Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Retour sur l’île - Viveca Sten

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

8 #AvisPolar
6 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

C’est l’hiver sur l’île de Sandhamn. La tempête de neige qui fait rage contraint les habitants à rester chez eux. Un matin, on découvre le cadavre d’une femme sur la plage : la célèbre correspondante de guerre Jeanette Thiels était connue pour son franc-parler avec certaines personnalités influentes, issues notamment du parti xénophobe Nouvelle Suède.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Marion Souch 9 octobre 2020
    Retour sur l’île - Viveca Sten

    Ma Pile à lire est synonyme de découverte avec notamment @vivecasten et son polar Retour sur l’île.
    Comme je l’ai compris récemment, c’est enfaite une saga et celui-ci semble correspondre au tome 6.
    N’ayant pas lu les autres et après quelques conseils je me suis lancée. Le fait de ne pas avoir lu les autres n’empêche en rien la compréhension de celui-ci. Cependant on passe au travers de plusieurs informations dans doutes détaillées dans les tomes précédents.

    Premier étape dans la lecture de ce roman, discerner qui sont les personnages. Les noms de chaque protagoniste ne sont pas faciles à retenir, d’autant plus qu’il y a beaucoup de personnages.
    J’ai beaucoup aimé le fait qu’on se retrouve en pleine période de fête de Noël (j’ai une certaine adoration pour cette période) et l’ambiance nordique et enneigée m’a totalement fascinée.
    L’histoire débute lorsque l’on découvre le corps de la célèbre correspondante de presse : Jeannette Thiels. L’inspecteur Thomas Andreasson comprends vite qu’il s’agit d’un meurtre. Est ce un crime personnel ou bien lié au travail de la victime ?

    J’ai beaucoup aimé que l’enquête parte de zéro et que nous découvrions au même moment que la police chaque élément. J’ai du mal avec les romans où nous connaissons déjà un peu l’histoire.
    L’enquête n’est pas sensationnelle et touchante mais elle est bien menée. Le dénouement est plutôt étonnant. J’ai cependant pas tout à fait compris l’intérêt de certains passages liés à des personnages secondaires, comme par exemple ceux de la juriste. Après ca sert peut être dans la saga. A voir car maintenant je compte bien lire les autres tomes.

    Il semble par ailleurs que cette saga est été adaptée en série TV diffusée sous le nom de Meurtres à Sandhamn sur Arte.

  • LesRêveriesd’Isis 8 octobre 2020
    Retour sur l’île - Viveca Sten

    Je suis les romans de Viveca Sten depuis quelques années déjà. Le premier m’avait laissée un peu sur ma faim parce que le duo Nora / Thomas n’allait pas sans me rappeler Patrick et Erika – que j’adore- (chez Camilla Läckberg) mais il ne m’avait pas pleinement emportée. Et puis j’ai lu le deuxième. A partir de là, le duo avait pris suffisamment d’ampleur pour moi : sa saveur et sa singularité me conviennent à merveille.

    Dans ce sixième opus, une journaliste est retrouvée morte sur Sandhamn, en pleine période de Noël, elle gît sur la plage. Comme elle ne s’était pas fait que des amis dans son travail, la charge pour les enquêteurs est colossale. Les pistes semblent mener à des culs de sac… et un autre meurtre s’ajoute. Thomas et ses collègues tentent de dénouer cette inextricable pelote.

    Comme vous vous en doutez, j’ai retrouvé avec bonheur ces personnages que j’affectionne. C’est une sensation étrange que celle d’ouvrir un livre et de se sentir à la maison, de baisser la garde et de seulement savourer… et ce fut encore le cas : la magie a opéré. Pour dire un mot du duo : Thomas est policier, tandis que Nora est juriste. Ne vous attendez pas à une enquête conjointe comme chez Camilla Läckberg, ici, nos deux personnages s’épaulent, s’apportent une aide ponctuelle et se soutiennent de manière indéfectible. Il s’agit plus d’une écoute commune, que d’un travail en complémentarité, même si cela arrive aussi. D’où la singularité du binôme. D’ailleurs, Nora est très effacée dans ce tome. Elle n’intervient pas dans l’enquête, mais ce qui lui arrive pose des jalons pour le prochain tome et cela me tient déjà en haleine.

    J’ai en réalité une tendresse toute particulière pour les personnages principaux : Thomas et Nora sont deux êtres cabossés par la vie, qui se reconstruisent, buttent, se relèvent et recommencent. Au fil des tomes, ils ont acquis une réelle consistance et j’aime voir leur évolution. L‘auteure a réussi à me les cheviller au corps et au cœur. Comme d’habitude chez Viveca Sten, on trouve une alternance entre l’enquête et la vie de ses personnages, ce qui me ravit. J’ai également beaucoup aimé l’apparition d’un nouveau collègue, Aram, à qui on fait la part belle : un policier doté d’un réel flair, terriblement humain et touchant par son histoire. J’espère qu’il gagnera en ampleur dans les prochains tomes car il me plaît déjà et je serais déçue de le perdre de vue.

