Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

13 #AvisPolar
5 enquêteurs
l'ont vu/lu
4 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

La suite de Harry Quebert

Avril 1999. Mount Pleasant, une paisible bourgade du New Hampshire, est bouleversée par un meurtre. Le corps d’une jeune femme, Alaska Sanders, est retrouvé au bord d’un lac. L’enquête est rapidement bouclée, la police obtenant les aveux du coupable et de son complice.
Onze ans plus tard, l’affaire rebondit. Le sergent Perry Gahalowood, de la police d’État du New Hampshire, persuadé d’avoir élucidé le crime à l’époque, reçoit une troublante lettre anonyme. Et s’il avait suivi une fausse piste ?
L’aide de son ami l’écrivain Marcus Goldman, qui vient de remporter un immense succès avec La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, inspiré de leur expérience commune, ne sera pas de trop pour découvrir la vérité.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Mais lis m’élo 1er décembre 2023
    Marathon du polar 2023, équipe MELODIE
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    Le retour tant attendu de Marcus Goldman quelques années après l’affaire Harry Quebert.
    Un joli bébé de 576 pages que je n’ai pas vu passer tant j’ai été happée par l’histoire d’Alaska Sanders et les nombreuses énigmes qui entourent sa mort.
    Un cold case passionnant qui verra le duo Goldman/Gahalowood se reformer pour mon plus grand plaisir.
    Rebondissements, tragédies et remise en question, les ingrédients parfaits pour un excellent moment de lecture

  • S.M.Wanda 9 août 2023
    Marathon du polar 2023, équipe LESSOEURETTES
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    Suite de "La Vérité sur l’Affaire Harry Québert".
    Autant dire que mes espérances étaient élevées. Déçue par les précédents romans de Dicker, j’étais donc assez sceptique.
    Cependant, j’ai été agréablement surprise de retrouver les éléments que j’avais adorés dans le premier roman, et qui en avaient fait son succès.
    J’ai eu plaisir à retrouver la dynamique entre Marcus, l’écrivain, et son ami Perry, policier.
    Véritable "page turner" !

  • Pandi_lit 11 janvier 2023
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    Alaska Sanders, une jeune employée de la station service de Mount Pleasant, New Hampshire, est retrouvée assassinée au bord d’un lac. Onze ans plus tard alors que l’affaire est classée, Marcus Goldman va retrouver son ami Perry Galahowood et ensemble, ils vont rouvrir l’enquête.

    Alors que je ne m’y serais pas attendue, on retrouve notre Marcus Goldman, ce précieux écrivain en quête d’identité et Perry Galahowood, ce policier accompli. Ce parfait duo remet le couvert pour une enquête aussi énigmatique que palpitante. On est emportés dans un véritable page turner en découvrant qui se cachent derrière les personnages et surtout ce qui s’est passé onze ans plus tôt.

    C’est bien évidemment encore un coup de cœur pour l’écriture de Joël Dicker qui est la plus juste possible. Il mène à la perfection le suspens, toutes les révélations sont cohérentes. Il n’y a aucune incompréhension, tout autant dans les situations que dans la chronologie.

    Dès les premières pages, j’ai été happée par l’histoire, me retrouvant spectatrice d’une enquête captivante. Il m’a été bien difficile de devoir lâcher ce livre, car aussitôt refermé, je ne voulais qu’y retourner !

    Je n’ai qu’une hâte désormais, découvrir le prochain.

  • Tiffany ST 12 octobre 2022
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    L’affaire Alaska Sanders de Joël Dicker
    Pour ce sixième roman d’environ 600 pages intitulé "L’Affaire Alaska Sanders" publié, pour la première fois, chez le Rosie & Wolfe, Joël Dicker poursuit et complète la trilogie autour de Marcus Goldman avec un meurtre riche en éléments intrigants et surprenants.

    Le roman débute avec une mise en bouche d’entrée par la découverte du corps d’Alaska Sanders attaqué par un ours et découvert par une joggeuse sur son chemin. Rapidement résolue, l’enquête rouvrira onze ans plus tard à la suite d’une lettre anonyme reçue par Perry Galahowood en 2010.
    Bien que Perry aime enquêter seul, il fait appel à son ami rencontré lors de l’Affaire Harry Quebert en 2008 : Marcus Goldman, et ce sera le début d’une enquête contenant une multitude de rebondissements.

