Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Qui a tué l’homme-homard ? - J.M. Erre

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Margoujols, petit village reculé de Lozère, abrite depuis 70 ans les rescapés d’un cirque itinérant qui proposait un freak show : femme à barbe, soeurs siamoises, homme-éléphant, nain, colosse... L’histoire s’ouvre surla découverte du cadavre atrocement mutilé de Joseph Zimm, dit « l’homme-homard ». Qui a tué cet ancien membre du cirque des monstres, et pourquoi ? L’enquête menée par l’adjudant Pascalini et son stagiaire Babiloune va révéler des secrets enfouis depuis des lustres dans les hauteurs du Gévaudan. Lucie, la fille du maire de Margoujols, une jeune femme paraplégique communiquant par l’intermédiaire d’un ordinateur, va épauler les gendarmes dans leur enquête. Elle est aussi la narratrice de cette histoire rocambolesque qu’elle raconte au jour le jour à la manière d’un polar pimenté d’une bonne dose d’humour noir, tout en livrant ses réflexions décalées sur des sujets aussi variés que la littérature policière, le handicap, les artichauts, les cimetières, les réseaux sociaux et, bien sûr, les monstres...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • stokely 27 mars 2021
    Qui a tué l’homme-homard ? - J.M. Erre

    Après des lectures au sujet plutôt difficile, j’ai eu envie de quelque chose de plus léger, je me suis donc tournée vers celle-ci.

    Il est question d’un meurtre mais ce qui est intéressant c’est que celui-ci a eu lieu dans un milieu très rural à Margoujols en pleine Lozère et que la personne assassinée était à la tête d’un cirque itinérant "composé de monstres" (femme à barbe, soeurs siamoises etc....).

    Margoujols a beau être une ville reculée, les habitants sont très connectés à internet et connaisse très bien les séries policières, ils sont donc sûr de résoudre cette énigme mieux que l’inspecteur qui se rend sur place. le pauvre inspecteur Pascalini va avoir du fil à retordre avec ceux-ci.

    D’autant plus que la fille du maire qui se nomme Julie et qui est handicapé et se déplace uniquement en fauteuil, passe son temps à baver et à communiquer uniquement de son doigt valide qui est bien entendu son majeur.

    J’ai beaucoup aimé ce personnage totalement atypique dans une enquête concernant des meurtres, pour couronner le tout il y a également des touristes suédois et leurs charmants enfants qui sont sur place à Margoujols.

    Tout ce petit village se connait bien et Joseph Zimm dit l’homme homard n’était pas la personne le plus aimé de celui-ci.

    Une lecture plaisante, rafraîchissante et qui sous ses airs de polars potache aborde des sujets bien plus sérieux comme le handicap, la ruralité etc...

    Un bémol sur la fin mais c’est souvent ce qui pêche sur ce genre d’ouvrage à mes yeux.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.