    L’atmosphère du roman est douce et feutrée. Amateurs de polars pleins de rebondissements rapides et échevelés et/ou empreints de violence : passez votre chemin. Rien de sanguinolent, de brutal et de trash dans ce polar. Il y a des meurtres, oui. Mais la violence reste ténue, comme en toile de fond. L’enquête se déroule lentement, doucement, elle piétine parfois, mais elle avance, les intuitions des uns ne sont pas toujours prises au sérieux, faute de preuves tangibles, des suspects parfaits sont peut-être moins coupables qu’il n’y paraît. Les suppositions et déductions des enquêteurs se modifient au fil des éléments, des mensonges révélés aussi, et nous assistons à la lente maturation de l’enquête. Ce rythme permet aux lecteurs de réfléchir eux aussi et de tenter de démasquer l’assassin. Du coup, je me suis fourvoyée et j’ai suspecté la mauvaise personne durant les trois quarts du livre ! La chute n’en a été que plus agréable.

    Enfin, si certains se posent la question, il est bien entendu possible de lire les enquêtes dans le désordre, puisque l’auteure fait des rappels des éléments clefs lorsque c’est nécessaire. Néanmoins, à titre personnel, je pense qu’il vaut mieux les lire dans l’ordre, justement parce que la vie privée des personnages est relativement étoffée et forme un fil conducteur sous la surface.

    Une fois encore, la plume de Viveca Sten m’a conquise. J’ai adoré cette nouvelle enquête et j’ai refermé à regret mon roman, déjà pressée de retourner à Sandhamn.

  • Honolulu 1er octobre 2020
    Retour sur l’île - Viveca Sten

    Le lendemain de Noël, sur l’île de Sandhamn, le corps d’une reporter de guerre, Jeanette Thiels, est retrouvé dans la neige, non loin de l’hôtel où elle avait trouvé refuge. Connue pour son engagement notamment contre les partis xénophobes suédois, les raisons de sa mort sont assez floues, puisqu’elle entretenait également des rapports assez houleux avec son ex-mari. Le crime est-il politique ? Personnel ?

    J’ai beaucoup aimé retrouver Thomas dans ce roman dont l’intrigue policière est clairement au premier plan, se déroulant d’ailleurs quasiment exclusivement à Stockholm. Nora est un peu moins présente, coincée dans une impasse au niveau professionnel, et tiraillée sur le plan sentimental. L’aspect personnel est je trouve assez bien dosé et justement inséré dans l’enquête policière.

    La lecture a été très agréable, le récit mené sans aucune faute. J’ai aimé ressentir l’engagement de l’auteure sur des sujets aussi précis : finance, xénophobie...
    C’était par ailleurs plutôt chouette et confortable de reprendre contact avec ces personnages si attachants, s’immiscer à nouveau dans leur vie, retrouver les aller-retours en ferry...

    En bref, j’en redemande, et je voudrais bien, là tout de suite, me téléporter à Sandhamn ❤️

  • Mes Carnets Litteraires 1er février 2020
    Retour sur l’île - Viveca Sten

    Quel plaisir de retrouver la plume de Viveca Sten, si fluide, et les personnages de Thomas et Nora, si attachants !
    Dès les premières pages, j’ai été embarquée dans cette intrigue efficace, aux décors juste parfaits pour la saison et aux personnages si énigmatiques.
    J’avoue ne rien avoir vu venir avant la fin et grâce aux fausses pistes distillées ici et là par l’auteure, la surprise n’en fut que totale !
    Si vous souhaitez découvrir les thrillers nordiques mais que vous avez peur d’un rythme trop lent ou de noms impropables et imprononçables, n’hésitez pas à vous lancer dans cette série, aux intrigues prenantes mais assez softs, écrite de manière assez américanisée malgré des décors et une culture nordique dépaysante.

    ➡️ Ce tome 6 est excellent, fidèle à cette saga devenue culte dans l’univers du thriller suédois !

  • Musemania 16 juillet 2019
    Retour sur l’île - Viveca Sten

    Suédoise, Viveca Sten est une auteure dont plusieurs livres traînaient dans ma pile à lire et que je souhaitais découvrir vu ma passion pour les polars et thrillers venant du Grand Nord. Les éditions du Livre de Poche m’ont quelque peu facilité les chose puisque « Retour sur l’île » faisait partie de la sélection pour le mois de juin du Prix des Lecteurs 2019.

