Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

De l’or et des larmes - Isabelle Villain

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

29 #AvisPolar
12 enquêteurs
l'ont vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Jean-Luc Provost, le très médiatique entraîneur de gymnastique français, meurt dans un accident de voiture. La thèse du suicide, à seulement six mois des prochains jeux Olympiques de 2024, est très vite écartée.
L’affaire, considérée comme sensible et politique, est confiée au groupe de Lost. Pourquoi vouloir assassiner un homme qui s’apprêtait à devenir un héros national ?
Rebecca et son équipe se retrouvent immergées dans un monde où athlètes et familles vivent à la limite de la rupture avec pour unique objectif l’or olympique. Ils sont prêts à tous les sacrifices pour l’obtenir.
Jusqu’au jour où le sacrifice demandé devient insurmontable…

Source : Taurnada Éditions


Pour lire un extrait de ce thrilller, c’est ICI : https://issuu.com/taurnada/docs/extrait_dloedl_iv

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Des Livres Mon Univers 4 mai 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    J’ai aimé lire ce roman policier avec lequel je découvre l’autrice Isabelle Villain.

    J’ai fait la connaissance des personnages de l’équipe Lost déjà présents dans les précédents livres de l’autrice. Certaines notes m’ont renvoyées aux autres romans, ça ne m’a pas dérangée plus que ça mais j’avoue que j’aime suivre les personnages depuis le début !

    J’ai fait un petit bond dans le temps puisque l’intrigue se passe en 2023 auprès de jeunes Gymnastes qui se préparent pour les Jeux Olympiques de 2024.

    Je ne connais pas grand chose au monde de la gymnastique mais ayant déjà vu les précédents JO dans cette discipline, le vocabulaire m’a été assez familier, tout est bien expliqué et facile d’accès.

    L’entraîneur du club est retrouvé mort dans un accident suspect, l’équipe Lost est mise sur le dossier assez vite, j’ai aimé les suivre dans les différentes étapes de l’enquête ainsi que dans leurs vies privées. C’est un vrai bon policier et ça faisait longtemps que je n’en avais pas lu !

    Isabelle Villain donne enfin la voix aux sportifs, ce livre est à lire tant pour la forme que pour le fond. Il est grand temps de briser l’omerta qui entoure les clubs sportifs et d’ »assainir » ce milieu.

  • celine85 26 mars 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Jean Luc Provost entraineur et sa femme Rita kiné préparent les sportifs pour gagner des médailles. Toute leur vie tourne autour du sport.
    Un témoin va affirmer que Jean Luc a foncé dans un arbre. Un suicide si près des Jeux Olympiques n’est pas envisageable. Très vite après une analyse du véhicule, on constate que le circuit de frein a été sectionné, on parle donc d’homicide volontaire. Mais qui a bien pu faire ça et pourquoi ?

    Un roman au style très fluide, qui se lit facilement. Il y a toujours une énième piste à explorer. Ces rebondissements donnent une bonne dynamique à l’histoire. Ce livre aborde l’omerta dans le milieu sportif, chose qui est malheureusement toujours d’actualité. De nombreux scandales explosent mais ces criminels restent encore très protégés par les fédérations.

  • lireencore93420 12 mars 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Jean Luc Provost, le très médiatique entraineur de gymnastique français meurt dans un accident de voiture. L’affaire considérée comme sensible et politique est confiée au groupe de Lost. Pourquoi vouloir assassiner un homme qui apprêtait à devenir héros national ? Rebecca et son équipe devra s’atteler à cette difficulté tâche, mais cela va l’emmener encore au plus profond d’elle-même.
    Quelle belle idée de parler de gymnastique et du milieu sportif, cela me rappelle quand je regardais assidument Nadia-Comaneci et d’autres après elle, je trouve ce sport tellement beau et gracieux, très contente de pouvoir en savoir beaucoup plus sur ce milieu, j’ai l’impression d’aller voir derrière la caméra.

    L’action se situe en 2024, et là encore, j’apprécie vraiment partir loin dans l’avenir, deux ans plus tard, cela fait du bien de lire un récit qui parle de ces jeux olympiques qui vont se passer à Paris.

    C’est le troisième livre que je lis ou je retrouve Rebecca et l’équipe Lost, j’aime vraiment ce personnage et comment elle mène son groupe, elle est toujours très proche d’eux.

    C’est une enquête avec de multiple rebondissements, il y a un moment, un passage difficile sur la violence que subissent ces gymnases, âmes sensibles s’abstenir, mais cela sert le récit, donc j’ai compris la nécessité de ces lignes.

    C’est un sujet difficile et tabou, souvent cela a été mis sous le tapis, cela faisait tache pour le sport un des plus gracieux. J’ai trouvé cela bien de le traiter dans le cadre d’une investigation. le suspense est là et cela se lit tellement bien, mais j’ai voulu prendre mon temps, car il y a des lectures on se sent tellement à l’aise qu’on n’a pas envie que cela se termine.

    Le quotidien de ce groupe allège parfois la tension avec leurs petites histoires personnelles, j’ai ressenti cela toujours très sympathique.

    Ce qui est plaisant également, évidemment c’est une fiction, mais c’est un livre tellement documenté que très vite j’ai compris que cela pourra être tellement réel que s’en est troublant, et c’est vraiment passionnant.

    J’ai beaucoup aimé également cette fin et probablement ma première larme de l’année, tellement je me suis laissée embarquée avec ces gymnastes qui sacrifie leur jeunesse pour une médaille d’or, je les ai trouvées tellement admirable.

  • Les lectures de Maryline 28 février 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Encore un thriller réussi pour la maison d’édition, mais également, et surtout, pour l’auteure !

    Cet opus est, je crois, le sixième de la saga Rebecca de Lost, et je peux vous assurer que vous n’êtes pas du tout obligés de tous les lire pour tout comprendre. En effet, moi-même, je n’en ai lu qu’un seul, celui-ci est mon deuxième, et j’ai pu tout comprendre. Bien évidemment, il y a sans doute un fil conducteur, une histoire pour les personnages qui entourent Rebecca, mais c’est une nouvelle enquête qui se déroule sous nos yeux. Et celle-ci est parfaitement bien maîtrisée par l’auteure, je n’ai rien vu venir, je me suis fait avoir !

    Jean-Luc Provost est le plus connu des entraîneurs français de gymnastique. En effet, il s’est occupé des meilleurs dans d’autres pays et il rêve aujourd’hui de pouvoir faire remporter un maximum de médailles au clan français qui peine dans cette discipline aux Jeux Olympiques. Alors il est sévère mais juste, il est bosseur mais tellement gentil avec ses gymnastes et il est accompagné de sa femme Rita qui est une super kiné pour tous ces jeunes. Elle est également comme une deuxième maman puisque les gymnastes intègrent la troupe très jeunes et restent des années en "pensionnat" avec le couple. Ce duo fait des miracles et tout le monde rêve d’intégrer la Team Provost.