    Cette enquête relancée sur le meurtre d’Alaska Sanders nous propose un suivi chronologique des faits avec mention des dates pour ne pas perdre le lecteur. Lorsqu’un fait passé est évoqué, Joël Dicker nous met directement face à cet élément passé comme s’il possédait les rouages de le machine à remonter dans le temps.
    Aussi, l’auteur nous fait des rappels appréciés, sans trop en dévoiler, sur les romans précédemment sortis en lien avec "L’Affaire Alaska Sanders" ("La Vérité sur L’Affaire Harry Quebert" et "Le Livre des Baltimores") et fait vivre son personnage narrateur, Marcus, dans ce passé qu’il a dû mal à oublier.

    À chaque page terminée, on passe à la suivante sans voir le temps passer tant le suspens est présent au sein de chacune d’elle. Comment vous dire que le livre peut être dévoré d’une traite si on ne se force pas à s’arrêter en faisant des pauses pour se remémorer tout ce qu’on vient de lire ! On a une seule envie : terminer au plus vite afin de découvrir page après page l’issue de l’intrigue. À chaque fois qu’on pense à un coupable, les éléments tombent rapidement et on tourne vers un autre : l’art de berner le lecteur !!!
    La lecture est légère, fluide et simple avec une plume de suspens maîtrisé à la perfection malgré quelques coquilles qui auraient pu être vues à une possible nouvelle relecture, mais on ne lui en veut pas !

    À la fin du roman, on découvre évidemment l’auteur du meurtre auquel on ne pensait pas du tout, car nous avons pu prendre connaissance d’une multitude de personnages en les pensant tous coupables avec un retournement de situation qui m’a bluffé.

    Les dernières pages nous laissent également penser qu’il y aura peut-être une suite à "L’Affaire Alaska Sanders", notamment l’affaire Gaby Robinson ? :)

  • moons 2 septembre 2022
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    Quel plaisir de retrouver Marcus Goldman dans ce nouveau Cold Case ! 

Une intrigue palpitante jusqu’à la dernière page ! 

Des rebondissements à n’en plus finir et des secrets révélés font que les pages se tournent à vitesse folle ! 

Avec une double temporalité entre 1999 et 2010 (sans oublier quelques passages par 2008 où l’on retrouve Harry). 

Sans compter ce twist final époustouflant. 

J’ai littéralement adoré et dévoré ce livre.

  • Asmo Stark 27 août 2022
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    ✒🔍 L’affaire Alaska Sanders - Joël Dicker🔎✒
    @editions.rosiewolfe

    La suite de Harry Quebert.

    Avril 1999. Mount Pleasant, une paisible bourgade du New Hampshire, est bouleversée par un meurtre. Le corps d’une jeune femme, Alaska Sanders, est retrouvé au bord d’un lac. L’enquête est rapidement bouclée, la police obtenant les aveux du coupable et de son complice.
    Onze ans plus tard, l’affaire rebondit. Le sergent Perry Gahalowood, de la police d’État du New Hampshire, persuadé d’avoir élucidé le crime à l’époque, reçoit une troublante lettre anonyme. Et s’il avait suivi une fausse piste ?
    L’aide de son ami l’écrivain Marcus Goldman, qui vient de remporter un immense succès avec La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, inspiré de leur expérience commune, ne sera pas de trop pour découvrir la vérité.

    Quel plaisir de retrouver Marcus ! J’avais adoré La vérité sur l’affaire Harry Québert alors c’est avec joie que j’ai retrouvé le duo que forment Marcus et Perry. J’ai adoré l’enquête, impossible de lâcher, je cherchais moi aussi à dénicher le coupable, j’ai échafaudé moultes hypothèses et... aucune n’était la bonne... pour le diplôme de détective on repassera lol. Ce que j’adore avec Joël Dicker c’est qu’il nous tient avec l’enquête et tous ces rebondissements et ces découvertes macabres tout en étant capable de nous faire rire avec des dialogues délicieusement décalés.
    Avec des personnages drôles et attachants, une enquête prenante et rythmée et un final bien trouvé Joël Dicker a une nouvelle fois trouvé le combo gagnant.

