L’emprise des sens - Sacha Erbel

Notez
Notes des internautes
3
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Lorsque Talia, en pleine désillusion sentimentale, s’envole pour des vacances de rêve à la Nouvelle-Orléans, elle est loin de s’imaginer que son destin l’y attend.
Dès le lendemain, elle se retrouve mêlée à un crime, exécuté selon un rituel macabre et violent.
Rites vaudous ou crimes en série, la frontière entre les deux semble floue pour Louis Lafontaine, policier chargé de l’enquête, lui-même confronté à des troubles obsessionnels.
Avec sa coéquipière il est prêt à tout pour remonter à la source de l’horreur.
Face à l’emprise du mal, Talia saura-t-elle affronter ses démons et le don terrifiant qui lui est révélé ? Le soutien d’Azaia, prêtresse excentrique et l’amour de Basile seront-ils suffisants pour l’y aider ?

Vos avis

  • Mes évasions livresques 17 octobre 2018
    L’emprise des sens - Sacha Erbel

    J’ai toujours été attirée par La Louisiane, et en particulier par La Nouvelle Orléans, largement filmés, notamment dans le sublime Angel Heart d’Alan Parker, L’emprise des ténèbres de Wes Craven, Entretien avec un vampire de Neil Jordan (adaptation d’Ann Rice, qui a beaucoup écrit sur La Louisiane dans ses romans sur les vampires), et plus récemment dans la série True Blood (adaptation de La communauté du Sud de Charlaine Harris) . La musique, les plats cajuns, l’architecture, la magie vaudou ont toujours eu sur moi un effet indémodable et incomparable.
    Alors quand j’ai vu cette sublime couverture, avant même de lire la 4e de couverture, je savais que je voulais le lire^^

    Une enquête sur un serial killer, particulièrement sadique et très intelligent , qui passe sans cesse entre les mailles des filets de la police qui commet des meurtres très sanglants (âmes sensibles s’abstenir^^). Talia va littéralement rentrer dans la tête du tueur et révéler ses propres démons...

    Un premier roman très réussi qui vous plonge dans un voyage en Louisiane dans l’univers de la magie vaudou. Sacha Erbel nous entraîne dans un thriller envoûtant avec un souci du détail acéré, des personnages complexes et passionnants, une écriture fluide pour une intrigue aux petits oignons
    Une excellente évasion livresque...

  • Sangpages 18 octobre 2018
    L’emprise des sens - Sacha Erbel

    Une entrée en matière percutante, s’engouffrer ensuite direct dans le vaudou, voilà qui présage quelque chose de fort intéressant !
    Une atmosphère du fond du fond de la Louisiane, cette région mystique, magique qui a elle seule donne le ton. L’endroit propre aux mystères par excellence ! Région qui d’ailleurs m’a toujours fascinée et dans laquelle j’ai voyagé au travers de nombreux livre mais que je n’ai malheureusement jamais visitée.
    Une héroïne ni flic, ni détective. Ca change et c’est bien ! Un homme hanté par sa mère, dévalorisé, rabaissé qui finit par devenir un monstre. Des chapitres courts qui donnent un très bon rythme. La psychologie des personnages est bien travaillée et bien maîtrisée. Les notions de criminologie sont parfaites. Le style manque un peu de maturité mais pour un premier livre, cela ne laisse présager que du bon !
    Mais "L’emprise des sens" est surtout, un parcours fabuleux de l’histoire du Vaudou. Toute sa culture, tout son mystère.
    Le vaudou ? c’est compliqué et ce livre en dégouline. Certaines scènes sont à tirer par les cheveux me diriez-vous ? Peut-être que des éléments vous paraîtront incohérents ? Et pourtant...si je vous dis que "la poudre Zombie" utilisée par le tueur existe pour de vrai ? vous me croyez ? Que j’en ai tenu dans mes propres mimines. Vous me croyez ?
    J’ai d’ailleurs été très perturbée de retrouver cette fameuse poudre qui m’a bizarrement replongée dans ce monde. Ce temps où je bossais en médecine légale....
    Ce livre est venu à moi et non pas l’inverse...y a t-il un signe ? 😰😰
    Bref tout ça pour vous dire que le vaudou...nul ne sait jusqu’au ça peut aller et tout devient pour le coup...très crédible !
    Ce qui m’a sans doute le plus frappée dans ce livre est : le contraste entre la sauvagerie des meurtres par rapport aux scènes amoureuses (un poil trop à mon goût d’ailleurs. Comme si l’auteur avait absolument voulu combler, assainir, l’horreur par une perpétuelle touche d’amour et de sentiments. Un besoin de donner de l’espoir, de la vie et de l’amour dans toute cette noirceur. Mais quoi qu’il en soit, les sentiments, qu’ils soient bons ou mauvais, doux ou brutaux, font partie intégrante de ce récit.
    L’auteur nous mène en bateau et nous fait vivre rebondissements sur rebondissements. La scène finale est d’ailleurs fantastique ! Un livre qui devient très vite...ensorcelant...
    Merci à Marie-Noëlle pour cette découverte et à la très sympathique Sacha Erbel pour son envoi 🙂
    PS : Si vous voulez en savoir plus sur la poudre Zombie, je vous conseille le livre de l’anthropologue Wade Davis qui vous contera la fabuleuse histoire vraie de Clairvius Narcisse et la poudre Zombie. (Plus édité mais doit pouvoir encore se trouver.)