    Mais lorsque Jean-Luc meurt dans un accident de voiture quelques mois avant le début des Jeux, c’est tout un monde qui s’écroule. La police va devoir trouver qui a bien pu le tuer... eh oui, ce n’est pas un accident, mais bien un meurtre. Tout se complique pour Rebecca et son équipe d’enquêteurs quand Rita est agressée en pleine forêt...

    J’ai adoré plonger dans cet univers que je ne connais pas du tout, celui de la gymnastique et du sport de haut niveau. C’est un monde à part, un monde que seuls les meilleurs arrivent à atteindre et qui est complètement inconnu pour tous les amateurs. Je ne veux pas trop en dire de peur de spoiler cette intrigue, mais l’auteure a réussi avec brio a nous embarquer dans un univers difficile, noir parfois, méchant, mais tellement grisant. Le dénouement est parfait, il n’aurait pas pu être meilleur !

    Je vous invite à découvrir le petit monde de la gymnastique de haut niveau, mais surtout du sport de compétition et des Jeux Olympiques... Attention à ne pas vous blesser !

  • mouffette_masquee 22 février 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Résumé : Dans le petit monde de la gymnastique de haut niveau, l’entraîneur Jean-Luc Provost est considéré comme une pointure, malgré ses méthodes peu orthodoxes. Son objectif est clair : décrocher des médailles d’or aux prochains Jeux olympiques, à Paris en 2024. Et ce n’est pas une mince affaire, c’est arrivé une seule fois dans l’histoire de la gymnastique française, en 2004, avec la médaille d’or d’Émilie Lepennec aux barres asymétriques.
    Alors quand il meurt tragiquement dans un accident de voiture à quelques mois des Jeux, l’affaire prend une dimension nationale, et politique. A-t-il été assassiné ? Et pourquoi ? Jalousie, vengeance ? L’affaire est confiée au groupe de Rebecca de Lost, qui va devoir faire toute la lumière sur ce drame.

    Mon avis : Il faut le savoir, j’ai fait de la gymnastique pendant plus de vingt ans, c’est donc peu dire que le sujet de cette enquête m’interpellait tout particulièrement. C’est toujours un plaisir de retrouver Rebecca dans une de ses enquêtes, ainsi que son équipe, c’est un peu comme retrouver des amis, ou du moins les personnages d’une série d’une saison à l’autre, et les voir évoluer au fil des tomes.
    Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos athlètes ! J’avais peur d’un dénouement évident, classique, qui aurait été facile et attendu. Mais non ! C’est beaucoup plus tortueux que ce qu’on peut penser de prime abord. Je n’en dirais pas plus, motus ! J’ai aimé la réalité de l’ambiance intense qu’on peut retrouver dans les Pôles France, où la vie privée, familiale, est mise de côté dans un but unique : la victoire. J’ai aussi beaucoup aimé le parallèle avec l’actualité, et les problèmes qu’on peut malheureusement rencontrer dans ce milieu. Difficile d’en dire plus sans trop en dévoiler... Allez vite le lire, qu’on en discute ensemble !

  • Riz-Deux-ZzZ 20 février 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    En bref, un roman policier à la trame classique, mais dans un univers original et peu exploité. Isabelle Villain dénonce dans cet opus et il est temps que les choses changent !

    Isabelle Villain a choisi de poser son intrigue dans un futur proche, en 2024, pour aborder le thème des Jeux olympiques et, surtout, de la pression mise sur les athlètes pour atteindre le but ultime : la médaille d’or.

    C’est un sujet que je ne maîtrise absolument pas, contrairement à l’auteure qui a déjà évolué dans l’univers de la gymnastique. J’ai ainsi découvert l’envers du décor, aussi violent psychologiquement que physiquement pour des jeunes adolescents, coupés de leurs familles et de la vie normale. Elle montre également qu’un sportif de haut niveau entraîne tout son entourage dans la spirale infernale des résultats et du succès, quitte à effacer ou à écraser ses proches.

    [...]

    L’intrigue est globalement bien menée, assez classique dans son déroulement, mais vraiment prenante grâce à des jeunes très attachants, aux parcours déjà bien semés d’embûches pour leur âge... Le dénouement amène des révélations surprenantes qui permettent au lecteur de garder en mémoire cette lecture.

    Avis complet : https://www.instagram.com/p/CYrfWKGo8Ji/

  • Agathe.books 8 février 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Le 10 décembre 2023, un simple accident de voiture anéanti une carrière en or.

    Le meurtre du célèbre entraîneur Jean-Luc Provost créé la stupeur au club de gymnastique Pôle Espoir. Cet ancien athlète de haut niveau préparait son équipe pour les JO de Paris de 2024. Il formait un binôme prestigieux aux côtés de son épouse Rita, elle qui s’occupe de la remise en forme des gymnastes par sa formation de kiné.

    La brigade criminelle de Paris se chargera de l’enquête considérée comme sensible. Le groupe de Lost, dirigé d’une main de fer par Rebecca, découvrira ce monde où l’être humain est prêt à tous les sacrifices pour obtenir l’or olympique. Des athlètes qui ne souhaitent en aucun cas voir leur avenir perturbé par l’assassinat de leur coach.

    La plume d’Isabelle Villain nous embarque au cœur d’une enquête policière très originale. Un univers de faux-semblant et de privation qui peut pousser à commettre l’irréparable.

    Le dénouement est inattendu et cette intrigue ne pourra pas vous laisser indifférent. Ce que vivent ces jeunes athlètes soulève beaucoup de thèmes d’actualité et cela m’a permis de voir ce milieu sportif d’un regard nouveau.

