Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Visa pour Shanghai - Xiaolong Qiu

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

L’inspecteur Chen s’apprête à s’attaquer aux redoutables triades chinoises lorsque, comme par hasard, il est sollicité par le Parti. Les autorités lui demandent de servir de guide à Catherine Rohn, agent du FBI en mission à Shanghai. Objectif : ramener aux États-Unis la femme d’un passeur chinois qui, en échange, acceptera de témoigner sur l’immigration clandestine. Mais voilà, cette femme a disparu. Et Chen n’a pas que ça à faire...

Vos #AvisPolar

  • 1001histoires 3 avril 2019
    Visa pour Shanghai - Xiaolong Qiu

    "Visa pour Shanghai" écrit par QIU Xiaolong a été publié par les Editions Liana Levi en 2003 après une parution aux Etats Unis en 2002 ( titre original "A loyal character dancer" ). C’est la deuxième enquête de Chen Cao. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu au préalable le tome 1 car ce nouvel opus commence par un portrait rapide mais complet de l’inspecteur principal Chen Cao de la police criminelle de Shanghai.

    Chen aurait bien voulu se voir confier l’enquête sur le cadavre qu’il avait découvert dans le parc du Bund, un homme tué à coups de hache, la signature d’une triade ( autrefois société secrète, de nos jours ce terme s’emploie pour désigner une organisation mafieuse ). L’enquête aurait été difficile voire dangereuse mais attirait Chen.

    Mais sa hiérarchie préfère lui demander d’assurer l’accueil d’une agent du FBI, l’inspectrice Catherine Rohn qui doit ramener aux USA Wen Liping, l’épouse d’un passeur chinois. C’est la condition pour qu’il témoigne au procès d’un ponte de l’immigration clandestine détenu aux Etats Unis et chef d’une triade taïwanaise. Chen dispose de crédits quasi illimités pour accueillir Catherine Rohn. Il parle anglais, elle un peu le chinois. Rohn travaille à Saint-Louis la ville natale de T. S. Eliot, auteur que Chen admire. Finalement la mission s’annonce sous les meilleurs auspices. L’émigration clandestine est croissante en Chine et le pouvoir veut y mettre fin, la venue d’une agent du FBI doit contribuer à montrer les efforts mis en oeuvre et donner une bonne image de la Chine de Deng Xiao-ping, déjà que les délais pour accorder un visa de sortie à Wen Liping ont été interminables.

    Nous sommes le 8 avril, le procès a lieu le 24 avril. Le délai est plus que raisonnable mais en fait Chen doit gagner du temps car Wen Liping a disparu. Chen distrait Rohn pendant les recherches menées dans le Fujian au sud de Shanghai où l’inspecteur Yu a été envoyé en renfort. En ce qui concerne l’affaire du cadavre du parc, l’Oncle Yu, le Vieux chasseur, va s’en charger, officieusement bien sûr.

    Gastronomie chinoise traditionnelle, poésie, dégustation de thés rares, visite chez monsieur Ma, herboriste et ancien libraire, pour soigner la cheville douloureuse de Catherine Rohn, karaoké mais aussi discussions ouvertes comme sur la limitation des naissances, une complicité sympathique s’installe entre Catherine et Chen. Et quand le courant passe, tout est facile et agréable comme la lecture de ce roman policier de Qui Xiaolong. Chen est un bon guide pour Catherine et pour le lecteur. Mais le camarade inspecteur principal Chen aime fouiner, il questionne des connaissances de Wen Liping, progresse dans ses recherches sur le cadavre du parc et vole au secours de l’inspecteur Yu, le tout avec l’aide efficace de l’inspectrice Rohn et sous la menace des Haches volantes la triade de Suzhou dans le Fujian.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.