Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

14 #AvisPolar
7 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Une nuit, Annie a disparu de son lit. Il y a eu des recherches. Tout le monde imaginait le pire. Finalement, au bout de quarante-huit heures, ma petite soeur est revenue. Mais elle ne voulait pas - ou ne souhaitait pas - dire ce qui s’était passé.
Quelque chose lui est arrivé. Je ne peux pas expliquer quoi. Je sais juste que, quand elle est rentrée à la maison, elle n’était plus la même. Elle n’était plus ma Annie.
Je ne voulais pas avouer aux autres et encore moins à moi-même que, parfois, j’avais peur d’elle.
Et puis, il y a deux mois, j’ai reçu un e-mail : Je sais ce qui est arrivé à votre soeur. Ca recommence...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Et chez vos libraires en click & collect

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Angie - Blog Culturez-moi 28 avril 2019
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    Des thématiques récurrentes
    C.J Tudor a des thèmes de prédilections. L’enseignement et l’enfance en font indéniablement partie. Comme dans L’homme craie, on va ici retrouver un personnage principal qui cherche à faire la lumière sur son passé. Joe, professeur d’anglais, revient enseigner au lycée d’Arnhill, sa ville natale. Il revient avec l’envie de découvrir une bonne fois pour toute ce qui s’est passé plus de 20 ans auparavant lors de la disparition de sa petite soeur de 8 ans. Tout au long du livre, des flashbacks nous ramènerons aux évènements qui se sont passés alors qu’il était un jeune adolescent.
    Au cours de ma lecture, je me suis laissée immergée dans cette toute petite ville anglaise et sa communauté pleine de secrets. Elle m’a rappelé le plaisir que j’avais eu à la lecture de L’outsider de Stephen King. Une ville où tout le monde se connait, où les non-dits sont légions et où les secrets doivent rester enfouis très profondément.

    Un suspens incroyable
    Je ne vais volontairement pas m’étendre sur l’intrigue et vous laisser uniquement la 4ème de couverture. Car, pour une fois, cette 4ème de couverture rempli très bien son rôle car elle suscite l’intérêt mais ne nous dévoile qu’une infime partie de l’histoire. Clairement, je ne m’attendais pas DU TOUT à ce que l’intrigue prenne une direction pareille. J’ai très vite senti au début de ma lecture que les choses n’allaient pas être celles que j’attendais… Pour mon plus grand plaisir.
    C.J Tudor joue avec nos nerfs, avec notre capacité à nous projeter, à imaginer. Petit à petit, elle nous emmène sur les traces d’une histoire ancienne, oubliée, enterrée loin sous la ville. L’auteure joue habilement avec le mélange des genres. Ce roman est clairement un thriller mais il flirte intelligemment avec d’autres registres de la littérature noire. C’est plus qu’une excellente surprise. Il faut le lire pour comprendre, pour le croire.

    EN BREF
    En l’espace de seulement deux romans, C.J Tudor a su se créer un style et un univers propre. Rien que pour ça je dis bravo. Si L’homme craie m’avait plu, La disparition d’Annie Thorne m’a littéralement conquise. L’auteur n’a cessé de me surprendre tout au long de ma lecture. Dans la presse spécialisée, beaucoup disent qu’elle serait « la Stephen King britannique ». Si en temps normal ce genre de comparaison m’agace, je dois avouer que cette fois l’expression est plutôt juste. C.J Tudor sait créer des univers oppressants, mystérieux, poisseux qui nous entrainent petit à petit dans l’obscurité et la folie. Clairement, à l’avenir, je ne manquerai aucune de ses prochaines parutions. Vous l’aurez compris, je vous recommande plus que chaudement cette lecture.