  • VALERIE FREDERICK 25 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Quel plaisir de retrouver les enquêteurs du groupe Lost et leur commandante, Rebecca ! J’avais peur de ne pas aimer cette histoire du fait de son ancrage dans le monde de la gymnastique – milieu obscur pour moi – mais comme l’intrigue se centre rapidement vers la personnalité des divers protagonistes, j’ai très vite adhéré et lu le roman quasiment d’une traite !
    « Les Jeux à Paris, c’était l’ambition ultime de Jean- Luc. Il y pensait le matin en se réveillant et le soir en se couchant. » Quand le corps de Jean- Luc Provost est retrouvé disloqué dans sa voiture après un accident de la roue, rien n’indique dans un premier temps qu’il y ait eu une anomalie quelconque. Puis arrive un témoignage et la thèse du suicide est très vite écartée. L’entraîneur de l’équipe de France de gymnastique tenait bien trop à la consécration toute proche qui allait récompenser toute une vie de rigueur et d’investissement. Le sacre de toute une vie consacrée au sport, et surtout, à la compétition.
    « Son mari est un hyperactif, incapable de prendre un peu de temps pour lui. Incapable de penser à autre chose qu’à l’objectif qu’il s’est fixé. Et tant qu’il ne l’aura pas atteint, aucun repos ne sera toléré. Ni pour lui, ni pour ses gymnastes. Après les Jeux, il sera toujours temps de se poser les bonnes questions. » Qui donc peut en vouloir à cet entraîneur, adulé par ses athlètes, présents et passés, à qui il mène la vie si dure ? Les enquêteurs du Lost de rencontrent que des témoins attristés, voire désespérés par la disparition de Jean- Luc Provost.
    « La colère bien évidemment, mais très vite c’est le désir de vengeance qui doit prendre le dessus. Le cerveau, l’âme, le corps tout entier est rempli de ressentiment, de violence et de haine. » Et puis un témoignage, différent des autres. Un deuxième. Cela suffit pour que les langues, enfin, se délient. Et le côté obscur du sport de haut niveau s’effrite, laissant place à l’infamie.
    Difficile de trop en dire au risque de dévoiler le nœud, inattendu, de l’intrigue. Les rebondissements se multiplient, et d’un coup, sans crier gare, la vérité, surprenante et dérangeante, éclate en plein jour. On s’inquiète, on craint, puis on fulmine, en même temps que Rebecca. D’autant plus que l’on sait très bien que la réalité rejoint encore une fois la fiction. C’est habilement mené, c’est terriblement poignant, la tension grandit au fur et à mesure que les pages se tournent, et c’est indubitablement à lire, pour le talent de l’auteure et pour le sujet qui nous touche, tous, de près ou de loin.

  • Loudiebouhlis 24 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    En voilà un thriller différent de ce qu’a l’habitude de voir. Avant toute chose, ce qui m’a attiré dans ce roman, c’est sa thématique délicate sur les compétitions de gymnastique.

    C’est totalement à l’aveugle que j’ai découvert ce roman. Je n’ai rien vu venir, ni le dénouement, ni le fait divers plus que d’actualité dans notre société que l’on retrouve comme sujet principal.

    J’ai très rapidement accroché à l’écriture de l’auteure Isabelle Villain, une plume douce et pourtant tranchante lorsque celle-ci a besoin de l’être. Son histoire est vraiment bien construite, ses personnages attachants et intrigants, que ce soit les jeunes gymnastes ou les enquêteurs qui cherchent à découvrir le fin mot de l’histoire.

    Une première lecture chez les Éditions Taurnada et une lecture que j’ai vraiment beaucoup aimée.

  • colorandbook 20 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    https://colorandbook.blogspot.com/2022/01/de-lor-et-des-larmes-de-isabelle-villain.html?m=1

    « De l’or et des larmes » est un excellent thriller ! Attention c’est le 5eme tome des enquêtes de Rebecca, mais il peut parfaitement se lire indépendamment ( comme je l’ai fait). J’ai apprécié être plongée dans le milieu de la gymnastique de haut niveau. Dans ce roman on voit bien que l’auteure connaît ce milieu et sait de quoi elle parle. Tout sonne juste et est percutant. Isabelle n’épargne jamais son lecteur et frappe avec justesse pour briser une omerta qui dure depuis bien trop longtemps.

    les + :

    * L’histoire elle-même était prenante. L’enquête été bien ficelée et m’a tenue en haleine jusqu’à la fin. Il y avait la juste dose entre mystères, noirceur, révélations et actions. J’ai apprécié également les sujets tabous abordés dans ce roman qui brise le silence et met un coup de pied nécessaire dans une fourmilière très vaste.

    * Les personnages étaient plutôt bien travaillés. Serte, la grande palette de personnages ne m’a pas vraiment permis de m’attacher à eux. Mais ils avaient tous une importance et apportaient tous un plaisir au roman ! C’était intéressant de voir ce qui se passait pour les athlètes, leurs familles et le staff qui ne vivent que pour la gymnastique et les compétitions, de voir jusqu’où ils sont prêts à aller pour atteindre les sommets et réaliser leure rêves. 

    * Le style d’écriture est efficace. C’est, fluide, rythmé, percutant, addictif et dynamique. Isabelle ne mache pas ses mots et tape fort pour réveiller les consciences.

    Les - : 

    * J’etais un petit peu perdue quand on parlait de la vie personnelle des enquêteurs vu que je n’ai pas lu les tomes précédents.

    * J’en voulais encore plus ! 

  • L’atelier de Litote 20 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    J’avais hâte de retrouver le commandant de Lost Rebecca, qui au sein d’une nouvelle équipe va enquêter sur le décès de Jean-Luc Provost. L’entraîneur le plus en vue de gymnastique, trouve la mort dans un accident de voiture. La pression politique et médiatique se fait sentir alors que nous sommes à six mois des jeux Olympiques de 2024. On entre en complète immersion dans le monde du sport de haut niveau. On découvre que la réussite a un prix et que pour un ou une championne médaillée, il y a de nombreux laissés pour compte. Un entraînement acharné, quotidien, des heures et des heures sur les agrès et les praticables. De la sueur et des larmes avec comme unique objectif l’or. Mais cette enquête va nous révéler un tout autre scandale.

    Dès le premier chapitre j’ai eu la voix de Nelson Monfort dans les oreilles tant l’auteure réussi à nous mettre immédiatement dans l’action. Plusieurs thèmes sont abordés et traités avec soin. Le parcours d’un gymnaste débute dès l’enfance vers 10 ans, il nécessite la séparation avec sa famille et de gros sacrifices, les souffrances et les blessures sont autant psychologiques que physiques tout cela est très bien expliqué.

    L’enquête va peu à peu éliminer tous les suspects qui pouvaient en vouloir à la vie de l’entraîneur et ils sont nombreux, femme, maîtresse, collègues, enfants, parents. Il faudra beaucoup de persévérance et d’intuition à la police pour comprendre les rouages de l’intrigue. Parallèlement, on en apprend un peu plus sur la vie privée de notre enquêtrice et c’est juste ce qu’il fallait pour la rendre sympathique. On ne s’ennuie pas une minute et pour ma part je l’ai dévoré d’une traite. J’ai particulièrement apprécié la façon d’aborder ce sujet grave tout en faisant preuve de respect envers les victimes et de retenue dans les descriptions. Bonne lecture.

