Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le loup d’Hiroshima - Yuko Yuzuki

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Juin 1988. Préfecture d’Hiroshima.
Le commandant Ôgami a la réputation d’être l’un des meilleurs enquêteurs du Japon. Mais selon la rumeur, il serait trop proche des yakuzas. Sa hiérarchie le trouve ingérable, pourtant elle ne peut se passer de lui. Surtout au moment où une nouvelle guerre des gangs menace, après la disparition du comptable d’une officine de prêt dirigée par la pègre.
Sur la côte nord de la Mer intérieure, l’été est un étouffoir et la tension monte vite entre bandits d’honneur et truands vicieux. C’est dans ce contexte périlleux que le jeune lieutenant Hioka est propulsé adjoint du commandant.
Il découvre rapidement que l’image de loup solitaire d’Ôgami est justifiée. Ses méthodes sont très personnelles voire brutales et il ne lâche jamais sa proie. Le commandant va d’emblée créer une relation de maître à disciple avec sa nouvelle recrue et l’entraîner dans une course contre la montre. Mais n’est-il pas déjà trop tard ?
Hioka, candide au pays des coups tordus et témoin de tous les instants, n’aura d’autre choix que de s’engager dans un rude voyage initiatique dont personne ne sortira indemne.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Sylvie Geoffrion 17 juin 2021
    Le loup d’Hiroshima - Yuko Yuzuki

    Rien n’est simple dans les guerres de gangs yakusas. Il y a l’honneur, la loyauté, la tradition, la vengeance, etc.
    Rien n’est simple non plus du côté de la police criminelle qui doit bien sûr maintenir l’ordre, protéger les citoyens, empêcher les guerres de gangs, sauvegarder la paix dans les rues etc.
    Nous sommes en 1988 à Hiroshima, particulièrement à Kurehara, une banlieue. le jeune lieutenant Hioka vient d’être nommé adjoint au réputé commandant Ogami . Réputé car il est un des meilleurs enquêteurs du Japon. le meilleur avec des façons de faire bien à lui, avec des méthodes d’enquête disons assez particulières, le genre de policier qui va au bout d’une affaire...Par contre, il se dit que ce commandant Ogami serait très près, trop près des yakusas. Ce que déplore sa hiérarchie qui ne veut pas d’un loup solitaire, brutal pour entacher sa réputation. Toutefois, il faut bien que la police empêche ces guerres ...C’est ce que Hioka est à même de percevoir en travaillant avec Ogami qui fera de ce jeune bleu un disciple.
    La disparition d’un comptable d’une compagnie de finance de la pègre met en péril la fragile paix au sein des différents clans. Puis, l’assassinat d’un jeune mafieux fait encore monter la pression autant chez les policiers que chez les yakuzas. Kurehara n’est plus en sécurité. Les différentes factions mafieuses crient vengeance. Cette police, qui doit tant protéger son image, pourra-t-elle éviter cette guerre de clans ? Cette police a-t-elle les moyens de ses ambitions ? Devra t-on faire des sacrifices ?
    La vedette de ce titre est véritablement le personnage du commandant Ogami. Désabusé, seul, fidèle et loyal, il en jette et on s’y attache.
    Une narration efficace, un rythme soutenu, une écriture habile nous font (presque) oublier la difficile appropriation des noms japonais. de ce récit, nous en apprenons tellement sur le crime organisé de l’archipel, ses clans, ses syndicats et étonnamment, cette pègre n’est en rien secrète. Clubs affichés, enseignes de clans dans les bars, pignon sur rue , ils sont bien identifiés !
    De cette autrice, le loup d’Hiroshima est, je crois, le premier titre traduit en français. Nous en espérons bien d’autres.

  • Sylvie Belgrand 20 février 2021
    Le loup d’Hiroshima - Yuko Yuzuki

    J’ouvre ce roman hier soir. Je commence ma lecture. À travers la traduction, j’entends le rythme si particulier, parfois un peu saccadé, de la langue d’origine, et en quelques pages je suis transportée au Japon.

    Une immersion brutale dans une guerre des gangs de Yakuza sur le point d’éclater, un conflit des codes d’honneur des uns et des autres, un jeune flic qui veut bien faire, un flic expérimenté qui fait à sa manière anticonformiste... C’est dépaysant, vif, haletant, passionnant.

    J’adore.

    #LeLoupDHiroshima #YûkoYuzuki #Folio #livres #chroniques #lecture #polar #thriller #Yakuza #Japon

    Le quatrième de couverture :

    Juin 1988. Préfecture d’Hiroshima.

    Le commandant Ogami a la réputation d’être l’un des meilleurs enquêteurs du Japon. Mais selon la rumeur, il serait trop proche des yakuzas. Sa hiérarchie le trouve ingérable, pourtant elle ne peut se passer de lui. Surtout au moment où une nouvelle guerre des gangs menace, après la disparition du comptable d’une officine de prêts dirigée par la pègre. Sur la côte nord de la Mer intérieure, l’été est étouffant et la tension monte vite entre bandits d’honneur et truands vicieux. C’est dans ce contexte périlleux que le jeune lieutenant Hioka est propulsé adjoint du commandant...

  • Mes évasions livresques 31 octobre 2018
    Le loup d’Hiroshima - Yuko Yuzuki

    Une innovation avec cette lecture pour moi, puisque c’était mon premier polar japonais. J’avais l’habitude de voir des films, marqués par une noirceur qu’on ne trouve pas ailleurs, et l’envie m’a titillée de lire un roman pour voir l’univers littéraire d’un polar :)

    Le loup d’Hiroshima reprend le schéma assez classique du policier aguerri et taciturne qui prend sous son aile une nouvelle recrue.
    L’originalité vient des rapports qu’entretient le commandant avec les Yakuzas, qui amène le lecteur et le jeune lieutenant à se poser des questions sur l’intégrité d’Ôgami.

    J’ai beaucoup aimé les personnages, que ce soit du côté des policiers que celui des yakuzas, avec leurs forces et leurs faiblesses ainsi que leur code de l’honneur.
    L’intrigue nous plonge dans le milieu de la guerre des gangs que se livrent les yakuzas, leurs règles et leurs méthodes. Parallèlement, on suit les moyens dont dispose la police japonaise pour contrer la criminalité.

    Par les yeux du novice Hioka, nous découvrons les us et coutumes du Japon et la complexité des personnages où la corruption n’est pas toujours là où on s’attend à la voir...

    Le bémol à ce roman pour moi fut le rythme, peu d’action, on est beaucoup dans la narration et dans la description. Beaucoup de suggestions là où être dans le moment de l’action aurait été préférable pour moi.

    Cependant, Le loup d’Hiroshima est un très bon polar noir avec du suspense et une ambiance oppressante et fut une belle découverte pour moi :)
    Une adaptation cinématographique est sortie cette année au Japon.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.