  • Les Vies Denses 7 août 2022
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    Joel Dicker m’a bouleversée et emportée avec beaucoup de ses romans.
    ’Les derniers jours de nos pères’ est un de mes livres préférés. J’ai adoré ’la verité sur l’affaire Harry Quebert’ et retrouver Marcus Goldman dans ’le livre des Baltimore’.
    Mais récemment, il a sorti ’l’énigme de la chambre 622’ et c’était la douche froide. Une énigme tirée par les cheveux, une écriture que je ne retrouvais pas, bref j’avais l’impression de lire un autre auteur et je n’aimais pas.
    Là, j’apprends la sortie d’un nouvel opus et je savoure d’autant plus le plaisir de retrouver le duo de choc formé par l’écrivain Marcus Goldman et le sergent Perry Gahalowood.
    Une jeune femme est assassinée il y a 11 ans mais, malgré les aveux du principal suspect, il y a des doutes et c’est reparti pour une enquête "comme avant".
    Et j’ai vraiment beaucoup aimé. Les nombreux flash-backs qui plongent dans le récit et intensifient l’histoire, la relation des deux protagonistes, Harry Quebert en ’fantôme’ tout au long du récit et l’enquête très prenante. Je me suis laissée happer - et surprendre - par l’histoire. Je n’ai pas décroché de ce bouquin et j’étais d’autant plus contente de retrouver un auteur que j’adore.

  • isa b 3 août 2022
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    un vrai plaisir de retrouver Joël Dicker dans cette suite de "l’affaire Harry Quebert" ; un roman toujours aussi bien ficelé !

    Avec Marcus Goldman et Perry Gallahawood, les personnages principaux, respectivement auteur et policier, le lecteur suit de près la ré-ouverture de l’enquête (11 ans après la découverte du corps) du meurtre d’Alaska Sanders, séduisante jeune fille originaire de Salem. Un homme, emprisonné à vie pour ce meurtre, continue de clamer son innocence, bien qu’il ait plaider coupable lors de son jugement.

    Les différentes pistes sont décrites avec précision, mais le suspens perdure jusqu’aux dernières pages. Ce que l’on croit n’est peut-être pas la réalité...

  • reb_tasouleslivres 22 mai 2022
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    Cet opus se veut donc une suite de La vérité sur l’affaire Harry Quebert, paru en 2012, dans le sens où on retrouve Marcus et le sergent Gahalowood. L’enquête n’est pas la même, certes, mais Dicker, qui fait en sorte de ne jamais spoiler l’intrigue du précédent, y fait énormément référence. Vous risquez de perdre sérieusement en substance si vous n’avez pas lu son tout premier polar….Ma lecture de ce roman remontait à sa sortie, il y a déjà 10 ans, mais heureusement la série m’avait bien rafraichi la mémoire entre temps.

    Dicker évoque aussi Le livre des Baltimore, paru en 2015, car mettant également en scène Marcus Goldman. Pas de panique ici, je n’avais aucun souvenir du « drame » joué dans ce roman et cela ne m’a pas posé de problème (à part de m’énerver de constater que j’ai une mémoire de poisson rouge en matière de dénouements de bouquins…).

    A mon sens, reprendre les personnages de Goldman et Gahalowood aura fait du bien à l’auteur genevois ! J’ai été contente de retrouver la plume de Dicker telle que je l’avais aimée à ses débuts et qui lui avait fait défaut dans son avant-dernier ouvrage, L’énigme de la chambre 622 (roman que j’avais bien aimé mais avec un style tellement différent et une plume parfois laborieuse, que j’avais eu l’impression que ce n’était pas lui qui l’avait écrit…).

    La construction du récit alterne entre les événements autour du meurtre d’Alaska Sanders en 1999 et l’année 2010, moment où nos deux héros rouvrent l’enquête. S’ajoutent à cela, des souvenirs entre Marcus et Harry Quebert, 2 ans plus tôt, et d’autres épisodes de la vie du jeune romancier. Toutes ces périodes peuvent nous perdre un peu au départ mais on est vite pris dans le rythme.

    Pour moi, le Genevois est passé maître dans l’art de créer un récit très travaillé avec une intrigue complexe, et des fausses pistes et rebondissements à n’en plus finir, au risque de nous emmêler un peu les pinceaux parfois..Je suis d’ailleurs toujours étonnée de l’entendre en interview dire qu’il travaille ses romans sans faire de plan ! Chaque chapitre se termine par un élément qui nous met l’eau à la bouche, voire fait repartir l’histoire dans une direction opposée ! Cela fait monter clairement le suspense et nous pousse à enchaîner la lecture rapidement.