    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2022/01/20/39310120.html

  • Les livres de Cédrick 19 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Bonjour, bonjour !

    Aimez-vous les JO ? Les regardez-vous ? Pour les sportifs, ils représentent souvent le challenge d’une vie. Si vous ne l’avez encore jamais fait, je vous conseille de suivre une équipe ou un athlète en particulier lors des prochains jeux. Vous comprendrez encore mieux les enjeux individuels et ceux d’une équipe, pour leur nation. C’est dans cet environnement si particulier qu’Isabelle Villain nous offre son nouveau roman "De l’or et des larmes" aux éditions Taurnada.

    Isabelle Villain est brillante. C’est indéniable. Dans ce nouvel opus, j’ai eu le plaisir de retrouver son personnage clef, la commandante Rebecca de Lost, ainsi que son équipe de la brigade criminelle. Une enquête critique vient de leur être confiée. Un entraîneur à la renommée internationale vient d’être retrouvé mort des suites d’un accident de voiture. Les premiers indices laissent à penser que cet accident pourrait être un homicide. L’enquête s’annonce difficile et la pression est immense à quelques mois des JO et de leurs épreuves de gymnastique. Rebecca devra faire preuve de témérité et d’opiniâtreté pour y arriver, tout en vivant des moments personnels difficiles.

    J’ai été happé dès les premières pages par une intrigue grandissante et un rythme soutenu. Le côté attachant des personnages principaux et la qualité des profils psychologiques des différents protagonistes permettent de s’immerger dans l’histoire. Les indices et les fausses pistes se multiplient. Ajoutez à cela une succession de chapitres courts et vous comprendrez pourquoi j’ai dévoré ce roman.

    Serez-vous capable de démêler le vrai du faux dans cette enquête ? Le travail de recherche réalisé par l’autrice rend le récit encore plus glaçant. Alors, n’hésitez plus !

  • LeSuricate 19 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Si vous ne savez pas quoi lire en ce moment et que vous cherchez un polar un peu original, j’ai la solution. Elle s’appelle Isabelle Villain et vient de sortir "De l’or et des larmes" aux éditions Taurnada.
    Alors attention cependant, mise en garde discrète... C’EST UNE SUITE ! voilà, c’est dit. Si tu veux absolument lire une série complète et avoir l’évolution des personnages, je te recommande chaudement de t’y mettre avec le premier tome : "Peine capitale". Et si par contre rejoindre en cours de route un héros récurrent ne te rebutes pas, alors procure toi ce livre. Si la forme est classique, le fond l’est un peu moins et l’auteure nous entraîne dans un milieu assez rare dans les polars, la gymnastique olympique. C’est riche d’infos qu’elle parvient à rendre accessible aux profanes, c’est fluide à t’en faire enchaîner les chapitres et c’est prenant à t’en faire oublier que tu es probablement en train de te faire mener en bateau. Bref, c’est une nouvelle pépite Taurnada.

  • livrement-ka 19 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Un thriller psychologique que j’ai adoré.
    Une ambiance des coulisses des JO.
    Les difficiles pressions et attentes des coachs envers de jeunes enfants à peine pubères et devant supporter un peu trop à mon goût.
    Quand l’entraîneur décès, les secrets remontent à la surface, les langues se délient et on va découvrir des choses pas tout à fait en adéquation avec les objectifs voulus.
    L’écriture est addictive, l’intrigue particulièrement bien maitrisée, bref un roman plus que réussi à mon goût.
    Ayant lu toute la biographie de l’auteure j’attends avec impatience son prochain roman.

  • labibliodeclo 18 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    J’aime énormément le décor de ce roman, le milieu sportif, qu’il n’est pas commun de voir dans les thrillers. Alors que les JO approchent, le très exigeant coach Prevost meurt dans un accident de voiture... qui est (comme vous vous en doutez), loin d’être un accident. Élèves gymnastes, leurs parents, leurs concurrents... on découvre au fil des pages que tous ont une bonne raison d’agir...

    Ce que j’admire dans cette histoire, c’est le fait qu’elle ne s’essouffle jamais, et nous offre, au contraire, des rebondissements inattendus et croustillants ! S’il y a bien une chose que j’ai appris en lisant, c’est que les apparences sont parfois (voire toujours) trompeuses... Et ici, ça ne rate pas ! C’en est même révoltant.

    Et en parlant de révolte, ce roman m’a aussi conquise puisqu’il aborde un sujet épineux et tabou d’une façon différente. Je ne peux vous en dire plus au risque de vous dévoiler une partie de l’histoire, mais si vous l’avez lu, vous comprendrez sans doute de quoi je parle.

    En bref, j’ai adoré cette lecture, le cadre, les personnages, l’ambiance, tout. Le dénouement est douloureux, compréhensible, terriblement inquiétant, aussi.

  • Sharon 18 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Nous sommes ici dans le sport de très haut niveau, dans l’équipe de gymnastique française, et l’histoire débute pendant les jeux olympiques de 2024. Au début, nous ne savons pas grand chose, si ce n’est que l’équipe a été rudement éprouvée. Puis, retour en arrière, et le récit policier se met en place.

    Le pire est en effet survenu. Il faut simplement définir ce qu’est le pire, et le récit permettra à chacun de s’interroger. Qu’est-ce que le pire ? L’assassinat de leur entraîneur, sans qui parvenir à la victoire semble impossible ? Ou d’autres faits, qui auraient conduit à son assassinat ? J’ai trouvé assez angoissant le récit de la vie menée par ses adolescents - parce que ce sont des adolescents, pas des adultes. Non, je ne suis pas admirative de leurs parcours, tout au service de leur passion, parce qu’ils sont loin de leur famille et que celle-ci n’a absolument aucun regard sur la vie menée par leurs enfants. Oui, l’on peut dire que les parents aussi font des sacrifices - au détriment parfois, souvent, des autres enfants de la fratrie. L’impact sur le corps et sur l’intellect est énorme parce qu’à la moindre blessure, tout peut se terminer. Et c’est dans ce milieu, dans ce contexte, que le groupe Lost devra résoudre le meurtre de celui qui devait mener son équipe à la victoire.

    Le temps a passé depuis la précédente enquête. Oui, il est des enquêteurs qui ne vieillissent pas, qui n’évoluent pas, ce n’est pas le cas de ce groupe. Certains ont un enfant, des enfants ont grandi et sont devenus des adultes. Les couples se forment ou au contraire ne se forment pas, les amitiés perdurent et le temps qui passe amène à se poser des questions sur les choix qui ont été faits dans la vie. Mener sa vie personnelle et sa vie professionnelle n’est jamais chose facile, et ce récit nous le rappelle aussi.