  • Ophé Lit 8 novembre 2018
    L’emprise des sens - Sacha Erbel

    « L’emprise des sens » est un « putain » de thriller psychologique avec un switch final de folie...

    Quand Talia s’envole pour la Nouvelle-Orléans passer des vacances, chèrement payées, elle ne s’imagine pas une seconde qu’elle sera, dès le lendemain, mêlée à un crime macabre.

    Entre rites vaudou et crimes en série, Sacha Erbel brouille les pistes au cœur du pays Cajun, dans la chaleur moite et épicée de la Nouvelle-Orléans.

    Talia, une héroïne cash, touchante, qui ressemble à tant de trentenaires, comment ne pas s’identifier à la lecture de certains passages :
    « A trente-neuf ans bientôt, Talia aspire à une vie épanouissante avec un homme,qui. Pour une fois, ne la prendra pas pour un faire valoir et une femme à qui on peut tout faire subir ! Malgré tout ce qu’elle a vécu, elle croit toujours au grand amour ! Même si c’est ringard et même si cela fait fleur bleue ! »

    Chacun des personnages qui a pris vie sous la plume aiguisée de Sacha est très bien construit, mais alors sur l’aspect psychologique du tueur je suis bluffée !
    Bluffée parce qu’il s’agit d’un premier roman, et que pour autant Sacha a réussi à nous emmener dans la psyché malade de l’assassin, nous invitant à ressentir sa violence, ses émotions, ses souffrances :
    « Un film dans lequel une femme se faisait violer. À sa grande surprise, il ne put retenir une soudaine et effarante éjaculation. Il n’avait jamais ressenti cela auparavant. La jouissance extrême. C’était donc ça ! La violence le faisait jouir ! Irrémédiablement ! Aussi sûr que le jour succède à la nuit, c’était ça ! Frénétiquement, fiévreusement ! Car la violence sur l’autre rendait tout-puissant ! Et ce sentiment signifiait pour lui, qu’il refuserait de souffrir, mais que désormais, les autres ressentiraient toute la douleur qu’il avait endurée toute sa vie ! »

    Le style est brut, sans envolées littéraires inutiles, un pur thriller psychologique né sous une plume qui pourtant révèle des aspects tellement sensibles.

    Un thriller remarquable, rythmé, puissant, à l’intrigue originale.

    Au royaume des aveugles les borgnes sont rois très chère Sacha, et les éditions La Liseuse ne s’y sont pas trompés... quand certaines ME sont aveuglées par des aspects purement commercial, ton éditrice a découvert une pépite et je suis certaine que tu feras partie, dans l’avenir, des grands noms de la littérature noire féminine !

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.