  • Sangpages 7 mai 2019
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    Ayant adoré L’homme craie, je me suis bien entendu jetée sur ce petit dernier avec grande avidité.
    Au début, j’avais beaucoup de choses à dire sur ce récit. J’avais retrouvé avec grand plaisir la plume et le style remarquable de CJ. Tudor. Ses mots porteurs avec cette pointe d’ironie. Elle manie, d’ailleurs, la plume comme une épée et touche juste là où il faut...en plein cœur.
    L’atmosphère était froide et pesante. On sentait que quelque chose était tapi dans l’ombre prêt à bondir. Ce village sur fond de mine désaffectée qui semblait avoir pris la noirceur du charbon présageait le meilleur. Une enfance, comme dans son précédent, omniprésente.
    Je lisais, avançais dans l’attente qu’il se passe quelque chose...Mais je dois te dire que j’ai attendu longtemps...Et là survient l’inquiétude. Une scène, puis une autre et tu vois venir...Et tu te dis "Oh non pas ça". Tu continues en espérant que tu te trompes, que ce n’est pas l’image que tu vois apparaître dans ta mémoire de lectrice, que ce n’est pas possible...Et tout bascule à la grosse déception...
    Difficile de t’expliquer pourquoi sans spoiler mais je te dirai juste que la suite est une copie conforme d’un fameux livre de Stephen King…
    Et pour moi, désolée, mais il y a des livres, des idées auxquels on ne touche pas. Ils ou elles sont trop mythiques pour qu’un ersatz ne paraisse pas ridicule.
    Je ne vais pas en dire plus, tant ma frustration est grande et ma déception pire encore...
    A toi de juger, ton avis reste et restera toujours le meilleur :)

  • Au fil des Pages 10 mai 2019
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    En lisant la 4ème de couverture je me suis dis : Encore un livre sur une disparition MAIS il me semble que l’auteur va aller au-delà …
    Donc je me plonge avec enthousiasme et j’entre dans une atmosphère lourde ; direct on sent que quelque chose va se passer dans ce livre et on tourne les pages fébrilement.
    Nous suivons Joe un mec un peu has-been et pommé qui revient dans son village natal en tant qu’enseignant ; il décide de vivre dans une maison où un drame vient de se produire : un infanticide et un suicide ; Forcément en choisissant ce lieu il attire directement les interrogateurs à son sujet. Et très vite on comprend qu’il n’est pas là par hasard.
    Je tourne, j’attends et j’attends car au final … il ne se passe pas grand-chose :/ Enfin pas comme je l’imaginais … Un vrai manque d’originalité pour ma part.
    Après attention ce livre n’est pas MAUVAIS du tout ; mais moi je n’ai pas vraiment adhéré à cette histoire. Apparemment on compare l’auteure à S.KING Britannique donc peut être que les adeptes de ce genre vous aimerez.

  • ju_se_livre 26 août 2019
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    J’avais eu un véritable coup de cœur pour L’homme craie mais avec ce second roman de l’auteure, la magie n’a pas opéré sur moi.

    On reprends le même principe que pour le premier roman. Un personnage principal qui est adulte et qui se remémore sa jeunesse. La plume de l’auteure est plaisante et j’ai apprécié ces aller-retour du présent au passé. Les secrets inavoués d’antant ressurgissent et vont avoir un impact sur le présent.

    Mais j’ai trouvé ça long. L’histoire met un certain temps à se mettre en place. Et quand ça commence à vraiment devenir intéressant on repars dans des longueurs qui alourdissent la fluidité du récit et qui casse cette envie de connaitre la suite.

    Alors si les longueurs sont récurrentes, le dénouement a été d’une sacrée rapidité. Pas vraiment de surprises au final et j’ai été plutôt déçue par la tournure des événements.

    En bref, ça se lit pas trop mal parce que la plume de l’auteure est agréable. Mais pour moi, ça a manqué de rythme et de suspense. Et le dénouement m’aura laissé sur ma faim. Une fois le livre fermé, on se rend compte qu’il ne s’est pas passé grand-chose. C’est un livre que j’avais hâte de lire et ma déception est d’autant plus grande. Comparé à son premier roman, c’est le jour et la nuit. L’homme craie est un thriller que je recommanderai sans hésitation alors que celui-ci ne me laissera pas un souvenir impérissable.

  • Anne-Sophie Books (Les lectures d’Anne-Sophie) 29 août 2019
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    Ce thriller, qui ne manquera pas de plaire aux fans d’histoires semi horrifiques, n’a hélas pas du tout fonctionné avec moi.

    Comme bien souvent avec les lectures, le moment choisi et l’état d’esprit comptent beaucoup.

    Mais parlons d’abord du livre.

    Alors qu’il était adolescent, la petite sœur de Joe Thorne a brutalement disparu. Pour mystérieusement réapparaître deux jours plus tard…

    Si Joe remarque rapidement que sa sœur n’a plus l’air d’être elle-même, il n’aura malheureusement pas le temps de comprendre pourquoi. En effet, quelques jours plus tard, un autre tragique événement lui arrache de nouveau sa sœur et son père.

    Devenu adulte, il reçoit un étrange message d’un inconnu, l’avertissant que « ça recommence ».