    Reste, et en tentant de ne pas trop en dévoiler, le choix fait par l’autrice dans la conduite et la construction de son récit. Parce que certains faits sont inattendus. Parce qu’ils existent aussi. Parce qu’en parler, quand ils existent, semble quasiment impossible. A chaque fois que je lis un roman qui traite des violences faites aux femmes, aux adolescentes, je me dis que les choses évoluent véritablement très lentement.

  • Matildany 17 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Jean-Luc Provost, célèbre entraîneur de gymnastique, décède dans un accident de voiture.
    Lorsque un témoin attire l’attention sur sa conduite avant l’accident, il s’avère que le véhicule a été trafiqué.
    Qui pouvait en vouloir à cet homme passionné par son métier, formant avec son épouse Rita un tandem acharné, souhaitant mener leur équipe de jeunes gymnastes à l’Or, aux prochains jeux Olympiques ?

    On retrouve les personnages récurrents de l’auteure, des policiers de l’équipe du Lost dans cette enquête. Je n’avais pas lu les précédents mais Isabelle Villain parvient rapidement à expliquer les liens entre eux, ce qui permet de vite s’y retrouver. Une enquête classique, mais un thème original puisque l’on découvre les coulisses, pas toujours reluisante, des compétitions sportives de haut niveau.
    Son style fluide en fait une lecture aisée, plaisante, sur un sujet intéressant, on voit qu’elle s’est bien documentée.

    https://instagram.com/danygillet

  • Sonia Boulimique des Livres 16 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    « De l’or et des larmes » met en scène l’équipe d’enquêteurs fétiche d’Isabelle. Notamment Rebecca de Lost, que j’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver. C’était un peu comme si je rejoignais une copine à la terrasse d’un café et qu’elle me donnait de ses nouvelles. Mais rassurez-vous, si Rebecca vous est inconnue, pas de soucis. Cela ne gênera pas votre lecture, l’enquête est totalement indépendante des autres romans. Moi-même j’ai rattrapé le train en cours de route, n’ayant pas lu les deux premiers.

    Pour mémoire, les romans ayant Rebecca pour personnage principal sont, dans l’ordre : « Peine capitale » , « Âmes battues », « Mauvais genre » et « Blessures invisibles ».

    « De l’or et des larmes » mêle la réalité à la fiction et commence tranquillement, contrairement aux précédents romans d’Isabelle. Cela m’a d’ailleurs déstabilisée. Jean-Luc Provost est un entraîneur de gymnastique plus que réputé, il est LE coach a avoir si l’on espère la médaille olympique. Cet ancien athlète, la cinquantaine, a monté la Team Provost, avec sa femme, Rita, kinésithérapeute. Tous deux se donnent à fond pour leurs élèves, avec beaucoup d’abnégation et de motivation. Objectif : mener leurs poulains sur la plus haute marche du podium des JO de Paris 2024.

    Un malheureux accident de voiture tuant Jean-Luc sur le coup met un coup de frein (sans jeu de mots😀) aux rêves de chacun. Sauf qu’il va s’avérer que la voiture a été sabotée…Et voilà donc Rebecca et son équipe dépêchée sur place. Suivie de près par la pression politique et médiatique.

    Isabelle nous propose une enquête qui se déroule posément, toute en finesse et en psychologie. Elle immerge totalement le lecteur dans le monde de la gymnastique, prenant le temps de détailler cet univers qui m’était totalement inconnu et que j’ai apprécié découvrir. J’ai été émue par les efforts fournis par ces élèves, qui ne vivent que pour l’or et leur passion. Ils pensent gym, mangent gym, dorment gym, vivent gym.

    « Je ne rêve que d’une seule chose, l’or olympique. J’y pense le matin en me levant et le soir en me couchant. Je veux monter sur la première marche du podium, en août, à Paris. »

    Internes depuis leur plus jeune âge, ne voyant leurs parents que rarement, ils sacrifient tout à ce sport dont la carrière est plus qu’éphémère. Avec la blessure ou la faute sur le tapis en ombre noire qui guette… Et si le rêve se brise net prématurément, que leur reste-t-il ?

    « Soixante toutes petites secondes où vous jouez votre vie. Soixante secondes pour des années et des années d’entrainements et de souffrance. »

    Loin des strass et des paillettes, Isabelle nous révèle la face cachée de ce milieu et du sport à haut niveau en général. Sans filtres. Et honnêtement, ça fait peur. Je ne vais pas vous dévoiler le nœud de l’intrigue, mais préparez-vous à être secoué ! Car Isabelle maîtrise son sujet, c’est le moins que l’on puisse dire ! Normal, puisque dans les notes en fin d’ouvrage elle nous précise qu’elle a baigné dans ce milieu.

    « Les contraintes mécaniques sur le squelette sont telles que la croissance osseuse ne peut pas se faire. Les chocs sont répétitifs. La gymnastique artistique est le sport où les volumes d’entraînement sont les plus importants, environ cinq heures par jour et sept jours sur sept pendant les mois qui précèdent une compétition. Sans compter les phases de récupération, les séances vidéo où chaque image est décortiquée, chaque erreur analysée, et enfin les cours par correspondance.
    Ces gamins sont soumis à une pression de dingue. Le monde de la gym est donc extrêmement dur, favorisé par l’autarcie, l’omerta et la recherche de la performance. »

    Je suis ressortie de cette lecture totalement abasourdie. Je ne m’attendais pas à cela ! Isabelle s’est totalement affirmée ici, j’ai retrouvé sa plume nette et percutante, son talent pour brosser des personnages riches avec lesquels on se sent proches et sa propension à creuser le volet psychologique de son intrigue. Elle a mis en exergue tout son talent.

    J’ai suivi cette enquête avec une appétence certaine, l’envie farouche de découvrir le coupable avant tout le monde, et…bien entendu j’ai eu tout faux ! Car Isabelle mène son récit avec maestria et multiplie les fausses pistes et les suppositions.

    La fin m’a sidérée, digne d’un film à la Hitchcock.

    Si vous recherchez une lecture subtile, vous permettant de plonger dans les dessous d’un univers où la beauté, la grâce et le talent côtoient des instincts beaucoup plus primaires, avec des personnages étoffés et attirants, foncez ! « De l’or et des larmes » est fait pour vous. Notez également qu’aucune scène mettant à mal les âmes sensibles n’est au programme.

    Je remercie les Éditions Taurnada pour cette lecture. Et un grand merci à Joël pour sa confiance !

