur la mer. On se souvient de la série télé « La croisière s’amuse », et on se dit « tiens ça me dirait bien une petite croisière sympa ».

    L’auteur nous offre tout autre chose : des disparitions inquiétantes, des secrets inavouables, un serial killer et ce mystérieux passager 23. Le cadre de l’intrigue sort totalement de l’ordinaire. Et Sebastian est définitivement le maître du thriller psychologique. Le lecteur ne peux plus lâcher le livre, pris dans cet engrenage de rebondissements, de pistes, d’indices, de meurtres. Et on ne tourne pas en rond dans ce huis clos oppressant, loin de là !

    Martin n’embarque pas non plus pour une croisière détente. Il va naviguer dans la mer déchaînée de ses souvenirs et de son passé. Il va tenter de trouver une fenêtre d’éclaircie dans cette tempête émotionnelle. Rien ne lui sera épargné. Tout comme aux personnages secondaires.

    La fin est à la hauteur du reste et la couverture est magnifique.

    Seul reproche : j’ai trouvé que les traits de caractère des personnages auraient mérité d’être plus approfondis. Mais à part cela, tout est parfait. Je le conseille aux amateurs du genre. Fitzek, c’est une valeur sûre.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.