    Joe décide alors d’accepter un poste d’enseignant dans sa petite ville natale afin d’essayer de résoudre cette énigme. Et, par la même occasion, met de la distance entre lui et un dangereux usurier à qui il doit une grosse somme d’argent.

    Si réponse il y a, elle doit se trouver dans la mine abandonnée où il allait jouer avec ses amis à l’époque…

    L’auteure de « L’Homme Craie » (que j’avais beaucoup aimé) nous offre donc ici une sombre histoire aux multiples facettes, qui ravira les amoureux du genre.

    Pour ma part, je n’ai, cette fois, adhéré ni à la trame de fond, ni à son rythme.

    Pour la trame, la raison est simple : j’ai lu ce roman juste après avoir perdu mon frère. Lire un thriller parlant de deuil fraternel n’était évidemment pas une bonne idée, et même en le reprenant quelques semaines plus tard, je n’ai jamais pu m’immerger dans l’histoire.

    Mais c’est là un ressenti purement personnel, et beaucoup de lecteurs y parviendront sûrement sans peine.

    Pour ce qui est du rythme, la mise en place des différentes intrigues et des nombreux personnages m’ont longtemps fait attendre que l’histoire démarre.

    C’est un choix parfaitement logique, vu le nombre d’informations que l’auteure nous fournit, mais qui, dans ce thriller, n’a pas du tout fonctionné avec moi.

    C’est donc un avis mitigé, mais très largement influencé par une difficile période personnelle.

    Une opinion étant par définition forcément partiale, n’hésitez pas à vous faire la vôtre !

  • Asmo Stark 23 janvier 2020
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    🚧🔦 La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor 🔦🚧
    Traduction : Thibaud Eliroff @ed_pygmalion
    Joe Thorne revient à Arnhill, le village où il a grandit, poussé par la curiosité (et le besoin d’échapper à ses créanciers) suite à un mail qu’il a reçu : " Je sais ce qui est arrivé à votre sœur. Ça recommence..."
    Il y a une vingtaine d’années, sa petite sœur Annie a disparu, tout le village et la police se sont mis à sa recherche, en vain. Et finalement elle est réapparue 48h plus tard sur le site de l’ancienne mine, sale et déshydratée. Elle n’a jamais dit ce qu’il s’était passé, mais une chose est sûre Annie a changé. Joe qui était très proche de sa petite sœur, ne la reconnais plus et en a peur. C’est pour comprendre ce qui lui est arrivé que Joe est revenu et pour empêcher que cela ne recommence. Cependant son retour en ville n’est pas du goût de tout le monde...
    J’ai passé un très bon moment de lecture. Certes l’idée n’est pas originale (Stephen King entre autre l’a déjà exploitée) mais le ton et les personnages rendent la lecture très prenante. J’ai particulièrement apprécié les flash-backs et l’histoire du village d’Arnhill. Ce roman mêle savamment suspens, fantastique et angoisse mais j’avoue qu’il m’a manqué les frissons de terreur qu’auraient dû provoquer les scènes les plus sombres du livre.
    Bref une lecture sympathique qui ne me donnera pas de cauchemars 😁.

  • Cocomilady 9 mars 2020
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    Un thriller fantastique qui m’a beaucoup plu.

    C.J Tudor nous confirme son talent avec ce nouveau roman. Une fois encore, l’intrigue est originale, sombre, menée à tambour battant. La première scène annonce la couleur : des policiers découvrent dans une maison le corps d’une femme en décomposition qui s’est tirée une balle dans la tête après avoir tué son enfant, au premier étage.
    Puis on suit le personnage principal, un professeur qui revient dans sa ville natale avec une idée de vengeance en tête. On ne sait pas trop de quoi il s’agit, mais on découvre qu’il était étudiant dans le lycée où il va enseigner et qu’il s’est arrangé pour louer la maison du crime.

    Pourquoi ? Quel est son lien avec cette terrible histoire et pourquoi revient-il de façon quasi incognito ? Qu’a-t-il fui et que continue-t-il à cacher ?
    Ce sont tant de questions qui nous taraudent et dont nous aurons les réponses au fil du récit.

    Une intrigue surprenante, angoissante et qui bascule parfois dans le fantastique, ce que j’ai adoré.
    On alterne entre passé et présent, les indices tombent peu à peu, et on dévore ce roman sans s’en apercevoir.

    C’est encore une fois une réussite, bravo et merci à l’auteure !