    #deloretdeslarmes #IsabelleVillain #Taurnada

  • sam_ds_49 14 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Tout d’abord il faut savoir que le thème dans lequel on baigne quand on ouvre ce roman est loin d’être mon thème de prédilection : La gymnastique. Peut importe apres tout, ce qu’il faut retenir c’est qu’on ouvre un thriller et c’est ca le plus important.

    Jean-Luc Provost, est un entraîneur de gymnastique très réputé, qui s’occupe plusieurs filles âgées d’à peine 12-13 ans. Aucune ombre au tableau, pour cet entraîneur, accompagnée de sa femme qui tiens le rôle d’assistante soigneuse et également psychologue…..du moins jusqu’à ce tragique accident de voiture, qui va emporté M.Provost. Il semblerait qu’il avait décidé quelque temps plus tôt de se déplacer exclusivement en moto, alors comment expliquer ce soudain revirement de situation et avoir pris la voiture ce jour-là ?

    On ressens beaucoup d’émotions dans ce roman. Les parents qui doivent se faire discrets pendant que leurs enfants s’entraînent très dur, en vue d’atteindre les compétitions, les tensions qui se créées au seins du groupe, puis après c’est la fierté des parents que leur fille puisse brandir la coupe de la victoire.

    Si ce livre se lit très vite, ce n’est pas aussi sans certaines émotions, en effet, on a envie de se mettre à la place de ces jeunes filles et endurer cette vie qui semble horriblement dure et sévère, dur au niveau moral mais aussi physiquement. En vue d’espérer la victoire, ces filles sont prêtes à se laisser mourir de faim, se droguer de « barbituriques » et j’en passe et des meilleurs.

    Si tout semble merveilleux pour elles, il faut savoir que tout n’est pas médiatisé, et la face cachée du monde de la gymnastique est bien sombre. Lors de ma lecture j’ai eu plus d’une fois envie de gifler certains personnages, tellement je les trouvait abjects et presque sans aucun remords……Je n’en dis pas plus pour pas gâcher votre lecture

    Mon avis :

    Lorsque l’on regarde la discipline de la gymnastique aux jeux olympiques, on voit bien que ce sport est loin d’être simple et les gymnastes doivent y passer tout leur temps sans la moindre pause.

    Si certaines affaires ont concernées des membres au sein des associations sportives, on parle un peu moins de la réaction des parents, qui parfois sont prêts à tout les sacrifices, pour que leur nom face la une de la presse, et ce, parfois au détriment de la santé de leur propre enfant.

    Un très bon thriller, qui pour ma part, j’ai lu, quasiment en une traite.

  • Happy Manda Passions 14 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Un polar inspiré de certains faits réels, il nous entraîne dans une nouvelle enquête de la redoutable Rebecca de Lost commandante de police à Paris. Un opus tout en action et en tension. Nous voilà perchés sur une poutre, des agrès, des barres symétriques ou cloués au sol par un meurtrier qui est bien décidé à se venger. Mais de qui et de quoi ?
    Encore un roman d’Isabelle Villain que je recommande sans hésitation. Probablement mon favori de tous. Une histoire qui sort des sentiers battus et qui nous entraînent dans une enquête qui mêle faits divers et fictions à la perfection.
    Jean-Luc Provost entraîneur d’une équipe de gymnastes pour les Jeux olympiques vient de trouver la mort dans un accident de voiture, qui n’en ai pas vraiment un, puisque le véhicule a été saboté. Sa femme, Rita kinésithérapeute de ses élèves, ne lui connaissait aucun ennemi. Rebecca de Lost est promulgué chef de l’enquête. Elle pénètre dans un milieu qui a ses propres règles, dont la plus importante est gagner peu importe le prix physique et moral à payer. Des élèves poussés au-delà de leur capacité avec pour seul objectif monter sur le podium. Pour l’atteindre seraient-ils prêts à tuer ? Une place convoitée, des sponsors, des parents frustrés, un milieu fermé, mais les raisons et les possibles coupables ne manquent pas.
    Comme les élèves de la team Provost, Rebecca va devoir faire preuve de rigueur, discipline et de beaucoup de travail pour démasquer le tueur.

    Ma chronique complète sur happymandapassions

  • Happy Manda Passions 14 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Un polar inspiré de certains faits réels, il nous entraîne dans une nouvelle enquête de la redoutable Rebecca de Lost commandante de police à Paris. Un opus tout en action et en tension. Nous voilà perchés sur une poutre, des agrès, des barres symétriques ou cloués au sol par un meurtrier qui est bien décidé à se venger. Mais de qui et de quoi ?
    Encore un roman d’Isabelle Villain que je recommande sans hésitation. Probablement mon favori de tous. Une histoire qui sort des sentiers battus et qui nous entraînent dans une enquête qui mêle faits divers et fictions à la perfection.
    Jean-Luc Provost entraîneur d’une équipe de gymnastes pour les Jeux olympiques vient de trouver la mort dans un accident de voiture, qui n’en ai pas vraiment un, puisque le véhicule a été saboté. Sa femme, Rita kinésithérapeute de ses élèves, ne lui connaissait aucun ennemi. Rebecca de Lost est promulgué chef de l’enquête. Elle pénètre dans un milieu qui a ses propres règles, dont la plus importante est gagner peu importe le prix physique et moral à payer. Des élèves poussés au-delà de leur capacité avec pour seul objectif monter sur le podium. Pour l’atteindre seraient-ils prêts à tuer ? Une place convoitée, des sponsors, des parents frustrés, un milieu fermé, mais les raisons et les possibles coupables ne manquent pas.
    Comme les élèves de la team Provost, Rebecca va devoir faire preuve de rigueur, discipline et de beaucoup de travail pour démasquer le tueur.

    Ma chronique complète sur mon blog happymandapassions

  • Happy Manda Passions 14 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Un polar inspiré de certains faits réels, il nous entraîne dans une nouvelle enquête de la redoutable Rebecca de Lost commandante de police à Paris. Un opus tout en action et en tension. Nous voilà perchés sur une poutre, des agrès, des barres symétriques ou cloués au sol par un meurtrier qui est bien décidé à se venger. Mais de qui et de quoi ?
    Encore un roman d’Isabelle Villain que je recommande sans hésitation. Probablement mon favori de tous. Une histoire qui sort des sentiers battus et qui nous entraînent dans une enquête qui mêle faits divers et fictions à la perfection.
    Jean-Luc Provost entraîneur d’une équipe de gymnastes pour les Jeux olympiques vient de trouver la mort dans un accident de voiture, qui n’en ai pas vraiment un, puisque le véhicule a été saboté. Sa femme, Rita kinésithérapeute de ses élèves, ne lui connaissait aucun ennemi. Rebecca de Lost est promulgué chef de l’enquête. Elle pénètre dans un milieu qui a ses propres règles, dont la plus importante est gagner peu importe le prix physique et moral à payer. Des élèves poussés au-delà de leur capacité avec pour seul objectif monter sur le podium. Pour l’atteindre seraient-ils prêts à tuer ? Une place convoitée, des sponsors, des parents frustrés, un milieu fermé, mais les raisons et les possibles coupables ne manquent pas.
    Comme les élèves de la team Provost, Rebecca va devoir faire preuve de rigueur, discipline et de beaucoup de travail pour démasquer le tueur.