    On pourrait reprocher par contre à Dicker d’avoir des personnages qui font beaucoup (trop) de mystères, prenant leur temps pour parler des choses importantes. Parfois, on aimerait qu’ils arrêtent de tourner autour du pot et qu’ils crachent le morceau. Résultat, à force de tergiversations, nous sommes face à un beau bébé de presque 600 pages !

    J’ai beaucoup aimé retrouver le personnage de Marcus, qui a gagné en maturité. Son amitié avec le sergent est toujours aussi étrange mais au final attachante. L’intrigue extrêmement bien maitrisée et bien ficelée et les rebondissements nombreux en font un roman ultra addictif qui a su m’emporter. Vous l’aurez compris, je n’ai pas été déçue par cette suite.

    En résumé : Un page-turner redoutable et très bien construit !
    Le plaisir de retrouver Dicker comme à ses débuts !

  • Claire de Brume 8 mai 2022
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    Mais c’est qui a tué la pauvre Alaska Sanders ex-reine de beauté ? Bon on ne vous le dira pas, mais ce n’est peut-être pas celui qui est en prison, ni même celui qui s’est accusé du crime et qui s’est suicidé. Marcus Goldman et Perry Galahowood de l’affaire Harry Quebert sont de retour et se lancent dans la traque du meurtrier. Marcus insupportable double de Joël Dicker, génial auteur mondialement connu, n’écrit d’ailleurs pas une seule ligne de tout le roman, mais passe son temps à vadrouiller en voiture, pendant que Perry Galahowood, caricature de flic des séries américaines, tenace et désabusé décortique, analyse, interroge tout en bougonnant.
    Malgré une tonne d’ invraisemblances, on succombe à ce "page turner", qui creuse les secrets inavouables de Mount Pleasant, petite communauté tranquille du New-Hampshire. Au fil des pages on se prend de passion pour les concours de Miss, on apprend les subtilités de la pêche à la mouche et on découvre la perversité du système de sélection des universités américaines qui n’a rien à envier à Parcoursup. Si vous aimez les rebondissements, les retournements improbables et les Cliff hangers... précipitez-vous chez votre libraire favori - ou à la bibliothèque de quartier - pour lire L’affaire Alaska Sanders. Si vous êtes sensibles au style (lourdingue), et que les allers-retours incessants entre plusieurs époques vous donnent la migraine, passez votre chemin !

  • Rose 1er mai 2022
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    Le nouveau roman de Joël Dicker m’a donné une impression de déjà-vu avec le tome précédent, essentiellement sur sa construction.
    Les nombreux rebondissements et personnages font que je ne garderai pas longtemps en mémoire cette histoire. Mais malgré tout, c’est une lecture qui fait passer un bon moment. C’était sympa de voir la relation entre Marcus et Perry évoluer...
    Je vous en dis plus dans ma dernière vidéo dédiée à ce roman (4 min 30) : https://www.youtube.com/watch?v=tdJeNMXQrts&lc=UgxDr7T0QHDHbvDDKT14AaABAg

  • Aude Lagandré 20 avril 2022
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    Un vrai plaisir de retrouver Marcus Goldman et Harry Québert qui hante ces pages, une intrigue palpitante qui provoque une lecture assidue, mais… Parce que oui, il y a un mais. D’abord, j’ai eu un gros problème d’adaptation à la construction narrative. Il y a énormément de retours en arrière, ce qui n’est pas du tout un problème sur le fond, c’est la forme qui m’a posé souci. À mon avis, ces retours pouvaient être inclus dans la narration et auraient évité des répétions, donc suscité un rythme plus fluide. Ensuite, sur la recherche du probable tueur d’Alaska, trop trop trop de twists. Quasiment tous les personnages sont suspectés à un moment ou à un autre. Les deux cents dernières pages sont une succession d’hypothèses, d’accusations et de retournements de situation, pour un final qui ne m’a pas laissée ébahie. Si vous n’êtes pas un gros lecteur de polars, vous pouvez y trouver un vrai plaisir sans être gênés par ce que je viens d’évoquer. Pour les autres, tentez-le, dans le but de vous faire votre propre avis. En ce qui me concerne, les 3/4 du roman ont été vraiment agréables à lire, mais la dernière partie m’a excédée et malheureusement, je reste sur ce sentiment d’exaspération en pensant au roman.