  • L’atelier de Litote 22 juin 2020
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    Joe Thorne finit par revenir sur les lieux de son enfance à Arnhill car il n’a jamais pu accepter ce qui est arrivé à sa petite sœur Annie. Certes il y a eu sa disparition mais surtout il y a eu son retour alors que personne ne pensait la revoir. Un retour encore plus angoissant si cela est possible. Il y a deux mois, un mail lui annonce que quelqu’un connaît la vérité et que cela va recommencer. Alors Joe qui trimballe pas mal de valise se rend compte qu’il n’est pas le bienvenue et qu’aucun comité d’accueil n’est là pour lui. L’intrigue en elle-même n’est pas très originale, on sait que la thématique de la disparition d’enfant fait fureur dans les thrillers. Ici, elle sert surtout de trame expliquant le retour du grand frère, devenu adulte qui vient chercher des réponses, avec un sentiment de vengeance. L’ambiance se veut morne et noire et quoi de mieux qu’une vielle mine désaffectée pour cela. Malheureusement, Le lecteur ne peut que subir les longueurs en attendant désespérément qu’il se passe quelque chose. Il ne suffit pas de tout miser sur l’atmosphère, même si le petit côté surnaturel n’est pas désagréable, il m’aurait fallu un peu plus de profondeur et de densité. Le livre en lui-même n’a pas que des défauts loin de là, mais j’en attendais plus. Je voulais me sentir effrayée, vivre plus de suspense et surtout ne pas avoir l’impression de déjà lu quelque part … De nombreuses chroniques ont fait mention de sa ressemblance avec un fameux livre de Stephen King, du coup cela ne devient plus un compliment mais quelque chose de lourd à porter car cette auteure a de belles qualités d’écriture ne lui manque plus pour prendre son envol que de s’approprier son livre de manière plus personnelle. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/06/22/38386539.html

  • Riz-Deux-ZzZ 23 juin 2020
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    En bref, un roman d’ambiance qui plaira certainement aux fans de King !

    Je découvre l’auteure avec ce titre, son second roman après L’homme craie. Les disparitions d’enfants étant un thème que j’apprécie dans mes lectures, j’ai craqué !

    Finalement, la disparition d’Annie au début des années 1990 n’est qu’un prétexte à l’intrigue, permettant au héros et grand frère, Joe Thorne, de retourner dans sa bourgade anglaise natale après une période assez noire de sa vie.
    J’ai tout d’abord beaucoup apprécié le style de l’auteure, la pointe d’ironie qu’elle instille dans la narration et dans les dialogues me plaît énormément et apporte une vraie identité à cette histoire. Elle réussit également à créer une ambiance pesante, cette atmosphère lourde d’une ville minière qui a perdu tout intérêt aujourd’hui, où les habitants sont blasés et où les non-dits sont rois.

    Si le résumé apportait déjà quelques questions concernant la disparition, mais surtout, la ré-apparition d’Annie, elles se multiplient dans la première partie du roman. Le retour de Joe n’est pas bien vu par certains et cela ne fait que noircir encore un peu plus les relations tendues et la violence sous-jacente à Arnhill.
    Ne vous attendez pas à de l’action et du suspense, C.J. Tudor mise tout sur les mystères de la mine et les secrets des habitants : c’est à cela que je la compare à Stephen King et j’ai pu me rendre compte que je n’étais pas la seule, à vous de le prendre comme un avantage ou un inconvénient.

    La seconde partie apporte de nombreuses révélations, faisant basculer ce thriller banal aux frontières du fantastique et de la légende urbaine. Je ne m’y attendais pas du tout et c’est finalement une bonne surprise, car cela apporte une touche d’originalité qui n’est pas déplaisante de temps en temps.
    Le dénouement remet tout en question et l’auteure nous berne complètement, nous montrant que les apparences et les souvenirs sont très souvent trompeurs !

  • Sylvie Belgrand 24 juin 2020
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    Dire d’un auteur qu’il est le nouveau Stephen King est devenu un argument marketing facile et banal. En l’occurrence, pour C.J. Judor, c’est largement mérité. Elle a un talent incomparable pour créer une atmosphère, un univers, donner vie à ses personnages, et vous emmener dans un suspense qui va crescendo au fil des pages. On est pris dans le tourbillon dès le premier chapitre et on n’en sort qu’au tout dernier mot.

    Je ne connaissais pas C.J. Judor. Elle vient de faire une entrée fracassante dans mon hit-parade personnel des champions du thriller.