    Ma chronique complète sur mon blog #happymandapassions

  • Lectures noires pour nuits blanches 13 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Pour son nouveau polar, qui marque le retour de Rebecca et son équipe, Isabelle Villain a choisi comme thématique le sport de haut-niveau et plus concrètement la gymnastique. Un sujet qui ne m’intéresse pas particulièrement mais qui m’a pourtant captivée. J’ai beaucoup aimé la façon dont Isabelle l’a traité. Elle s’est très bien documentée et a construit son histoire en faisant référence à des faits avérés ce qui donne plus d’impact au récit.

    Le sport de haut-niveau est un univers cruel et impitoyable qui broie tous ceux qui n’atteignent pas l’excellence. Les jeunes athlètes rêvent dès leur plus jeune âge d’une médaille et ne vivent que pour cela. Ils sont préparés, poussés, conditionnés, par les parents, les coachs, les fédérations. De vrais machines à gagner. Que de travail, d’heures d’entraînement, de sacrifices et d’abnégation ! Beaucoup d’appelés et peu d’élus, ils visent tous l’or mais la plupart n’obtiennent que des larmes. J’ai une réelle admiration pour ces athlètes qui sacrifie tout pour une carrière plus qu’éphémère. En tant qu’ancienne sportive, Isabelle Villain sait de quoi elle parle et nous décrit ce monde de manière remarquable.

    A côté de ça, il y a bien sûr une enquête menée minutieusement par l’équipe de Lost. Une enquête sur un meurtre tout d’abord puis au fur et à mesure des investigations et découvertes, il sera question d’un tout autre sujet sordide et glaçant. Je ne vais pas vous spoiler mais il est inspiré de réelles affaires qui entachent le monde de la gymnastique et du sport en général. L’auteure traite le sujet avec beaucoup d’empathie. Ses notes en fin de roman sont effarantes.

    Isabelle Villain a fait un brillant travail avec ce roman. Tout en nous racontant une histoire, elle met également en avant de tristes affaires bien réelles. Elle nous divertit tout en pointant du doigt des faits ignobles et révoltants dont il est important de parler et d’informer. J’apprécie particulièrement cela.

    Un polar très bien construit, inspirés de faits réels, qu’il vous sera difficile de lâcher tant l’auteure réussit à vous captiver avec son sujet. A lire !

  • Le Monde de Marie 13 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Le groupe de Lost a à faire avec une affaire des plus délicates. A quelques mois des JO, le médiatique entraîneur Provost est assassiné. De là, les investigations iront de fausse piste en fausse piste. Des vérités très dures vont éclater et nous faire nous rendre compte (et nous écœurer) du pouvoir de hautes instances.

    L’auteure nous dépeint la vie peu commune que mènent les athlètes et leur famille. Ils sont menés par une soif aveugle de réussite. Aveugle car de terribles faits sont commis et ils sont prêts à tout accepter pour obtenir l’or. Le titre du livre ne pouvait pas mieux convenir.

    Les actes que l’on va découvrir sont horribles et plus encore dans la manière dont ils sont éludés par les hauts placés. Les suspects sont nombreux et une part de moi n’avait pas envie de découvrir qui tant j’étais contente de ce qu’il ou elle avait fait pour enfin les libérer de l’enfer. Une enquête qui ne sera pas évidente pour Rebecca qui a en même temps à faire avec des conflits familiaux.

    Un récit que j’ai dévoré et qui peut tout à fait se lire indépendamment des autres tomes de la série.

    https://mespassionsmesenvieslemondedemarie.blogspot.com/2022/01/dor-et-de-larmes-isabelle-villain.html?m=1

  • lecturesdudimanche 12 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Pour nous, lecteurs, suivre les aventures d’un héros récurrent est toujours un régal, d’autant plus quand le personnage est aussi attachant que Rebecca de Lost, qui dirige un groupe d’enquêteurs au 36. Les années ont passé depuis qu’on l’a quittée, et Isabelle Villain nous projette dans l’avenir pour la retrouver à quelques mois des jeux olympiques de 2024 (toujours au 36, mais Bastion dorénavant).

    Ce contexte (l’approche des JO) est important, car l’action va nous plonger au cœur du quotidien de ces jeunes athlètes qui ont voué leur corps et leur vie à cet unique but : décrocher l’or aux jeux olympiques. Pour les jeunes gymnases de l’histoire, seul Jean-Luc Provost peut les conduire à l’accomplissement de ce rêve, à force de ténacité et de souffrances. Alors, quand Jean-Luc se tue dans un accident de voiture à six mois des Jeux, c’est une catastrophe pour eux. Mais pire encore, il s’avère assez rapidement que cet accident n’en était en fait pas un : quelqu’un a volontairement saboté son véhicule ! L’affaire risque de prendre des proportions médiatiques importantes, aussi Rebecca se voit-elle confier l’enquête.

    Rebecca a bien évolué depuis sa dernière histoire. Et bien qu’elle reste assez sanguine, notre héroïne s’est malgré tout un peu posée dans une vie privée enfin calmée après de longues années chaotiques, et franchement, ça fait plaisir de la savoir heureuse, même alors qu’elle se débat avec les joies de la famille recomposée (#bienvenueauclub !) !

    L’investigation qui va plonger le groupe en plein cœur de cet étrange mode de vie que s’imposent les athlètes m’a énormément touchée. À un niveau bien moindre (et heureusement !), mon fiston est très impliqué dans son sport, ce qui est probablement lié au fait que son coach est lui-même médaillé olympique (ouais, je frime, mais vraiment, il est top, ce jeune homme ! Et ce n’est pas ma binômette/sa maman qui dira le contraire ! Coucou Christel 😘 !). Dès lors, ces émotions intenses (comme quand on embarque dans un grand huit) de parents qui sont décrites, les sacrifices, les complications avec les autres membres de la fratrie qui jalousent, les choix qui doivent être faits, l’angoisse dans les gradins pendant les courtes minutes durant lesquelles se jouent une compétition, la peur non pas de voir son enfant échouer mais bien de lire la déception et la tristesse dans ses yeux, la fierté de le voir brandir une coupe… encore une fois, même si c’est à un niveau bien moindre en ce qui me concerne, je les ai compris. Et la description des rêves olympiques, des déceptions, des secondes si brèves qui peuvent changer une vie, je les ai vécues par procuration au côté de ma binômette, et donc je sais à quel point Isabelle Villain a visé juste !