    C’est donc chose faite, même si je n’avais pas lu précédemment les cinq autres enquêtes de l’inspecteur Thomas Andreasson et de Nora Linde. Faut-il les lire dans l’ordre ? Je dirais que je suis partagée pour vous donner une réponse catégorique : d’un côté, je pense avoir saisi l’histoire en général puisque des petits rappels des précédents tomes sont faits régulièrement. Mais parallèlement, d’un autre côté, je vous dirais que la psychologie des personnages est sûrement mieux comprise (ainsi que leurs histoires personnelles), si on prend la peine de commencer par les prémisses. Pour ma part, par manque de temps, j’ai donc commencé par la sixième enquête.

    Je ne peux pas dire que le livre ne m’a pas plu mais, j’ai un goût d’inachevé qui me reste et perdure après avoir tourné la dernière page. Peut-être est-ce dû au fait que je n’avais pas lu les précédents livres (honte sur moi !) mais aussi parce que j’ai l’impression que c’est quelque chose de plus subtile qui m’a manqué. Je trouve que c’est le genre de livre qui est parfait pour les vacances car il se lit assez facilement mais le problème, c’est qu’il s’oublie tout aussi rapidement ! Je pourrais encore vous en dire les grandes lignes malgré que ma lecture remonte à plus d’un mois mais il ne me laissera pas un goût impérissable pour autant.

    Vous aurez compris que pour cette période estivale, c’est le livre parfait qui vous permettra de vous évadez, tout en découvrant la Suède et son froid glacial. Si vous aimez et que vous souhaitez poursuivre l’aventure en compagnie des personnages, sachez qu’une série télévisée a été tirée des livres de Viveca Sten, sous le titre de « Meurtres à Sandhamn » et diffusée sur Arte.

  • Le Carnet de Stitch 11 juillet 2019
    Retour sur l’île - Viveca Sten

    Dixième roman de la sélection du Prix des Lecteurs du Livre de Poche 2019 - section polar que l’on découvre ce mois-ci (sélection du mois de juin). Belle découverte pour cette auteure suédoise. Étant fan de littérature nordique, j’ai été servie avec ce roman policier.

    Il est important que "Retour sur l’île" est le sixième tome d’une série noire suédoise, dont on retrouve le duo de personnages : l’inspecteur Thomas Andreasson et l’avocate Nora Linde. Un duo de personnages attachants et dont on aime suivre leurs péripéties. Découvrant seulement cette série, dont les livres ont inspirés la série télévisée "Meurtres à Sandhamn", commencer par lire ce sixième tome ne m’a pas dérangé. Loin de là, je pense que les histoires peuvent se lire indépendamment les unes des autres. Il me tarde de lire les autres romans de cette auteure suédoise.

    Dans ce roman, Viveca Sten nous emmène en Suède, sur l’île de Sandhamn, où une journaliste célèbre décède étrangement. Un beau meurtre dont l’enquête nous fera tourner en bourrique. Ce que j’ai apprécié, c’est le dosage entre l’enquête professionnelle et la vie privée des différents personnages.

    L’écriture fluide et maîtrisée de Viveca Sten nous plonge dans cette enquête dont chaque personnage ne ressortira pas indemnes. Un roman dont le suspens est très bien gardé jusqu’aux dernières pages. Cependant, bien que j’ai bien aimé la lecture de ce roman, j’ai trouvé certains éléments de cette enquête répétitifs. Une enquête assez longue à lire dont on a du mal à voir la fin. La fin arrive subitement sans qu’on s’y attende. Non pas crescendo comme je les aime, mais de manière surprenante. Une histoire et une plume haletant qui classe Viveca Sten dans les meilleures auteures du polar suédois.

    Un bon roman que je vous conseille de lire, bien qu’il soit préférable de lire les autres tomes auparavant !

  • Mes petits plaisirs à moi 22 juin 2019
    Retour sur l’île - Viveca Sten

    Bon, je vais commencer par être gentil en indiquant que j’ai de loin préféré cet opus à Au cœur de l’été qui m’avait semblé non seulement extrêmement classique (bon, avec ce nouveau roman, rien de nouveau sous le soleil dans ce domaine) mais aussi et surtout ultra-permissif en matière d’éducation (là, c’est le vieux « con » qui m’habite qui s’exprime).