  • angelita 14 avril 2022
    L’Affaire Alaska Sanders - Joël Dicker

    L’affaire Alaska Sanders de Joël Dicker, présentation

    2 avril 1999, c’est la veille du meurtre. Alaska travaille dans une station-service dans le New Hampshire. Elle doit fermer mais elle a un rendez-vous. Une joggeuse découvre le corps sans vie d’une femme. Elle ne veut pas se faire voir.

    En 2010, Marcus est un écrivain à succès depuis la parution de La vérité sur l’affaire Harry Quebert.

    Avis L’affaire Alaska Sanders de Joël Dicker

    Fallait-il que je lise Le livre des Baltimore avant celui-là ? J’hésite à répondre. Car j’ai été contente de retrouver quelques mentions à ce roman et non car Le livre des Baltimore est chronologiquement la suite. Toujours une histoire d’écrivain avec Joël Dicker. On retrouve les deux personnages principaux de La vérité sur l’affaire Harry Quebert, soit Marcus Goldman et Perry Gallahawood, le policier. Dans le précédent roman, je n’avais pas trop compris que leur relation était aussi forte. Dans ce roman, Marcus et Perry vont continuer leur collaboration sur une nouvelle affaire, qui a touché Perry, il y a déjà 10 ans. Marcus est un des invités privilégiés de cette famille. Il se sent à l’aise chez eux. L’un et l’autre se connaissent bien, n’empiètent pas le territoire de l’autre. Marcus se confie plus à Perry que l’inverse. Mais est-ce que Marcus écoute réellement les signaux émis par Perry ? Et lorsqu’un malheur arrivera, Marcus sera là pour la famille et son ami.

    Tous les deux vont enquêter sur un meurtre qui s’est passé il y a plus de dix ans. Perry va apprendre comment se sont déroulés les aveux des principaux suspects et pourquoi un homme a été emprisonné. Au tout début, c’est Marcus qui fait le boulot car le chef de la police ne veut pas que cela s’ébruite et surtout il devra en répondre devant ses pairs et la population. Question politique, bien entendu. Mais au fur et à mesure de leur enquête, ils vont mettre à jour de nouveaux éléments et enquêter sur les personnalités des uns et des autres. Car tous ont quelque chose à cacher, que ce soit les vivants ou même les morts. Quand la police a ses principaux suspects et que ces derniers tentent de s’en sortir par tous les moyens, en accusant ou en cachant des éléments qui pourraient leur porter préjudice.

    Marcus a soif de vérité. Il veut que justice soit faite. Le duo Perry-Marcus fonctionne super bien. Les retrouvera-t-on une nouvelle fois ? Ce serait bien. Marcus doit abandonner ce passé qui ne lui permet pas d’avance.

    Monsieur Joël Dicker, merci. Car en peu de temps j’ai lu deux romans de vous et j’en suis ravie. Je ne sais pas si ce sera toujours le cas mais cela fait 3 sur 2 en votre faveur maintenant. En tous les cas, Joël Dicker mène bien son lecteur en bateau. Tous ces personnages sont bien étudiés. On voit que Marcus a encore beaucoup de chemin à faire pour être bien dans toutes ses relations personnelles, notamment avec les femmes. J’ai bien aimé ces quelques retours dans le passé au niveau des relations de sa famille. Il n’a pas encore fait le deuil de ce qui s’est passé. Après ce sont des histoires de jalousies, de réhabilitation, de mauvaises prises de décision, de couples, de petites villes d’Américaine, du Maine, où tout le monde se connait. Joël Dicker ne perd jamais son lecteur lorsqu’il fait ses nombreux va-et-vient. Et cerise sur le gâteau, nous avons un retour d’un personnage cher à Marcus. De ce côté là, cela lui permettra de faire la paix avec lui-même.

    Joël Dicker nous laisse imaginer des faits. Mais le lecteur se trompe forcément. Il assène des vérités, toujours des drames. Le crime parfait existe-t-il réellement ?

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.