    Mais l’auteur nous parle ici d’un sport particulièrement contraignant, physiquement et mentalement, dans lequel, plus que dans tout autre, l’intensité de l’entraînement et la brièveté de la carrière sont des éléments déterminants, si bien que les athlètes vivent carrément en centre, loin de leurs parents, et ce, dès le début de l’adolescence… Alors, dans ce genre de cercles fermés, les sacrifices d’un mode de vie particulier mènent certains enfants (car c’est finalement ce qu’ils sont encore) sur de dangereuses pentes, telles que la dépression, …

    Je préfère éviter d’en dire plus, si ce n’est que la plongée est totale, les émotions intenses, et que l’auteur m’y a entraînée avec le talent qu’on lui connaît. On aimerait que tout cela ne soit que fiction, mais on sait qu’il n’en est rien… alors on entend le cri lancé aux lecteurs, on s’en émeut, et on referme le livre avec le coeur qui a repris son voyage dans le grand huit…

    Bravo, Isabelle Villain, pour cette histoire poignante qui signe le retour de notre bien-aimé groupe de Lost ! Et merci aux Editions Taurnada pour cette nouvelle excellente lecture !

  • kris_k 11 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    De l’or et des larmes d’Isabelle Villain est un livre du genre polar, thriller à suspense.
    L’histoire se déroule en France dans le milieu de la gymnastique ou Jean-Luc Provost, entraineur très connu dans le milieu, meurt dans un accident de voiture. On aurait trafiqué sa voiture pour le tuer. L’enquête s’avère sensible, surtout qu’il se déroule à seulement 6 mois des jeux Olympiques de 2024. C’est donc l’équipe de Rebecca de Lost qu’on envoie pour résoudre l’affaire.

    J’ai très vite accroché à l’histoire, pourtant le milieu de la gymnastique ne m’attire pas beaucoup, mais je dois dire que l’écrivaine a rendu ce thème intéressant. La façon d’aborder le sujet et puis d’en faire une enquête policière tout en restant dans le milieu du sport est pour moi une belle réussite. Aucune lourdeur dans cette histoire, on sait que c’est un milieu difficile, mais on ne s’imagine finalement pas à quel point ces gamines se sacrifient pour leur sport, et Isabelle Villain a su le mettre en avant d’une manière très subtile.
    J’aime beaucoup sa façon d’écrire, ce livre se lit facilement avec ces chapitres courts et son texte sans aucune lourdeur ni longueurs.
    Et puis il y a Rebecca que j’ai pu découvrir dans son tout premier livre, Peine capitale, et que je retrouve avec son dernier. J’ai juste un regret, ne pas avoir lu les autres livres avant, mais j’espère bien rattraper ce retard, parce que j’ai beaucoup aimé ces 2 livres !

    Pour moi c’est donc une belle réussite, que je conseille très fortement ! Merci beaucoup à Isabelle Villain ainsi que les éditions Taurnada de m’avoir permis de lire cet excellent livre !

  • Sylvie Belgrand 10 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Isabelle Villain poursuit son brillant parcours chez les très intéressantes Éditions Taurnada.
    Elle signe là de façon remarquable le retour du commandant de police Rebecca De Lost et de son groupe dans une enquête parfaitement documentée et crédible dans le milieu du sport olympique de très haut niveau. J’étais déjà attachée au groupe de personnages récurrents, à savoir l’équipe d’enquêteurs, mais là j’avoue avoir aussi été touchée par les victimes de l’histoire. Isabelle Villain leur donne une grande profondeur et beaucoup d’humanité, tout en menant à bon train une intrigue sous haute tension.
    Un très bon polar qui sort le 13 janvier et que je vous encourage vivement à vous procurer, voire à précommander.

    #DeLorEtDesLarmes #IsabelleVillain #Taurnada #lecture #livres #chroniques #polar #Noir #Policier #JeuxOlympiques

    Le quatrième de couverture :

    Jean-Luc Provost, le très médiatique entraîneur de gymnastique français, meurt dans un accident de voiture. La thèse du suicide, à seulement six mois des prochains jeux Olympiques de 2024, est très vite écartée.
    L’affaire, considérée comme sensible et politique, est confiée au groupe de Lost. Pourquoi vouloir assassiner un homme qui s’apprêtait à devenir un héros national ?
    Rebecca et son équipe se retrouvent immergées dans un monde où athlètes et familles vivent à la limite de la rupture avec pour unique objectif l’or olympique. Ils sont prêts à tous les sacrifices pour l’obtenir.
    Jusqu’au jour où le sacrifice demandé devient insurmontable…

  • Bagus35 5 janvier 2022
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Merci aux éditions Taurnada de m’avoir permis la lecture de ce bon polar. Le commandant de police Rebecca de Lost est sommée de mettre de côté toutes les affaires en cours pour enquêter sur le sabotage de la voiture de Jean-luc Provost ,célèbre entraîneur de gymnastique très en vue à l’approche des J.O. de Paris .Un entraîneur tyrannique qui aurait très bien pu se faire quelques ennemis de gymnastes évincés ou de parents contrariés.

    Un polar rythmé ,avec son lot de fausses pistes et de rebondissements , et un dénouement inattendu dans un milieu où la parole commence à se libérer.

  • livrement-ka 30 décembre 2021
    De l’or et des larmes - Isabelle Villain

    Tout le monde se souvient de Nadia Comaneci, première gymnaste à avoir obtenu la note parfait de 10.
    .
    l’auteure plonge le lecteur en immersion dans l’univers impitoyable des dessous des JO....et on n’est pas dans Dallas 😁😁
    .
    L’entraîneur trouve la mort dans un accident de voiture ; tous les regards vont alors se tourner sur les méthodes et le passé très secret du couple qu’il forme avec son épouse , kiné.
    .
    Mais les gymnastes qui quittent leur famille à 12 ans pour intégrer l’équipe cachent beaucoup de choses.
    .
    A quelques jours des JO vaut il mieux se taire et subir ou tout dévoiler ?
    .
    J’ai adoré l’ambiance, j’ai plongé à corps perdu dans ce monde totalement inconnu pour moi. J’ai retrouvé avec plaisir le style de l’autrice qui a un bel avenir devant elle....

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.