    Alors, oui, Viveca Sten est une auteur de polars à la Papa : des romans à la construction hyper classique sans véritables coups d’éclat et aux intrigues nombreuses pour essayer de perdre le lecteur sans jamais vraiment y parvenir. Pour ma part, j’ai quand même dénombré, entre l’enquête et les diverses problématiques personnelles des flics et suspects en tous genres, pas moins de 5 histoires différentes qui s’entremêlent et dont certaines qui n’ont absolument rien à voir avec l’intrigue principale. Alors, oui, ça complexifie l’histoire mais bon, certains auteurs n’ont besoin que de deux intrigues parallèles pour aboutir à un résultat optimal sans que le lecteur n’en soit pénalisé. On a ainsi l’impression que Viveca Sten, situant plusieurs de ses romans autour de la petite communauté de Sandhamn, éprouve le besoin de faire vivre certains personnages, ne serait-ce que dans deux chapitres, histoire que le lecteur ne les oublie pas avant la prochaine parution. Perso, je préférerais qu’elle les envoie en vacances, cela aurait le même effet sans l’inconvénient de les transformer, le temps d’un roman, en simples moribonds. Autre inconvénient de cette pratique : le manque d’approfondissement évident de certains éléments de l’histoire. Je ne citerai que l’exemple de Nora Linde. Ses histoires de cœur (Henrik, Jonas / Jonas, Henrik) la font ressembler à une gamine de 15 ans alors qu’elle a quand même déjà deux gamins. Quant au traitement fait de ses relations avec son supérieur hiérarchique, il est absolument contre-productif car traité de manière tellement superficielle qu’on éprouve difficilement de l’empathie pour ce personnage féminin alors qu’elle le mériterait amplement dans la vraie vie.

    Si l’on se situe du point de vue de l’intrigue principale et la quête du meurtrier du Jeanette Tiels, j’ai plutôt apprécié ces aller-retours entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle. L’enquête reste, cependant, là encore extrêmement gentillette. Comme pour Au cœur de l’été , on reste au niveau d’une enquête du dimanche soir sur France 3. Cela manque de complexité, Thomas et Margit épuisent jusqu’au bout chaque piste avant de passer à une autre alors qu’on s’imagine qu’une enquête voit traditionnellement pulluler les soupçons divers et variés tous en même temps. C’est le gros reproche que je pourrai faire à cet auteur car cela gâche vraiment l’intérêt de la découverte de la solution de l’énigme. Je dois tout de même reconnaître que je me suis fait duper à quelques pages de la fin en choisissant l’issue qui me semblait la plus évidente, sans voir venir le petit coup de théâtre. Mais j’imagine que la grande majorité des lecteurs ne se font pas avoir aussi facilement que moi (naïf, je suis !) et cela ne peut alors pas rattraper le reste du roman.

    Un intérêt tout de même au roman : c’est la confirmation que la Suède est loin d’être ce pays à l’image si idyllique. Pour preuve ici, la manière dont l’auteure décrit sans concession l’ascension d’un parti antisémite à travers le rapide portrait qui est fait de sa leader charismatique, Pauline Palmér. Même si cet aspect du roman est minime, on comprend assez facilement que cette problématique est une réelle source d’inquiétude dans la Suède d’aujourd’hui comme le prouve le témoignage d’Amar, collègue de Thomas et ancien réfugié.

    Au final, un roman à lire tranquillement sur la plage l’été mais qui ne restera pas dans les annales du monde du polar.

  • Komboloi 17 juin 2019
    Retour sur l’île - Viveca Sten

    J’ai lu ce roman policier dans le cadre d’un jury de prix littéraire et première mauvaise nouvelle pour moi, il s’agit d’une série et ce livre correspond au sixième volet. Alors d’accord, on peut lire celui-là sans avoir forcément ouvert les précédents mais j’aime bien voir l’évolution des personnages et j’ai toujours l’impression d’avoir manqué un truc...

    Mais bon je me suis fait une raison et je me suis quand même lancé dans cette lecture et celle-ci s’est avérée plutôt agréable. On retrouve ici un polar assez classique qui respecte parfaitement les codes du genre, on peut d’ailleurs regretter la prise de risques minimale tant dans le style que dans le fond du récit.

    Globalement on peut dire que l’ensemble fonctionne bien mais cela reste assez lisse quand on regarde dans le détail. Les personnages sont très classiques, assez peu développés (ou alors peut-être au long de la série mais pas assez dans ce roman) et donc peu attachant finalement. C’est un peu pareil pour l’ambiance, on a du mal à s’immerger, ça manque un peu de profondeur. L’enquête est intéressante cependant et vient en quelque sorte sauver les meubles même si elle ne révolutionne pas le genre.

    Voilà, donc si je résume, ce n’est pas une lecture désagréable pour une personne cherchant un polar classique mais il ne faut pas en attendre beaucoup plus.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.