    #LaDisparitiondAnnieThorne #CJTudor #Bepolar #JaiLu #lectures #livres #chroniques #polar #Thriller

    Le quatrième de couverture :

    Une nuit, Annie a disparu de son lit. Il y a eu des recherches. Tout le monde imaginait le pire. Finalement, au bout de quarante-huit heures, ma petite sœur est revenue. Mais elle ne pouvait pas - ou ne souhaitait pas - dire ce qui s’était passé. Quelque chose lui est arrivé. Je ne peux pas expliquer quoi. Je sais juste que, quand elle est rentrée à la maison, elle n’était plus la même. Elle n’était plus ma Annie. Je ne voulais pas avouer aux autres et encore moins à moi-même que, parfois, j’avais peur d’elle. Et puis, il y a deux mois, j’ai reçu un e-mail : Je sais ce qui est arrivé à votre sœur. Ça recommence...

  • bboizard 25 juin 2020
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    Ce roman bien que très captivant hésite au fil des pages entre les genres sans vraiment tirer partie d’aucun...Le côté « harcèlement entre collégiens « qui se poursuit de génération en génération est assez efficace et le suspens est entier. En revanche, l’utilisation du surnaturel est superflu et nuit à la fluidité de l’histoire. Certains personnages contemporains sont un peu caricaturaux (gangs) et ne rajoutent que peu d’intérêt à l’histoire. Bref, ça se lit facilement mais qui trop embrasse mal étreint !
    Je resterai fidèle à Stéphan King même s’il s’est parfois aussi fourvoyé ...La comparaison entre les 2 auteurs n’est que marketing !

  • Nico Blondeau 26 juin 2020
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    Un thriller teinté d’une "petite" touche de fantastique.

    Qu’est-il arrivé à Annie la petite sœur de Joe en 1992 ? Que c’est-il passé dans les profondeurs de cette mine abandonnée ?

    C’est ce que l’auteur C.J. Tudor s’apprête à nous faire découvrir, par le biais de judicieux de allers-retours passé / présent qui font monter la tension, surgir des interrogations.

    On s’attache au personnage principal, qui n’est d’autre que Joe le narrateur, un homme "cabossé" par la vie et par les expériences traumatisantes de sa jeunesse...

    En conclusion, c’est un thriller efficace, qui tient en haleine jusqu’à la fin, mon seul regret étant que le coté "fantastique" n’est été qu’effleuré.

  • Ophé Lit 2 juillet 2020
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    Prenez un anti-héros un peu has been mais touchant, une dose de fantastique, une pincée de sarcasmes, une mesure de rythme et vous obtiendrez un roman addictif qui vous fera passer un bon moment.

    Les blessures du passé, le prix de la vie, la répétition des cycles de l’ Histoire, les quelques sujets abordés sont assez classiques et ce n’est vraiment pas ce que je retiendrai de ce roman.

    Ecrit au présent et à la première personne du singulier, ce que j’affectionne, l’auteur nous entraine dans son univers : angoissant par moment mais loin d’être suffocant. Une immersion dans le fantastique qui se fait en douceur pour les lecteurs qui ne sont pas des amateurs du genre.

    Si au début du roman le style est sur le mode « simple mais efficace », il se densifie, s’étoffe au fil des pages et sur la même cadence que l’intrigue qui prend, quant à elle, en épaisseur. Il en va de même pour les personnages. Tout est en évolution dans ce roman et même si certains évènements sont prévisibles, il y a eu quelques surprises et la fin est plutôt soignée.

    Etrangement, si l’intrigue n’est pas extraordinaire, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce livre. Paradoxal dites-vous ? Ce qui rend La disparition d’Annie Thorne addictif, c’est le style de l’auteur. C.J Tudor, par les joutes verbales entre les personnages, l’humour cynique et sarcastique, le rythme, m’a attrapée dans les filets de son imagination.

    Un thriller fantastique qui ne sort pas des sentiers rebattus du genre, mais qui bénéficie de la plume percutante de son auteur.

  • Savy 14 novembre 2020
    La disparition d’Annie Thorne - C.J. Tudor

    Un bon début puis j’arrive à moitié du livre et je décroche. L’histoire porte plus sur une vengeance que sur la disparition d’Annie Thorne,. Que c’est il passé, qu’est il arrivé à Annie ? Elle a changé ce n’est plus la même mais on reste sur notre faim. De plus quelques références ne sont pas sans nous faire penser à un certain "stephen king" décidément deuxième livre en peut de temps ! Les fans de Mr King ont le vent en poupe. Je vais quand même persister et lire l’homme craie en espérant me plonger dans un vrai thriller

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.